Catégories

Recherche

Nos partenaires

Les fougères en vedette

Les fougères sont parmi les rares «plantes vertes» qui ne fleurissent pas du tout. En effet, la vaste majorité des plantes vertes font des fleurs, mais des fleurs très discrètes: on les cultive alors surtout pour leur feuillage. Les fougères, qui ne fleurissent par contre pas du tout, ont néanmoins un charme certain.

Photo: Aaron Buitenwerf

Une origine fascinante

Les fougères sont parmi les plantes les plus anciennes de la planète. Elles ont évolué à une époque où il n’y avait pas encore d’insectes pollinisateurs. Elles n’avaient donc aucun besoin de faire de belles fleurs pour les attirer. À l’époque carbonifère, d’ailleurs, les fougères, avec d’autres plantes apparentées, comme les prêles, dominaient la planète. Plusieurs avaient pris la forme de grands arbres et de vastes forêts de fougères arborescentes se sont développées. D’ailleurs, si ces forêts sont disparues, ce n’est pas le cas de toutes les fougères arborescentes: on en trouve encore aujourd’hui dans les pays tropicaux.

Certains disent des fougères que sont des plantes primitives, puisqu’elles existent depuis plus de 360 millions d’années. Cependant, il ne faut pas penser que les fougères aient arrêté d’évoluer. Au contraire, les fougères continuent d’évoluer et occupent présentement de nombreuses niches écologiques. En effet, de l’Arctique à l’Équateur, du sommet des montagnes jusqu’au bord de mer, des branches d’arbres jusqu’à sous l’eau, il existe des fougères. Même dans les déserts, on trouve des fougères… bien à l’ombre. La plupart des fougères, cependant, préfèrent les sols humides. Et dans les champs et forêts du Québec, il existe aussi des fougères, dont la célèbre fougère-à-l’autruche (Matteuccia struthiopteris), donnant les «têtes de violon» dont on se régale tant au printemps.

Fougères d’intérieur

Nos fougères d’intérieur sont d’origine tropicale ou subtropicale et donc bien acclimatées aux conditions dans nos demeures. Avec leur besoin d’éclairage modéré (la plupart des fougères ne demandent qu’un ensoleillement indirect), beaucoup de gens les trouvent particulièrement faciles à cultiver. Veillez à maintenir leur terreau constamment humide sans être détrempé, et de leur fournir une humidité élevée, ce qui peut être accompli en utilisant un humidificateur.

La fougère de Boston. Photo: Planteset

Parmi les fougères que vous retrouverez sans doute dans les jardineries, il y a la plus populaire de toutes: la fougère de Boston (Nephrolepis exaltata). Cette fougère originaire des régions tropicales du monde a donné naissance à des centaines de mutations aux frondes diversement découpées et frangées, de diverses tailles et de couleur vert ou vert jaune. La plupart ont de longues frondes arquées, mais certaines ont des frondes tellement découpées qu’elles ressemblent à de la mousse.

La fougère pattes de lapin. Photo: Klein Benjamin

Les fougères pattes de lapin (Davallia sp.) se distinguent par leurs rhizomes enflés et poilus qui recouvrent le sol et même le pot, rappelant les pattes d’un petit animal. Leurs frondes sont généralement petites, vert foncé et très découpées, formant un triangle. On les cultive souvent en panier suspendu.

La fougère nid d’oiseau. Photo: KENPEI

La fougère nid d’oiseau (Asplenium nidus) est très différente des autres fougères. Au lieu de frondes découpées, les siennes sont entières, en forme de langue. La plante forme une coupe verte avec, au centre, des poils bruns desquels ressortent les nouvelles frondes vert tendre en forme d’œuf, d’où le nom commun «nid d’oiseau».

L’asperge d’intérieur. Photo: Traumrune / Wikimedia Commons

Il y a même des imposteurs: l’asperge d’intérieur (Asparagus densiflorus) produit de longues tiges pendantes aux aiguilles aplaties et passe souvent pour une fougère, mais comme son nom l’indique, la plante est davantage apparentée à l’asperge de jardin qu’aux fougères.


Larry Hodgson a publié des milliers d’articles et 65 livres au cours de sa carrière, en français et en anglais. Son fils, Mathieu, s’est donné pour mission de rendre les écrits de son père accessibles au public. Ce texte a été publié à l’origine dans le journal Le Soleil le 23 avril 2006.


commentaire sur "Les fougères en vedette"

  1. Cristian dit :

    Bonjour,
    Comment reconnaître la fougère comestible( fouge -à-l’autruche)?
    Merci et bonne journée!

  2. Cristian dit :

    Bonjour,
    Comment reconnaître la fougère comestible(fougère-à-l’autruche)?
    Merci et bonne journée!

  3. Thérèse dit :

    Je crois que les oiseaux m’apportent des graines de fougère parce que les fougères ne poussent que sous les arbres est-ce possible?

    • Mathieu Hodgson dit :

      C’est possible, mais il est plus probable que ce soit le vent. Les fougères ne font pas de semences mais plutôt des spores miniatures, un peu comme les champignons.

  4. Danie dit :

    Depuis peu j’ai la chance de découvrir les différentes Fougères qui m’entourent et je les apprécient de plus en plus. Merci pour cet article!

  5. Yves dit :

    J’avais de fougères mais elles ont commencées à se répandre un peu partout, je les trouve un peu trop envahissantes

  6. agnes dit :

    j’adore les fougères, on a décompte 12 variétés différentes ici, tous ont leurs places…je me suis même amusé à les reproduire par les spores, réussites parfaites, il faut savoir que les spores, on peut les récolter à différentes périodes de l’année selon l’espèce.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!