Catégories

Recherche

Nos partenaires

Que faire en mars? Calendrier du jardinier paresseux

Le printemps débute officiellement le 20 mars. Les jours de 12 heures et plus stimulent la croissance des végétaux, et le cerveau des jardiniers, en dormance depuis des mois. Aux mois d’avril et mai, plusieurs jardiniers auront les mains pleines avec leurs semis et peut-être avec des travaux extérieurs, mais en mars, on peut encore se permettre de procrastiner un peu. Il y a toutefois quelques petites choses à faire avant d’être trop occupé ou si vous avez évité de le faire au mois de février, comme moi!

Que faire en mars?

  • Semez les plantes qui apprécient un départ hâtif;
  • Achetez vos bulbes d’été;
  • Rempotez vos plantes d’intérieur;
  • Faites des boutures de plantes annuelles;
  • Prenez des boutures de vos plantes d’intérieur;
  • Reprenez la fertilisation des plantes d’intérieur;
  • Nettoyez vos vitres;
  • Taillez vos arbres fruitiers… en raquettes;
  • Surveillez les infestations d’insectes dans vos plantes d’intérieur;
  • Plantez du gingembre à l’intérieur pour des récoltes cet automne.

Semez les plantes qui apprécient un départ hâtif

La saison des semis intérieurs commence doucement en mars. Attention: beaucoup de jardiniers commencent trop tôt, entraînant des plants hauts et étiolés. L’objectif est d’avoir des plants jeunes et vigoureux pour une croissance accélérée à l’extérieur. Voici quelques semis à partir au début mars et à la mi-mars.

Les clématites aiment un départ hâtif. Photo: Deneen LT

Achetez vos bulbes d’été

Les bulbes d’été, tels que bégonias tubéreux, cannas, callas, dahlias, glaïeuls, etc., sont actuellement disponibles dans les jardineries québécoises et européennes. L’ambiance printanière remplace l’hiver, avec également une variété de semences exposées. Des boutures enracinées d’annuelles, sont également proposées, à rempoter à la maison.

Glaïeuls. Photo: monicore

Rempotez vos plantes d’intérieur

Le rempotage des plantes d’intérieur est essentiel pour favoriser leur croissance. Il est généralement effectué au printemps, mais aussi possible en été ou début d’automne. La plupart des plantes bénéficient d’un rempotage annuel, tandis que les jeunes plantes en pleine croissance peuvent en nécessiter deux par an. Les plantes matures, peu actives dans leur croissance, comme les arbres d’intérieur ou les cactus, peuvent rester dans le même pot pendant 4 à 7 ans.

Tant qu’à y être, offrez une journée spa à vos plantes qui trouvent l’hiver difficile dans nos maisons sombres et sèches.

Faites des boutures de plantes annuelles

Au début de l’automne, j’ai rentré des boutures d’annuelles comme pélargoniums, bégonias, impatiens, coléus, etc., pour les conserver pendant l’hiver. Enracinées rapidement, elles deviennent des plantes d’intérieur supplémentaires. L’objectif est de les maintenir en vie pour les replanter au printemps. En bouturant seulement deux exemplaires par variété, je limite l’espace occupé en intérieur. Avec l’arrivée de mars, il est temps de bouturer ces plantes enracinées.

Prenez des boutures de vos plantes d’intérieur

Le bouturage reproduit les plantes en stimulant la croissance de nouvelles racines et tiges à partir de sections de plantes existantes. Cela peut se faire avec des tiges, bien que certaines plantes se bouturent également à partir de feuilles. Les plantes d’intérieur sont idéales pour cette méthode, qui peut aussi être appliquée à l’extérieur en été. Avec les jours qui allongent, c’est un bon moment pour le faire!

Reprenez la fertilisation des plantes d’intérieur

Dans les régions tempérées, la fertilisation des plantes d’intérieur cesse en octobre avec la diminution de la lumière et la fin de la croissance, mais les jardiniers utilisant des lampes de culture peuvent fertiliser toute l’année avec plus de 12 heures de lumière. À la fin de février et en mars, avec des jours plus longs, la croissance reprend, signalant le moment de reprendre la fertilisation.

Nettoyez vos vitres

En maintenant des fenêtres propres, vous permettez à davantage de lumière de pénétrer à l’intérieur, favorisant ainsi la croissance de vos plantes. Veillez également à nettoyer des deux côtés des vitres pour une transparence maximale.

Taillez vos arbres fruitiers… en raquettes

La meilleure période pour tailler la plupart des arbres est tôt au printemps avant le débourrement, favorisant une cicatrisation plus rapide. En hiver, avec de la neige abondante, l’accès à la taille aux arbres de taille moyenne pour les tailler est facilité avec des raquettes. En avril, l’accès est plus limité après la fonte de la neige.

Surveillez les infestations d’insectes dans vos plantes d’intérieur

Certains insectes nuisibles pour les plantes d’intérieur se sont calmés pendant la période de jours courts en entrant en diapause, mais avec le rallongement des jours à la fin du mois de janvier, ils redeviennent actifs et commencent à se reproduire de manière abondante dès le début mars.

Photo: Madison Inouye

Plantez du gingembre à l’intérieur pour des récoltes cet automne

Pour cultiver du gingembre, plantez-le à l’intérieur à la fin de l’hiver, choisissez des rhizomes biologiques avec plusieurs yeux. Remplissez un pot de terreau humide, plantez le rhizome en sections de 2 à 3 cm, les yeux pointant vers le haut. Utilisez une mini-serre transparente ou un sac de plastique pour maintenir l’humidité et la température. Lorsque le sol sera réchauffé, vous pouvez planter votre gingembre en pleine terre même dans un climat tempéré, mais il est souvent plus pratique de le cultiver en pot. 

Vous pouvez obtenir une assez bonne récolte à partir de seulement quelques plantes.

commentaire sur "Que faire en mars? Calendrier du jardinier paresseux"

  1. Luc Riverin dit :

    Bon matin Mathieu
    Ça c’est stimulant mais comme petit jardinier paresseux, on se calme, ha ha…
    Sérieusement merci de nous transmettre cette passion avec tes collaborateurs (trice), se lever avec une lecture d’article les plus intéressants les uns que les autres, alors qu’on le dit probablement pas assez souvent, MERCI ?
    Bon dimanche?

    • Mathieu Hodgson dit :

      Merci! C’est une liste de tout ce qu’on ce qu’on peut faire, mais de mon côté, j’en fais le moins possible.

  2. Diane dit :

    Ah oui, un GROS merci Mathieu pour cet article bourré de trucs et conseils précieux, ce matin! J’ai vraiment très hâte de mettre les mains à la terre… mais je vais me calmer, respirer par le nez et faire les choses dans l’ordre… 😉 Je retiens particulièrement la technique de bouturage de nos plantes préférées à l’automne pour nous permettre de les « reproduire » au jardin l’été suivant. Je n’ai jamais fait ça… une autre expérience à rajouter sur ma liste à l’automne prochain… Mais en attendant, profitons pleinement de tous les petits et grands plaisirs du printemps et de l’été!!
    Bon dimanche tout l’monde!!

  3. Nicole dit :

    Merci pour ces bons conseils! On en a jamais assez!

  4. Claire Chartand dit :

    Bonjour Mathieu,
    Malgré votre article optimiste de ce matin, je suis un peu découragée. La fonte hâtive de la neige a fait paraître les dégâts nombreux des campagnols sur ma pelouse. L’an dernier ces bêtes avaient mangé plusieurs vivaces par les racines. Je crains que cette année cela soit pire à cause de l’hiver doux. C’est que depuis l’année dernière que je vois cette destruction de mon jardin.
    Avez-vous un moyen de réduire leur population?
    Merci

  5. Anonyme dit :

    J’ai bien apprécié le calendrier proposé.
    Ça donne plein d’idées!
    Je vais tenter le gingembre et faire quelques boutures de certaines de mes plantes .
    Merci

  6. Sylvie Turner dit :

    Bonjour, j’ai posé une question à la suite de l’article de M. Larry Hodgson, ne sachant pas qu’il était décédé. Je comprends maintenant l’absence de réponse et offre mes sympathies tardives à la famille. Ma question est la suivante: que faire avec mon hibiscus sur tige tressée que je viens de tailler drastiquement? Arroser? Un peu, beaucoup?, fertiliser ou pas? Rempoter? Il a passé l’été passé sur mon balcon et à beaucoup fleuri. Je l’ai rentré graduellement cet automne et a été bien jusqu’en janvier où il a perdu grand nombre de feuilles et les mouches blanches sont arrivées. Je l’ai traité plusieurs fois au savon noir sans grand résultats. Puis-je encore le sauver et comment?

    • Lise dit :

      J’ai vécu ce problème l’automne 2022, , j’ai taillé mes hibiscus drastiquement, toutes les feuilles enlevées, taillé les tiges et je les ai laissé dans l’établi tout l’hiver. Température entre 17-20 degré, plantes arrosées de temps à autre et elles ont toutes repris vie avec de nouvelles feuilles, presque pas de fleurs l’été dernier dehors, engrais à partir de mai. Rentrées à l’automne 2023, salle à manger, pièce très lumineuse, et maintenant début de floraison pour 2 des 4 hibiscus, aucun insecte à date, je me croise les doigts et je les ai à l’œil !!! J’admire les fleurs et souhaite les rendre en juin en santé, pour une sortie estivale !

      • Monique Demers dit :

        Est ce le temps de planter mes cannas en pot?? Merci

      • Sylvie Turner dit :

        Merci bien de me transmettre les résultats de votre expérience! Je prends note!

    • Mathieu Hodgson dit :

      Laissez le sol s’assécher avant d’arroser. Il est probable que votre hibiscus ait besoin de moins d’eau pendant un bon moment car il a moins de feuilles pour faire de la photosynthèse. Règle générale, je préfère ne pas fertiliser une plante qui n’est pas en santé. S’il se met à pousser vigoureusement, utiliser un engrais à tout usage selon la dose recommandée. Même chose pour le rempotage. Quand il sera en bonne santé, rempotez-le. Le rempotage cause un stress aux plantes, il est mieux qu’elles soient en santé avant de le faire.Votre hibiscus préfèrera une humidité relative d’environ 70%. Vous pouvez le mettre dans un sac de plastique et le mettre à l’abri du soleil direct le temps que les feuilles recommencent à pousser. Il n’y a pas de garantie, mais plusieurs hibiscus survivent à une taille sévère.

  7. Yves Dugas dit :

    Merci très aidant!

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!