Categories

Recherche

Nos partenaires

Réponses à vos questions: pommier coriace

Question

Il y a une dizaine d’années, nous avons acheté un pommier nain (cultivar Jaune Transparente). Tous les mois de mai, nous appliquons de l’huile de dormance. Et pourtant cela demeure un tour de force que de pouvoir manger des pommes. La plupart sont piquées ou pourrissent à partir du cœur. Que pouvons-nous faire?

Pomme ‘Yellow Transparent’. Photo: Veronika Roosimaa

Réponse

La pomme ‘Yellow Transparent’ (c’est son vrai nom: par convention internationale, les noms de cultivars ne sont jamais traduits) est un cultivar bien rustique et habituellement sans plus de problèmes que d’autres pommiers… ce qui est loin de dire qu’il est sans problèmes. En effet, produire des pommes appétissantes est toujours un tour de force et sûrement pas un passe-temps pour les jardiniers paresseux!

L’huile au stade dormant à son utilité en aidant à prévenir l’apparition de plusieurs insectes et même de certaines maladies, mais seulement ceux qui hivernent sur l’écorce. La cause de vos pommes piquées est la mouche de la pomme, qui hiverne dans les pommes se trouvant sur le sol. L’huile au stade dormant ne peut donc rien faire contre ce parasite.

Pistes de solutions

Essayez d’accrocher dans votre pommier, dès que les fleurs tombent, un piège en forme de boule rouge et recouvert d’une colle qui ne sèche pas à l’air de type «Tangle-Trap». Les femelles de la mouche de la pomme trouvent la grosse «pomme» rouge bien plus appétissante que les petites pommes en formation et resteront collées sur le piège. Ce produit est disponible dans les bonnes jardineries.

Les pièges rouges collants utilisés pour attraper les mouches de la pomme peuvent également piéger accidentellement des insectes bénéfiques et des petits oiseaux tels que les papillons, les colibris et les abeilles. Pour minimiser ce risque, il est conseillé de placer les pièges à l’intérieur de la canopée des pommiers, loin des sources de nourriture des autres espèces, et de privilégier les pièges sélectifs ou à phéromones spécifiques aux mouches de la pomme. La surveillance régulière des pièges permet d’évaluer leur impact et d’ajuster leur emplacement ou d’opter pour des méthodes alternatives si nécessaire?

Piège rouge collant pour la mouche de la pomme. La récolte a été bonne! Source: netreefruit.org

Quant au pourrissement à partir du cœur, je n’arrive pas à déterminer la cause, sauf peut-être une conservation trop prolongée. La ‘Yellow Transparent’, en effet, est une pomme qui se mange fraîche, mais qui n’a vraiment aucune capacité de conservation: au bout de seulement 2 semaines, elle est déjà bonne à composter! Cela pourrait aussi être dû à une maladie fongique ou bactérienne, et pas nécessairement à une conservation trop prolongée. Il serait judicieux de consulter un expert local ou un agronome pour obtenir un diagnostic précis.


Larry Hodgson a publié des milliers d’articles et 65 livres au cours de sa carrière, en français et en anglais. Son fils, Mathieu, s’est donné pour mission de rendre les écrits de son père accessibles au public. Ce texte a été publié à l’origine dans le journal Le Soleil le 26 juin 2005.


commentaire sur "Réponses à vos questions: pommier coriace"

  1. Pouquoi mon pommier fleuri aux deux ans?

  2. Anne dit :

    Merci pour le rappel
    Pommes jaunes sont fabuleuses en vompote. Nul besoin de sucre!
    On les met en pot ‘Mason’.
    Une partie avec morceaux cuits 3/4.

    Merci pour ce texte. On oublie parfois les motins de bases, revision!

  3. Claudette dit :

    Piège rouge collant pour la mouche de la pomme peut-il être dangereux pour les papillons,colibris et abeilles etc..

    • Mathieu Hodgson dit :

      Les pièges rouges collants utilisés pour attraper les mouches de la pomme peuvent également piéger accidentellement des insectes bénéfiques et des petits oiseaux tels que les papillons, les colibris et les abeilles. Pour minimiser ce risque, il est conseillé de placer les pièges à l’intérieur de la canopée des pommiers, loin des sources de nourriture des autres espèces, et de privilégier les pièges sélectifs ou à phéromones spécifiques aux mouches de la pomme. La surveillance régulière des pièges permet d’évaluer leur impact et d’ajuster leur emplacement ou d’opter pour des méthodes alternatives si nécessaire?

  4. Bonjour,
    J’ai remarqué sur votre formidable « bulletin » quotidien, que les indications d’ordre informatique apparaissent maintenant EN ANGLAIS! Pourriez-vous rétablir les indications EN FRANÇAIS SVP. MERCI BEAUCOUP ET BONNE JOURNÉE!
    Par exemple :
    Lire sur le blog ou le lecteur EST DEVENU = Read on blog or Reader
    Larry Hodgson – la date maintenant en anglais
    Lire la suite = Continue reading
    Commentaire = Comment
    Obtenir l’application Jetpack
    Abonnez-vous, ajoutez des favoris et recevez des notifications en temps réel, le tout depuis une seule application !
    EST DEVENU = Get the Jetpack app
    Subscribe, bookmark, and get real-time notifications – all from one app!
    Jardinier paresseux © 2024. Gérez vos réglages de messagerie ou désabonnez-vous. Manage your email settings or unsubscribe.

  5. Serge Bégin dit :

    Pourquoi de l’anglais sur votre site ?

  6. Jocelyne Filion dit :

    Bonne idée de se désabonner, trop d anglais sur votre site!

  7. Diane dit :

    Ah come on!
    Un peu de patience…
    Comme Mathieu nous l’a expliqué, ces termes anglais se sont fort probablement introduits par erreur lors de la dernière mise à jour du système. Les programmeurs ont été avisés et tout devrait rentrer dans l’ordre bientôt.

  8. Catherine dit :

    S’il vous plaît, pas d’outrance. trop d’anglais? Pour deux courtes commandes en anglais et la totalité des textes en français?

  9. Il existe un “Guide de protection et d’entretien écologique des pommiers et autres arbres fruitiers” publié par le RJE (https://www.rje.qc.ca/Home.html). C’est un document plein de ressources utiles publié au Québec par un pionnier de l’AB et soutenu par une agronome.

  10. Jeanne dit :

    Je vois depuis quelques temps beaucoup de commentaires portant sur des mots anglais qui se seraient infiltrés dans la plateforme. Je demeure au Nouveau Brunswick et je n’ai jamais vu de ces mots anglais. Pour moi, ça dit encore et toujours « lire la suite », « commentaires », etc.
    Vivant dans une communauté où le français est minoritaire, je comprends qu’on veut protéger la langue, mais nul besoin de crier après le jardinier paresseux pour demander de vérifier la cause du problème (parce qu’écrire en lettres majuscules équivaut à crier).
    Merci Mathieu pour ta grande patience depuis quelques semaines!

  11. Gylen dit :

    Moi aussi je vous salue, Mathieu, pour la grande patience dont vous avez fait preuve ces derniers temps, concernant les commentaires parfois désobligeants relativement aux mots en anglais dans la section française du blogue. Entre autres. Car il s’en trouve, des commentaires, où je me questionne à savoir s’ils sont écrits par des “trolls” en manque d’attention ou des personnes qui cherchent des bibittes.

    Si cela peut vous aider, de mon côté c’est dans le courriel que j’ai remarqué plus de mots en anglais, comme la date de l’article, les boutons “Continue Reading” et “Comment”. Sur la page du blogue ici, au bas je peux lire ” Join 37K other subscribers” et “70 079 405 hits”. Aussi, dernièrement, il m’arrivait souvent de ne pas pouvoir accéder au blogue par le lien dans le courriel. Alors je me rendais directement sur le blogue en passant par le web. Ce problème semble s’être réglé.
    Je ne peux pas ajouter de capture d’écran à ce message (peut-être qu’il me faudrait une adresse courriel), mais je crois que mes explications sont assez claires même sans visuel.

    Ce blogue est un bijou et un cadeau. Si on n’est pas en mesure de l’apprécier, il suffit de se désabonner, au lieu de laisser un commentaire qui ne fait pas sérieux ou une critique négative et pas constructive du tout.

    Merci infiniment de poursuivre l’œuvre de votre père. Et annoncez-le dès qu’il sera possible de transférer un don par Interac.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!