Catégories

Recherche

Nos partenaires

Faut-il tuteurer les arbres à leur plantation ?

Il y a une vieille tradition dans la plantation des arbres qui dit qu’il faut toujours installer un tuteur sur un arbre nouvellement planté. D’ailleurs, pendant presque un siècle, c’était la recommandation généralement acceptée. Mais des études plus récentes démontrent que le tuteurage des jeunes arbres n’est pas si bénéfique. D’ailleurs, les arbres non tuteurés reprennent mieux que les arbres tuteurés.

20150721A
Une attache trop longtemps en place peut finir par étrangler l’arbre.

Désavantages du tuteurage

Paraît-il que le mouvement du tronc au vent stimule l’arbre à produire des racines plus longues et plus profondes qui l’ancrent davantage au sol et aussi, à produire un tronc plus épais qui résistera mieux aux intempéries. Et il y a également le problème des jardiniers bien intentionnés qui installent un tuteur, mais ne l’élèvent pas, de façon à ce que l’attache fixée au tronc finit par le briser ou même par étrangler le pauvre arbre.

À la plantation, l’important est que le jeune arbre soit bien assis dans son trou: à cette fin, n’oubliez pas de tasser la terre de remplissage pour ne pas que la motte de racines bouge (les racines qui se balancent au vent, c’est définitivement pas bon pour l’enracinement!).

Quand utiliser un tuteur

Mais un tuteur ne sera nécessaire que dans des conditions exceptionnelles, comme:

  • Un emplacement très venteux;
  • Une forte pente;
  • Un arbre avec un fort développement des branches, mais peu de racines.
20150721B
Le tuteur doit être placé à l’extérieur de la motte de racines. Photo: Dvortygirl.

Si jamais vous décidez de tuteurer, assurez-vous de placer le tuteur à l’extérieur de la motte de racines et surtout d’utiliser une attache qui ne serre pas trop le tronc: il doit pouvoir bouger au moins un peu au vent.

En enfin, il faut enlever le tuteur au plus tard après un an. Marquez-le sur votre agenda: la santé future et même la vie de votre arbre en dépendent!

Étiquettes + Tuteurage des arbres nécessaire?, Tuteurage des arbres, Arbres tuteurage, Arbres tuteur


commentaire sur "Faut-il tuteurer les arbres à leur plantation ?"

  1. Sylvain Dubé dit :

    Est-ce qu’on doit tuteurer un jeune chêne rouge qui est grand ( 10 pieds) mince et qui a une tête qui penche vers la gauche?

  2. France Paré dit :

    Bonjour M. Hodgson,

    Mon commentaire n’a vraiment aucun lien avec ce dernier article, mais comme je viens de terminer l’écoute de votre conférence de mars 2014 sur Youtube, j’ai une question sur les fameux paillis. Vous avez tellement raison, plus du tout de sarclage et la terre semble s’améliorer d’année en année. Comme vous, j’utilise les feuilles déchiquetées… Excellent! Toutefois, en saison, je manque de ressource… J’utilise donc les coupures de gazon, mais j’hésite toujours à le mettre quand il est frais coupé parce qu’on dit que cela crée trop d’azote dans le sol. Qu’en pensez-vous? Merci et bonne journée!
    France Paré de Oka

    • Ne craignez pas le surplus d’azote: le gazon n’est pas un engrais concentré, après tout. Personnellement, je garde des réserves de feuilles déchiquetées dans dans sacs de plastique (type poubelle) pour utilisation au cours de l’été au besoin (comme paillis ou dans mon compost).

  3. Josée dit :

    Très intéressant , j’ai planté un arbre hier , cet article arrive à point !!! Je vais donner plus de lousse à l’attache du tuteur. Mon pommetier pour l’instant, est grand, maigre, et penche beaucoup sur le côté à partir du centre disons, alors juste pour être sûr qu’il se redresse fièrement, je laisse le tuteur pour 1 an au lieu de 2-3 comme ils m’ont suggéré au centre jardin !!! Merci ! Toujours très instructifs vos articles 🙂

  4. Catherine Henry dit :

    Bonjour
    Si après deux ans avec un tuteur la cime de l’arbre est toujours penchée, va-t-elle se redresser avec le temps.
    Merci !

  5. Benoit Desjardins dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire votre livre du jardinier paresseux et viens d’apprendre qu’il ne faut pas tuteurer un arbre plus d’un an. J’ai deux chênes fastigiés qui sont tuteurés depuis 6 ans. J’attendais qu’ils deviennent plus forts, car ils sont très grands, mais très minces (6 m par 1 m environ) et lorsqu’il vente fort, ils plient énormément, surtout sans tuteur (je les ai «libéré» il y a deux ans, pour un court instant).

    Devrais-je faire une transition avec un tuteur, une corde avec du jeu et une attache à tuteurage pour leurs permettent de bouger d’avantage, mais sans les laisser à eux-même de peur qu’ils ne cassent lors de forts vents ou sont-ils assez flexibles pour résister d’eux-même?

    Merci beaucoup!

  6. […] on ne fixe pas un arbre à un tuteur pendant très longtemps. Normalement un an au maximum. Si vous avez une bonne raison pour le laisser plus longtemps, […]

  7. Diane dit :

    Est-ce le meme principe pour les cèdres? Je sais que cela a l’air un peu ridicule de mettre un tuteur sur un cèdre mais il penche vers l’avant… Je crois que c’est à cause du vent et du poides de la neige l’hiver ou bien car il est positionné à 2 pieds environ d”un ancien arbre qui a été essouché il y a maintenant plus de 5 ans. Est-ce correct de lui mettre un tuteur?

  8. Sénéchal René dit :

    Je viens de planter 10 amelanchiers, 10 vignes, 5 pruniers et 3 cerisiers…merci beaucoup pour votre avis sur les tuteurs. Je m’en passerai avec grand plaisir mais je vais les surveiller grandir et les aider de se maintenir au besoin is grands vents.
    Je suis vos recommandations depuis plus de 12 ans…et j’ai de bons résultats! Merci encore!

  9. Valery Masson dit :

    Je viens justement de planter un érable rouge et un bouleau blanc japonais et j’étais inquiète, car nous n’arrivions pas à planter les tuteurs assez profondément dans le sol à cause des roches. Je vais les laisser grandir tranquilles!

  10. Lombardini dit :

    Bonjour,

    merci pour cet article, pouvez vous citez les études dont vous parlez sur la suppression des tuteurs? Non pas que je ne vous croient pas, mais j’ai des clients à convaincre et des articles scientifiques seraient bienvenu! Cordialement

  11. Louis Desharnais dit :

    Si j’installe un tuteur est-ce que je l’installe face au vents dominants, de dos au vents dominants ou de côté par rapport aux vents dominants?

  12. […] D’abord, on ne fixe pas un arbre à un tuteur pendant très longtemps. Normalement, un an est le maximum de temps qu’il devrait y rester. Si vous avez une bonne raison pour le laisser plus longtemps, changez au moins l’attache de place annuellement et ne serrez pas trop. D’ailleurs, même un arbre tuteuré doit pouvoir bouger au vent: toute attache devrait donc être fixée de façon plutôt lâche. […]

  13. […] arbre fraîchement planté a besoin d’un tuteur (ce qui est très rarement le cas: lisez Faut-il tuteurer les arbres à leur plantation?), utilisez plutôt une vraie attache pour soutenir votre arbre. Il existe une foule […]

  14. Propa dit :

    Bonjour,

    Si avant plantation, un arbre reçu dans son container penche d’un côté, est-il judicieux selon vous de le planter sans tuteur mais dans le sens contraire des vents dominants (chez moi les vents viennent de l’ouest et la majorité des arbres ont tendance à pencher légèrement vers l’Est). De sorte que l’arbre finirait par se redresser tout seul grâce aux vents contraires ?
    Bien Cordialement

  15. Pascal Forest dit :

    bon matin et merci pour les articles.
    moi je place 3-4 grosses roches sur la motte des racines et en date sa toujours marché.
    Après un an je l’ai enlève.
    Quand pensez vous?

  16. Sophie Lanthier dit :

    Bonjour,
    J’aurais pensé voir une 4eme situation où on aurait avantage à tuteurs un jeune arbre ; les hydrangers sur tige. Celui que j’ai planté il y a 2 ans a perdu le tiers de ses branches suite au verglas du mois. .. d’avril passé . En fait il aurait plus eu besoin d’un support que d’un tuteur! ?

  17. Lucie Vincent dit :

    Bonjour!
    Il y a un an, j’ai tutoré et protégé le tronc d’un jeune lilas sur tige pour éviter que les rongeurs viennent le manger. Après un an, la spirale protectrice n’étouffe pas le tronc.
    Quand est-il suggéré de retirer cette protection contre les rongeurs?
    Merci!

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!