Catégories

Recherche

Nos partenaires

Réponses à vos questions: une violette africaine qui change de couleur

Question

J’ai acheté, il y a quelques années, une violette africaine avec des fleurs rose très brillant tachetées de violet foncé, à la manière d’un peintre qui éclabousse avec son pinceau. La plante mère a fait une division identique. Toutefois, quand j’ai tenté de faire une bouture de feuille, les plantes n’ont donné aucune trace de rose, que des fleurs violet foncé. Est-ce que j’ai perdu le gène qui donnait le rose?

Réponse

Oui. À vrai dire, les violettes africaines (Saintpaulia) qui ont des fleurs tachetées de la façon décrites sont dites «de fantaisie» (d’après l’anglais «fantasy violets», cette terminologie pouvant varier selon les sources et les régions). Il s’agit d’une curieuse mutation de type «chimérique» où se sont mélangés 2 tissus différents dans une même plante: une partie des cellules portent le gène pour les fleurs roses et une autre partie des cellules portent le gène pour les fleurs violettes. En mélange, cela donne des fleurs tachetées, portant donc les deux couleurs.

Best Standard Ness’ Fantasy Gold. Photo: MJI Photos (Mary J. I.)

Quand la plante produit un drageon, normalement celui-ci hérite des deux types de cellules et sera donc tacheté comme la plante mère. Les drageons, étant génétiquement identiques à la plante mère, peuvent en effet hériter des caractéristiques chimériques. On suggère toutefois d’attendre à la première floraison pour en être certain. Attention!

Tous les motifs de fantaisie ne proviennent pas du même type de mutation chimérique.

Les violettes chimériques

Cependant, les plants produits par boutures de feuilles se développent à partir d’une seule cellule. Impossible pour eux, donc, d’hériter des deux tissus différents et ils seront toujours unicolores… à moins d’une mutation, bien sûr, car les chimères viennent à l’origine de mutations. La richesse génétique des violettes africaines permet une variété de couleurs et de formes, même dans ce mode de propagation.

Pour multiplier correctement votre violette chimérique, il faudra découper et faire enraciner un drageon (tige secondaire apparaissant à la base des feuilles), jamais une bouture de feuille. Bien que les boutures de feuilles soient moins susceptibles de produire des plants chimériques, cette méthode de propagation est couramment utilisée pour les violettes africaines en général.


Larry Hodgson a publié des milliers d’articles et 65 livres au cours de sa carrière, en français et en anglais. Son fils, Mathieu, s’est donné pour mission de rendre les écrits de son père accessibles au public. Ce texte sur la culture d’asperges a été publié à l’origine dans le journal Le Soleil le 28 mars 2007.


commentaire sur "Réponses à vos questions: une violette africaine qui change de couleur"

  1. Josée dit :

    J’ai fait une bouture de feuille à partir d’une violette de couleur blanche et rose pâle. Cela a donné une nouvelle fleur…. violette foncée!

    • Julie Thiboutot dit :

      J’ai fait des boutures avec un feuille de ma violette africaine violet foncé. Théoriquement je devrais en avoir en avoir des pareils que la plante mère. J’ai hâte de voir.

  2. Anonyme dit :

    Merci beaucoup!

  3. Julie dit :

    J’ai fait des boutures avec un feuille de ma violette africaine violet foncé. Théoriquement je devrais en avoir en avoir des pareils que la plante mère. J’ai hâte de voir.

  4. Noëlla dit :

    Bonjour !
    J’ai fait une bouture de violette africaine il y plus d’un an et elle n’a jamais fleuri.
    Pourtant elle est dans un petit pot et un bon terreau.
    Merci de votre conseil.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!