Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Quoi planter sur un balcon venteux? Partie 2

Après avoir exploré, dans un texte précédent, les défis et quelques pistes de solutions de l’art du jardinage sur balcon exposé au vent, c’est maintenant le temps de porter un regard sur cette palette de plantes particulièrement bien adaptées à la survie dans de telles conditions.

C’est ici que je vais subtilement glisser quelques apprentissages tirés des grands principes de la permaculture. Oui, on peut appliquer quelques-unes de ces idées à un petit balcon en plein cœur du centre-ville. La permaculture nous apprend à observer la nature qui nous entoure et à nous en inspirer dans la création et le développement de nos jardins. Le vent existe ailleurs qu’au sommet d’une grande tour d’habitation. Il est aussi omniprésent au sommet des montagnes ou au bord de la mer. Ces habitats peuvent donc devenir des sources d’inspiration et orienter le style ou la thématique des plantes utilisées. Imaginez les flancs rocheux au bord de la mer Méditerranée. Qu’est-ce qui y pousse? Pensez aux îles tropicales humides dans le Pacifique. Ressentez-vous le froid glacial des landes écossaises et des toundras nordiques? Elles sont là, les plantes à adopter!

Autrement dit, le rusé jardinier de balcon venteux va se détourner des traditionnelles jardinières suspendues de fleurs annuelles et des boîtes à fleurs remplies de fines herbes pour s’adonner à la culture de plantes vivaces et d’arbustes issus de ces milieux venteux. Voici quelques pistes d’inspiration et de belles plantes qui ont fait leurs preuves.

Au soleil, osez le jardin méditerranéen

En plus d’être constamment balayées par le vent, les rives de la Méditerranée exposent les plantes qui y poussent à des conditions de sécheresse et de soleil ardent. Elles ont tout pour se plaire sur un balcon ensoleillé. Pour apporter un peu de hauteur à cet aménagement, on cultivera le laurier-rose (Nerium oleander), ce petit arbre à feuilles coriaces et élancées. Avec un bon arrosage, il fleurira tout l’été. C’est une plante que l’on peut rentrer à l’intérieur pour l’hiver. On peut aussi s’intéresser au figuier (Ficus carica) et même à l’olivier, qu’il s’agisse du vrai olivier (Olea spp.) ou de l’olivier de Bohème (Elaeagnus angustifolia). Le véritable olivier sera un peu plus difficile à dénicher. Quant à l’olivier de Bohème, on peut facilement le trouver dans la section des arbres du centre de jardin. Oh! Et j’oubliais les agrumes: citronniers, limiers et toutes ces variantes sont d’excellentes plantes pour notre thématique méditerranéenne.

Les lauriers roses sont étonnamment résistants aux grands vents et ils fleurissent tout l’été, si on les arrose correctement. Photo: Wallpaper Flare

Le balcon venteux peut aussi accueillir un superbe plant de bougainvillées (Bougainvillea spp.). Les longues tiges peuvent être fixées en hauteur ou dirigées le long des rampes, car cette plante a des allures de plante grimpante. Attention, toutefois, les tiges sont épineuses.

Puis on garnira les pots de lavandes (Lavandula spp.), de cataire (Nepeta spp.), de sauges (Salvia spp.), de pélargoniums (Pelargonium spp.) et de lantanas (Lantana camara). Pour les sauges et les lavandes, toutes les variétés, qu’elles soient annuelles ou vivaces, comestibles ou ornementales, sont de très bonnes plantes pour les balcons. Si vous pouvez mettre la main sur quelques agaves (Agave spp.), des aloès (Aloe spp.) et diverses plantes succulentes, le décor sera complet! La fameuse plante kangourou (Anigozanthos spp.) est aussi une formidable plante pour les conditions extrêmes.

Il est à noter que tous les arbres, arbustes et plantes vivaces, habituellement rustiques dans les jardins, auront beaucoup de peine à survivre à l’hiver en contenant. Mieux vaut les considérer comme des plantes annuelles, que l’on pourra remplacer chaque printemps.

Les agrumes et les oliviers sont un très bon point de départ pour donner un look méditerranéen à son balcon. Photo: PxFuel

Au soleil, des options tropicales

Ici, ce sont les palmiers qui seront à l’honneur. Il ne faut pas hésiter à rempoter ceux achetés au rabais dans les grandes surfaces, afin d’augmenter la qualité du terreau. Pour qu’ils demeurent beaux et fournis, les arrosages doivent être abondants et réguliers. Les contenants avec réserve d’eau prennent toute leur raison d’être ici. Si les conditions ne sont pas trop extrêmes, les hibiscus (Hibiscus spp.) pousseront très bien. L’essentiel est de s’assurer qu’ils ne manquent jamais d’eau. Je conseille de les cultiver dans une soucoupe profonde que l’on peut remplir d’eau. On peut aussi cultiver des abutilons (Abutilon spp.), ces petits arbres aux fleurs retombantes et même des oiseaux du paradis (Strelitzia spp.). Les coléus, toutes les cordylines et les dracénas ajouteront de la couleur avec leurs feuillages décoratifs. C’est aussi ici que l’on met en vedette son magnifique spécimen de cactus zigzag (Disocactus anguliger).

Pour la touche florale, vous serez étonnés de la performance des orchidées papillon (Phalaenopsis spp.). Si possible, placez le feuillage dans un endroit plus ombragé du balcon. Avec les géraniums des jardins (Pelargonium spp.), les bégonias tubéreux (Begonia x tuberhybrida) seront les plantes fleuries les plus intéressantes pour un balcon ensoleillé. Enfin, même si ce n’est pas tout à fait une plante au look tropical, il faut faire l’éloge des tagètes (Tagetes spp.). Oui, les «marygold» sont unanimement les meilleures plantes à fleurs pour les pires balcons venteux du monde!

Toutes les lavandes sont parfaites pour un balcon ensoleillé. Photo: PeakPx

L’ombre ébouriffée

Pour les balcons à l’ombre, les bambous seront parfaits pour apporter une touche de hauteur au décor. Même s’ils poussent aussi au plein soleil, ils se développent quand même bien avec moins de lumière. Recherchez les variétés hautes, notamment Bambusa vulgaris. On peut ramener les palmiers du précédent balcon et y ajouter, si votre budget le permet, un beau spécimen d’érable japonais (Acer palmatum). Puis on pourra littéralement sortir toutes les plantes d’intérieur sur le balcon. Normalement, les plantes à feuilles très larges, comme les bananiers (Musa spp.), les monsteras ou les colocasias géants ont plus de difficulté à ne pas être lacérés par le vent, mais tout dépend de la force des vents. Somme toute, tout ce qui a un feuillage de taille moyenne sera très heureux au plein air.

Les bons vieux hostas (Hosta spp.), cultivés en collections de diverses grosseurs et couleurs peuvent aussi apporter une belle ambiance. Ce sont des plantes étonnamment adaptées pour la culture à l’ombre et au vent.

Des options pour le jardinier gourmand

Même si la culture des plantes comestibles est un beau défi pour les balcons exposés, plusieurs plantes réussissent à produire des denrées intéressantes. La championne, selon moi, c’est la bette à carde, suivie de près par l’oseille (Rumex spp.). Quelle force de la nature! Pour les fines herbes, il faut faire une croix sur le basilic qui est l’herbe la plus difficile à réussir dans ces conditions. Par contre, le romarin, l’origan, le persil et la menthe seront des plantes généreuses. Le laurier sauce (Laurus nobilis), de par ses origines méditerranéennes, sera bien à son aise.

Côté légumes, on réussira avec assez de facilité à faire pousser des radis, des haricots, des carottes et de la laitue. Les choux donnent aussi des résultats assez impressionnants.

Ceci n’est qu’une partie des plantes que l’on peut réussir à faire pousser sur un balcon exposé aux grands vents. Je crois que nos lecteurs aimeraient bien connaître les expériences de ceux qui jardinent dans ces conditions. N’hésitez pas à partager vos bons coups et vos mésaventures dans les commentaires ci-bas.

Étiquettes + vent


commentaire sur "Quoi planter sur un balcon venteux? Partie 2"

  1. Renée-Johanne Campeau dit :

    Très instructif. Cela va m’aider à faire des choix pour les années futures. Je vis en rase campagne et les vents sont souvent bien violents, comme sur un balcon élevé au centre-ville.

  2. Anonyme dit :

    WoW toujours aussi pertinente bella
    Merci pour toutes ces informations
    ?

  3. Janine Herpoux dit :

    Bonjour,
    Merci pour tous vos conseils.
    Sur un balcon exposé Nord/Nord-Est et très fouetté par le vent, j’ai un Acer palmatum “Sangokaku” depuis environ 1 an, ainsi qu’un Forsythia. Ils se portent bien.

  4. Lise Ranger dit :

    Que de suggestions imaginatives et stimulantes! J’ai un petit balcon avec parois de plaques de verre, et je reçois un soleil franc à partir du milieu de l’après-midi. Je pense à cultiver quelques fines herbes ou des bettes à carte et du kale, éventuellement dans un bac surélevé de petite taille. Merci pour vos articles remplies d’informations pertinentes et de pistes originales. Leur lecture fait voyager à peu de frais. Merci encore. 😉

  5. Merci, Julie pour ces bonnes idées! Nous avons aménagé il y a 18 mois tout en haut du Village Olympique. 270 degrés autour de notre grande terrasse orientée Nord. Donc, tous les vents nous balaient 🙂 Notre chalef argenté a passé l’hiver dehors et va très bien. Un grand champion. Cette année, nous avons ajouté trois cèdres émeraude (histoire à suivre au printemps prochain).. Pour l’instant on trimbale printemps et automne des tas de pots de grès et des annuelles…. ce qui est très fatiguant en vieillissant. Nous passerons à la vitesse supérieure avec des lavandes (ça sent si bon) et autres annuelles costaudes…. un bac à la fois. Nous visons des plantes qui fonctionnent en région 3 alors que nous sommes (au sol) une région 5. Comme si nous étions au Bic ou sur la côte Nord.

  6. Louise dit :

    Une question quels légumes, fines herbes et fleurs puis-je cultiver sur un balcon à l’ombre?

  7. J.J. dit :

    Attention à ne pas confondre le laurier sauce (Laurus nobilis) utilisé en cuisine, avec le laurier rose (Nerium oleander). Toutes les parties de cette plante sont très toxiques.

  8. Madeleine Provencher dit :

    J’avais donné à un ami de Ste-Sabine-de-Bellechasse des plants de haricot jaune pour son balcon. Les plants sont devenus grêles et la récolte fut extrêmement mince. Nous avons pensé qu’il ventait trop. Mais vous suggérez les haricots même avec de grands vents… peut-être seulement les verts, qui sont plus vigoureux?

  9. Anonyme dit :

    Merci pour cet article intéressant.

  10. Fred dit :

    En jardinière : moutarde chinoise, ciboulette, bok shoï sont assez résistants au vent. Les plants de petits piments forts aussi, s’ils sont taillés et trappus. En plus peuvent être entrés à l’intérieurpour l’hiver.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :