Categories

Recherche

Nos partenaires

Réponses à vos questions: Thrips sur les violettes africaines

Question

J’ai des violettes africaines de collection, environ une centaine. Cet automne j’ai rentré mes plantes qui étaient dehors et j’ai ramené par accident des thrips aussi. Maintenant il y en a partout! J’ai beau traiter avec un savon insecticide maison, je n’arrive pas à tous les éliminer: ils reviennent toujours. Je sais qu’il existe des pesticides systémiques, mais je ne veux pas utiliser ces produits nocifs pour moi et pour l’environnement. Existe-t-il des produits systémiques naturels? Où avez-vous d’autres trucs?

Réponse

D’abord, les thrips sont de minuscules insectes qui grattent les tissus des plantes et qui provoquent ainsi une croissance déformée. Ils s’étendent à d’autres plantes en sautant et sont difficiles à contrôler. Chez la violette africaine, l’espèce qui dérange est le thrips des fleurs (Frankliniella occidentalis), qui perce des trous dans les anthères, épandant du pollen jaune partout.

Le thrips est si petit qu’habituellement on ne le voit pas. Si vous soufflez sur la fleur, toutefois, vous devriez pouvoir le voir bouger. Photo : Dave Kirkeby

La mauvaise nouvelle est que, non, il n’existe pas d’insecticide systémique qui soit biologique. Il y a cependant une façon de réprimer les thrips des fleurs sans pesticides. Comme, chez la violette africaine, les thrips passent nécessairement une partie de leur cycle dans les fleurs, si vous enlevez toutes les fleurs et les boutons floraux, vous affamerez éventuellement les thrips et les empêcherez de se reproduire. Il faut cependant continuer pendant 3 mois, supprimant tout bouton floral dès que vous le voyez, si vous voulez qu’il soit efficace. De plus, il ne doit pas avoir d’autres plantes atteintes de thrips dans les environs. Même si c’est triste de ne pas voir de fleurs pendant 3 mois, imaginez la profusion de fleurs que vous verrez après, car vos plantes emmagasineront leur énergie et fleuriront comme jamais à la fin du traitement!


Larry Hodgson a publié des milliers d’articles et 65 livres au cours de sa carrière, en français et en anglais. Son fils, Mathieu, s’est donné pour mission de rendre les écrits de son père accessibles au public. Ce texte a été publié à l’origine dans le journal Le Soleil le 15 janvier 2006.


commentaire sur "Réponses à vos questions: Thrips sur les violettes africaines"

  1. Delore michele dit :

    QU’EST CE QU’UNtrhips ?

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!