Categories

Recherche

Nos partenaires

Une haie de roses? Pourquoi pas!

Si vous n’avez pas de problèmes majeurs avec les rosiers dans votre région, tels que les hannetons et les scarabées japonais, ils peuvent constituer une haie aussi bonne que n’importe quel autre arbuste. Ils ont même l’avantage, grâce à leurs épines, d’être une barrière que ni les voleurs ni la plupart des animaux n’oseraient essayer de franchir. En revanche, ils ne peuvent vraiment être utilisés que comme haie informelle (une haie qui n’est pas taillée en forme géométrique et qu’on laisse pousser plus ou moins naturellement). Si vous taillez un rosier en forme de haie rectangulaire typique, vous finirez par supprimer la plupart des boutons floraux!

Photo: Knock Out® Roses

Il est évident que vous devez utiliser un rosier suffisamment dense pour former une bonne haie et un rosier très résistant aux maladies. Personnellement, je préfère les rosiers modernes pour faire une haie, car ils refleurissent, mais beaucoup de rosiers anciens font de belles plantes de haie si leur courte saison de floraison ne vous pose pas de problème.

Roses pour les climats froids

Dans les climats froids, vous devrez choisir des rosiers très résistants, tels que les rosiers rugosa ou ceux des différentes séries canadiennes (rosiers Parkland, rosiers Explorer, rosiers Artiste Canadien, etc.) De nombreux rosiers allemands, en particulier les types kordesii, sont également très résistants et font de bonnes haies. Les rosiers anglais (hybrides de David Austin) sont modérément rustiques (zones 5 ou 6 et plus) et nombre d’entre eux font d’excellentes haies.

Rosa ‘William Baffin’. Photo: F. D. Richards.

Mauvais choix

Toutes les variétés mentionnées jusqu’à présent sont considérées comme des rosiers arbustifs et, en effet, elles ont tendance à faire les meilleures haies. De nombreux rosiers buissons (hybrides de thé, grandiflores, floribundes, etc.) n’ont pas le port dense dont un rosier de haie a besoin, et leur rusticité limitée (ils ont tendance à souffrir gravement dans les zones plus froides que la zone 7, à moins que vous ne les couvriez pour l’hiver) est un problème pour de nombreux jardiniers. Les rosiers polyantha sont une exception. Ils sont considérés comme des rosiers buissons et pourtant beaucoup d’entre eux, comme ‘Cecile Brunner’ et ‘The Fairy’ font d’excellentes haies et sont très résistants.

Parmi les autres rosiers qui ne font généralement pas de bonnes haies, citons les rosiers couvre-sol (trop bas) et les rosiers grimpants (trop arqués et trop dénudés à la base). Certains des rosiers paysagers plus grands feront cependant une haie basse tout à fait acceptable.

Alors, réfléchissez bien: une haie de rosiers est souvent ce que vous recherchez!

Ce texte a été publié pour la première fois sur laidbackgardener.blog le 21 octobre 2014. Il a été révisé et la mise en page a été actualisée.

Étiquettes + haie de roses


commentaire sur "Une haie de roses? Pourquoi pas!"

  1. Guy Blouin dit :

    Malheureusement chez moi j’ai un problème avec les scarabées japonais. Auriez-vous un moyen écologique de se débarrasser de ces petits monstres.
    Guy Blouin

  2. Denise Villeneuve dit :

    Concernant les haies de roses, près de la clôture, le long d’un chemin, la première photo que l’on voit , pouvez-vous me dire où ce chemin se situe et aussi quelles sont les roses employées?
    Merci à l’avance.

  3. Martine bourdon dit :

    Quel sont les rosiers que l’on voit sur la côte nord et même partout au Québec ils semblent pousser à l’état sauvage, feraient ils de bonnes haies?

  4. Laroche dit :

    Rosiers climats chauds ??????

  5. skippy lebrun dit :

    Ma mère m’avait raconté que son père avait une belle haie de rosiers dans la ville de Thetford Mines, dans les années ’30. En mai, les gens venaient se couper des roses pour leurs bouquets de mariage. Il avait même gagné un prix de la ville pour la beauté de sa haie!

  6. Nicole dit :

    Les cerfs mangeront toutes les roses. Ils savent éviter les épines.

  7. Jeanne dit :

    J’ai vécu un an à Victoria en Colombie Britannique en 2004 et un des beaux souvenirs que je garde de cette ville est la haie de rosiers au centre d’un des boulevards importants de la ville. Cette ville sentait si bon! Quelqu’un sait si c’est encore ainsi?

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!