Catégories

Recherche

Nos partenaires

Dans le jardin de mon père: la série

À l’été 2022, la maladie de mon père, Larry Hodgson, avait progressé à un tel point qu’il ne pouvait plus réaliser la majorité de ses activités professionnelles. Atteint de fibrose pulmonaire depuis plusieurs années, il ne quittait que rarement la maison, puisqu’il devait recevoir de l’oxygène en tout temps et ses mouvements étaient rendus très difficiles. Il n’a donc pas pu tourner une nouvelle saison de l’émission Dans mon jardin avec Télémag. Mon père aurait tant aimé le faire surtout que les Mosaïcultures étaient présentées au Bois-de-Coulonge, dans sa ville d’adoption, Québec. Il a toutefois pu visiter les Mosaïcultures au mois d’août, une expérience qu’il a qualifiée de magique.

Émission spéciale

À la suite de l’annonce publique de la maladie de Larry, Annie Marcoux, l’animatrice de Dans mon jardin, a décidé qu’on devait lui rendre hommage sur les ondes de Télémag et s’est démenée pour trouver du financement et tourner une émission sur l’homme derrière le jardinier. On a tourné, dans le jardin de mon père, des entrevues avec lui, mais aussi, par la suite, enregistré d’autres témoignages au Jardin universitaire Roger-Van den Hende, un de ses lieux préférés. Malgré les embûches et grâce au soutien financier de la Fédération des sociétés d’horticulture et d’écologie du Québec (FSHEQ), l’émission spéciale Dans son jardin : hommage à Larry Hodgson, a finalement vu le jour en décembre 2022. Malheureusement, Larry n’a jamais pu voir le fruit de ce projet, car il nous a quittés au mois d’octobre, mais ce fut un événement émouvant pour notre famille de le revoir à l’écran, une dernière fois.

Une suite pour Dans mon jardin

Peu après, on m’a approché pour faire une suite à Dans mon jardin. J’ai pris un bon moment pour prendre une décision. Bien sûr, j’étais encore en deuil et j’avais repris subitement l’édition du blogue du Jardinier paresseux. Je n’avais jamais écrit de façon professionnelle, encore moins fait de la télévision, ayant travaillé en aménagement paysager pendant les 15 dernières années. Comment prendre la place de Larry Hodgson, un des grands noms de l’horticulture dans l’histoire du Québec? Après le temps des fêtes, j’ai finalement répondu à l’équipe de Télémag que, si j’embarquais dans ce projet, ce serait à ma manière. Je ne pourrais jamais prendre la place de mon père.

Une toute nouvelle émission

En tant que chargé de projet et concepteur de jardin, ma spécialité est de concevoir et de superviser la réalisation de projets d’aménagements paysagers. Alors, c’est avec cette perspective qu’on a approché la création de cette nouvelle émission. Puisque j’avais prévu réaliser quelques travaux dans le jardin de mon père, il allait de soi que l’on suivrait la réalisation de ce projet lors de l’émission. Le titre aussi me semblait évident: Dans le jardin de mon père. Ce jardin, ce n’est pas seulement un endroit, c’est aussi ses idées qu’il a développées durant ses 40 ans de carrière, et qui nous ont guidées dans la réalisation.

Épisode 1: la conception

Cet épisode suit le processus de conception du projet. Nous avons rencontré Marie, la conjointe de Larry, dans son jardin pour savoir quels étaient ses besoins et pour ensuite mettre les idées sur papier. Le fil conducteur: adapter le jardin de Larry aux besoins de Marie, tout en respectant la philosophie du Jardinier paresseux. Les plantes choisies sont faciles à cultiver et on a conçu l’aménagement de façon à réduire le travail: on est paresseux, ou on ne l’est pas!

Épisode 2: semis et potager

Une partie du projet consistait à installer un potager pour Marie. On révise donc dans cet épisode les notions de base des semis et je me suis assuré qu’Annie mette les mains à la terre! Gloco nous a aussi présenté leurs engrais et autres produits certifiés biologiques et les Artisans du paysage avaient un petit cadeau pour Marie.

Épisode 3: l’aménagement paysager

Il y avait quelques travaux à faire sur le terrain pour le rendre plus sécuritaire et fonctionnel. Suivez l’installation de marches de pierre, de pas japonais et aussi les différents types de bordures à jardin.

Épisode 4: la plantation

Avec l’aide des élèves et professeurs du secteur horticole de Fierbourg, voyez comment nous avons réaménagé certaines parties du jardin qui avaient été envahies par une plante trop entreprenante. On peut y voir un jardin de végétaux maritimes indigènes, un autre de plantes à floraison prolongée et une section d’ombre sèche. Tout ça basé sur les livres de Larry Hodgson!

Épisode 5: éclairage, arrosage et paillis

Une fois l’aménagement et la plantation terminés, nous avons ajouté un peu d’éclairage et de l’irrigation. On explique la pose de ces systèmes résidentiels abordables, accessibles et faciles d’installation pour le commun des mortels. Ensuite, pose de paillis (ce ne serait pas un jardin pour paresseux s’il n’y avait pas de paillis).

Épisode 6: hommage à Larry

Dans cet épisode, on peut observer dans son ensemble le projet fini, mais aussi l’installation d’une section du jardin dédiée à mon père, qui inclut une œuvre de Denis Lebel de la Forge à Pique-Assaut. Nous avons recueilli les impressions de plusieurs des participants au projet et leurs témoignages sur l’importance de Larry Hodgson dans leur vie et leur travail.

Ce fut un tournage éprouvant pour moi et pour l’équipe de production de Télémag, mais voir toutes ces personnes se rallier en la mémoire de mon père m’a profondément touché et c’est ce qui m’a soutenu tout au long du projet. J’ai fait tant de belles rencontres et ça m’a rappelé l’importance de continuer la mission du Jardinier paresseux de rendre le jardinage simple et accessible à tous. Un jardin, ce n’est pas que des plantes, c’est un lieu de rassemblement.

Remerciements

Je tiens à remercier tous les participants à ce projet. En premier lieu, l’équipe de Télémag, dont Annie Marcoux, productrice et animatrice, qui était l’âme de ce projet. Rien n’aurait été possible sans notre cameraman/monteur/réalisateur Gabriel Laflamme qui a su nous garder sur le droit chemin lors du tournage.

Merci aussi aux élèves et professeurs du secteur horticole de Fierbourg, en particulier Mathieu Gaudreault, pour leur participation à la plantation. Marc-André Boulet de Multiplants a fourni gracieusement les végétaux utilisés lors du tournage.

On ne peut oublier Julie Fournier, propriétaire des Artisans du paysage, qui a non seulement fourni des matériaux pour le projet, mais aussi partagé son savoir. J’ai adoré nos discussions sur les métiers de l’horticulture et de l’aménagement paysager et constaté qu’on partageait la même vision.

Merci à Dominique Rousseau et Michel Augé de Gloco pour leur soutien et leur participation, ainsi qu’à Québec Vert, Pro-mix, Happy Culture et à la FSHEQ.

Sylvie Lavoie et Denis Lebel, de la Forge à Pique-Assaut, merci pour votre cadeau inoubliable.

Je dois surtout remercier Marie, la conjointe de Larry, non seulement parce qu’elle accepté qu’on réalise ce projet chez elle, mais aussi d’avoir si bien accueilli chacun des participants de l’émission.


commentaire sur "Dans le jardin de mon père: la série"

  1. Johanne Paquin dit :

    Bravo pour nous faire revivre ce jardin que votre père a tant chéri,sa mémoire reste intact et nous vous apprécions beaucoup,merci d’ être en un du beau contact avec la nature et vos conseils seront toujours appréciés.

  2. Lucie Paquet dit :

    Merci de nous faire savoir quand aura lieu la diffusion de ces émissions .

  3. Sylvie Bareil dit :

    Personne ne peut remplacer votre père, c’est certain, mais votre manière à vous d’écrire et de « passer » à la télévision est tout aussi intéressante. Merci infiniment de poursuivre ce travail si utile et, j’ajouterais, réconfortant pour moi.

  4. Viviane Haeberlé dit :

    Quelle magnifique initiative que cette série sur l’aménagement paysager! Votre article de ce matin est pratiquement un coffre aux trésors. Merci d’avoir inclus les liens pour chacun des épisodes. Ça n’a pas dû être facile de replonger dans tous les souvenirs, si tôt après que Larry nous ait quitté. Au nom de tous les fans du jardinier paresseux, merci d’avoir embarqué dans ce projet d’émission. Ça me fait beaucoup de bien de continuer d’entendre parler de votre père. Il est encore très vivant dans ma mémoire et je songe souvent à lui avec affection. Il me semble que si une étoile naissait chaque fois qu’un jardinier amateur mentionne Larry en donnant un conseil “paresseux” à un ami, ça ferait une véritable voie lactée!

  5. Caroline S. dit :

    Merci beaucoup ! Quel magnifique jardin. Merci aussi de partager avec nous des moments aussi intimes et touchants. On avait l’impression d’y être aussi pour lui rendre hommage.

  6. Daniel Fantino dit :

    Bonjour Mathieu, faisons sourire Larry. Le 2 janvier 2022 je partais mes semis de tomates qui provenaient de tomates
    d´épiceries. En son honneur les Savoura et Tomata sont devenues les tomates Larry Hodgson. Je lui envoyais pleins de photos. Cette année suite au désastre du verglas j´ai démarré des planches de culture remplies de bois, litière à chat composée de granules redevenus sciure, tonte de gazon en lasagne et de terre provenant des bacs de 2022. Choux fleurs et brocolis poussent chacun dans une boîte de carton posée sur la planche. Économisant terre et arrosage. Le carton va pourrir pour nourrir le sol et les racines iront dans la planche. Le hasard a fait pousser une thale de tomates sur la planche. J´ai du déplacer 2 choux pour elles. Larry aurait adoré cette vingtaine de plants autosemés . Non seulement feuillage et racines se mélangent aux choux, 2 plantes
    “ennemies”. Toutes sont superbes. Aucune trace de maladie ! Je ne leur ai rien fait. Aucune feuille enlevée, pas de tuteur, rien !!
    J´ai bien hâte de les manger ! Quand à celles que j´au semé, des feuilles sont atteintes de mildiou, je suis bien curieux de voir les résultats de ces “sauvages” parmi les choux. Les tomates Larry Hodgson seront succulentes, et ne nous demandent rien. Même pas de les semer. Elles le font toutes seules. Larry aurait adoré. Ah Mathieu, si je pouvais vous envoyer des photos de
    Potagerville….

  7. Normand Filiatreault dit :

    Bonjour et tout simplement un gros MERCI de nous partager toutes ces informations et la mémoire de votre père est là pour rester . Dans le passé, je ne savais pas le nom de votre père, mais je savais que nous avions le Jardinier Paresseux. Merci encore pour tout et bonne continuité dans vos projets.

  8. Diane dit :

    Je termine de visionner à l’instant les 6 épisodes. C’est un magnifique projet que vous avez réalisé. Merci de l’avoir partagé avec nous. C’est une belle continuité au jardin de M. Larry.

  9. Diane dit :

    Il faut regarder ces émissions sur UTube ou il y a un site particulier. Je voudrais bien voir celles de Larry aussi

  10. Yolaine Caron dit :

    Bonjour Mathieu, merci à vous et aux équipes qui vous ont accompagné dans ce magnifique projet. Je vais savourer chaque épisode c’est certain! Je crois qu’il n’y a pas une fois que je jardine sans penser à votre père et à son approche «paresseuse» 😉 si intelligente! Il fut mon maître à penser en matière de jardinage duquel j’ai pratiquement tout appris. Merci encore!

  11. Johanne Girard dit :

    Je suis tellement heureuse que l’esprit et le savoir de Larry continuent à vivre pour nous grâce à vous. Merci Mathieu! Ainsi qu’à Marie et à toute l’équipe.

  12. Nathalie Turgeon dit :

    Bonjour Mathieu,
    Je viens de terminer le visionnement de « Dans le jardin de mon père: la série. » Au lever, ce matin, je ne savais que cette série existait malgré le fait que depuis toujours le jardinier paresseux fait partie de ma philosophie de jardinage. Je suis vraiment très touchée par cet hommage à votre père. Une multitude de souvenirs reviennent à ma mémoire. C’est formidable. L’automne dernier, une pièce majeure du jardin a été perdue, un magnifique et immense aubépine toba. Il prenait une place importante, entouré d’un érable rouge, de lilas, d’un chêne, des potagers, etc. Comment remplacer ou, pour le moins combler cet espace ? Parallèlement, on m’a offert la nouvelle édition des livres de Larry. Je vous raconte cela pour signifier combien Larry a pris une place spéciale dans mon jardinage ???. Depuis le mois d’avril, c’est véritablement au pif que le jardin c’est bonifié et qu’il accueille maintenant de nouvelles espèces. La bonne plante au bon endroit ? Assurément! Choisir avec le cœur et … partager! Le jardinier paresseux, c’est cela pour moi, comme à chaque fois que je dépose chez mes voisins des légumes frais ou que nous discutons de fleurs, d’arbres et d’oiseaux. Vous poursuivez avec les membres de votre équipe une belle et longue tradition … participer à la beauté et se jardiner des souvenirs ! Merci ???

  13. Brigitte L. dit :

    Merci Mathieu, vous êtes très posé lorsque vous vous exprimez et vos explications sont clairement énoncées.

  14. Céline dit :

    Merci d’honorer sa mémoire. Quel magnifique réalisation et merci de votre partage.

  15. Linda dit :

    Très intéressant Mathieu! Je suis rendue à l’émission #2 et comme votre père, vous savez nous transmettre vos connaissances.
    Avec votre façon de faire vos semis, j’entrevois cela plus simple l’an prochain car je vais mieux me préparer. Sur ce blog, vous avez partagé ces émissions, quelle bonne idée!

  16. Anonyme dit :

    Bonjour , je suis revenu de vacance, et mon terrain est envahi par la digitaire, et ma pelouse contient du trèfle blanc ainsi de herbes, comment me débarrasser de la digitaire sans toucher aux trèfle.

  17. Brigitte Roy dit :

    Merci pour ces belles émissions! J’en suis à l’épisode 3. Pour ce qui est du raisin d’ours, effectivement ces bêtes l’affectionnent particulièrement! En tout cas, c’est que mentionne Larry dans son livre Jardins d’ombre en p. 540. Une vraie encyclopédie votre père et il continue encore de nous instruire. Bon succès dans tous vos projets!

  18. Danielle Lamontagne dit :

    Merci j’ai visionné toutes les émissions et j’ai bien apprécié voir toutes les étapes de la transformation

  19. alexandra dit :

    merci pour tout vos article chaque jour et sais belle épisode que jai tout écouter. J’ai beaucoup aimer voir le jardin de mon jardinier préfèrer que je suis d’éja depuit quelque année et sais livre qui son de vrai bible pour moi merci mathieu de continuer a partager avec nous sais belle article 🙂

  20. Pierre dit :

    Bonjour Mathieu et merci pour votre chronique que je dévore assidument.
    Une plante m’intrigue dans la vidéo lors du segment sur l’éclairage, qu’elle est l’identité de la plante grimpante qui pousse sur le vieux pommier?

  21. Josée dit :

    Merci d’avoir aidé et participé à la réalisation de ce beau projet, merci aussi de nous permettre d’assister à la réalisation ce celui-ci. Monsieur Larry était un personnage hors norme et c’est un bel hommage pour lui. Merci à vous tous ! 🙂

  22. Diane dit :

    Wow! Super intéressant et émouvant en même temps d’être témoin de la planification de ce beau projet d’amélioration et d’adaptation du jardin de Larry pour mieux répondre aux besoins et aux goûts de sa compagne de vie, Marie! Je viens de visionner le premier épisode et j’ai très hâte de poursuivre l’écoute des autres vidéos (un jour à la fois…) pour suivre l’évolution de ce beau projet. Merci encore une fois Mathieu de nous donner accès, presque comme si on y était, à ce pan important de votre vie, à toi, ton père et à Marie! Je suis certaine que Larry regarde tout ça avec un sourire en coin et qu’il a hâte de voir le résultat de ces nouvelles expériences sur son terrain. 😉 Bonne continuité!

  23. Diane dit :

    Je viens de terminer l’écoute de toutes les vidéos… Wow! Ouf! Je manque d’onomatopées pour exprimer tout ce que je ressens. Paix, émotions, admiration, gratitude..!. Mathieu et Marie, chapeau!!! 😉

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!