Catégories

Recherche

Nos partenaires

Les plus belles clématites sont polonaises!

Par Julie Boudreau

Il y a quelques mois de cela, je faisais l’éloge des lilas russes. Et si, selon moi, les plus beaux lilas sont russes, les plus belles clématites, quant à elles, seraient polonaises! Ces clématites fabuleuses sont les créations d’un jésuite de Varsovie, le Frère Stefan Franczak. Hybridées et cultivées dans un climat très proche de celui du Québec, les clématites du Frère Stefan sont intéressantes aussi bien pour la qualité des fleurs, leur abondance, la bonne rusticité des plants et leur très bonne résistance aux maladies. De plus, certaines d’entre elles portent une floraison soutenue de juin à septembre.

Les clématites d’origine polonaise sont une vraie mine d’or pour les jardiniers en climat nordique! Elles sont résistantes, rustiques et leur floraison est superbe! Photo: Julie Boudreau

Quelques mots sur le créateur des plus belles clématites

Né en 1917 dans le Centre-Sud de la Pologne, le Frère Stefan, comme on l’appelle couramment, est le 12e d’une famille de 14 enfants. Ayant été élevé sur une ferme, il fait des études en agriculture et devient éventuellement enseignant. En 1948, la vocation religieuse l’appelle. Il prend résidence dans un monastère de Varsovie où on lui attribue la responsabilité des jardins monastiques. Graduellement, le site est ouvert au public et le Frère Stefan s’occupe de la conversion en jardin ornemental. C’est alors qu’il s’intéresse à l’hybridation des clématites, mais aussi des hémérocalles et des iris! Nous sommes dans les années 1950 ou 1960.

Graduellement, il agrémente le jardin de nouvelles créations. Il les étudie et les observe pendant une douzaine d’années avant de les juger prêtes à être multipliées et vendues. Une autre particularité intéressante de ses clématites: elles ont connu la vraie vie avant d’être commercialisées! Jusqu’à sa mort, en 2009, le Frère Stefan introduira plus de 60 variétés de clématites sur le marché et certaines seront même introduites par d’autres pépiniéristes après sa mort!

Sa grande mission était de créer des fleurs aux couleurs vives avec des étamines contrastantes. Dans bien des cas, il a pleinement réussi! Et même celles qui ne répondent pas à ces critères de départ se sont démarquées par leur beauté.

Le Frère Stefan avec un de ses hybrides, probablement dans les années 1980. Photo: Source inconnue

Quelques clématites polonaises à découvrir

Sur le marché québécois, on déniche à peine une poignée de main de cultivars de clématites hybridées par le Frère Stefan. C’est bien dommage, car de nombreuses variétés mériteraient plus notre attention.

‘Polish Spirit’ est souvent classée parmi les hybrides de C. viticella car elle a les allures d’une clématite de ce groupe. Toutefois, la parenté de la plupart des clématites du Frère Stefan étant incertaine, il est difficile de le confirmer hors de tout doute. Cela dit, c’est une excellente variété très facile de culture. Elle a les allures d’une clématite ‘Jackmanii’, avec ses grandes fleurs mauve foncé de 10 cm de diamètre. C’est aussi une variété à fort déploiement, pouvant atteindre 4 mètres de hauteur. Sa floraison est tardive, mais se prolonge souvent jusqu’à l’automne. Étant une clématite du groupe de taille 3, on peut la rabattre à 20 cm de sol chaque printemps. C’est une des rares clématites récipiendaire d’un «Award of Garden Merit» de la Royal Horticultural Society.

La clématite ‘Polish Spirit’. Photo: Julie Boudreau

‘Warszawska Nike’ est une de mes favorites! Les fleurs sont immenses et d’un pourpre foncé intense. Elles peuvent atteindre jusqu’à 20 cm de diamètre. Les pétales se chevauchent les uns sur les autres et leur marge est légèrement ondulée. Même si c’est une clématite du groupe de taille 3, que l’on peut rabattre à 20 du sol chaque printemps, la floraison est assez hâtive et peut se manifester à la fin du mois de juin. C’est une plante de taille moyenne qui atteindra environ 3 mètres de hauteur. Elle est aussi récipiendaire d’un «Award of Garden Merit».

La clématite ‘Warszawska Nike’. Photo: Julie Boudreau

‘Jan Pawel II’ a bel et bien été nommée en hommage au pape Jean-Paul II, décédé en 2005. Cette variété porte de larges fleurs blanches avec des rayures rose clair au centre de chaque pétale. Les étamines sont rouge foncé, ce qui contraste joliment avec la fleur. Avec une bonne taille, la floraison débute en juin et se prolonge jusqu’en septembre. C’est une variété de plus petite dimension, atteignant entre 2,5 et 3 mètres de hauteur. Cette variété est du groupe de taille 2, ce qui signifie qu’on la taille légèrement au printemps. En général, on taille à environ un mètre du sol.

La clématite ‘Jan Pawel II’. Photo: Wikimedia Commons

‘Kardynal Wyszynski’ est probablement la variété dont le nom est le plus endommagé par toutes les réécritures! Les «K» deviennent des «C», les «Y» deviennent des «I» et des «S» se volatilisent! Qu’importe, cette variété a été nommée en hommage à un cardinal polonais qui s’est opposé au régime communiste de l’après-guerre. Cette variété porte de grandes fleurs magenta foncé, presque rouges. La floraison est particulièrement généreuse et prolongée. C’est une plante de plus petite taille, oscillant autour de 2,5 mètres de hauteur. On la taille légèrement au printemps, car elle est du groupe de taille 2.

La clématite ‘Kardynal Wyszynski’. Photo: Thompson & Morgan

Réussir la culture des clématites

On a beau avoir dans son jardin les meilleures clématites au monde, pour obtenir une floraison généreuse, il faut tout de même respecter quelques règles. D’abord, il faut un minimum de six heures d’ensoleillement pour obtenir une belle floraison. Ensuite, le sol au pied des clématites doit être frais. C’est pourquoi on conseille souvent d’appliquer une généreuse couche de paillis à leurs pieds. Enfin, les racines des clématites étant superficielles et fragiles, on évitera de biner le sol autour des plants. Vous trouverez une foule d’articles sur le blogue du jardinier paresseux qui abordent avec plus de détails l’entretien des clématites et les techniques de taille.

Liste (presque) complète des clématites hybridées par le Frère Stefan

Comme mentionné précédemment, près d’une soixantaine de variétés de clématites ont été hybridées par le Frère Stefan. Et on peut dire que l’homme était un fervent nationaliste polonais, mais aussi, probablement, un féministe. En effet, la majorité des noms attribués à ses créations rendent hommage à des femmes qui se sont distinguées par leurs exploits. On trouve aussi des noms qui font référence aux différentes invasions et guerres qui ont eu lieu en Pologne. Et enfin, certains noms de cultivars sont simplement des prénoms féminins. Voici donc une petite liste des cultivars créés par le Frère Stefan avec, entre parenthèses, la date d’enregistrement de la variété. Pour les curieux et passionnés, cette liste peut représenter une belle occasion de chasse au trésor.

  • ‘Ada Sari (1994)
  • ‘Agnieszka’ (1996)
  • ‘Aleksandra’ (1993)
  • ‘Ania’ (1980)
  • ‘Anna Karolina’ (1992)
  • ‘Baltyk’ (1970)
  • ‘Beata’ (1978)
  • ‘Blekitny Aniol’ (1987) aussi appelée ‘Blue Angel’
  • ‘Bozena’ (1996)
  • ‘Czarna Madonna’ (1980), aussi appelée ‘Black Madonna’
  • ‘Danuta’ (1996)
  • ‘Dominika’ (1972)
  • ‘Dorota’ (1978)
  • ‘Dunaj’ (1984)
  • ‘Emilia Plater’ (1967), en l’honneur d’une héroïne nationale polonaise
  • ‘Ewa Franczak’ (1988), en l’honneur de sa nièce
  • ‘Fryderyk Chopin’ (1994), en l’honneur du compositeur et pianiste
  • ‘Gabriela’ (1996)
  • ‘Gizela’ (1993)
  • ‘Honorata’ (1996)
  • ‘Izabela’ (1979)
  • ‘Izydor’ (1997)
  • ‘Jadwiga Teresa’ (1965)
  • ‘Jagienka’ (1996)
  • ‘Jan Pawel II’ (1980), aussi appelée Jean-Paul II
  • ‘Jolanta’ (1993)
  • ‘Justnya’ (1994)
  • ‘Kacper’ (1970), aussi appelée ‘Caspar’
  • ‘Kalina’ (1978)
  • ‘Kardynal Wyszynski’ (1974), en l’honneur d’une figure éminente de l’Église polonaise
  • ‘Karolina Kozka’, en l’honneur d’une héroïne de la 1re guerre mondiale
  • ‘Kasia’ (1996)
  • ‘Kiepura’ (1996)
  • ‘Kryspina’ (1992)
  • ‘Kujawiak’ (1996)
  • ‘Lidia’ (1992), en l’honneur d’une rivière de Pologne
  • ‘Ludmila’ (1996)
  • ‘Magda’ (2009), introduite après sa mort
  • ‘Marcelina’ (1997), en l’honneur d’une rivière de Pologne
  • ‘Marta’ (1996)
  • ‘Matka Siedliska’ (1970), en l’honneur d’une figure éminente de l’Église polonaise
  • ‘Matka Teresa’ (1989), aussi appelée ‘Mère Theresa’
  • ‘Matka Urszula Led’ (1980), aussi appelée ‘Matka Urszula Leduchowska’, en l’honneur d’une figure éminente de l’Église polonaise
  • ‘Moniuszko’ (1996)
  • ‘Monte Cassino’ (1975), en l’honneur d’une bataille historique de la Seconde Guerre mondiale
  • ‘Nina’ (1980)
  • ‘Perla Baltyku’ (1996)
  • ‘Piotr Skarga’ (1988), en l’honneur d’une personnalité polonaise
  • ‘Polish Spirit’ (1984)
  • ‘Regina’ (1996)
  • ‘Rozalia’ (1972), en l’honneur d’une rivière de Pologne
  • ‘Sabina’ (1996)
  • ‘Serafina’ (2000)
  • ‘Siostra Faustyna’ (1996), en l’honneur d’une figure éminente de l’Église polonaise
  • ‘Sonia’ (1996)
  • ‘Swieta Monika’ (1994)
  • ‘Sympatia’ (1978)
  • ‘Syrena’ (1969), la sirène étant l’emblème de Varsovie
  • ‘Telimena’ (1996)
  • ‘Wanda Rutkiewicz’ (1993), en l’honneur d’une alpiniste polonaise, la troisième femme à avoir gravi l’Everest
  • ‘Warszawska Nike’ (1966), aussi appelée ‘Midnight Showers’, en l’honneur d’un monument honorant les héros de la Seconde Guerre mondiale
  • ‘Warszawska Olga’ (2004)
  • ‘Westerplatte’ (1994), en l’honneur d’une bataille historique de la Seconde Guerre mondiale. C’est une variété qui figure souvent dans les coups de cœur des amateurs de clématites.

Avant de conclure, j’ajouterai au compte deux autres clématites issues de cette région, mais qui n’ont pas été hybridées par le frère Stefan. La variété ‘Niobe’ a des fleurs rouge foncé, presque brunes. C’est aussi une variété polonaise, cette fois hybridée par Wladyslaw Noll et introduite en 1970. Puis, un autre de mes coups de cœur personnels est l’adorable ‘Piilu’, une variété estonienne développée par Uno Kivistik. Cette dernière compte d’innombrables petites fleurs roses et blanches aux pétales bien ondulés. Bref, comme chez les lilas russes, dès que le nom de la variété compte des K, des Y et des Z, on lui fait faire le grand saut dans le panier d’achats!

Même si ce n’est pas une clématite hybridée par le frère Stefan, la clématite ‘Piilu’ est un grand coup de cœur personnel. Ses origines estoniennes en font aussi une excellente candidate pour les jardins de climat nordique. Photo: Julie Boudreau

commentaire sur "Les plus belles clématites sont polonaises!"

  1. Fabienne LAMBERT dit :

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant tant au niveau culturel que pour la culture des clématites 🙂

  2. germain hovington dit :

    mille merci pour cette chronique
    suis un fan fini du monde des clématites
    ( 15 plants dans mon jardin montréalais )
    suis maintenant un contributeur du Jardinier paresseux

  3. Johanne Ouellette dit :

    Merci pour toutes ces infos. Wow! Très intéressant et instructif.

  4. Hélène Bédard dit :

    J’ai eu la clématite Jean-Paul II pour entamer ma première culture de clématite et en effet elle est très belle . Je ne l’ai plus car ma maison a été vendue. Merci pour ce bel article à propos de ce jardinier et je me dis si ces religieux n’avaient pas vécu, bien des jardins auraient attendus pour se développer ici, je pense à frère Marie-Victorin bien sûr.

  5. Pierre-Yves Martinie dit :

    Merci pour cet article si intéressant ; ayons une pensée de reconnaissance envers le Frère Stefan, et n’oublions pas un autre religieux, le Père Gregor Mendel, dont les recherches ont permis le développement de la génétique moderne sur laquelle s’appuient désormais tous les hybrideurs.

  6. Linda dit :

    J’adore ma clématite . Sa couleur bleue est vive. Merci d’en présenter plusieurs sortes ce matin et pour les conseils de culture.

  7. Raymond dit :

    Très apprécié et merci pour toutes vos informations!
    Bonne journée!

  8. Rejeanne dit :

    Merci mpour l’article. très apprécié.

  9. Déplanche Odile dit :

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant, c’est un plaisir de vous lire !

  10. Louise dit :

    Merci pour ces précieuses informations ! Toujours intéressant de vous lire !

  11. France Renaud dit :

    J’adore tous vos articles. Merci pour ces infos si généreuses.

  12. Catherine dit :

    Merci pour vos articles, et celui-ci en particulier. J’adore les climatites, elles étaient nombreuses dans mon jardin de Normandie. Je suis à présent dans la campagne du Sud de l’Ontario et je ne savais pas qu’il y avait des clématites pour climat froid. Votre article est un beau cadeau de Pâques!

  13. Blanche dit :

    Merci pour vos précieux conseils. Votre article sur les clématites me fascine. Merci de m’ avoir fait connaître le Frère Stefan.
    J’ ai eu un coup de foudre pour la clématite “Piilu”.
    Je vais partir à sa recherche ?
    J’ ai la clématite Jackmanii qui me comble chaque année . Bon printemps.

  14. Louise dit :

    J’aimerais savoir pourquoi ma clématite qui a toujours fleurie ne fleurit plus depuis 2 étés.
    Merci

    • Mathieu Hodgson dit :

      Cela pourrait s’expliquer une taille incorrecte ou inopportune, un manque de lumière, un sol inadéquat ou un apport nutritionnel insuffisant, des conditions d’arrosage inégales, ou encore l’âge de la plante et des problèmes de santé comme des maladies. Pour encourager votre clématite à fleurir à nouveau, assurez-vous qu’elle bénéficie de suffisamment de lumière, taillez-la correctement selon son groupe de floraison, enrichissez le sol et assurez-vous qu’il est bien drainé, maintenez une humidité du sol régulière avec du paillis, et surveillez les signes de maladies.

  15. Madeleine dit :

    Très bel article sur les clématites et leur hybrideur
    Très instructif ,j’ai quelques clématites et je viens de savoir grâce à ton article la provenance de certaines

  16. Anonyme dit :

    Merci, j’aime beaucoup vous lire

  17. Laurier Rhéaume dit :

    bonjour
    est -ce qu’il y a une Clématite que nous pouvons planter cote ombre
    ville de Charlesbourg
    merci bonne journée
    Laurier Rhéaume
    laurier.rheaume@vodeotron.ca

  18. Laurier Rhéaume dit :

    bonjour
    est -ce qu’il y a une Clématite que nous pouvons planter cote ombre
    ville de Charlesbourg
    merci bonne journée
    Laurier Rhéaume
    laurier.rheaume@vodeotron.ca

    • Mathieu Hodgson dit :

      Il y en a plusieurs, dont le populaire Jackmanii. La question est plutôt ce qui est disponible localment. Ils vont préférer la mi-ombre, cependant.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!