Catégories

Recherche

Nos partenaires

L’arachide: une culture inusitée au jardin

Il faut l’avouer, Dame Nature nous a bien eus en nous donnant des espoirs de printemps hâtif, mais le mois de mars, mois des tempêtes, n’avait pas dit son dernier mot. En attendant le retour du beau temps, je me suis dit qu’il serait intéressant de parler d’une culture potagère un brin tropicale et inusitée à cultiver pour le plaisir dans votre potager, la saison prochaine.

Curieuse de nature, j’aime faire de nouvelles découvertes depuis le début de ma carrière horticole. Je passe des heures à démarrer mes propres semis et j’en tire une certaine fierté. Malgré tout, je ne peux m’empêcher lorsque le printemps arrive, de courir faire le tour des serres et petites pépinières de ma région pour dénicher des nouveautés et curiosités à planter au jardin.

Il y a déjà plusieurs années que j’affectionne particulièrement me rendre chez un pépiniériste tout près de chez moi, La pépinière Jean Gagné, entreprise familiale et passionnée. On y trouve des centaines de variétés de tomates, de fleurs et de légumes variés. Il y a environ trois ans, en marchant dans une section de la pépinière où se trouve une incroyable mine de petits trésors pour le jardin, j’y ai fait la découverte d’un légume bien spécial, l’arachide, une légumineuse originaire d’Amérique du Sud aujourd’hui cultivée un peu partout dans le monde.

Petits plants d'arachides
Les petits plants d’arachides.

Après avoir questionné M. Gagné sur la culture de l’arachide, je suis repartie heureuse de ma trouvaille avec ma petite caissette de 6 plants. Ce que je retenais des informations soutirées: tempérer mes attentes de productivité et en faire une expérience à vivre en famille!

Cultiver l’arachide

La culture de l’arachide est assez simple en soi. Vous pouvez facilement vous procurer des semences chez certains semenciers québécois, comme le potager ornemental de Catherine et Semences Ancestrales Québec. La variété ‘Valencia’ est celle que l’on retrouve le plus souvent, puisqu’elle est hâtive et convient bien à notre climat. Les plants produiront d’abord une multitude de fleurs jaunes. Après la pollinisation, une pousse (appelée gynophore) sort de la base de la fleur, se dirige vers le sol et y pénètre pour y produire les graines. C’est ce qui donnera des arachides, que vous pourrez alors récolter à l’automne, comme la pomme de terre. Ce processus s’appelle la géocarpie.

Plants d'arachides
Les plants d’arachides au jardin.

Des semis à la récolte

Vous pouvez démarrer les semis 4 à 6 semaines avant le dernier gel, selon votre région, dans des petits pots de tourbe d’environ 4 pouces et les planter au jardin en juin. L’arachide aura besoin d’un sol bien drainé, léger et d’un endroit très ensoleillé. Une fois que vos plants auront commencé à produire des arachides, je vous suggère de les renchausser, c’est-à-dire remonter la terre autour du plant pour s’assurer que les futures gousses soient en terre. Comme l’arachide aime les étés chauds et longs, il est recommandé de les récolter le plus tard possible en automne lorsque le feuillage sera desséché en s’assurant de les protéger en cas de fort gel. Cela vous permettra d’avoir une bonne récolte.

Une fois votre récolte terminée, il ne vous restera qu’à la faire sécher. Vous pouvez, après avoir retiré le plus de terre possible, étendre les cosses sur du papier journal dans un endroit bien aéré et à l’abri de l’humidité. Profitez-en pour garder une petite quantité pour ressemer l’année suivante. Faites griller le reste au four pour votre consommation. Une fois grillées, les arachides sont délicieuses et même si les quantités sont petites (environ une poignée par plant) le résultat est très satisfaisant!

Expérience réussie!

Pour ma part, ce fut une expérience positive que j’ai même réitérée les années suivantes en me servant des arachides récoltées chez moi. Le moment de la récolte a été un franc succès familial. La découverte des nombreuses tiges enfouies sur lesquelles se trouvaient les arachides restera un beau souvenir de nos expériences au potager.

Récolte d'arachides
La récolte d’arachide.

Mes plants avaient été plantés en serre, mais il est toutefois possible de cultiver l’arachide directement au jardin et même en pot. Vous pouvez utiliser n’importe quel type de pot, pourvu que vous offriez suffisamment d’espace pour que les gynophores puissent s’enfouir sous terre et créer les gousses qui contiendront vos précieuses arachides.

J’apprécie particulièrement les contenants en géotextile (Smart Pots). Ils sont utilisés pour l’ensemble des projets d’aménagements comestibles réalisés aux Urbainculteurs, et ce, depuis plus d’une dizaine d’années. En plus d’avoir une bonne durée de vie pour un prix abordable, cette technologie permet une bonne aération et évite la spiralisation des racines observée dans les pots conventionnels. Elle permet également le développement d’un système racinaire plus dense et plus efficace. Ces pots sont faits d’un matériau très léger, incassable et résistant au froid, ce qui permet de les laisser dehors pendant l’hiver.

Ce qu’il faut retenir: que vous soyez un jardinier expérimenté ou non, que vous ayez un grand potager ou un potager en bacs, il est possible, et même plutôt facile, de cultiver une mini production d’arachides. Amusez-vous, osez et découvrez!

Étiquettes + arachides


commentaire sur "L’arachide: une culture inusitée au jardin"

  1. Carmen dit :

    Onnnn merci beaucoup oui cet article, très intéressant je crois que je vais essayer ça cette année
    Bon printemps

  2. Jacinthe dit :

    Quelle surprise pour moi: je ne pensais pas que c’était possible ici!!! Très intéressant! Merci!

  3. Pierre dit :

    Cette saison 2024, j’essaie pour une troisième saison.
    J’affectionne particulièrement les Virginia Jumbo, que moi aussi mon pépiniériste local me fait germer dans sa serre qui est a climat sous tropical je crois. Je les transplante dans un grand Smart Pot (52″ dia.) 6 plants autour et un au centre. La saison dernière ce fut suffisant pour remettre a mon pépiniériste une part de la récolte pour lui et ma part pour ce printemps. Ne rêvez pas trop, je suis apprenti , mais c’est très amusant.

  4. Louise Monier dit :

    Bonjour, j’aimerais savoir si je dois enlever les aiguilles tombées sous mon épinette bleue et dans la plate-bande, il y en a beaucoup car mon arbre est vieux. Merci

    • Mathieu Hodgson dit :

      Les aiguilles se décomposeront et nourriront le sol et forment un paillis qui le protège. Nul besoin de les enlever.

  5. Louise D. dit :

    Pour ceux qui veulent voir des plants dans un jardin, passez au Jardin botanique de Montréal au cours de l’été. L’horticultrice du jardin nourricier, en plante toujours.

  6. Mario StNic dit :

    J’ai essayé ça l’an passé. J’ai eu peu d’arachides en retour mais je dois dire que je récidiverais simplement parce que je trouve la plante particulièrement jolie sans parler des petites fleurs oranges superbes.

  7. Marie-Josée Doucet dit :

    Il y a beaucoup d’écureuils chez moi. Avez-vous eu des enjeux avec ces animaux et vos plants d’arachides?

  8. Julie Adams dit :

    Notre première expérience a Rouyn-Noranda a été super au de là de nos attentes, peut-être l’ensoleillement car nous avons 1h44 de soleil de plus par semaine comparativement à Montréal?

  9. Bernard Hautcœur dit :

    Bonjour,j’ai eu ouï dire que l’arachide était seulement le plant,quant aux fruits ils s’appellent « cacahuètes ».

    • Mathieu Hodgson dit :

      D’après mes brèves recherches, en France l’arachide désignerait le plant et la cacahuète le fruit. Cependant, l’usage de cacahuète n’est pas commun au Québec.

  10. anonyme dit :

    Bonjour, sauriez-vous où trouver des semences biologique d’arachides près de longeuil. Merci

  11. Sophie dit :

    Quelle belle découverte pour moi! Je vais essayer c’est certain ! Merci pour tous vos excellents articles ! On en apprend à tous les jours !

  12. Anonyme dit :

    Bonjour, je n’arrive plus a ouvrir vos liens depuis quelques jours. j’obtiens un message d’erreur. Vous a-t’on raporté ce probleme? Merci

  13. Francine dit :

    Bonjour, moi, si j’en sèmerais ce serait pour mes voisins, les écureuils, suisses et pic-bois, une année j’avais semé du maïs. Quand il était presque prêt, j’allais voir et les pieds étaient coupés à environ 1-1/2′ du sol. Donc, les autres matins, je m’amusais à aller voir, combien il y en avait d’autres de coupés, il faut dire que au bout du terrain, il y a la rivière. Ce pouvait être soit un castor, un rat musqué ou autre animal qui sont réveillés la nuit. Je leur ai laissé toute ma production. Ils devaient être délicieux…….ah, ah, ah.

  14. Monique Boivin dit :

    J’avoue humblement que je ne savais rien à ce sujet… Cette culture est très originale: merci de m’en apprendre encore et toujours !

  15. Karine dit :

    Bonjour,
    Super cet article très intéressant.
    Si quelqu’un a une piste en France pour acheter des arachides à semer, je l’en remercie grandement par avance 🙂
    Malgré quelques recherches, j’ai fait chou blanc.
    Cordialement.

  16. Anonyme dit :

    Je me demande si je peux semer des plants d’arachide simplement en récupérant les arachides à l’intérieur de leur écale (celles que j’achète pour mes oiseaux)

    • Mathieu Hodgson dit :

      Vous pouvez essayer de cultiver des arachides à partir de graines non traitées destinées à l’alimentation des oiseaux, à condition qu’elles soient crues et non salées.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!