Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Petit sapin devenu roi

ll était une fois un petit sapin qui poussait sur une grande ferme avec des milliers de ses «confrères». Dans leurs ran­gées strictes, chacun planté à distance égale, ils se ressem­blaient tous comme des gouttes d’eau, sauf notre petit sapin.

En effet, un jour alors qu’il était enco­re très jeune, une marmotte avait cro­qué ses tendres bourgeons avant que le chien du fermier ne l’eût chassée de la ferme. Par la suite, malgré tous ses ef­forts pour rattraper les autres, petit sa­pin est toujours demeuré… plus petit. Il était plus dense, car la taille de la marmotte avait provoqué le dédouble­ment du nombre de ses branches, mais il était néanmoins de moindre taille.

Sapin de Noël
Photo: Any Lane

Rumeur de couronnement

Une rumeur courant de racine en ra­cine voulait que le plus beau des sapins soit un jour couronné roi des forêts. Ainsi, tous les ans, cha­cun des sapins faisait un effort pour être plus grand et plus beau que les autres, mais tous at­teignaient une hauteur égale… sauf notre petit sapin, toujours un peu plus petit que les autres.

Un été, le fermier visite le champ avec sa fille et commence à tailler tous les sapins, réduisant des deux tiers leur croissan­ce de l’année. «Enfin!, pensa le petit sapin, je vais être aussi grand que les autres!» Mais, à son grand désarroi, le fermier tailla aussi le plus petit des sa­pins … qui demeura le plus petit de tous.

L’année suivante, les sapins produisi­rent deux fois plus de branches pour compenser la perte de l’année précéden­te, mais le fermier et sa fille passèrent une deuxième fois et les taillèrent à nouveau.

Photo: Any Lane

Encore une fois, le pe­tit sapin pensa que cela allait l’aider à rattraper les autres, mais finale­ment, le fermier le tailla aussi et il resta toujours le plus petit des sapins de la ferme.

L’été suivant, les sapins poussèrent avec plus de vigueur que jamais. Chaque branche taillée produisit deux branches supplémentaires, ce qui les rendit particulièrement denses.

Lorsque le fermier visita la ferme, un jour, avec sa fille, on l’entendit dire qu’il n’avait jamais vu de sapins aussi beaux. Et ce message passa de racine en racine jusqu’à ce que chaque sapin le sût. Chacun s’enorgueillit d’être le plus beau des plus beaux sapins du monde et attendit avec hâte d’être choi­si «roi des forêts». Mais le petit sa­pin, plus dense et plus beau encore que tous les autres, désespérait, car il était toujours le plus petit.

Petit sapin fier, mais triste

Vint l’automne et le fermier visita le champ, une scie à la main. Avec l’aide de sa fille, il coupa chacun des sapins et les plaça dans son camion. Mais, ren­du devant le petit sapin, il dit: «Que vais-je faire de celui-ci? C’est vrai qu’il est le plus beau et le plus fourni de tous les sapins, mais il est encore trop petit pour la récolte!» La jeune fille tira sur la manche de son père et lui souffla quelque chose à l’oreille. «Tu as bien raison, ma fille», murmura le fermier, et tous deux quittèrent la ferme, leur camion chargé de sapins.

Photo: Any Lane

Imaginez le désespoir du petit sapin! Tous ses amis étaient partis, sans doute pour la sélection du «roi des fo­rêts», et lui était resté là, seul dans le champ. Durant tout l’hiver, il se sentit plus triste et seul que jamais. Puis vint le printemps et le sapin, presque malgré lui, poussa de toutes parts. Comme ses «frères» n’étaient plus là pour lui jeter ombrage, il grandit et grossit plus que jamais. Rarement avait-on vu un sapin aussi dense et fourni!

Un jour, le fermier et sa fille vinrent dans le champ et plan­tèrent, rang après rang, de minuscules sapins tout autour de notre petit sapin. Quand leurs racines arrivèrent jusqu’aux siennes, les bébés sapins lui dirent: «Vous êtes si beau, si fourni: vous êtes sûrement le roi des forêts!» Le petit sapin fut fier, mais néanmoins triste, car il savait qu’il n’avait pas été choisi «roi des forêts» avec les autres.

Enfin heureux!

Mais à l’hiver, le fermier et sa fille vinrent encore dans le champ avec une scie et coupèrent notre petit sapin, l’em­portant dans leur maison. On le plaça à la place d’honneur au milieu du salon, dans un seau d’eau, et toute la famille l’entoura. Un par un, ils mirent dans le petit sapin des guir­landes dorées, des boules argentées et des lumières. «Que se passe-t-il? pensa le petit sapin. Pourquoi me décore-t-on de la sorte?» Puis la famille recula pour mieux l’admi­rer dans son ensemble. «Vraiment, s’exclama madame la fermière, c’est le plus beau sapin que j’ai jamais vu!» Et toute la famille fut d’accord. Le petit sapin n’avait jamais été aussi heureux!

Photo: cottonbro studio 

Puis vint la soirée de Noël. La famille s’installa main dans la main devant le petit sapin, tout enguirlandé et illuminé, avec, à son pied, des boîtes emballées de toutes les cou­leurs, et se mit à chanter: «Mon beau sapin, roi des fo­rêts…» Et le petit sapin comprit enfin que c’était bien vrai, qu’il avait été choisi «roi des forêts», le plus grand honneur qui soit pour un sapin. Il était aux anges!

La vie n’est pas un conte

Dans un conte de fées, on se serait arrêté ici, avec un: «(…) et il vécut heureux et eut de nombreux petits sa­pins…» Mais ceci n’est pas un conte de fées. Quelques jours après Noël, le petit sapin commença à se sentir mal. «Donnez-moi de l’eau! pensa-t-il, je me meurs!» Mais toute l’eau du monde n’aurait pas suffi. Car la triste réali­té est que les sapins de Noël ne vivent toute leur vie que pour quelques journées de gloire. Puis, c’est la fin.

Mais est-ce que ce fut vraiment la fin de notre petit sapin? Pas du tout! Quand on lui eut enlevé ses décorations, le père et sa fille l’apportèrent dans la cour et y mirent le feu. Ses branches desséchées ne tardèrent pas à s’enflammer, mais le petit sapin ne sentit rien, car sa vie était déjà ter­minée. Bientôt, il ne fut plus qu’une poignée de cendres. Et le père et sa fille apportèrent les cendres dans le champ où poussaient les bébés sapins, les étendant à leurs pieds. Et, au printemps, les cendres de notre petit sapin furent ab­sorbées par les racines des bébés sapins, leur permettant de pousser forts et grands et de devenir de beaux «rois des forêts» à leur tour.

Photo: Ane Lane

Ainsi en va-t-il dans la vraie vie. Non, ce n’est pas toujours un conte de fées et, non, nous ne savons pas toujours pour­quoi nous sommes sur la Terre, mais chacun d’entre nous brille à sa façon. Et quand nous faisons de notre mieux dans la vie, le seul fait que nous ayons existé fait en sorte que la prochaine génération sera plus forte, plus sa­ge et plus heureuse que jamais!

Joyeux Noël!


Larry Hodgson a publié des milliers d’articles et 65 livres au cours de sa carrière, en français et en anglais. Son fils, Mathieu, s’est donné pour mission de rendre les écrits de son père accessibles au public. Ce texte a été publié à l’origine dans le journal Le Soleil le 27 décembre 1997.


commentaire sur "Petit sapin devenu roi"

  1. Asll dit :

    Bon et joyeux Noël à tous et merci de votre partage Mathieu

    • Claudine dit :

      Merci !!!
      Qu’il est doux de vous lire en ce jour de Noël !
      Merci pour cette belle méditation !!!
      Joyeux Noël à toi et famille.
      Claudine Rehel

    • Louise Bolduc dit :

      Comme c’est beau Merci pour ce moment Un plaisir de vous lire Joyeux Noel à vous et une merveilleuse année 2224

  2. Fabienne dit :

    Passez de beaux moments lecteurs du Jardinier Paresseux. Cette histoire est bien touchante et je pense à beaucoup de petits sapins. Dont Larry.

  3. Gisele Richer dit :

    Quelle belle histoire. Joyeux Noël ?

  4. Line Tousignant dit :

    Merci pour ce beau conte avec une pointe de réalité à la fin.

  5. Sylvie Bareil dit :

    Cher Mathieu, merci de tout coeur pour cette publication de Larry.
    Joyeux Noël ??

  6. Lise Ranger dit :

    Une histoire touchante et vraie que celle de ce petit sapin! Merci de nous la rappeler aujourd’hui! Joyeux Noël à tous!

  7. Viateur dit :

    Merci de perpétuer les enseignement de votre père. On dit que quand un homme comme votre père nous quitte ses comme une bibliothèque qui brûle. Grace a vous et votre équipe la bibliothèque est bien vivante. merci

  8. Mo dit :

    Merci pou cette belle histoire et Joyeux Noël ?

  9. Aline dit :

    Merci pour ce beau compte que je lis en prenant mon café en ce doux matin de Noël. Je souhaite que tous les enfants du monde puissent avoir un petit sapin pour mettre des étoiles dans leurs yeux. Bon Noël à toi et aux tiens Mathieu!

  10. Anonyme dit :

    Merci je vais transmettre à mes enfants xx

  11. Anonyme dit :

    Je trouve dommage qu’on taille autant les sapins pour en faire des arbres node Noël. Ils sont beaucoup plus jolis et plus facile à décorer au naturel!

  12. Natacha dit :

    Merci beaucoup pour le beau compte de Noël ?…… Joyeux Noël à vous tous

  13. Sylvie F. dit :

    Wow! Quelle belle histoire qui vient du coeur écrite par un homme de coeur, merci Matthieu de nous avoir permis de la lire.

  14. Louise dit :

    Un grand merci pour cette magnifique histoire, joyeuses fêtes à vous et votre famille ?

  15. Diane dit :

    Merci pour cette magnifique histoire du majestueux sapin (Larry) qui, après avoir semé la joie, le bonheur et l’amour autour de lui, et transmis à ses descendants toutes ses richesses, son expertise et ses savoirs, se répandit en cendres autour de ses petits sapins adorés (dont Mathieu) pour leur permettre de déployer leurs branches à leur tour, de croître et de se développer, en conservant quelques-unes de ses traditions tout en créant ses propres rituels et expériences, pour le plus grand bonheur de ceux et celles qui ont l’immense privilège d’en profiter (tous les abonnés du Jardinier Paresseux)! 🙂
    Joyeux Noël à vous tous!

  16. Francine Therien dit :

    Merci pour le beau conte et Joyeux Noël à toi, ta famille et toute l’équipe de Jardinier paresseux.

  17. Micheline dit :

    Merci, ça me touche énormément en ce matin de Noël ?

  18. Micheline dit :

    Merci, ça me touche énormément en ce matin de Noël ?

  19. Monique dit :

    Un petit conte qui nous rappelle que tout change, rien n’est éternel, ni la peine, ni la gloire, ni la vie. Profitons de chaque moment qui passe. Je vous souhaite un joyeux Noël entouré d’amour et de partage.

  20. Louise dit :

    Superbe conte bien de circonstance en ce beau matin. Merci Larry d’avoir fait de votre mieux, et merci Mathieu de continuer de répandre ses “cendres” pour notre plus grand bonheur… Je vous souhaite un heureux Noël

  21. Martel Lucie dit :

    Super belle histoire de sapin! ?
    Organique et fantastique!!!

  22. Yama Salomon dit :

    C’est vraiment une belle histoire!

  23. Louise de La Bruère dit :

    Magnifique compte très touchant. Ton père du haut du ciel est sûrement ravi que tu nous partages ce beau compte et qu’à l’exemple du petit sapin, tu poursuives son oeuvre. Joyeuses Fêtes et Bonne année 2024

  24. Mariette dit :

    Que beau conte! Joyeux Noël!!!

  25. Céline dit :

    Merci pour le beau conte !
    Joyeux Noël! ?

  26. Céline dit :

    Merci pour le beau conte !
    Joyeux Noël! ?

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!