Categories

Recherche

Nos partenaires

Les fichus moustiques, cet été, pus capable!

Dans la même lignée que «pourquoi les tomates n’ont pas poussé en 2023», voici «pourquoi il y a autant de moustiques en 2023».

Après avoir écrit le dernier article, j’ai réalisé que… j’avais encore un peu envie de chialer sur la météo finalement! Non, je blague!

Mais c’est un fait, cette année, les moustiques, communément appelés les !/$?*& de maringouins au Québec, sont une plaie!

Une plaie? Oui, j’ai choisi mon mot: suis-je la seule qui ai des cicatrices de piqûres? Qui se gratte au sang?

Je n’y peux malheureusement rien, mais je peux par contre vous expliquer pourquoi cette année est si terrible niveau moustiques, et comment «essayer» de réduire leur prolifération.

Mais juste avant, une anecdote!

Ma chère maman que j’adore (allo maman!) a déménagé au printemps à cinq minutes de chez moi, en campagne. C’est magnifique, un petit ruisseau coule derrière sa maison et sa voisine a un bel étang naturel!

Mais voilà, maman, qui pourtant a déjà fait du camping, était découragée des moustiques. Elle ne pouvait même pas s’asseoir dehors… Et malgré tous les gadgets qu’elle a pu acheter, il a fallu se rendre à l’évidence: les vrais propriétaires de la maison, ce sont les maringouins! Elle était presque prête à remettre la maison en vente!

Je lui disais: c’est normal, c’est à cause de l’eau, ça va passer… Mais force est de constater que non, ce n’est pas passé. Même moi, qui habite dans une partie moins humide, et qui n’ai jamais de moustiques chez moi, je suis envahie! Pas autant qu’elle, mais quand même…

Bref, si vous venez d’emménager vous aussi cette année, ne re-déménagez pas à cause des moustiques! Je vous explique ce qui s’est passé.

Il pleut pis c’est humide!

C’est tout. Les moustiques pondent dans l’eau, tout spécialement dans les flaques d’eau stagnante. Par conséquent, comme c’est un été particulièrement mouillé, c’est aussi tout à fait propice à la reproduction des moustiques. C’est tout! Il n’y a pas d’autre raison que cela: plus d’eau, plus de bébés!

Quoi faire pour limiter la prolifération des moustiques?

Je suis curieuse de vous lire dans les commentaires! Personnellement, je n’ai pas encore trouvé LE truc infaillible pour éviter les piqûres, à part rester à l’intérieur!

(Sans blague, j’étais à 15 mètres de hauteur dans un parcours aérien dans les arbres la fin de semaine dernière, et je me faisais piquer à travers mes jeans!)

Photo: Jimmy Chan

Même si, une fois qu’ils sont là, c’est difficile de s’en sauver, il est possible de limiter leur prolifération: prenez des notes pour l’année prochaine!

Voici le truc: évitez de laisser de l’eau stagnante.

C’est tout!

Dans le fond d’un cache-pot, sur une bâche laissée à l’extérieur, dans des gouttières bloquées, dans vos outils de jardinage (brouette, pelle, etc.).

Vous avez un baril pour récolter l’eau de pluie? Mettez-lui un moustiquaire.

Vous avez un bassin? Mettez une pompe pour que l’eau circule.

Vous avez une baignoire à oiseaux? Videz et lavez-la tous les jours ou oubliez le projet!

C’est assez étonnant comment un simple sceau pour jouer dans le sable devient un lieu de ponte après une bonne pluie. Et dites-vous qu’entre la ponte et l’émergence de l’adulte, il s’écoule environ une semaine (ça dépend des espèces). Quelques jours suffisent pour que les jouets de votre enfant soient responsables de l’invasion que vous subissez. (Je dis ça comme ça, mais ça peut être un bon argument pour les inciter à ranger leur camion quand ils ont fini!)

Je n’ai pas de contrôle sur l’eau stagnante chez moi

Évidemment, ma mère avec son ruisseau peut bien s’assurer de ne pas avoir d’eau stagnante, elle aura toujours plus d’insectes que chez moi. Désolée mom!

La réalité, c’est que les moustiques n’ont pas besoin de votre arrosoir plein pour pondre; ils se débrouillent très bien dans les creux de roches, les trous d’arbres, et même dans les cuvettes de forêts. Vous savez, quand vous mettez le pied à un endroit apparemment sec, mais que finalement, sous les feuilles, il y avait juste assez d’eau accumulée pour mouiller vos orteils?

Pas surprenant qu’avec un été comme celui-ci, les moustiques se multiplient à vitesse grand V! Le ruisseau a un niveau juste assez élevé pour que les bords, entre les roches et les feuilles, fassent de petits habitats où pondre. La forêt reste tellement humide que l’eau déposée sur les feuilles près du sol ne sèche pas, permettant à une multitude de larves d’atteindre le stade adulte.

Alors si, comme ma maman, vous habitez à un endroit où vous n’avez pas de contrôle… Ben, ce n’est pas votre année, pauvre vous! Il n’y a rien à faire, juste attendre que ça passe!

Il ne peut pas y avoir que des avantages à vivre dans la nature, après tout!

Photo: Lucas Pezeta 

Étiquettes + Contrôle des moustiques, moustiques


commentaire sur "Les fichus moustiques, cet été, pus capable!"

  1. “C’est tout! Il n’y a pas d’autre raison que cela: plus d’eau, plus de bébés!”
    Pas forcément vrai ! Cette année nous souffrons d’un sécheresse (région Centre Ouest France) d’une exceptionnelle sévérité (pas de pluie pratiquement depuis le mois de mai, températures très élevées) et d’une non moins exceptionnelle prolifération de moustiques (tigre surtout) . Même dans l’appartement à 30 m au dessus du sol (plateau calcaire sec, zone semi urbaine) nous sommes assaillis toutes les nuits, Alors je ne vous parle pas du jardin à côté de la rivière !
    Un bon truc pour calmer les piqures, à utiliser en alternance avec des crèmes : le “crayon” ou les cristaux de menthol.

    • du soda pour les démangeaisons …on en met un peu dans la main et on se frotte avec là ou ça pique, c’est presque instantané et ça ne coûte pas cher, je l’ai même essayé sur une brûlure avec le four et ça fonctionne aussi.

      • Merci!

      • Du vinaigre sur les piqûres. Le plus acide possible (vinaigre blanc, en général). Bien imbiber un linge ou serviette de papier, et “mariner” le site de la piqûre quelques secondes en essayant d'”imbiber” la lésion le plus possible.

      • Invasion de moustiques ne rime t-il pas avec prolifération de dytiques pour se régaler des larves ? Sont ils devenus végétariens ?
        Qui dit pluie, dit mildiou et oidium. Mes plants de tomates ont tous crevés. J´ai tenté une désinfection en pulvérisant de l´eau avec un peu de savon à vaisselle + alcool + peroxyde.
        J´ai tenté également de brûler ces spores avec une torche au propane. En une semaine, mes superbes plants autosemés plus beaux que ceux de mes semis, ont brunis, séchés puis crevés. Même les tomates encore vertes ont brunies !
        À mon grand désespoir, de nouveaux et d´anciens plants détruits au Round Up sont réapparus plus pétant que jamais, et j´ai passé l´été avec des cloques d´herbes à puces sur les jambes. 12 endroits dont 2 collés sur la maison. Rien que ça et je n´ai même pas encore mis les pieds dans mon boisé. Surprenant, peu de champignons au sol. À croire qu´ils ont eu peur de se noyer. Et je ne parle même pas des arbres déracinés, blessés, meurtris du verglas d´avril dernier. 2023: à oublier !

      • Pour les brûlures, qq gouttes de citron ou de vinaigre aussitôt, un léger massage et pis c’est tout ! pas de cloques, pas de douleur, pas de brûlures, quoi ! 😉

  2. Bonjour Audrey ,

    Effectivement, il y en a eu beaucoup de ces fichus maringouins cette saison et il y en a encore en septembre. Chut à boutte grrr et j’en revenais pas après une pause de 10 jours , des petits #%^*+ de maringouins, voraces, lignés noirs me bouffaient le bas des jambes même en plein jour .

    Mon truc , ce sont les fameuses spirales anti moustiques . Je collectionne ces petites spirales et j’ai des réserves en plus ( je ne dois jamais en manquer ) , car pas question de rester enfermée! J’en met 3-4 près et tout autour de mon patio où je relaxe (bas au sol ). J’ai un grand terrain, je ne peux pas en mettre partout , mais au moins aux endroits stratégiques.
    Sinon j’endure 2-3 piqûres, c’est pas si mal , after bites ou mettre une glace sur la piqûre ça aide vraiment…

    On fait aussi des feux de boucanes de temps en temps , on a le droit ici avec un permis et même mes voisins embarques avec moi .
    « « Tous à l’unisson contre ces bibittes j’ai trouvé ça vraiment cool … « « 

    J’ai un Thermacel et c’est un excellent produit , quand il ne vente pas . C’est assez dispendieux, mais je vais l’année prochaine en avoir un deuxième, il y en a maintenant plus performant .

    Sinon , le bon vieux stuff a bibittes : en jardinant , aux champignons , mettez s’en s’en , c’est pas de l’onguent !!

    Le summum dans mon coin a été et sont encore pire cette semaine: les mouches vertes ark , j’en ai jamais vu autant et ça m’a tellement équeuré que j’en suis à mon deuxième trappe ou piège à mouche. Ça pu ark , mais ça marche et maudit.

    Hâte à en octobre ou je rêve de la neige lol

    • J’ai utilisé un ventilateur sur pied et l’ai dirigé sur nous. Les maringouines n’arrivent pas à se poser sur nous. C’est efficace également pour la chaleur ?
      Je mets également quelques goutte d’huile essentielle de géranium rosa, lavande et patchouli 10-10 et 4 gouttes que je vaporise ou met dans un diffuseur que je mets au sol près de nous !
      Ça semble efficace !

  3. Renée-Johanne Campeau

    La seule ”arme” que j’ai trouvée contre les moustiques, c’est un gros ventilateur carré ! 3 fois cet été, quand la soirée était enfin fraîche -temps idéal pour les moustiques aussi !- j’ai installé mon gros ventilateur, l’ai mis au maximum et me suis mise dans le vent trop fort pour les moustiques. Pas très écolo peut-être, mais parfois passer une trentaine de minutes à admirer le paysage tranquille, c’est bon pour la santé mentale.

  4. Oui moi aussi pu capable des bibittes. Mais j’ai remarqué aussi cette année une prolifération de fils d’araignée! Il y en a partout autour de la maison, dans le gazon et dans les plantes. Même qu’il y a des fils qui partent du sol et montent jusque sur le toit! Temps humide et brumeux + toiles d”araignée partout = décor de film d’horreur. ?

    • Marie-Claude Bélanger

      Sachant que les araignées mangent, entre autres, les maringouins… toiles d’araignées partout = film de… bonheur? On les veut, on les aime et on fait le tour des toiles quand on peut, pour ne pas les briser.

  5. Merci Audrey,

    T’es propos me donne envie d’être bien disciplinée et d’utiliser les lendemains de pluie pour nettoyer autour de notre habitation! Autant utiliser ça comme outil, n’est-ce pas?

    P.S. Une feuille de plantain sur une piqûre, c’est magique. Soit qu’on la mâchouille ou soit qu’on la mouille avec de l’eau – et hop! c’est tout, on la met sur la piqure. En peu de temps, l’enflure et les démangeaisons se relèguent à l’histoire passée.

  6. Les moustiques sont encore très présents au Québec en ce début de septembre, ce qui est plutôt exceptionnel. Comme la chaleur accablante d’ailleurs. Je campais dans Kamouraska en cette longue fin de semaine de la Fête du Travail et c’était absolument infernal par endroit. J’ai «survécu» en randonnée avec un antimoustique à base d’icaridine; je préfère ceci au fameux DEET pour des raisons de santé et ça fonctionne aussi bien sinon mieux. Mais, sincèrement, c’est – ouach – une vraie plaie que de se graisser ainsi, surtout qu’il ne faut trop rater de zones (à défaut de quoi les piqueurs, eux, ne le feront pas…), qu’on doive mettre la protection solaire avant s’il y a lieu, et faire attention avec certains produits envers certains tissus et certains matériaux (je me souviens d’avoir abimé de façon irréversible un verre de montre en lexan)… A mon campement, j’utilise un produit Thermacell. A moins que ce soit très venteux (ce qui élimine alors déjà plusieurs insectes piqueurs), c’est vraiment *très* efficace. J’utilise ce moyen depuis 3 ans et, si j’avais des doutes auparavant, ce n’est plus le cas. Mais c’est relativement dispendieux, surtout si c’est pour un usage intensif comme «toute la journée». Finalement, outre des considérations pour la santé et l’environnement, mon dernier conseil qui peut sembler banal, c’est de se vêtir de couleurs pâles comme du blanc ou du kaki. A l’inverse, le noir, le marine et le fameux «Jeans» (le denim) attirent les foules et pas celles que vous voulez… Si, comme moi, vous aimez la température plus fraîche (et sans moustique), alors je vous souhaite un bel automne de/en plein air!

  7. Oups ! Celle-là on l’a échappée … oui, ça se prononce pareil mais c’est différent.:
    Un sot : un imbécile
    Un seau : une chaudière en québécois
    Un sceau: un tampon officiel
    Moi, mon truc anti-moustique, c’est de mettre de l’huile essentielle de citronnelle sur la peau exposée. Il y a aussi l’anti-moustique Watkins très efficace. Mais attention aux yeux.

  8. Ma solution aux moustiques a été de construire un pavillon de jardin entouré de moustiquaires et une spirale verte. 2 ou 3 moustiques à l’heure au lieu d’une colonne de moustiques à chaque instant en vaut la peine 🙂

    • J’ai aperçu une petite chauve-souris dans le fond du jardin, qui vient souvent le soir. Une petite merveille qui mange les moustiques. Donc, me voilà lancée dans l’installation d’un gîte. Je pense avoir trouvé l’arbre idéal, reste à bien étudier l’exposition. Enfin, il me semble avoir repéré dans mon grenier des traces de son passage. Je vais vérifier, avec l’article que j’ai lu à ce sujet. Par contre, si ce texte explique comment installer un gîte à l’intérieur et à l’extérieur, il n’explique pas comment faire pour mieux aménager un grenier sans déranger le petit habitant qui ferait bien d’inviter des copains, histoire de chasser ces grrr de moustiques. Et aussi, que faire en hiver pour les convaincre d’élire domicile à long terme? Si quelqu’un a envie d’écrire un article sur le sujet, j’adorerais le lire…

      • Salut, pas besoin d’aménagement particulier si vous souhaitez les garder dans votre grenier, mais attention: les chauve-souris sont parfois porteuses de la rage, et leurs excréments ne sont pas toujours autant les bienvenus que les animaux en soit ! Hihi

  9. Pauvres moustiques! En temps normal (moins de pluie) nous n’en voyons pas. Mais cette année: oupse! On ne les entends même pas vibrer, mais ils sont attirés par la chaleur de la cafetière sur le balcon et faciles à écrabouiller. On dirait qu’il ne savent même pas quoi piquer… Hi hi hi

  10. Oh chère Audrey, j’ai un faible pour tes chroniques, mais ce matin tu frappes fort! Cet été je me suis découvert un côté chialeux à cause de ces satanés moustiques de tout acabit! Les marches avec Pitou ont dû s’écourter, ( il est frisé noir, pôvre Pitou!), les moments de sortie mûrement choisis, les produits anti-moustiques généreusement appliqués, pour survivre à ce terrible été des moustiques, il y a même eu remise en question, est-ce que je veux vraiment venir m’installer en campagne à l’année , à côté d’une zone humide, dans cet environnement si hostile? Nous avons eu un répit d’environ 10 jours dans le temps des Perséides où j’ai osé sortir dehors passé 19 heures sans me faire complètement bouffer, et un petit séjour dans Charlevoix: avec une seule piqûre en sentier, répit fort apprécié! Eh oui, il faut se dire que les froids nous apporteront bonheur et paix et que l’an prochain devrait être un meilleur été!!! Merci de tes écrits, c’est un plaisir de te lire!

  11. J’habite dans la forêt où il y a quelques marais tout autour; alors je vous laisse deviner la quantité d’insectes piqueurs.! Pour moi qui jardine à tous les jours, le truc que j’ai trouvé, c’est de porter un filet. Pas n’importe lequel, c’est un filet fait comme un chandail à capuchon. J’ai même des pantalons en filet. Avoir le filet dans le visage ce n’est pas agréable alors en mettant une casquette sur la tête sous le filet, la palette éloigne le filet du visage. L’important , le filet doit être très ample, il ne faut pas qu’il soit collé sur votre corps sinon vous allez vous faire piquer. Alors si vous portez du small, achetez un filet large! Moi j’ai pris les miens( j’en ai pour la visite) dans un magasin de chasse et pêche. Alors pas besoin de produits chimiques genre deet qui pu et qui est toxique, avec le filet vous les entendrai mais ils ne piqueront pas. Le coté positif d’un plus grand nombre de moustiques, c’est qu’ils auront aidé les oiseaux à nourrir leur progéniture et que dire des grenouilles, rainettes et ceapauds qui sont repus!

  12. Moi ce qui me tué, ce sont les moucherons, les petites mouches qui te sautent dans les yeux (parce que c’est humide?) Ils ont le don de se coincer sous une paupière pendant que j’ai les deux mains occupées.

  13. Oubliez les shampoings, lotions après rasage, parfums … avant de partir en randonnée pédestre car les moustiques sont attirés par ces odeurs. Il parait que la race humaine a survécu à travers les temps à cause de sa sueur répulsive à ses prédateurs !
    Restez au soleil et éloignez-vous des conifères que les moustiques affectionnent tout particulièrement pour l’ombre et la fraîcheur qu’elles leur fournissent.
    Si possible, installez-vous dans un corridor venteux, même près des conifères. Les moustiques détestent le vent, aussi léger soit-il.
    Si vous habitez sur un terrain boisé, élaguez vos arbres afin que la lumière puisse y pénétrer.
    Envie d’une piscine ? Peut-être pas une bonne idée si les plans d’eau attirent les moustiques. À la place, pourquoi pas l’idée d’une douche à l’italienne dans le jardin ?
    Pour soulager une piqûre d’insecte, frottez vigoureusement la région affectée avec un tampon imbibé d’alcool à friction soulage instantanément pour plusieurs heures.

  14. Thermacell™
    C’est nnaturel, et ça fonctionne très bien.

  15. Thermacell™
    C’est naturel, et ça fonctionne très bien.

  16. Thermacell™
    C’est naturel, et ça fonctionne TRÈS bien!

  17. Cette année, j’observe même un retour des mouches noires!
    Et que dire de l’ABONDACE des limaces!?$&! Misère,
    Heureusement, les insectes piqueurs ne raffolent pas de mon sang mais ils sont énervants quand même!!

  18. Quand les « beubittes «  me prennent pour cible je vais cueillir un brin de tanaisie et frotte les zones à risque.
    En homéopathie il y a ledum palustre. Ne fonctionne pas chez tout le monde mais quand ça marche c’est vraiment bien. Impossible de prédire chez qui cela va fonctionner ou pas, malheureusement.

  19. S.v.p., attirez les insectivores!! Hirondelles , chauve-souris, couleuvres, batraciens, etc… Et si on portait plus d’attention à l’équilibre écologique, chacun… ??

  20. En Outaouais, aussi, les moustiques sont bien actifs et présents, ils sont tout petits, mais ils piquent!! À la fin de l’été, les insectivores ne sont plus là: les hirondelles nous ont quittés, les merles, on ne les voit plus!!

  21. J’habite à côté d’un étang et je ne vois que 5 moustiques par été… sûrement grâce aux poissons… Merci les poissons 🙂
    Si je passe la soirée sur la terrasse, ya toujours 3 chauve-souris qui maraudent… Merci les chauve-souris ! 😀

    Dans mon ancienne maison, en ville, j’étais envahi de moustiques tigres… (qui attaquent plutôt l’après-midi) impossible de vérifier les eaux stagnantes des voisins… 🙁 alors je mettais une bassine avec qq litres d’eau, que je vidais 2 fois par semaine, une sorte de stérilisation forcée.

  22. Pour moi, le bonheur c’est thermacell!! Il n’y a pas de prix… Il y en a des portatifs et ceux que l’on peut déposer sur une table. Le portatif est accroché à mes pantalons de travail à la ganse de ma ceinture arrière, sinon impossible de travailler… Mon terrain en plein bois à l’ombre entouré d’eau qui ruisselle de partout à cause de la pluie abondante cette année et pas de piqures. Yeah!!! Vos articles actuelles et humoristique me font bien rire et c’est toujours un bonheur de vous lire, merci!!

  23. Bonjour,
    Merci pour cet article consacré aux moustiques… Je découvre vos commentaires, et surtout vos recommandations de Thermacell, que je ne connaissais pas.
    En France, il semble que QISTA soit la solution la plus efficace mais je ne connais personne qui ait eu le courage d’y consacrer le budget nécessaire (1340 euros à l’achat + 720 euros de consommables pour 9 mois !).
    Une autre solution dont j’entends parler est celle de Biogents, nettement moins chère. Les avis sont partagés : là où je suis, les maisons et jardins sont proches, certaines maisons sont mitoyennes, alors oui, la solution semble efficace mais il faudrait que tous les voisins jouent le jeu…
    De coup, je suis assez tentée de tester Thermacell, j’ai l’impression qu’il y a plusieurs produits, y en a-t-il un de recommandé en particulier ?
    Merci à tous !

    • Tous les modèles Thermacel sont efficace.
      Il y en a qui couvre de plus grande zone et qui sont plus performants. Moi j’ai acheté le mien il y a deux ans et il est toujours fonctionnel. C’est le petit modèle de base stationnaire . Vous avez ceux aussi que vous pouvez attacher à votre ceinture si vous marchez.

  24. Oh! Misère ! Quelle plaie que ces fichus moustiques !
    La SEULE véritable façon de les déjouer est de se réfugier dans notre solarium ou de faire un feu dans le petit poêle à bois de notre cour. Point final ! Aucune lotion ou vaporisateur anti-moustiques n’est efficace. Ceci étant dit, une question s’impose : comment se fait-il qu’en Floride, par exemple, où la chaleur et l’humidité règnent en reines sur les côtes, ne voyons-nous pas de moustiques ? Est-ce à cause du sel marin dégagé par l’océan ??
    Enfin, l’été tire sa révérence dans 3 petites semaines. Nous lui disons merci pour les magnifiques fleurs et arbustes de notre propriété, en souhaitant que l’hiver prochain soit abondant de neige, histoire d’avoir un autre été merveilleux !

  25. Alors que tous se plaignent de piqures de moustiques, depuis quelques années, je ne suis plus piqué,? Pourquoi, je ne sais pas !

  26. Lotion insectifuge “Great Outdoor”… pas besoin d’en appliquer beaucoup et seulement sur la peau à découvert pas sur les vêtements. C’est la seule façon que j’ai trouvé pour pouvoir travailler dans le jardin sans revenir mangée par les moustiques. 🙂 Dans les pharmacies, au Walmart ou sur Amazon 😉

  27. Je mets ça sur le dos des hormones, non seulement j’étais souvent la seule à me faire piquer , on me surnommait ” La plaquette Vapola” tsé celle où les moustiques restent collés , mais je me grattais pendant 10 jours maintenant ça dur rarement plus de 24h et encore…

    • Haha bonne hypothèse les hormones, mais le corps humain a une certaine capacité d’adaptation aussi. Il peut apprendre à se débarrasser du poison des moustiques plus rapidement. L’inconvénient, c’est que quand on change de région, les moustiques sont différents et… le corps ne reconnaît plus nécessairement ce poison. Du coup, ça prend à nouveau 10 jours pour faire disparaître les piqûres !

  28. En région parisienne aussi nous sommes envahis ! Ils sont complètement frénétiques avec la nouvelle canicule ! 3 bassins chez nous mais des poissons rouges et des guppys dans chacun, qui en font un festin. Mais arroser est obligatoire si on ne veut pas que les plantes crèvent de chaleur d’où un surcroit de travail à vider les soucoupes tout de suite après.Pour couronner le tout, une voisine a ramené la dengue des Antilles : éradication des moustiques sur un rayon de 150m par l’autorité “adéquate” on ne sait trop à quoi car cela n’a pas fait grand-chose ni pour les moustiques tigres, ni pour les autres, ni pour les frelons asiatiques; heureusement nos abeilles en ont aussi réchappé, ce qui prouve que l’incompétence a du bon !
    Pour nous, ventilo mais ne rien laisser dépasser du courant d’air! même d’un cm ! l’essence de géranium n’a plus l’air efficace MAIS l’huile essentielle de lavande mayette enlève grattouilles et doses (boutons) en 1/4d’heure. En france on vend aussi un répulsif naturel complètement efficace … dont je ne sais plus le nom (avec mes excuses!). Depuis que j’écris, j’en ai déjà écrasé 4 sur les bras ; tant pis, j’adore!
    Excusez-moi, je retourne à ma lavande mayette et à mon ventilo!

  29. Moi, ce sont les araignées qui tissent des toiles dans portes, fenêtres et coins des murs de la maison, miroir de l’auto, fleurs, jardin. Depuis 3 semaines, pas une seule journée, balai à la main, que je ne me bats pas contre ces fichues bâtisseuses, Eau et mixture anti insectes ne les dérangent. Quoi faire, quelle est la formule magique pour qu’elles aillent camper ailleurs. Les faire GRILLER peut-être comme les grillons, etc ?

  30. Chaque cas est particulier, bien sûr, mais dans mon constat, je ne suis pas la seule. Depuis plus de 10 ans je ne mange plus aucune viande, et on dirait que les maringoins ne me «reconnaissent» plus! Auparavant dans un groupe, j’étais la proie de prédilection. Les piqûres demeuraient présentes pendant des jours, s’infectaient. Maintenant, il m’arrive rarement d’être piquée, mais en moins d’une heure je ne peux même plus voir de traces. N’est-ce pas merveilleux? Quant aux araignées, favorisons leur présence plutôt que de les détruire. À regarder leurs toiles, on voit tout ce qu’elles attrapent. Il faudrait cesser de tuer tout ce qui bouge.

  31. Bonjour Johane. Bonne question. Sur les plages de la Floride, il est cependant peu probable de se faire piquer par les moustiques. Pas de pelouse, ni arbre, ni végétaux. Aucune ombre, que du soleil, donc peu ou pas de moustique. Et sur les terrains de camping, on y pulvérise probablement des insecticides, pratique courante dans le passé comme mesure de contrôle. Mais loin des villes et des plages, c’est une autre histoire. Le parc national des Everglades par exemple, le plus vaste milieu naturel humide du pays, est infesté de moustiques. Lors de notre visite, il y avait tellement de moustiques que même à l’abri et protégé par plusieurs rangées de portes pour faire obstacle aux moustiques, on s’y faisait piquer ! Et il n’y avait pas que des moustiques. Nous y avons croisé un énorme serpent (et c’est pas une histoire de pêche) qui obstruait la route, de bord en bord, que nous devions alors traverser en voiture pour s’y rendre. Ce qui m’intrigue par contre : en période hivernale, saison privilégiée des touristes, les moustiques y seraient-ils moins présents que pendant leur saison estivale.