Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Une couche froide pour garder les plantes au chaud

Malheureusement, une serre personnelle demeure un rêve irréalisable pour la plupart des gens, car elles sont coûteuses à construire et à entretenir et qu’elles prennent beaucoup d’espace. On peut cependant, à peu de frais, aménager une couche froide qui remplit bien les fonctions d’une serre sans nécessiter de chauffage ou alors seulement très peu.

On peut voir en la couche froide une serre miniature qui devance ou prolonge la saison de jardinage, selon que l’on se trouve au printemps ou à l’automne. Elle prend sa chaleur du soleil et du sol, ainsi que du mur arrière si elle est adossée à la maison, protégeant les plantes qu’elle contient du gel dès le mois de mars jusqu’à tard en novembre.

Exemple d’une couche froide. Photo: Ivonne Wierink

Construction

Sa construction est très facile et ne nécessite aucun outillage spécial. D’abord, trouvez un vieux châssis double aux vitres intactes. Il servira de couvercle. Ensuite, construisez avec du contreplaqué une boîte en pente de la dimension du couvercle. Le panneau servant de devant devrait mesurer 30 cm de hauteur et celui du dos 45 cm alors que les côtés seront en pente. Pour faire les coins, enfoncez quatre morceaux de 2″ X 2″ dans le sol, les coupant à la hauteur voulue après la construction de la boîte. Traitez le bois avec un préservatif sans danger pour les plantes ou achetez du bois traité sous pression.

Après le montage, on peindra le tout de deux couches de peinture blanc mat pour refléter encore plus la lumière. Pour conserver le maximum de chaleur, on ajoutera des morceaux d’isolation en polystyrène ou polyuréthane sur la surface intérieure de la boîte ainsi que du calfeutrage là où le couvercle entrera en contact avec la boîte. On n’a plus alors qu’à attacher le couvercle au dos de la structure avec des charnières et fournir un petit morceau de bois qui servira d’appui pour tenir le couvercle ouvert lors des journées plus chaudes.

Une couche froide fabriquée à partir de vieux châssis de fenêtres. Source: goodnews6.info

Fonctionnement de la couche froide

Si possible, placez la couche froide dans un endroit faisant face au sud, protégé des grands vents et aussi, de préférence, un peu plus haut que le terrain environnant pour faciliter le drainage. En l’adossant à un mur, on gagnera encore plus de protection contre le froid. Le jour, lorsque la température à l’intérieur de la couche atteint plus de 21 ?, on l’ouvre pour l’aérer. Les nuits très froides, recouvrez-la d’une vieille couverture. On peut même changer la couche «froide» en couche «chaude» en installant, sous une couche de sable, un câble chauffant muni d’un thermostat. Une vraie mini-serre, quoi!

Photo: kbwills 

Cultures

On peut se servir de la couche froide à l’automne pour semer une dernière récolte de laitue ou d’épinards, pour forcer des bulbes, pour stimuler la floraison des cactées, etc., ou, avec un peu de chauffage, pour prolonger la saison de récolte des légumes tendres. À cause de la neige excessive dans notre région, on condamnera la couche l’hiver, mais, dès le mois de mars, elle servira encore pour les semis d’annuelles. Dans ce cas, commencez les semis dans la maison où ils profiteront de la grande chaleur nécessaire à leur germination.

Quand ils ont quatre vraies feuilles, ils apprécieront les températures plus fraîches et la lumière plus intense de la couche froide. On peut aussi s’en servir pour acclimater les plantes d’intérieur qui doivent passer l’été dehors ou pour des récoltes hâtives de laitue, radis, betteraves, etc. L’été, c’est l’endroit idéal pour les plantes «frileuses» comme les melons et les courges… pourvu que l’on garde le couvercle ouvert, sauf par temps frais.


Larry Hodgson a publié des milliers d’articles et 65 livres au cours de sa carrière, en français et en anglais. Son fils, Mathieu, s’est donné pour mission de rendre les écrits de son père accessibles au public. Ce texte a été publié à l’origine dans le journal Le Soleil le 1er octobre 1988.


commentaire sur "Une couche froide pour garder les plantes au chaud"

  1. Gilles Laplante dit :

    Personnellement, je me suis acheté une petite serre démontable sur internet, des tapis chauffants et un thermostat. Ça fait très bien le travail.

  2. Traitez le bois avec un préservatif sans danger pour les plantes ou achetez du bois traité sous pression.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :