Catégories

Recherche

Nos partenaires

Réponses à vos questions: de la naphtaline contre les campagnols?

Question

J’ai des mulots sur ma pelouse et j’aimerais bien qu’ils disparaissent. Un voisin m’a conseillé de mettre de la naphtaline dans leurs trous. Est-ce efficace?

Réponse

L’utilisation de naphtaline, communément connue sous le nom de boules à mites, est une méthode parfois conseillée par le bouche-à-oreille. Cependant, cette approche est loin d’être une solution miracle. En effet, insérer de la naphtaline dans les trous creusés par les mulots ne fait qu’inciter ces animaux à se déplacer et à créer de nouveaux tunnels, sans pour autant les éliminer de votre jardin.

Des boules à mites. Photo: Mohamad Faizal Bin Ramli

La naphtaline est non seulement inutile, mais toxique, nuisant aux autres animaux, à la faune utile, et ayant des risques pour la santé humaine. Son ingestion par des animaux domestiques ou sauvages peut entraîner de graves problèmes de santé. Elle affecte négativement les insectes bénéfiques et peut contaminer le sol et l’eau.

Minimiser l’impact

Il est important de reconnaître que les mulots, ou plus précisément les campagnols, sont des créatures extrêmement résilientes et prolifiques, capables de s’adapter et de se multiplier rapidement dans divers environnements, qu’ils soient urbains ou ruraux. Leur capacité à se reproduire à un rythme soutenu rend pratiquement impossible l’éradication totale de ces rongeurs de votre propriété.

Néanmoins, il existe des stratégies pour minimiser l’impact visuel des dommages qu’ils causent à votre gazon. L’une des techniques les plus simples et efficaces consiste à combler les tunnels et les trous laissés par les mulots avec de la terre de qualité, puis à réensemencer ces zones avec un mélange de semences de gazon adapté. Cette approche ne se contente pas de masquer les signes de l’activité des mulots, mais contribue également à la régénération et à l’embellissement de votre pelouse. En quelques semaines, les traces de l’invasion des mulots deviennent invisibles, permettant à votre jardin de retrouver son aspect esthétique et sa santé. L’adaptation et la gestion proactive des dégâts sont les clés pour maintenir un espace vert attrayant et vivant, malgré la présence inévitable de ces petits habitants de la nature.

Photo: Jon Clark de Getty Images

Autres stratégies

Autrement, pour réduire écologiquement les campagnols au jardin, favorisez les prédateurs naturels comme les oiseaux de proie, en installant des perchoirs. Utilisez des répulsifs naturels (par exemple, l’ail ou des plantes aromatiques) et envisagez le piégeage avec des dispositifs spécifiques, veillant à ne pas nuire aux autres animaux. Des barrières physiques, telles que des grillages enterrés, peuvent protéger les zones vulnérables.


Larry Hodgson a publié des milliers d’articles et 65 livres au cours de sa carrière, en français et en anglais. Son fils, Mathieu, s’est donné pour mission de rendre les écrits de son père accessibles au public. Ce texte sur les campagnols a été publié à l’origine dans le journal Le Soleil le 30 avril 2004.


commentaire sur "Réponses à vos questions: de la naphtaline contre les campagnols?"

  1. Sébastien dit :

    Ma voisine brosse son chat régulièrement et me donne les poils qui restent dans le peigne. Je les étale un peu partout dans le jardin. Je ne sais pas si c’est un hasard ou si c’est vraiment une solution, mais je n’ai plus de rongeurs depuis que je fais cela.

    • Brule dit :

      Le vinaigre est un répulsif pour les animaux très efficace et naturel.. je l’utilise pour les chats mais c’est efficace aussi pour tout les sortes d’animaux et c’est sans danger.

      • Anonyme dit :

        Le vinaigre blanc est composé d’acide acétique, dont la dégradation dans le sol peut être aussi polluante que le glyphosate ! Mais pas d’emballement. Si vous apprenez à bien diluer ce produit, selon le bon dosage, vous parviendrez à désherber sans souiller le sol, ni porter atteinte à la fertilité de la terre.

    • Denise Prévost dit :

      ma pelouse est infectée de vers blancs que faire merci

      • Mathieu Hodgson dit :

        Vous pouvez utiliser des méthodes biologiques telles que l’application de nématodes bénéfiques ou de Bacillus thuringiensis pour cibler naturellement les larves sans nuire à l’environnement. Laissez votre pelouse sécher et même jaunir en été pour rendre le milieu moins propice à leur développement. Laisser pousser la pelouse plus haut rend la ponte des oeufs difficile pour les scarabées ou les hannetons.

  2. L. Perron dit :

    Je remplis les trous de suie (évidemment refroidie) de mon foyer.

  3. Sara dit :

    Mon chat s’en charge volontiers (bon, après, il faut disposer des cadavres :S)

  4. Guylaine Côté dit :

    je remercie ces petites travailleuses qui mangent les gros vers blanc et surtout aèrent mon terrain.

  5. Bedard dit :

    J’avais mis des boules de naphtaline pres de mes bulbes de tulipes et j’ai eu la surprise de voir une corneille ou un corbeau se frotter les plumes avec.. peut etre contre des insectes dans ses plumes….

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!