Categories

Recherche

Nos partenaires

Orchidées en Alaska

Oui, vous avez bien lu. Aussi improbable que cela puisse paraître, l’Alaska compte plus de 30 espèces d’orchidées, soit dix fois plus d’orchidées indigènes qu’Hawaï. Nos plantes sont terrestres, c’est-à-dire qu’elles poussent dans le sol, comme la plupart des espèces nord-américaines et européennes.

Orchidées à Hawaï

Hawaï possède trois orchidées indigènes, qui sont:

Liparis hawaiensis: fleurissant en haut de la canopée des arbres, c’est une espèce à petites fleurs, généralement de couleur verte.

Anoectochilus sandvicensis: des trois, celle-ci est la plus commune. On la trouve également dans les hauteurs des arbres.

Platanthera holochila: celle-ci figure désormais sur la liste des espèces menacées. Les fleurs sont assez petites et de couleur jaune verdâtre. Platanthera holochila est terrestre.

Ainsi, deux des trois orchidées hawaïennes indigènes sont épiphytes, c’est-à-dire qu’elles ne poussent pas dans le sol, mais dans les arbres ou sur les rochers. Leurs racines poussent donc dans l’air plutôt que sous terre. Les épiphytes ne sont pas des parasites et ne prennent rien à la plante hôte. Les épiphytes poussent sur d’autres plantes, mais tirent leur humidité et leurs nutriments de l’air, de la pluie et des débris qui tombent des arbres.

Alors d’où proviennent toutes les autres variétés?

«L’environnement chaud et humide d’Hawaï en fait un terrain de reproduction naturel pour ce type de plantes. Par conséquent, plusieurs variétés ont été importées et se reproduisent naturellement dans les îles. Les orchidées Dendrobium sont l’une des variétés les plus populaires cultivées dans les îles. Elles sont cultivées et commercialisées pour divers besoins des consommateurs, qu’il s’agisse de plantes d’intérieur ou de la production de colliers de fleurs. C’est pourquoi les orchidées sont omniprésentes dans les îles: arbres, parois rocheuses, jardins, etc. La demande de fleurs d’orchidées est si forte que même avec le développement des fermes d’orchidées, il est pratiquement impossible de répondre à la demande de leis [guirlande ou couronne de fleurs] de la part des autochtones et des touristes. Par conséquent, une grande partie des fleurs d’orchidées que l’on trouve dans les leis ont été importées d’Asie, de Thaïlande en particulier.»

Tiré de The Orchid Resource site

Pendant ce temps, en Alaska…

Des Aléoutiennes à l’île de Kodiak, en passant par la péninsule de Kenai, lorsque vous verrez où se trouvent ces endroits, vous comprendrez mieux l’expression «orchidées rustiques». Le glacier de Bering, dans le Centre-Sud côtier de l’Alaska, est exceptionnellement diversifié avec 13 espèces d’orchidées poussant sur son terrain accidenté. Pour en savoir plus sur toutes les orchidées d’Alaska, visitez le site Go Orchids.

La variété préférée du Jardin botanique de l’Alaska est le cypripède tacheté, Cypripedium guttatum, qui couvre une grande partie de l’Alaska, depuis la chaîne des Aléoutiennes jusqu’à la chaîne de l’Alaska, au sud de la péninsule de Kenai et dans le territoire du Yukon. Il ne traverse pas la chaîne de Brooks et est donc absent de la toundra arctique.

Dans le jardin, les Cypripedium guttatum se trouvent dans la zone des rocailles et fleurissent généralement en juin. Cette année, ils ont fleuri le jour du solstice.

Calypso bulbosa

Famille: Orchidaceae
Nom commun: sabot de Vénus

Il existe deux variétés de cette orchidée en Amérique du Nord. On la trouve dans les tourbières, les habitats perturbés, les plaines inondables, les forêts, les marécages et les bois.

Calypso bulbosa

Cypripedium guttatum

Famille: Orchidaceae
Nom commun: cypripède guttatum

Aucune information sur les pollinisateurs de cette orchidée n’a été rapportée en Amérique du Nord, mais dans d’autres parties de son aire de répartition, cette orchidée est pollinisée par diverses abeilles Lasioglossum.

Cypripedium guttatum. Photo: sunoochi

Cypripedium passerinum

Famille: Orchidaceae
Nom commun: cypripède œuf-de-passereau

Contrairement aux autres sabots de la Vierge, cette espèce est autoféconde et n’a pas besoin de pollinisateur pour se reproduire. Le stigmate et les anthères se développent de manière à être en contact l’un avec l’autre.

Cypripedium passerinum. Photo: Jason Hollinger

Neottia borealis

Famille: Orchidaceae
Nom commun: listère boréale

La listère boréale se rencontre dans les fondrières et les forêts du Centre-Sud de l’Alaska et du Yukon. La couleur verte se fond dans l’arrière-plan moussu, il faut donc regarder de près pour la trouver.

Neottia borealis. Photo: Chloe and Trevor Van Loon

Platanthera aquilonis

Famillle: Orchidaceae
Nom commun: platanthère du Nord

Les fleurs sont généralement autogames: les pollinies tournent vers l’avant et vers le bas hors des sacs polliniques et déposent le pollen sur le stigmate, où le pollen s’écoule des sacs polliniques sur le stigmate.

Platanthera aquilonis. Photo: Tom Hilton

Platanthera obtusata

Famille: Orchidaceae
Nom commun: platanthère à grandes feuilles?

Cette orchidée est pollinisée par des papillons de nuit et plusieurs espèces de moustiques. Le moustique pénètre dans la fleur à la recherche de nectar, que l’orchidée produit et stocke dans l’éperon mince projeté vers le bas. Au moindre contact, les pollinies jaillissent et se fixent par leur base discoïde et collante à la tête et aux yeux du moustique. En partant, on peut souvent voir l’insecte porter sur sa tête ce qui ressemble à une ou deux petites cornes jaunes. Lorsque le moustique visite une deuxième fleur, les pollinies entrent en contact avec le stigmate, transférant ainsi le pollen.

Il s’agit principalement d’une espèce des zones humides, que l’on trouve dans les marais, les tourbières, les marécages, le long des rivières et des routes, ainsi que dans la toundra humide dans la partie septentrionale de son aire de répartition.

Platanthera obtusata. Photo: Jason Hollinger 

commentaire sur "Orchidées en Alaska"

  1. Merci pour le partage ! Bonne journée !

  2. Très surprise d’apprendre ça! Encore une fois, la nature nous prouve qu’elle n’a pas fini de nous étonner… J’espère pouvoir aller vous visiter un jour!

  3. Fascinant! Vous nous donnez vraiment envie de visiter le jardin botanique d’Alaska. La grande variété de plantes que vous nous décrivez dans vos articles m’étonne toujours. Dire que je m’imaginais l’Alaska comme un quasi désert botanique! Quelle ignorance! Merci de partager vos connaissances avec nous.

  4. Magnifiques!
    En Alaska, là où l’été est court. Incroyable !
    Quelle belle découverte !
    Un merci du Québec

  5. Bonjour, je fais écho aux commentaires d’Anne-Marie Gélinas; vos articles sont toujours fascinants autant qu’ils sont instructifs. Merci infiniment de ce partage de vos découvertes.

  6. Merci pour votre article sur les orchidées ,très instructif
    J’ai une orchidée terrestre qui pousse un peut partout dans mon jardin qui fait des feuilles dans le bas et une grappe allongée de petite fleurs verdâtres qui sont minuscules ,elles ne poussent au même endroit d’une année à l’autre

  7. Bonjour M. Ryan,
    J’Aimerais bien visiter les jardin botanique en Alaska. Quel est le meilleur temps pour voir les floraisons d’orchidées???

  8. Bonjour,
    J’aimerais savoir si c’est possible d’acheter des orchidées terrestres dans la ville de Québec? Connaissez vous des adresses?
    Merci