Extra

Page

Salonhabitat2015-François Pouliot

Notes de conférences

Larryecolotransport

Photos de voyages

Publicités

17 réflexions sur “Extra

  1. claudia freniere

    Bonjour, notre terrain est extrêmement argileux. Nous voulons y faire pousser du gazon, mais pour l’instant même si nous avons fait aéré la terre rien n’y pousse. Meme mes conifères ont la tête basse 😐. J’ai besoin d’aide et de conseils. Merci

    • Effectivement, une belle pelouse sur la glaise, c’est presque impossible. Aérer la glaise, c’est une perte de temps: le sol redevient dur tout de suite. Voici un extrait de mon livre les 1500 trucs du Jardinier paresseux qui pourrait vous aider:

      Quand j’entends les gens se plaindre que leur gazon est plein de « mauvaises herbes », a souvent des plaques mortes, souffre plus qu’à son tour d’insectes et de maladies, etc., je sais tout de suite pourquoi. Quelqu’un a décidé, il y a belle lurette, d’économiser sur l’installation du gazon et de le poser sans passer par une étape cruciale : la mise en place d’une bonne couche de terre de qualité. Et ce n’est peut-être pas eux qui ont fait cette gaffe, car les terrains changent de main assez allègrement de nos jours et qui sait si le premier propriétaire n’était pas un radin. De plus, c’est souvent le constructeur de la maison qui installe le gazon et décide de couper les coins ronds en posant le gazon directement sur du remplissage. Mais quel gâchis que cela donne! De tous les éléments de votre aménagement, seul le potager dépend plus d’un bon sol que le gazon. Et pourtant, au début, la différence n’est pas si évidente. Un gazon en rouleau cache tous les défauts au début et le gazon paraît bien beau même lorsque poser sur un sous-sol glaiseux, sur le sable pur ou sur des déchets de construction. Mais le gazon en rouleau est normalement composé uniquement de pâturin des près (Poa pratensis) appelé aussi pâturin de Kentucky, soit la graminée à gazon la plus exigeante en matière de sol. Ce gazon vit alors sur ses réserves pendant un an ou deux, paraissant relativement bien, ce qui donne l’impression que l’installation a été un succès, mais commence sérieusement à s’affaiblir par la suite. Et quand il s’affaiblit, les mauvaises herbes, les insectes et les maladies s’installent. Dites-vous bien, dès le départ, qu’on ne peut avoir un beau gazon sur une terre de troisième qualité. Il faut pour réussir une bonne couche de 20 cm de terre (30 cm, c’est encore mieux) et il faut, de surcroît, de la terre à gazon, soit un mélange soigneusement composé dans le but d’offrir une bonne partie de matière organique mais aussi les éléments structuraux nécessaires pour que le gazon résiste au piétinement. Évitez la « terre noire » (généralement de la cochonnerie de toute façon) et même des terres destinées à d’autres fins, aussi riches qu’ils soient. Assurez-vous aussi que la terre achetée est libre de mauvaises herbes. Avec une fondation de terre de qualité, vous n’aurez aucune difficulté à maintenir votre gazon en excellent état!

  2. J’ai vu pousser sous un cedre et un sapin du pachisandre…un beau grand tapis vert de toute beauté.J’ai moi même un bout de terrain acide à l’ombre.J’essaies donc des pétasites …je crois que ce sera joli….essaies et erreurs sont les meilleurs façon d’apprendre.Pour ce qui est de mon gazon…trèfles blancs nain….j’adore et tellement pas de soins.

  3. J’ai planté des pétasites (il y a 6 ans) dans mon sous bois pratiquement à l’ombre derrière mon garage et il suit la lumière la où je veux qu’il se répande…une chance car j’avais des doutes au début.Je fais un essaie cette année sous des arbres où il n’y a pas trop d’humidité et où rien ne pousse à part de l’ajuga et de l’écu doré…je vais surveiller de près.Je suis toujours tous vos conseils …ex:je me suis débarrassé de mes iris martagon indigènes.. :)) merci Gigi

  4. Jeanne Fréchette

    la dessiccation hivernale (rouille ) des cèdres ??? pouvons-nous espérer les voir reverdir ??? si oui dans la même saison ou plusieurs années ou si nos arbustes sont irrécupérables !!!

    • Quand c’est juste un roussissement superficiel, les plantes vont bientôt reverdir. S’il y a des sections sérieusement gelées (aucune signe de croissance à la in de juin), il faut couper… et jugez s’il y a assez de sections vertes proches pour couvrir… éventuellement.

  5. Liette Roy

    Bonjour j’ai semé des graines de conifères d’un fruit que j’ai rapporté du nord de l’Espagne j’ai maintenant 10 beaux bébés mais je me demande comment leur faire passer l’hiver ils mesurent entre 2 et 6 pouces j’attends votre réponse Merci . P.S. j’aime bien jardiner paresseusement moi aussi!

    • Je suggère de les hiverner comme plante d’intérieur cet hiver: une pièce fraîche, beaucoup de lumière et des arrosages au besoin. L’an prochain, il faudrait essayer de les cultiver en pleine terre. Peu de conifères vivront longtemps dans la maison.

  6. Anne Lapointe

    Un Robinia Purple Robe planté en 2012 sur mon terrain, qui se portait très bien et faisait de superbes fleurs, est mort polytraumatisé, après la coupe automnale sévère d’une grosse branche cassée, suivie de l’hiver très froid et du printemps sec et venteux de 2014-15. Je n’ai pas retiré le tronc et il s’est mis à sortir une multitude de drageons au cours de l’été dernier. Cette année, comme les bourgeons ont éclos, j’ai décidé de récupérer deux petits drageons pour les planter ensemble dans un endroit très ensoleillé, où j’avais creusé propfondément et largement (2 pieds par 2 pieds) et mis de la bonne terre avec compost et mycorhize. En les prélevant, j’ai endommagé les racines (il fallait bien plonger la pelle quelque part dans la pelouse pour commencer!). J’ai gardé les racines aussi longues que possible (au moins la moitié de la longueur qui les reliait au tronc principal, soit quelques pieds) que j’ai posées en cercle aussi large que possible dans le trou creusé. Malheureusement, malgré toutes ces precautions et un arrosage abondant et quotidien, presque toutes les petites feuilles qui étaient déjà sorties ce printemps ont séché. Il en reste peut-être 1% sur l’ensemble des branches, près de la base surtout, qui ne sont pas sèches, ce qui me permet de penser que le plant n’est pas mort mais a subi un choc sérieux. Je continue de l’arroser. La vie est forte, on verra bien! Par contre j’aimerais comprendre quelle a été mon erreur, si jamais je devais recommencer (j’ai encore plusieurs drageons non prélevés autour du tronc mort…). Il faisait très chaud lorsque j’ai procédé il y a environ 2 semaines. Je me demande si ce n’est pas la raison? Mais je craignais d’attendre trop tard dans la saison et je devais tondre le gazon.

  7. C’est tout simplement un « choc au système », puisque les drageons étaient en pleine croissance au moment du changement. Avec un peu de chance, ils reprendront. Il faut comprendre que souvent les drageons n’ont pas encore assez de racines « à eux », mais vivent au dépens de leur « maman mourante ». Une possibilité serait de tranchez dans le sol l’année précédente. Ainsi le drageon aura ses racines secondaires intactes, même si le lien avec la plante-mère est sevré et devrait moins souffrir. Puis l’année suivante, aura amplement de racines quand vient le temps de le transplanter.

  8. Sylvain

    Bonjour, nous souhaitons planter un robinier purple robe à 2 mètres de notre piscine creusée. Est-ce trop près des paroies de la piscine ? Risquons-nous d’avoir des problèmes avec les racines de cet arbre ?

  9. VERGARA

    Bonjour!
    Merci pour ce site …J’ai une allée à l’ombre d’une haie de lauriers-cerise, il ya de la mousse qui a poussé par endroits, je compte continuer cette allée avec de la mousse des bois, car l’effet est plutôt sympa qu’en pensez-vous?

  10. Chrissy

    Bonjour, nous venons d’acheter une maison et sur le terrain c’est rempli de mini fraises comme mauvaise herbe. Quelle serait la solution pour les éliminer pour avoir de la pelouse au lieu?
    Merci

    • Je soupçonne que personne n’a jamais essayer de faire un véritable gazon à cet endroit, se contenant de tondre ce qu’il y avait. Recouvrez le sol de 10 cm de terre à pelouse et semer. Les fraisiers seront étouffés par ce traitement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s