Categories

Recherche

Nos partenaires

Brugmansia: plus heureux à l’intérieur qu’à l’extérieur?

L’été a été difficile pour mes Brugmansias. Normalement, ils fleurissent comme des fous d’août à septembre, mais cet été a été particulièrement frais et les températures nocturnes ont commencé à descendre en dessous de 15 °C dès le début du mois d’août. Par conséquent, les plantes ont un aspect déplorable, avec de petites feuilles, souvent déchirées, et peu de fleurs. Les gelées étant annoncées pour la mi-septembre, j’ai dû les rentrer très tôt. La photo donne une idée de leur réaction.

octobre 12
Brugmansia ‘Peaches and Cream’ en fleurs dans mon solarium..

Mieux à l’intérieur

Mon Brugmansia ‘Peaches and Cream’ est beaucoup plus attrayant à l’intérieur qu’il ne l’a jamais été à l’extérieur cet été. Les fleurs sont très odorantes la nuit: à l’heure du coucher, on peut les sentir à deux pièces de distance. Dans la salle des plantes, le parfum est si intense qu’il serait presque insupportable… mais comme je ne passe pas de temps dans la salle des plantes après la tombée de la nuit, ce n’est pas un problème.

Dormance

Beaucoup de gens mettent leurs brugmansias en dormance pendant l’automne et l’hiver, en les plaçant dans un endroit frais et sombre et en les privant d’eau, mais lorsque j’ai essayé cette méthode, j’ai constaté qu’il leur fallait tellement de temps pour se réveiller en été que je n’ai pas obtenu beaucoup de fleurs. Bien sûr, cela serait tout à fait acceptable dans un climat où les nuits sont chaudes pendant des mois, mais là où j’habite, à peu près autant au nord qu’il est possible de jardiner, il y a rarement plus de 90 jours sans gel, ce qui n’est pas suffisant pour qu’un brugmansia en dormance atteigne sa vitesse de croisière.

Les défis de la culture du Brugmansia en intérieur

Bien sûr, les cultiver à l’intérieur pendant l’hiver présente aussi des difficultés. Tout d’abord, ce sont de grandes plantes qui prennent beaucoup de place. C’est pourquoi je n’en ai que deux. De plus, elles cessent complètement de fleurir à la fin du mois de novembre, probablement à cause des jours très courts. Et pendant l’hiver, je dois faire attention aux tétranyques, qui prolifèrent avec l’air sec de l’intérieur (je me débarrasse des parasites en donnant une douche complète à la plante). Les brugmansias ont également besoin de beaucoup d’eau, même en hiver, car leurs grandes feuilles minces transpirent beaucoup.

J’apporte de l’engrais tout au long de l’année, car leur feuillage commence à jaunir si je ne le fais pas. Dès que le temps se réchauffe à l’extérieur (habituellement vers la 2e ou 3e semaine de juin, ici à Québec), je les remets à l’extérieur, les acclimatant graduellement à de plus en plus de soleil avant de les placer sur un patio en plein soleil pour l’été. Là, ils fleurissent généralement en abondance jusqu’à la mi-août… du moins, lorsqu’il y a un peu de chaleur estivale.

Ce texte a été publié pour la première fois sur laidbackgardener.blog le 12 octobre 2014. Il a été révisé et la mise en page a été actualisée.

Étiquettes + Brugmansia


commentaire sur "Brugmansia: plus heureux à l’intérieur qu’à l’extérieur?"

  1. Passé 70 piges il révise encore avec le jardinier paresseux Merci .Les plantes de serres n’ont jamais été mon point fort , étant plus plantes à massifs .J’en connais quelques dizaines visitant les serres municipales de Blois en ma période active, Le fleuriste municipal de Paris , Et le parc floral d’Orléans Blois n’a plus de serres la note de chauffage montant la municipalité a coupé le robinet du carburant, les plantes furent vendues à la population .Actuellement les jardiniers achètent au lycée horticole.

    • Il faudrait rajouter que cette plante, proche du datura, est très toxique pour humains et animaux. Merci. j’adore vos articles bien que française habitant en France

  2. Perso j’ai eu cette plante énorme et elle fleurissait abondamment mais devenant de plus en plus gigantesque je n’arrivais plus à lui avoir une place. J’ai dû la laisser aller et l’odeur de ses fleurs qui parfumaient surtout le soir, était assez ”prenante” voire trop. Bref, une belle expérience que je ne recommencerai pas.

  3. Une vraie beauté! De quoi pleurer de ne pas avoir de serre.

  4. nous avons deux Brugmensias depuis des années que je taille au printemps pour réduire leur envergure. Comme mes gingembres, je les rentre dans une serre dès que les t° descendent (sur roulettes) et les arrose tout l’hiver (je les appelle mes veaux). Ces deux espèces fleurissent à merveille et sentent extraordinairement bon ! En plus les boutures pour les premiers et les racines pour les seconds se font très facilement et j’en distribue tout autour de moi : tout le monde se les arrache car ne se trouvent pas dans le commerce. bien amicalement

  5. J.adore cette plante, j’ai des blanches, des roses et des jaunes mais je dois les mettre en dormance l’hiver car la tétranique me les bouffent et il m’est impossible de les garder en feuillage durant l’hiver. Je les sort de la chambre froide en d.but mai et les mets dans la véranda pour que le feuillage sorte mais la floraison vient tard et je ne peu pas jouir de la floraison bien longtemps. Je les entrent à l’automne juste après la première gelée et les remets dans la chambre froide.