Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Le réveil des ennemis des plantes d’intérieur

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais certains insectes qui infestent les plantes d’intérieur ont été plus tranquilles depuis quelque temps. En effet, quand les jours sont courts, donc à partir du milieu de l’automne, ils entrent en diapause, un genre de semi-dormance et peuvent même sembler être disparus. D’autres insectes continuent de rester actifs même quand les jours sont courts, mais à un niveau bien inférieur que l’été. Mais quand les jours rallongent, les deux groupes se réactivent et commencent à se reproduire abondamment.

Les aleurodes seront bientôt de retour!

Or, même aussi tôt que la fin de janvier, les jours rallongent perceptiblement et, peu à peu, selon l’espèce, les ennemis de nos plantes se remettront à l’œuvre. À partir du début mars, ils seront tous bien réveillés… et affamés.

Il s’agit d’insectes comme :

Les pucerons, les sciarides (mouches de terreau) et les thrips, par contre, ne semblent pas ralentir l’hiver. Ils sont aussi actifs en janvier qu’en juillet! Il faut donc garder l’œil ouvert pour ces insectes toute l’année.

Photo: Maja Dumat.

Que faire?

  • D’abord, inspectez vos plantes dès la fin janvier, regardant surtout l’envers des feuilles et leur aisselle (là où le pétiole est fixé à la tige). Une loupe peut être nécessaire pour voir les araignées rouges (qui ne sont pas, en passant, des araignées, mais des mites). Par la suite, une inspection aux deux semaines n’est jamais une mauvaise idée;
  • Posez des pièges collants jaunes: souvent les insectes volants comme les aleurodes, les sciarides et les pucerons ailés s’y collent même avant que l’infestation ne commence véritablement;
  • Isolez les plantes infestées… avant que le prédateur ne s’en prenne à d’autres plantes;
  • Traitez les plantes infestées.

Les savons insecticides et huiles horticoles sont des traitements presque universels contre ces créatures. Il faut bien sûr suivre le mode d’emploi indiqué. On peut également traiter les plantes au savon à vaisselle ou au savon noir, mais faites un test auparavant: ces savons sont toxiques pour le feuillage de plusieurs plantes.

On peut aussi vaporiser une solution de 250 ml d’alcool à friction dans 1 litre d’eau pour contrôler les cochenilles, les pucerons et les aleurodes. Attention: pour votre propre protection, il faut bien aérer la pièce pendant l’application.

Bon succès à tous les inspecteurs des plantes!

Ce texte a été publié pour la première fois sur ce blogue le 28 janvier 2014. Il a été révisé et la mise en page a été actualisée.

Étiquettes + Savon à vaisselle contre insectes, Traitement maison contre insectes, Pucerons, Kermès, Cochenille farineuse, Mouche blanches, Diapause des insectes, Savon insecticide, Aleurodes, Thrips, Cochenille à carapace, Tétranyques à deux points, Araignées rouges, huile horticole


commentaire sur "Le réveil des ennemis des plantes d’intérieur"

  1. Renault dit :

    Qu est ce que vous appelez de l alcool a friction ? Je suis en France et les choses n ont pas forcément les mêmes noms. Merci

  2. grgic dit :

    l’alcool à 70° ou 90° conviendrait ?

  3. P.G. dit :

    Bonjour,

    Dans cet article, votre solution à l’alcool à friction a un ratio de 1 pour 4 (250 ml d’alcool à friction pour un litre d’eau), mais dans votre texte titré « Quand l’alcool tue les insectes », la recette suggérée a un ratio de 1 pour 7 (1 partie d’alcool pour 7 parties d’eau), laquelle est la bonne et est-ce qu’un ratio d’une partie d’alcool pour quatre parties d’eau risque d’être trop fort et d’endommager mes plants?

    Merci.

    • En fait, l’alcool à friction commercial n’endommagera probablement pas la plupart des plantes, même à pleine dose, car il évapore très rapidement, mais l’appliquer à pleine force n’est pas nécessaire pour tuer les insectes et le diluer fait économiser. Surtout, cependant, l’odeur devient incommodante pour la personne qui l’applique. Sans doute que 1 pour 7 sera suffisant; certains utilisent 1 pour 9.

  4. Lorraine dit :

    J’apprécie beaucoup vos trucs efficaces, simples et économiques. J’attends toujours les articles de votre père avec impatience! Merci de continuer de partager tout ce savoir!

  5. Salim dit :

    M. Hodgson répondait à chaque question qui lui était posée dans les commentaires jusqu’à ce qu’il ne puisse plus le faire ses dernières années très probablement en raison de son état de santé. Merci pour tant de générosité et de sciences pratiques ainsi que pour nous avoir légué une belle relève. Heureuse année 2024 à toute l’équipe du Jardinier pas-resseux!

  6. Marie-Claude dit :

    Merci pour ces rafraîchissements ?. En plus toujours agréable de revoir les articles de votre père. Nombre de conseils m’ont aider et que je continue d’appliquer. Bonne année 2024, à chacun d’entre vous qui continue de partager votre savoir. Vous êtes une mine extrsORdianires d’info.?

  7. marieclaude dit :

    Merci infiniment

  8. Mica67 dit :

    Superbe idée l’autocollant jaune ! J’avais pensé pour l’extérieur mais je ne l’ai jamais mis en intérieur !
    Merci beaucoup et très bonne année à vous !

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!