Catégories

Recherche

Nos partenaires

Pivoines: des montagnes de fleurs en Alaska

Quand vous pensez à l’Alaska, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit? Les montagnes, les forêts, les ours et, bien sûr, les orignaux. Mais saviez-vous que le 49e État possède une industrie florissante de pivoine? Il y a actuellement plus de 100 producteurs dans tout l’État, jusqu’à Nome et Fairbanks au nord.

Photo : Alaska Peony Cooperative.

Le marché des pivoines en Alaska

«Avant la création de l’État, les racines des pivoines étaient difficiles à transporter. Les premières plantations enregistrées ont eu lieu à la station expérimentale agricole côtière de l’USDA à Sitka au cours de la première décennie des années 1900, mais il existe peu d’informations, écrites ou photographiques, sur les pivoines dans les jardins jusqu’au milieu des années 1900. Dans les années 1970, les racines de pivoines pouvaient être achetées dans la plupart des grandes serres et pépinières d’Alaska, mais le choix était souvent limité au rouge, blanc et rose. Aujourd’hui, la pivoine est l’une des fleurs de jardin les plus populaires d’Alaska et les jardins d’exposition publics sont fiers de présenter une diversité d’espèces et de cultivars.» Extrait d’un article paru dans le bulletin d’été de l’American Peony Society.

Un marché assez récent

Patricia Holloway, de l’école des ressources naturelles et de la vulgarisation de l’Université de l’Alaska à Fairbanks (UAF), a été la première à reconnaître les possibilités commerciales de l’industrie de la pivoine en Alaska. Ses recherches et ses efforts d’éducation du public ont permis d’aider les producteurs de pivoines de tout l’État à tirer parti de la saison de croissance unique de l’Alaska.

Un marché saisonnier

«Le commerce mondial des fleurs coupées de pivoines est saisonnier, l’écart de production le plus important se situant entre juillet et septembre. En raison de notre environnement nordique et des températures estivales relativement fraîches, les pivoines commencent à fleurir en Alaska la dernière semaine de juin et continuent jusqu’en septembre, en fonction de la saison et du lieu. L’industrie de l’État comprend aujourd’hui des exploitations commerciales de pivoines qui exportent vers tous les États des États-Unis, ainsi que vers l’Europe, l’Asie, le Canada et le Moyen-Orient. Parallèlement aux intérêts commerciaux, les jardiniers du Nord ont redécouvert les pivoines et ont formé une société des pivoines de l’Alaska. Les pivoines inspirent les habitants de l’Alaska et surprennent les visiteurs de l’extérieur de l’État dont les pivoines se sont depuis longtemps fanées au moment où ils prennent leurs vacances d’été à la Dernière Frontière.» Pat Holloway.

Pivoine ‘Coral Sunset’. Photo: Alaska Peony Cooperative.
Champ de pivoines. Photo: Alaska Peony Cooperative.

L’Alaska Peony Cooperative

L’Alaska Peony Cooperative a été créée au printemps 2015 pour permettre à de nombreuses exploitations de se rassembler pour obtenir de meilleurs résultats collectivement. Martha Lojewski, directrice exécutive et responsable des ventes, est également copropriétaire de Mt. McKinley Peonies. Elle et son mari Nathan vivent à Willow, en Alaska, et se spécialisent dans 8 variétés.

Photo: Alaska Peony Cooperative.
Pivoine ‘Sarah Bernhardt’. Photo: AK Peony Cooperative.

L’expédition des pivoines

Prêtes à l’envoi! Photo: Alaska Peony Cooperative.

Les fleurs sont récoltées en bouton et réfrigérées. En raison de sa situation géographique unique, les producteurs d’Alaska peuvent expédier leurs produits n’importe où en 8 heures. À l’heure où je rédige cet article, c’est l’heure de l’expédition et les cultivateurs sont donc occupés à remplir les commandes.

Pivoine ‘Elsa Sass’. Photo: Alaska Peony Cooperative.

Alors que certaines pivoines ont peu ou pas de parfum, voire même parfois un arôme plutôt désagréable, il existe de nombreuses variétés, des plus parfumées aux plus légères. Les variétés très parfumées vendues à la ferme du Mont McKinley sont ‘Duchesse de Nemours’, ‘Seashell’, ‘Dr. Alexander Fleming’, ‘Festiva Maxima’ et ‘Pecher’.

‘Pecher’, une variété parfumée. Photo: Mt. McKinley Peonies.
La ‘Bartzella’ n’est pas sur la liste des pivoines odorantes, mais elle n’en est pas moins magnifique. Photo: Mt. McKinley Peonies.

Pour plus d’informations, allez à https://americanpeonysociety.org/

Si vous vous posiez la question, non, les orignaux ne mangent pas les pivoines!

commentaire sur "Pivoines: des montagnes de fleurs en Alaska"

  1. Diane dit :

    Magnifiques, ces pivoines! Merci de partager un peu de votre beau coin de pays avec nous, M. Ryan. Bonne journée!

  2. Francine dit :

    Bonjour,
    J’aimerais connaître le nom de cette belle pivoine jaune et où puis-je me procurer un plant. Les pivoines sont des immortelles dans une plate-bande.

  3. Salim dit :

    Dorénavant, nous verrons l’Alaska d’un œil fleuri de pivoines! Merci M. Ryan de nous faire connaitre ces coopératives qui travaillent fort et produisent aussi bien que beau….

  4. Isabelle Champagne dit :

    Bonjour! La photo de la coopérative avec le paysage de votre coin de pays en arrière plan est à couper le souffle !
    Merci pour ce bel article!

  5. Sylvaine dit :

    Nouvelle insolite et intéressante à lire avec le café matinal. Merci !

  6. Jacinthe dit :

    Merci M. Ryan de nous faire connaître votre coin de pays! J’adore les pivoines même si je n’en ai pas encore chez moi… Quand je pense à l’Alaska maintenant, je ne grelotte plus!

    • J.J. dit :

      Jacinthe @ “Quand je pense à l’Alaska maintenant, je ne grelotte plus!”
      J’ai eu la même réaction ! l’Alaska est si :loin de notre pays et l’idée (reçue et développée par une certaine littérature) que l’on s’en fait est un pays sauvage, désert et glacial. Naïvement, pensais que la seule fleur que l’on y pouvait cultiver est le célèbre “méconopsis”.
      Il faut remercier le “Jardinier Paresseux” de nous avoir permis, grâce à ces articles (les précédents y ont contribué déjà) de découvrir le vrai visage de ce pays, aux hivers rudes, certes mais qui recèle de grande beautés naturelles et aussi de splendides réalisations humaines.
      Merci et salut confraternel également à mon “collègue” Monsieur Ryan.

  7. Anne-Marie dit :

    Bonjour,
    Découverte très intéressante, encore une fois. Savez-vous à quel moment des pivoines très tardives en Alaska fleuriraient en zone 4.5 ?
    Merci!

  8. Denyse Roy dit :

    Après une douzaine de voyages en Alaska, on réalise comme c’est fou ce que 24h de lumière réussit à faire pousser sous ce climat. Le film “Alaska Grown” fait réfléchir à la cette voie géographique d’adaptation aux changements climatiques.

  9. Céline dit :

    Pour moi l’Alaska maintenant sera toujours associé aux pivoines, ces fleurs magnifiques.

  10. Mathieu Dollbaum dit :

    Hello Mr ryan, it’s great fun to read your articles. This particular one gives me great ideas of the possibilities of what we could be growing in our futur family garden I’m planning to do .
    Very interesting as always and very much appreciated .
    Thanks
    Mathieu Dollbaum
    Mathieu.dollbaum@gmail.com

  11. Anonyme dit :

    Merci pour ces découvertes concernant les pivoines
    en Alaska
    J’habite à Québec et j’ai des pivoines qui sont vivaces
    et je connaissais pas toutes les variétés
    Très intéressant

  12. Brochud dit :

    J’adore les pivoines. J’en ai dans mon jardin. La floraison est passée ici en France.
    Comme il a été dit quand je penserai à la pivoine je voyagerai en Alaska.
    Merci pour ce partage.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!