Categories

Recherche

Nos partenaires

Pourquoi utiliser un mélange de semences?

La dominance traditionnelle des pelouses dans nos terrains et espaces verts est en déclin, confrontée aux inconvénients tels que la forte consommation d’eau, l’usage intensif de produits chimiques et une faible biodiversité. Bien que certaines zones comme les terrains sportifs ou les aires de jeux bénéficient toujours de l’usage de gazon, de plus en plus de personnes adoptent des alternatives telles que la pelouse diversifiée, qui intègre un mélange de graminées et d’autres plantes, comme des fleurs sauvages ou des trèfles. Malgré tout, toute pelouse, aussi écologique soit-elle, nécessite une tonte occasionnelle et ne peut rivaliser avec d’autres types de plantations quant à leur contribution à la diversité des espèces.

Photo: Pannawat 

Nous pouvons bien entendu remplacer les pelouses par des plates-bandes de vivaces et d’arbustes plus traditionnels ou des jardins de plantes indigènes, mais cela demande temps et argent. Lorsqu’on doit aménager de grands espaces, le prix devient prohibitif. Alors, plusieurs se tournent vers les mélanges de semences pour établir de nouvelles plantations ou des prés fleuris et l’industrie horticole a répondu en développant de nouveaux produits pour répondre à cette demande.

Pourquoi utiliser un mélange de semences?

L’utilisation de mélanges de semences est moins dispendieuse que l’achat de végétaux en pot et demande moins d’efforts à la plantation. C’est aussi plus simple pour le choix de végétaux puisque la sélection est faite par des professionnels, habituellement pour garantir une floraison continue du printemps à l’automne. Certains mélanges sont généralistes, d’autres sont conçus pour des conditions particulières, comme des sols secs, humides, ou encore pour renaturaliser à l’aide de plantes indigènes. Fait non négligeable lorsqu’on a une variété de plantes annuelles et vivaces, celles qui conviennent aux conditions de notre jardin s’implantent mieux et lorsque les conditions changent, une autre plante est là pour combler l’espace. Comme dans la nature, diversité est synonyme de résilience.

Photo: courtyardpix

Les plantes issues de semis ont souvent une meilleure capacité à s’adapter à leur environnement local puisqu’elles commencent leur cycle de vie dans les conditions spécifiques où elles vont grandir. Cela peut les rendre plus résilientes face aux stress locaux comme les maladies, les parasites et les variations climatiques. Elles ont aussi plus de variabilité génétique, ce qui apporte une diversité plus élevée au sein d’une population de plantes et peut contribuer à une meilleure résilience et adaptabilité globale de l’écosystème.

Semences ou plants en pots?

Cependant, les mélanges de semences, bien que pratiques pour couvrir rapidement de grandes surfaces à moindre coût, présentent des désavantages par rapport à la plantation de vivaces et d’arbustes. Ils nécessitent un entretien plus régulier au début, lors de leur implantation, pour aider à équilibrer la compétition entre les espèces souhaitées et les adventices, ce qui est crucial pour le succès à long terme du mélange. Leur établissement complet peut prendre quelques années, donc l’effet visuel est retardé. Les mélanges peuvent aussi manquer d’uniformité et de précision dans la conception d’un aménagement (plutôt un avantage pour ceux qui aiment un look plus naturel) et la germination est parfois inégale, nécessitant un réensemencement.

Les plants en pot ont généralement des taux de survie plus élevés après la plantation, car ils sont vendus avec un système racinaire bien développé et sont parfois cultivés dans des conditions contrôlées pour renforcer leur robustesse avant la vente.

On doit peser le pour et le contre, et choisir ce qui convient à nous et notre jardin.

Choisir un mélange de semences

Le type de sol est crucial pour la réussite de l’application d’un mélange de semences. Testez le sol pour connaître sa texture, son pH et sa fertilité. Certains mélanges de semences nécessitent des sols pauvres bien drainés, tandis que d’autres préfèrent des sols plus riches et humides, et d’autres encore sont destinés à des endroits moins ensoleillés. Il y a des recettes pour chacune de ces conditions.

Une autre catégorie de mélange est conçue pour attirer les animaux bénéfiques dans nos jardins. On trouve des produits pour les pollinisateurs, les papillons, les oiseaux granivores, même spécifiquement pour les monarques, considérés comme une espèce en voie de disparition, au Canada.

Certains mélanges sont conçus pour des conditions très précises et techniques. Je pense à la stabilisation des berges, des pentes ou bien spécifiquement pour les toits verts. De plus, on retrouve des produits destinés à éveiller nos sens tels des mélanges de fleurs qui nous en donnent plein la vue, avec des plantes odorantes ou des fleurs comestibles.

J’ai même trouvé un mélange destiné à être utilisé dans des bombes à semences, ces petites boules composées de graines, de terreau et d’argile faites pour être plantées dans des espaces délaissés ou peu entretenus, sans nécessairement avoir la permission de le faire.

Bombe de semences. Source: Ma Maison + Co.

Il ne manque pas de choix, mais si ça ne vous satisfait pas, vous pouvez concevoir vos propres mélanges, mais on y reviendra une autre fois!

Composition des mélanges

La majorité des mélanges sont composés d’annuelles, de bisannuelles et de vivaces. Les annuelles offrent une croissance rapide et une floraison abondante pour une couverture immédiate du sol et un apport rapide de couleur, idéal pour combler les vides en attendant que les autres plantes s’établissent. Les bisannuelles, quant à elles, servent de pont entre les saisons avec leur cycle de vie sur deux ans, offrant du feuillage la première année et fleurissant tôt au printemps de la deuxième année. Les vivaces apportent une longévité, nécessitant moins d’entretien une fois établies, et contribuent à la structure permanente du jardin avec leur intérêt visuel qui s’étend au-delà de la floraison. Ce mélange crée un jardin dynamique qui évolue au fil des saisons, offrant une diversité de textures et de couleurs tout en soutenant un écosystème riche pour la faune.

L’avoine peut-être utilisée comme plante abri. Photo: hisi21.

Les plantes abri

On peut aussi trouver des plantes abri dans ces combinaisons. Ce sont principalement des graminées annuelles ajoutées aux mélanges de semences, qui jouent un rôle crucial en favorisant une germination et une croissance rapide, ce qui aide à protéger le sol contre l’érosion et à surveiller la réussite du semis. Elles servent d’indicateur pour identifier les zones où le semis pourrait être incomplet, permettant des interventions correctives rapides. Bien que ces plantes ne réapparaissent pas après la première saison, car elles sont généralement fauchées avant la production de semences, leurs racines et tiges restent en place durant l’hiver et continuent de protéger le sol, créant ainsi une sorte de filet souterrain qui maintient la structure du sol. Il est important de réguler la densité de ces plantes pour éviter de nuire au développement d’autres espèces du mélange. L’avoine et l’ivraie sont par exemple des plantes abri.

Ça vous a donné le goût? Je reviens la semaine prochaine avec une méthode simple pour installer un mélange de semences.

Quelques entreprises québécoises qui offrent des mélanges de semences

La Pépinière Rustique
Aiglon Indigo
Gloco
Akène


commentaire sur "Pourquoi utiliser un mélange de semences?"

  1. Jacinthe dit :

    Merci pour toutes ces informations! La valeur des plantes indigènes est inestimable! Chaque petit geste pour leur redonner leur place est un pas important pour aider à la biodiversité.

  2. Diane dit :

    Super, merci Mathieu!
    J´aime ces articles et conseils qui se poursuivent sur quelques semaines… comme une bonne série ! ?

  3. Helene dit :

    Merci des informations !
    Avoir connu ces mélanges de semences ,j’aurai été de l’avant pour un mélange terrain sec .
    J’ai un terrain de 20pied carré avec beaucoup diversité. Bref , une section a été endommagée par l’émondage d’un immense frêne sur la partie de champ d’épuration. Cette section avait le cachet d’être verdoyant, mais malheureusement les effets de remuage ( à cause de l’abattage de ce frêne ) a rendu fragile cette partie de terrain: section devenu plus sèche , clairsemée voir déshabillée de la belle verdure .

    J’habite une zone riveraine où on trouve une variété impressionnante de vivaces et de plants indigènes et sauvages.

    Cette section de terre était un champs de pré- fleurit dans le passé et les propriétaires se succédant , on semés et plantés une belle variété de plantes diverses .
    Le gazon est présent ,mais je dirais que plus de 60% est un mélange de fleurs sauvages , de fraises des champs , de graminées variées, de trèfles et autres espèces dont je ne connais pas leurs noms , mais c’est magnifique !!
    J’ai des plates-bandes bien remplis et des grands arbres matures . Un petit paradis pour les aimants de la biodiversité.

    Chez moi, c’est un bel exemple de mélanges et j’aspire à poursuivre la tradition ou ma fameuse section devenu dénudée . Je garde les liens des entreprises et j’aurai aimé avoir des recommandations personnalisées pour mon terrain. Les semences en mélanges terrain sec ne sont plus disponible à la Pépinière rustique ,mais à l’automne ils en auront d’autres.
    Je veux juste pas me tromper et avoir ce qu’il me faut pour cette partie de terrain .
    Cette section est sablonneuse et sèche mais à cause du champs dépuration , je veux m’assurer que ce que je sèmerais seta correct …

  4. Catherine dit :

    J’ai justement commandé des semences rustiques et la germination a bien débutée. Terrain plein sud, pauvre, infesté par les vers blancs… Un bon moment pour changer la végétation!

    Pour les plate-bandes, au lieu du paillis, j’y vais pour le thym serpolet ou encore des semences de fleurs adaptées à la luminosité.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!