Comment cultiver les conophytums

Page
20180108L Conophytum wettsteinii, Winfried Bruenken, WC.jpg

Souvent, les feuilles des conophytums (ici Conophytum wettsteinii) ressemblent à des boutons. Source: Winfried Bruenken, Wikimedia Commons

Les conophytums (Conophytum spp.), souvent appelés plantes à bouton, ne sont pas les plantes les plus faciles à cultiver. Certes, ces minuscules pierres vivantes sont assez simples à cultiver à partir de semences et atteignent environ leur pleine taille la première année: il suffit de les traiter comme n’importe quelle autre plante qu’on sème à l’intérieur. C’est les garder en vie plusieurs années de suite qui est compliqué.

Notez que l’information donnée ici est spécifique aux conophytums. La plupart des autres pierres vivantes (Fenestraria, Frithia, Lithops, Pleiospilos, etc.) ont besoin de soins similaires, mais ont tendance à entrer en dormance l’été plutôt qu’au printemps. Donc, même si vous cultivez d’autres pierres vivantes, il faut traiter les conophytums séparément.

La culture des conophytums en plein air est presque impossible: ils survivent rarement à l’extérieur de leur Afrique australe d’origine. Même dans un climat méditerranéen sec et sans gel profond (zones 9 et plus) qui reproduit théoriquement leurs conditions d’origine, comme dans le sud de l’Europe et en Californie, ils ont tendance à passer rapidement de vie à trépas.

20180108M Conophytum minimum (syn. C. wittbergense) worldofsucculents.com.jpg

Les fleurs des conophytums, comme ce Conophytum minimum (syn. C. wittbergense) sortent du centre de la feuille. Source: worldofsucculents.com

Les conophytums ne sont guère plus faciles à cultiver comme plantes d’intérieur, même s’ils apparaissent assez souvent en jardinerie dans les arrivages d’autres pierres vivantes. Oui, ils survivent pendant quelques mois, mais on les perd ensuite. Pourtant, une description rapide de leurs besoins primordiaux, soit le plein soleil et des arrosages très attentifs, n’indique rien a priori qui semble difficile à rencontrer. Mais ce qui est mal compris des jardiniers, c’est que ces plantes poussent aux saisons opposées de presque tous les autres végétaux.

Dormants au printemps, en croissance à l’automne

20180108N aridgarden.blogspot.com.jpg

Ces Conophytum minimum ne sont pas morts et ne manquent pas d’eau. Ils sont en dormance tout simplement. Tristement, beaucoup de jardiniers les jettent quand ils les trouvent dans un tel état, pensant les avoir perdus. Source: aridgarden.blogspot.com

Les conophytums entrent en dormance profonde au printemps, juste au moment où les autres plantes d’intérieur commencent à croître à grande vitesse après un hiver de léthargie. Donc, alors qu’on arrose généreusement les autres végétaux, il ne faut plus arroser les conophytums. Mais vraiment, pas du tout! Pire, leurs feuilles commencent à se ratatiner pendant leur dormance, ce qui est habituellement, pour d’autres végétaux,  un symptôme que la plante manque d’eau. Mais chez les conophytums, s’assécher veut plutôt dire «laissez-moi tranquille!» Les arroser quand ils se ratatinent est une façon assurée de les tuer!

20180108O aridgarden.blogspot.com.jpg

C’est à la fin de l’été, quand de nouvelles feuilles commencent à apparaître dans le cœur des vieilles feuilles asséchées, qu’il faut reprendre l’arrosage des conophytums. Source: aridgarden.blogspot.com

C’est à la fin de l’été, après plusieurs mois sans eau et lorsque les températures commencent à se rafraîchir, que les conophytums commencent à se réveiller. Jusqu’alors, la vieille feuille séchée semblait complètement morte, mais là, elle se retire un peu, révélant une nouvelle feuille à l’intérieur.

C’est le moment de recommencer les arrosages. Arrosez abondamment pendant environ deux mois, de la fin d’août à octobre, comme vous le feriez pour toute autre plante succulente, laissant le terreau s’assécher un peu, mais pas trop, puis arrosant assez pour bien imbiber le terreau. Une nouvelle feuille sortira bientôt de la coquille de l’ancienne. Parfois, deux feuilles sortent plutôt qu’une, car les conophytums se divisent au pied avec le temps, formant éventuellement une petite colonie.

20180108Q Conophytum burgeri www.flickriver.com.jpg

C’est quand on reprend les arrosages à l’automne que les conophytums, comme ces Conophytum burgeri, fleurissent. Source: http://www.flickriver.com

C’est aussi à ce moment qu’ils fleurissent, chaque feuille mature arborant une petite fleur étonnamment jolie qui sort d’une fente souvent presque imperceptible en son centre.

Quand la plante a repris sa pleine taille, soit après environ deux mois, il faut modérer les arrosages. Non pas qu’on les arrête, mais il faut alors y aller plus mollo. Pendant le reste de l’automne et tout l’hiver, donc, arrosez quand le sol est presque — mais pas tout à fait — sec. Aussi, il est important de leur donner le plus de soleil possible à cette saison, car c’est de l’automne au début du printemps que les conophytums emmagasinent leurs réserves pour la saison suivante.

Arrêtez d’arroser de nouveau au printemps, vers le début avril, quand vous voyez que la feuille recommence à se ratatiner.

Par la suite, répétez le cycle.

Autres éléments

Pour les autres éléments de leur culture, les conophytums sont des plus accommodants. On n’a pas à craindre l’air sec de nos maisons, toute température d’intérieur et tout terreau drainant conviennent, le pot peut être en terre cuite ou en plastique et ils n’ont pas besoin d’engrais… mais si vous voulez leur en donner un petit peu, ce n’est pas grave. Rempotez aux quatre ou cinq ans, tout simplement.

Loin des yeux, loin de l’arrosoir

20180108R Abu Shawka, WC.jpg

Mieux vaut garder les conophytum loin des autres plantes pendant leur dormance pour ne pas les arroser par accident. Source: Abu Shawka, Wikimedia Commons

En terminant, je vous préviens: il est plus facile d’expliquer quoi faire pour entretenir les conophytums que de réussir à le faire! Quand on a un arrosoir à la main et une plante devant les yeux qui semble manquer d’eau, un petit coup d’eau est si vite donné… et alors, le dommage est fait.

Je vous suggère fortement de placer les conophytums dans un endroit loin des autres végétaux au printemps et en été, un endroit où jamais vous ne passez avec un arrosoir. C’est la meilleure façon d’éviter de les arroser quand il ne le faut pas!

Publicités