Catégories

Recherche

Nos partenaires

N’oubliez pas le paillis!

Ce que j’aime du printemps et de la frénésie de jardinage qui l’accompagne, c’est que ça a une fin. Une fois le désherbage annuel et les mille et une plantations terminés, on peut se reposer et laisser Dame Nature faire le reste. Et habituellement, elle fait bien son travail, car nous restons dans une région où la pluie tombe assez régulièrement. Vous pouvez désormais aller vous coucher dans votre hamac: votre effort annuel est fini.

… si vous avez posé du paillis

Du moins, c’est terminé si vous avez posé du paillis pour terminer la plantation. Car si vous n’avez pas posé du paillis, le calvaire (oups, je veux dire le travail) ne fait que commencer! Il vous faut en effet sarcler, biner ou cultiver, encore et encore, toutes les semaines, pour contrôler les mauvaises herbes et pour briser la croûte du sol. Et quand Dame Nature oublie d’arroser, il faut le faire à sa place, car sarcler assèche le sol et brise les racines des plantes, leur causant beaucoup de stress hydrique. Plus on sarcle, plus il faut arroser. (Que dire du vieux dicton «un binage vaut un arrosage» sauf s’en étonner? Celui qui l’a forgé avait sûrement un méchant sens d’humeur!)

Poser du paillis dans les plate-bandes
Photo: Africa images

Évidemment, si vous avez posé un paillis organique assez épais, soit d’au moins 7 à 10 cm, vous n’aurez plus jamais à sarcler, le sol ne deviendra pas croûté et, de plus, le sol restera humide même en période de sécheresse. Vous aurez aussi beaucoup (et vraiment BEAUCOUP!) moins de mauvaises herbes, puisque le paillis empêche les graines des plantes de germer. Si vous aviez bien désherbé au printemps, ce sera la paix totale pour le reste de l’été.

Le bon paillis pour l’emploi

Reste à savoir quel paillis utiliser… et c’est une bonne partie une question de goût. Certaines personnes aiment l’effet rouge orangé des paillis teints artificiellement, d’autres le brun des paillis de couleur naturelle. Par contre, il faut aussi savoir que les paillis de conifères (paillis de cèdre, paillis de pruche, etc.) ralentissent la croissance des plantes et sont surtout utiles sur les surfaces où on ne veut pas avoir de la végétation, comme lorsqu’on pose une rondelle de paillis autour d’un arbre. Au contraire, les paillis de bois dur ou d’autres matériaux organiques, comme le paillis forestier, le paillis de cacao, le paillis de sarrasin, les feuilles déchiquetées, etc., stimulent la croissance des végétaux et sont alors plus utiles là où on a des plantations: plates-bandes, potagers, etc.

Poser du paillis dans le jardin
Photo: lissart 

La pelouse: la bête noire du jardinier paresseux

Il reste une dernière tâche qui vous fera bouger pour le reste de l’été: tondre le gazon. Ma suggestion? Éliminez le gazon par des plantations paillées ou engagez quelqu’un d’autre pour le tondre, puis retournez vous coucher!


Larry Hodgson a publié des milliers d’articles et 65 livres au cours de sa carrière, en français et en anglais. Son fils, Mathieu, s’est donné pour mission de rendre les écrits de son père accessibles au public. Ce texte a été publié à l’origine dans le journal Le Soleil le 11 mai 2005.


commentaire sur "N’oubliez pas le paillis!"

  1. Louise dit :

    Les paillis de conifères RALENTISSENT la croissance des plantes ???

    • Pierre Gauvreau dit :

      Allez vous promener dans une pinède, vous remarquerez que presque rien ne pousse au sol: acidité.

  2. Guy Blouin dit :

    C’est le temps des tulipes. À l’automne 2022 j’ai planté environ 100 bulbes de tulipes. Au printemps 2023 c’était une belle réussite avec presque 100% de floraison mais voici qu’en ce printemps 2024 je n’ai plus que la moitié des tulipes que j’avais l’an dernier. Beaucoup de plans ont germer avec un beau feuillage vert mais sans produire de fleurs. Que devrai-je faire pour augmenter ma production pour l’an prochain?
    Merci
    Guy Blouin

  3. Audrée-Anne dit :

    Bonjour! Est-ce que le paillis augmente le risque de dommages aux plants en raison des insectes et limaces qui s’y cachent?
    Merci à l’avance pour votre réponse!

    • Mathieu Hodgson dit :

      C’est vrai que le paillis va abriter des insectes, mais puisque les insectes sont majoritairement bénéfiques (80-90%) c’est plutôt un avantage. En ce qui concerne les limaces, elles sont détritivores, donc se nourrissent généralement de matière organique en décomposition, comme du paillis ou des végétaux morts.

  4. Jocelyne Rioux dit :

    Vous êtes ma première lecture de la journée. Vous faites ma journée ce matin, merci pour votre sagesse. Bonne journée

  5. Manon (de Lanaudière) dit :

    Bonjour!
    J’ai mis du paillis l’an dernier et je ne le regrette pas. Par contre, j’aurais dû en étendre un peu plus épais car il y a des places où les mauvaises herbes ont déjà poussé. 🙁 Je vais sûrement en ajouté un couche bientôt. Merci de m’avoir rassurée… bon jardinage! 🙂

  6. Manon (de Lanaudière) dit :

    Bonjour!
    J’ai mis du paillis l’an dernier et je ne le regrette pas. Par contre, j’aurais dû en étendre un peu plus épais car il y a des places où les mauvaises herbes ont déjà poussé. 🙁 Je vais sûrement en ajouter une couche bientôt. Merci de m’avoir rassurée… bon jardinage! 🙂

  7. Paul gagnon dit :

    J,attend vos courriel.

    • Aygues31 dit :

      Bonjour à tous,
      Le paillis … mais quel oubli !!! Et la tonte de la pelouse … c’est un paillis génial, efficace et si facile.à se procurer.
      J’en mets partout au potager et autour des plantes des massifs de fleurs..
      Je l’épands frais juste après avoir tondu? Il va sécher en surface et 10 jours plus tard, à l’occasion d’une nouvelle tonte … rebelote, un autre couche.

      Bref, il y en a partout. C’est beau, naturel et gratuit. Cela m’évite beaucoup d’arrosage et je n’ai à désherber que quelques rares plantes qui arrivent à traverser cette couche d’herbe qui fait le bonheur de mes vers de terre !

      Cette herbe au compost ; gosse erreur si on n’a pas une bonne quantité de “bois” à y associer … ça va pourrir et ne pas sentir très bon !!!
      Cette herbe à la déchetterie … dommage et bien inutile dépense de carburant pour l’y porter
      .
      Vive le paillis de pelouse … c’est tout bête, faut-il y penser.

  8. Sophie dit :

    Bonjour, je me suis toujours demandée, est-ce que de mettre du paillis peut nuire aux vivaces au printemps? par exemple, s’il reste du paillis de l’automne dernier, est-ce que cela pourrait empêcher mes vivaces et tulipes de sortir au printemps?
    Merci et bonne journée,
    Sophie 🙂

    • Mathieu Hodgson dit :

      Ça ne nuit pas, au contraire. S’il en reste au printemps, ça protège les racines des gels printanniers. Bien sûr, si vous mettez trop de paillis ça pourrait causer des problèmes. 7 à 10 cm est suffisant. Vous serez surprise de voir ce que les vivaces peuvent traverser, particulièrement les tulipes, pas de soucis pour le paillis.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!