Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Débarrassez-vous des plantes à problèmes!

Que faire lorsque vous avez un problème récurrent avec une plante? Une plante qui souffre chaque année d’une maladie ou d’un insecte? Ou qu’il faut sans cesse tailler pour qu’elle ne déborde pas de l’espace prévu? Ou dont les innombrables drageons envahissent votre jardin ou votre parterre? Ou qui s’effondre si vous ne la tuteurez pas?

Le même problème année après année

S’il y a de fortes chances que vous deviez faire face au même problème année après année, je vous suggère d’arracher le coupable et de le composter! Avec un si grand choix de plantes sur le marché, il n’y a aucune raison de supporter des plantes à problèmes. Mieux vaut changer de cap et choisir une plante qui fait vraiment ce que vous voulez qu’elle fasse! Vous pouvez par exemple remplacer un phlox moisi par l’un des nouveaux phlox résistants au mildiou. Ou remplacer un hosta dont les feuilles ressemblent à du gruyère à cause des dégâts causés par les limaces par un hosta au feuillage épais que les mollusques évitent. Ou encore, remplacez une pivoine flasque par une pivoine qui reste bien droite.

La toute première règle de jardinage

Il m’a fallu une bonne vingtaine d’années de lutte contre les plantes à problèmes avant de réaliser qu’il valait mieux m’en débarrasser, mais une fois que j’ai compris, quel changement ça a été dans ma vie de jardinier! Je suis passé d’un jardinier frustré et en difficulté à un jardinier confiant et décontracté. Je ne comprends toujours pas pourquoi aucun autre jardinier n’a partagé cette astuce avec moi: ce devrait être la toute première règle de jardinage que vous donnez à un autre jardinier. Au lieu de cela, chaque fois que je mentionnais un problème de plante, on me donnait un remède maison ridiculement inefficace qui ne faisait qu’accroître ma frustration. Eh bien, j’en ai un remède maison qui fonctionne vraiment: débarrassez-vous de cette maudite plante, elle ne mérite pas de vivre!

C’est lorsque vous ne cultiverez que des plantes qui s’épanouissent vraiment dans vos conditions, sans problèmes récurrents, que vous réaliserez enfin à quel point le jardinage peut être facile!

Ce texte a été publié pour la première fois sur laidbackgardener.blog le 11 novembre 2014.


commentaire sur "Débarrassez-vous des plantes à problèmes!"

  1. Caroline dit :

    J’adhère totalement! Au début, ça fait mal au cœur, puis quand on voit une autre plante s’épanouir parfaitement au même endroit, on comprend que la première n’était pas à sa place. Merci!

    • Tremblay Anne Marie dit :

      Quelle magnifique idée J’ai un grand ménage à faire l’année prochaine et ce sera avec un grand plaisir !!

  2. Diane dit :

    J’adore!!! 🙂

  3. Mariette dit :

    Excellente résolution pour la nouvelle année!

  4. Brigitte dit :

    Merci ! pour cette leçon de « lâcher prise » (En chaque jardinier il y a cette obstination de sauver l’insauvable)

  5. Mercure dit :

    Pourquoi lutter?
    J’aime bien ces bestioles, aussi les escargo… mes hosta se portent bien côté fleurs et, en prime, installé au jardin, j’observe bien des oiseaux dans leur furetage au sol qui doivent se régaler puisqu’ils y reviennent.
    Tous mangent à leur faim et les trous dans les feuilles ne m’embêtent nullement

  6. Pilon Danielle dit :

    J’ai planté il y a de ça une bonne quinzaine d’année une vigne vierge pour camoufler un mur de ciment… Les premières années elle me donnait satisfaction parce que j’arrivais à la controler. Mais ces derniers 5 ans je me suis rendu compte qu’elle se transplantait par elle même et que même en arrachant la plante mère elle continuait de se répandre ce qui m’ a fait détester le jardinage puisque elle envahissait toutes les plates-bandes. J’ai conservé en pot le peu de plantes qu’il me restait et recouvert de géotextile toute les surfaces. Ce n’est pas très esthétique mais j’espère avoir réussi à la tuer. On verra bien au printemps si elle a résisté. Sinon j’abandonnerai et cultiverai dans des pots mesplantes préférées

  7. Lalou dit :

    Ma mère me disait: une plante qu’on fait pousser pour le plaisir, il faut que ce soit beau. Si ca ne l’est pas, on s’en débarrasse. Paroles sages!

  8. André Masse dit :

    Certaines plantes à. problème ici ne le sont parfois pas ailleurs et c’est souvent l’emplacement qui fait l’envahisseur. Des plantes qui restent à leur place en sol pauvre et sec (certaines achillées, le physostégia, la lysimaque à col de cygne par ex.) vont exploser en sol riche et argileux. La vigne vierge ou lierre d’Engelmann se répand par ses graines que les oiseaux ne digèrent pas et vont ch…souvent tout proche. J’ai un magnifique chêne rouge dont les glands font pousser tous les deux ans des dizaines de petits chênes; une ou deux rondes d’arrachage au printemps suffisent, vais quand même pas tuer la plus belle chose de ma rue!

  9. Xavier dit :

    Quand j’ai des plantes à problèmes, je les transplante en pleine nature, pour leur donner une seconde chance.

  10. Eli dit :

    Méthode déjà appliquée avec succès et satisfaction. Merci pour les précieux et astucieux conseils.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!