Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Si vous avez peur des abeilles

Je reçois régulièrement des questions de jardiniers qui ont peur des abeilles et qui veulent savoir quelles plantes ne les attireront pas dans leur jardin.

octobre 26

N’accusez pas l’abeille

Pour répondre, je dois d’abord mettre mon chapeau de pédagogue et expliquer que les abeilles ne sont pas agressives et ne vous attaqueront pas si vous ne les dérangez pas. Les guêpes et les frelons, en revanche, sont agressifs et attaquent sans grande provocation, mais pas les abeilles. Cela dit, les guêpes et les frelons ne sont pas particulièrement attirés par les fleurs.

N’oubliez pas que, contrairement aux guêpes qui peuvent piquer plusieurs fois dans leur vie et n’ont donc pas besoin d’être réticentes à la piqûre, si une abeille vous pique, elle meurt. Elle n’a donc aucune raison de piquer si elle n’est pas en danger de mort ou si vous ne menacez pas son nid. Vous pouvez même, et je le fais lorsque je visite un jardin avec des enfants, frotter le dos d’une abeille avec votre doigt pendant qu’elle pollinise une fleur et elle ne réagira même pas. Personnellement, en plus de 40 ans de jardinage, j’ai côtoyé des abeilles presque tous les jours pendant les mois d’été et je n’ai été piqué que deux fois… les deux fois lorsque j’étais pieds nus et que j’ai marché sur l’abeille. Dans ces cas-là, je ne blâme pas l’abeille, je me blâme moi-même.

Abeille à miel (Apis mellifera). Photo: Charles J. Sharp .

Apiphobie et allergies

Cette explication logique n’est évidemment d’aucune utilité si vous souffrez d’apiphobie (la peur des abeilles ou des piqûres d’abeilles) et si vous êtes allergiques aux piqûres d’abeilles. Dans ce cas, vous ne voulez pas d’abeilles dans votre environnement, un point c’est tout. Dans ce cas, évitez de cultiver des plantes à fleurs voyantes ou parfumées. En d’autres termes, éliminez 95 % des plantes ornementales de votre liste de plantes.

Les abeilles ne visitent pas les graminées, même celles dont les fleurs sont assez attrayantes, et ne fréquentent pas non plus les autres plantes pollinisées par le vent. Ce groupe (plantes pollinisées par le vent) comprend de nombreuses mauvaises herbes, telles que l’ambroisie, le plantain, le chénopode et l’amarante, mais aussi la plupart des grands arbres à feuilles caduques, tels que le chêne, le noyer, le bouleau, l’érable, etc., et la grande majorité des conifères.

Photo: cenczi.

Allergies saisonnières

Notez que si vous souffrez à la fois d’apiphobie et de rhinite saisonnière (rhume des foins), vous avez un sérieux problème, car votre allergie est causée par les plantes pollinisées par le vent. Donc, logiquement, lorsque vous excluez les plantes à fleurs de votre environnement et que vous les remplacez par des plantes pollinisées par le vent, vous augmentez la quantité de pollen dans l’air et vous souffrez davantage du rhume des foins.

Une personne à la fois allergique et apiphobe peut toutefois cultiver des fougères, des mousses et d’autres plantes dites primitives, car elles ne produisent aucune fleur, n’attirent donc pas les abeilles et ne produisent pas de pollen. De même, si votre pelouse est tondue assez fréquemment pour empêcher les plantes qui la composent de fleurir, elle ne présentera aucun danger pour les apiphobes allergiques.

Personnellement, si je souffrais sérieusement d’apiphobie, je préférerais que l’on traite ma peur plutôt que d’exclure toutes les plantes à fleurs de mon environnement! Un monde sans fleurs: quelle tristesse!

Ce texte a été publié pour la première fois sur laidbackgardener.blog le 26 octobre 2014. Il a été révisé et la mise en page a été actualisée.

Étiquettes + apiphobie


commentaire sur "Si vous avez peur des abeilles"

  1. Anonyme dit :

    Personnellement je n’en n’ai jamais eu peur.. Je plonge parfois mes mains dans les lavandes et autres lieux fleuris de mon jardin juste pour montrer aux enfants et aux grands qu’elles ne piquent pas évidemment saiuf si on les dérangent fortement ou si on leur marche dessus (gazon où ,il y a des fleurs de trèfles très sucrées qu’elles adorent ) C’est pourquoi j’aimerais éradiquer ces trèfles …..

    • Pierre dit :

      Chez moi nous avons plein de trèfles dans la gazon et c’est très rare que je vois des abeilles sur les trèfles car elles préfèrent les fleurs des plates-bandes.

  2. Diane Gervais dit :

    Personnellement, je suis allergique aux abeilles, mais je suis une adepte du plein air. Ça va pas bien. J’avais toujours une peur bleue chaque fois que je voyais une abeille, et inutile de vous dire que mes sorties étaient tout, sauf agréable. Un jour, je me suis mise à jardiner. J’avais le goût de belles tomates, de bons concombres… et j’avais besoin des abeilles. Me promener avec un petit pinceaux ou une fleur mâle n’était pas tout à fait compatible avec ma patience. Alors, je me suis dit, quand on veut avoir une pause des enfants, on les occupe. Même chose pour les abeilles. Je me suis mise à inonder le tour du jardin, le patio, le parterre, et même au travers de mes légumes, de fleurs qu’elles adorent. Et voilà. La sainte paix et en plus, elle me disent merci en jouant avec mes tomates et mes concombres! Au début, c’était un peu stressant quand, occupée à arracher mes mauvais herbes ou autre, je tombais sur une qui chatouillait le plan juste à côté de moi, à la hauteur de mon nez ou de mes yeux, et ensuite, on s’habitue.

  3. Anne dit :

    A force de travailler cote à cote
    Nous apprenons à nous respecter
    Je fais parti du décor
    J’ai même pu remonter mes nicotines et tithonias (suite à un orage) et les polinisateurs me laissaient faire sans piquer.
    En fait, j’en suis venue à m’approcher et les observer avec plaisir.
    Le frelon… brrr vu une fois dans ma vie, en Italie. Une grosse horrible et bruyante chose! Attrapé avec un grand pot et sorti de la maison avec l’aide d’une amie!
    … j’ai un rêve : une ruche chez moi mais, j’attends l’interdiction de pesticides dans la ville.

  4. Daniel Fantino dit :

    Il faut parfois comprendre leur langage. Pour les guêpes avec nid de “papier” de quelques individus (10), il y en a souvent qui travaillent sur le nid. Si on observe, elles nous ignorent (3 m), à 2 mètres elles
    s´immobiliser toutes en même temps, probablement par émission de phéromones.
    Ça c´est le niveau d´alerte 1. Elles disent
    “Je t´ai à l´oeil l´ami”.
    À 1 mètre, c´est le niveau 2. Elles lèvent toutes leur abdomen piqueur vers le haut. Elles disent, si t´approches, on foncent et piquent. Je savais qu’elle distance respecter, je suis passé des centaines de fois et aucune piqûre ou attaque de leur part. Je suppose qu´un pas de plus aurait été fatal. Un peu
    d´observation et de compréhension de leur façon de communiquer, et on a tous (elles et moi) passé un très bel été.

  5. celadon7 dit :

    Pas de vêtements clairs , colorés , tenues sombres pour le quidam pas de gestuelle brusque mettre une bonne distance entre un essaim sauvage ou ruche et le quidam , ne pas se nourrir de sucreries et de leur offrir des fleurs . j’ai été piqué par des polistes , avalé une guêpe germanique par hasard tombée dans mon verre de vin rouge le résultat ne se fit pas attendre , emmené par ambulance aux urgences de l’hôpital de Blois intubé selon les dires trois jours en état comateux .

  6. Danielle Brossard dit :

    Astuce pour transplanter une vivace sans se faire gêner par un amas d’abeilles qui affectionnent tout particulièrement son nectar : (1) procéder tôt le matin avant que les abeilles ne se réveillent, si vous êtes matinal, bien entendu ! ou encore (2) déjouer les abeilles en posant un sac de poubelle sur le plant, le temps de transplanter votre vivace; les abeilles ne vous en tiendront pas rigueur et iront butiner ailleurs en attendant !

  7. Xavier dit :

    J’admire les abeilles et j’en ai jamais eu peur. Beaucoup de gens pensent qu’elles sont dangereuses et je m’esclafe chaque fois que je vois une personne fuir ou tenter de chasser une abeille et l’encourage à ne pas bouger et à la laisser tranquille. Je rajoute parfois qu’elle n’est pas une fleur donc l’abeille va vite se désintéresser de toi. ?

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!