Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

2024: l’année de la violette africaine

Aperçu et historique

La violette africaine Streptocarpus ionanthus (syn. Saintpaulia ionantha) a été découverte en 1892 par Walter von Saint Paul-Illaire dans les montagnes boisées d’Usambara, près de la frontière entre le Kenya et la Tanzanie, en Afrique. À l’automne 1892, la plante a été envoyée à la serre Herrenhausen à Hanovre, en Allemagne. Le maître jardinier et botaniste Hermann Wedland a répertorié la plante pour la première fois en tant que membre de la famille des Gesnériacées.

La violette africaine a été exposée pour la première fois en 1893 et a attiré l’attention du public. Les premiers hybrides commerciaux sont apparus en 1927. Depuis, près d’un siècle s’est écoulé avec de nombreuses innovations qui ont fait de la violette africaine l’une des plantes d’intérieur les plus populaires au monde.

De nombreuses nouvelles variétés de violettes africaines

L’un des meilleurs producteurs est la famille Holtkamp, en Allemagne, qui produit des violettes africaines depuis 1935. Outre l’introduction de nombreuses couleurs et formes, ils ont également développé des caractéristiques essentielles. Par exemple, ils ont développé la variété ‘Elfriede’ à fleurs non tombantes, les types semperflorens (toujours en fleurs), puis les variétés multifluorescentes et maintenant les caractéristiques filantherless (fleurs sans filament ni anthère), qui ont toutes rendu les violettes africaines très intéressantes et passionnantes. Nombre de ces caractéristiques étonnantes se retrouvent dans la plupart des plantes disponibles aujourd’hui.

Le saviez-vous?

  • Les violettes africaines préfèrent que leurs racines soient serrées dans un pot de la bonne taille.
  • La violette africaine est l’une des plantes d’intérieur les plus populaires dans le monde.
  • Les poils des feuilles de la violette africaine leur permettent d’absorber l’eau de l’air.
  • Les violettes africaines sont originaires des forêts tropicales d’Afrique.

Types de base de violettes africaines

Les violettes africaines d’aujourd’hui se présentent sous des couleurs, des formes et des tailles apparemment illimitées. Des sélectionneurs enthousiastes du monde entier ont fait ressortir le meilleur de ce que la Gesnériacée Streptocarpus ionanthus  (syn. Saintpaulia ionantha) a à offrir. Sa facilité à muter, les formes et couleurs ludiques de ses fleurs et les variations de ses feuilles en font une plante particulièrement agréable à collectionner.

Types de feuilles de violettes africaines : un feuillage varié

Recherchez les différents types de feuilles de violettes africaines : normale, ovale, ronde, pointue, en forme de cœur, lobée, dentée, dentelée, courbée, et volantée.

Couleurs des feuilles de la violette africaine : un arc-en-ciel de feuillages

Les feuilles de la violette africaine vont du vert clair au rouge profond et peuvent être panachées, rayées, tachetées, mouchetées ou unies !

Types de fleurs de violettes africaines : un plaisir visuel

Les violettes africaines se déclinent également en de nombreux types de fleurs, par exemple : simple, semi-double, double, double+, étoile simple, étoile double, cloche et guêpe.

Simple. Cinq pétales, deux sur le dessus sont plus petits
Semi-double. Plus de cinq pétales, moins de dix, souvent crêtés ou enroulés au centre.
Double. Dix pétales ou plus recouvrant complètement les anthères centrales.
Double+. Plus de vingt pétales, soit le double d’un double, 38 sur cette fleur.
Étoile, simple. Cinq à six pétales, tous de la même taille
Étoile double. Dix pétales ou plus sur une fleur en forme d’étoile.
Cloche. Cinq à six pétales reliés entre eux pour former une cloche étroite.
Guêpe. Petits pétales torsadés «oreilles de lapin», lobes tubulaires étroits ou incurvés.

Fleurs de violettes africaines : un kaléidoscope de couleurs

La coloration ou le motif de la fleur peut être tout aussi varié : deux tons, bicolore, centre foncé, centre blanc, empreinte de pouce, chimère, bord coloré, bord moucheté, bord genevois et bord surélevé.

Deux tons. Deux nuances de la même couleur
Bicolore. Deux couleurs uniques
Centre sombre. La couleur s’estompe pour devenir plus foncée au centre
Centre blanc. Les pétales s’estompent pour devenir blanc au centre.
Empreinte du pouce. Colorier uniquement le milieu et les pointes des pétales.
Chimère. Une fleur rayée qui ne peut être propagée que par des drageons ou des cultures de tissus.
Bord coloré. Un changement brusque de couleur sur le bord du pétale peut faire passer le pétale de fin à large.
Bord moucheté. Une fine décoloration en pointillés sur le bord des pétales.
Bordure de Genève. Une bordure blanche ou argentée sur le bord des pétales.
Bord relevé. Un bord épais, souvent ébouriffé, peut être blanc, argenté, vert ou jaune ambré pâle.

Violettes africaines : un éventail de tailles à choisir

Les tailles courantes comprennent 6’’ (15 cm) grand, 4’’ (10 cm) standard, 3’’ (7,5 cm) semi-mini, 2’’ (5 cm) miniature.

Noms des variétés de violettes africaines

Les premiers hybrides commerciaux ont été introduits en 1927, tous avec des fleurs bleues. C’est à partir de la variété vintage ‘Blue Boy’ que la première double a été développée en 1939. En 1942, la société américaine Brockner a développé la première violette rose sur le marché. La même année, la première variété à feuilles lobées a été dérivée de ‘Blue Boy’ dans les serres Ulery à Springfield, dans l’Ohio. La première violette blanche a été obtenue peu après par Peter Ruggeri, sous le nom de ‘White Lady’. Hermann Holtkamp, Sr. en Allemagne a introduit le style ‘Biedermeier’: une seule couronne, une plante à bouquet groupé plutôt que de multiples bouquets comme c’était jusqu’alors le cas.

Aujourd’hui, les violettes africaines commerciales sont cultivées presque exclusivement dans ce style. Les innovations constantes permettent de rendre ces plantes plus résistantes aux parasites et aux champignons et de les rendre plus durables. Cela permet également de les cultiver de manière plus durable sur le plan environnemental. Grâce à tous ces développements, les violettes africaines d’aujourd’hui sont très faciles à cultiver et à entretenir et leur culture constitue une expérience vraiment gratifiante pour les jardiniers amateurs et les collectionneurs passionnés.

Comment cultiver les violettes africaines

Lumière :

  • Les violettes africaines prospèrent à la lumière filtrée du soleil.
  • Ne jamais placer en plein soleil!
  • Les lampes LED et fluorescentes sont acceptables

Arrosage :

  • Maintenez le sol humide mais pas détrempé.
  • Placez-les dans un bac d’un pouce de profondeur (2,5 cm), arrosez-les par le bas, attendez 30 minutes et égouttez l’excédent.
  • L’eau froide laissée sur les feuilles peut provoquer des taches.
  • Laissez le sol s’assécher à 80 % de temps en temps.
  • Un arrosage excessif peut provoquer la pourriture des racines et le flétrissement.
  • Utilisez de l’eau à température ambiante.

Température et humidité :

  • Les violettes africaines poussent mieux à température ambiante (23 °C-30 °C) mais peuvent tolérer de courtes périodes de basses températures (13 °C) sans dommage.
  • Les violettes africaines ont besoin d’au moins 50 % d’humidité pour fleurir.
  • Évitez les courants d’air et les changements brusques de température, qui empêchent la floraison et peuvent provoquer de l’oïdium.
  • Pour augmenter l’humidité, utilisez un humidificateur.

Terreau et rempotage :

  • Les violettes africaines fleurissent mieux lorsqu’elles sont enracinées.
  • Conservez-les dans un pot de 10 à 15 cm.
  • Le meilleur terreau pour les violettes africaines contient peu ou pas de terre, les mélanges spécialisés sont très légers et poreux, ce qui favorise l’aération tout en gardant le sol humide, mais pas détrempé.
  • Les mélanges compacts peuvent facilement écraser les racines délicates.
  • Le pH doit se situer entre 5,8 et 6,2. Un pH trop élevé ou trop bas empêche l’absorption des nutriments.
  • Rempotez dans de la terre fraîche une fois par an pour une floraison plus abondante!

Assurez la floraison de votre violette africaine :

  • Faites un ménage si nécessaire en éliminant les feuilles extérieures fanées ou mortes et les fleurs fanées. Cela favorisera la floraison.
  • Vous obtiendrez plus de fleurs si vous supprimez les drageons qui se séparent de la couronne principale. Vous pouvez les planter ou les jeter.
  • Ne cultivez qu’une seule plante par pot.
  • Si la plante n’a pas fleuri depuis plus de 2 mois, les conditions doivent être modifiées pour favoriser la floraison.
  • Essayez une autre fenêtre et ajoutez à votre eau de l’engrais sans urée pour violettes africaines.
  • Veillez à ce que l’humidité et l’arrosage soient relativement réguliers.
  • Ajustez un peu les conditions et la floraison reprendra.

Conseils pour l’entretien hivernal de vos violettes africaines :

  • Des températures soutenues inférieures à 13 °C endommagent ou tuent les violettes africaines.
  • Ne laissez pas les feuilles toucher les fenêtres froides et évitez les courants d’air froid.
  • Utilisez un humidificateur, car l’air intérieur peut être trop sec pendant la saison de chauffage.
  • Vérifiez l’humidité du sol plus fréquemment pendant l’hiver.
  • Si votre violette s’étiole ou cesse de fleurir, déplacez-la dans un endroit plus lumineux ou utilisez des lumières artificielles.
  • Leçon à retenir : si une plante est trop sèche, donnez-lui juste assez d’eau pour humidifier le sol, sautez 2 jours, arrosez un peu, sautez encore 2 jours, puis reprenez l’arrosage hebdomadaire normal.

Le saviez-vous?

  • Les violettes africaines ne font pas partie de la famille des violettes, les Violacées.
  • En 1892, l’Allemand Walter von Saint Paul a découvert la violette africaine en Tanzanie.
  • Le nom de la violette africaine, Saintpaulia, nous vient du baron Walter von Saint Paul.
  • Une bonne circulation de l’air est vitale pour la santé des violettes africaines.

Chaque année, le National Garden Bureau, une organisation à but non lucratif qui promeut les joies du jardinage, sélectionne un bulbe, une annuelle, une plante comestible et une vivace pour les présenter dans le cadre du programme Année de. C’est un excellent moyen de découvrir une plante que vous n’avez jamais vue auparavant ou d’en apprendre un peu plus sur une plante que vous cultivez déjà.

Étiquettes + Violette africaine


commentaire sur "2024: l’année de la violette africaine"

  1. Merci pour nous faire connaître la violette africaine
    Je ne sais pas si c’est encore actif mais on avait une société de violette au jardin botanique de Montréal

  2. Juliette dit :

    Quelle diversité! Certaines fleurs ressemblent à de petites orchidées.
    Petit faible pour Guêpe et Chimère. Mais où les trouver à Montréal ?

    • Katia dit :

      Je n’ai pas trouver grand chose au niveau local. J’ai commandé sur le site américain The Violet Barn. Ils ont un choix incroyable et ils livrent dans de bonnes conditions. Je recommande

  3. Anonyme dit :

    Merci, je redécouvre la violette, une passion qui renaît

  4. Anonyme dit :

    Très intéressant de connaître l’origine d’une plante .
    J’ignorais plein de trucs sur cette charmante plante qui égaie nos maisons.
    Merci

  5. Francine Sabourin dit :

    Merci pour les bons conseils sur la violette africaine! Je n’ai jamais eu ces conseils auparavant! J’ai deux violette africaines que j’aime et que je veux prendre soin! Merci pour tout!

  6. Maryse dit :

    Merci pour toutes ces informations je ne savais pas qu’il en existait tellement de variétés différentes ?

  7. Anonyme dit :

    je demeure sur la rive-sud auriez vous un endroit à me recommander pour avoir
    une grande variété de violettes africaines merci

    • Ysabel dit :

      Je vous recommande le site bloom lovers! Ils ont une variété phénoménale de plantes et plus spectaculaires les unes que les autres. Je crois bien qu’ils comptent plus de 500 variétés. Ils n’offrent malheureusement que des feuilles pour faire des boutures, mais avec une lampe de croissance la violette africaine est très facile à bouturer. ?

  8. Francine dit :

    Bonjour, lorsque vous dites qu’on peut utiliser une lumière LED ou fluo. pour compenser trop peu d’éclairage, s’agit-il d’ampoules LED ordinaires ou doit-on se procurer un produit spécialisé en pépinière?

  9. Francine dit :

    Un site pour tout savoir sur la violette africaine

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!