Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Boutures des coléus dans l’eau

Un moyen facile de multiplier de nombreuses plantes pour agrandir votre collection ou conserver vos variétés préférées est de prélever des boutures et de les faire raciner dans l’eau. Comme j’affectionne particulièrement les coléus, nous les utiliserons pour expliquer la technique. Ils sont faciles à cultiver et j’aime la palette de couleurs vives des nombreuses variétés.

La technique du bouturage dans l’eau fonctionne aussi pour d’autres plantes, mais je suis accro aux coléus! Ce genre de bouturage est particulièrement utile à la fin de la saison de culture en plein air et avant que le gel ne prenne vos plantes. Les plantes pousseront vigoureusement et les boutures seront fortes et saines.

Quelques plantes dans ma serre

Entrer les coléus à l’intérieur?

Il est possible de transférer une plante entière en pot à l’intérieur, mais il faut se méfier des passagers clandestins. Les limaces et les insectes peuvent avoir élu domicile dans votre spécimen. Après avoir ramené votre plante à l’intérieur, il est préférable de l’isoler dans un solarium ou un garage pendant que vous vérifiez l’absence de parasites.

Les meilleures pratiques consistent à examiner la plante entière, à l’asperger avec un jet d’eau avant de la rentrer, ou à la pulvériser avec un savon insecticide en cas de présence d’insectes. Les cochenilles semblent aimer les coléus. Il ne faut pas oublier que certains ravageurs peuvent vivre dans le sol, comme les limaces ou les moucherons.  Le mieux est de retirer la plante de son contenant, de nettoyer plante et pot, puis de replanter dans un terreau frais. Cela devrait permettre d’éliminer les indésirables.

Si votre plante semble toujours en bon état, c’est la méthode que je vous recommande. Cela vaut pour toutes les plantes que vous apportez chez vous, y compris les plantes d’intérieur nouvellement achetées. Sinon, ce n’est pas une mauvaise idée de gratter le premier centimètre de terre et de le remplacer par de la terre neuve. Cela permettra de se débarrasser des moucherons. Il est également possible d’ajouter une couche de paillis, comme des petits copeaux d’écorce, du gravier coloré, etc.

Prévoir le bouturage

Si, à la fin de l’été, la plante perd de sa vigueur et que son aspect laisse à désirer, il est préférable de couper une ou deux tiges dans le but de les bouturer. Pour ce faire, il faut sélectionner les plus belles pointes de la plante, couper un morceau de tige de 10 à 15 cm et le plonger dans l’eau. Les racines commencent à pousser au niveau du nœud (là où les feuilles sortent), il faut donc couper en dessous du nœud de la feuille et enlever les feuilles inférieures. Il est conseillé d’enlever également les feuilles supérieures les plus grandes, afin de ne pas stresser la bouture avec ces feuilles qui essaient de faire de la photosynthèse.

Quelques boutures

Si vous faites des boutures en été, lorsque les plantes sont plus vigoureuses, coupez au-dessus d’un nœud et de nouvelles feuilles pousseront à partir de l’extrémité sur la plante mère. De cette façon, vous n’aurez pas de tiges sans feuilles. Vous pouvez ensuite tailler votre bouture comme indiqué ci-dessus.

Si votre coléus a commencé à fleurir, c’est une indication que la plante va monter en graine et qu’elle risque de perdre en apparence et en vigueur. En pinçant ou en coupant la partie fleurie, vous permettrez à la plante de consacrer son énergie aux feuilles. Le rôle de la fleur est de produire des graines, ce qui signale le déclin de la vie de la plante, qui a terminé son travail. Enlever les fleurs est une question de goût, mais c’est ce que je fais. Souvent, les fleurs sont pincées avec l’ongle du pouce, c’est pourquoi le coléus est parfois connu sous le nom de «plante à pince».

Les boutures de coléus dans l’eau

Maintenant que vous avez des boutures à placer dans l’eau, enlevez simplement les feuilles inférieures pour qu’aucune ne soit sous l’eau, ce qui favoriserait le développement de bactéries. Changez l’eau tous les deux ou trois jours et rempotez les nouvelles boutures lorsque les racines mesurent entre 1,5 et 2,5 cm de long. J’ai constaté que les plantes à grosses racines s’adaptent moins bien à la culture en terre après avoir été bouturées dans l’eau. C’est pourquoi je conseille de garder les boutures dans un sol humide jusqu’à ce qu’elles s’adaptent à la vie dans le sol.

Vous pouvez également conserver vos boutures dans l’eau indéfiniment, mais vos plus belles plantes seront les nouvelles boutures que vous aurez cultivées dans le sol.

Bouture bien enracinée en hiver

Pendant les mois sombres de l’hiver, tout système d’éclairage supplémentaire permettra à votre collection de rester belle. Si ce n’est pas possible, trouvez la fenêtre exposée au sud la plus ensoleillée possible et n’oubliez pas de tourner les pots pour assurer une croissance régulière.

Les boutures et la culture hydroponique

Une autre méthode facile que j’ai trouvée consiste à faire raciner les plantes dans un kit de culture hydroponique. Placez simplement vos boutures dans les trous, en veillant à ce qu’une tige sans feuilles soit dans l’eau. Les feuilles supérieures maintiendront la plante dans le trou, et la lumière est programmée, de sorte que tout est pratiquement fait pour vous. J’ai plusieurs kits de culture hydroponique et vous pouvez souvent en trouver d’occasion en ligne ou demander à un ami s’il en a un qu’il n’utilise pas.

Collection de boutures dans un vase
Globes d’enracinement

Le coléus est une plante facile à cultiver et elle est idéale pour les enfants. Il est facile de faire des boutures et de les faire raciner dans l’eau. Des racines peuvent apparaître en quelques jours seulement. Vous pouvez utiliser n’importe quelles bouteilles et les aligner sur un rebord de fenêtre orientée vers le sud afin d’avoir de la couleur tout l’hiver.

Attention! La culture des coléus crée une légère dépendance!


commentaire sur "Boutures des coléus dans l’eau"

  1. Maggy dit :

    Très intéressant, je vais essayer cette nouvelle technique avec cette plante. Merci

  2. Natacha dit :

    Le bouturage dans l’eau n’est pas plutot a éviter ?
    https://jardinierparesseux.com/2017/03/06/le-bouturage-etape-par-etape/

  3. Jeannine dit :

    J’adore aussi les coléus ! Merci pour vos précieux conseils qui me permettront de les admirer chez moi encore plus longtemps et de partager aussi cette belle dépendance avec mes petits-enfants .

  4. Sylvie dit :

    J’en bouture une couple à l’automne mais dans la terre sous un dome et ça réussi très bien et quand je vois une paire ou deux de nouvelles feuilles, j’enlève le dome. Je dois la transplanter dans un pot plus grand vers la fin de l’hiver et ensuite je prend d’autres boutures sur cette dernière pour planter en terre ou dans un arrangement en pot après que tout risque de gèle soit passé. J’adore les coléus.

  5. Maggy M. dit :

    J’ai des coléus que j’ai plantés à partir de boutures reçues il y a 15 ans et que je conserve de cette façon d’une année à l’autre. Ils sont particulièrement utiles pour mettre en contenant et pour boucher des trous dans mon jardin, surtout qu’ils poussent bien à la mi-ombre parmi les plantes vertes. En ce moment (avril) je les multiplie encore avec des boutures des boutures!

  6. Suzanne dit :

    J’ai commencé cette façon de faire depuis le mois de septembre dernier.
    J’ai multiplié mes coleus depuis. Très facile à réaliser.

  7. Diane dit :

    Super intéressant! Merci de partager votre passion pour les coléus, M. Ryan!
    Je pense que je suis en train de passer à côté de quelque chose… je vais me procurer au moins un coléus. Il y a de pires dépendances, n’est-ce pas? 😉

  8. Barbe blamche dit :

    Le bouturage dans l’eau est une étape à éviter, regarde le Jardinier paresseux te l’expliquer.
    https://jardinierparesseux.com/2023/01/16/le-bouturage-petit-miracle-quotidien/

  9. Isa dit :

    Ah! je sais bien que notre cher Larry était totalement anti-bouturage dans l’eau, mais je fais à ma tête pour certaines plantes car je trouve que c’est ce qui réussit le mieux. De plus, c’est tellement plaisant de voir les racines de coléus se pointer en quelques jours seulement! Les enfants, petits et grands adorent!

  10. Meunier dit :

    Cela contredit le jardinier paresseux qui nous avise pourtant fortement à ne pas le faire dans l’eau :

    Le texte suivant surprendra bien des jardiniers, car il y a une longue tradition de faire des boutures dans un verre d’eau, mais je déconseille fortement cette technique. Je ne dis pas que cela ne fonctionne pas parfois, mais en général, ça finit mal.

    Le problème, c’est que les racines produites sur une bouture placée dans un verre d’eau s’acclimatent à un milieu aquatique. Quand vous transplantez la bouture dans un pot plus tard (et très peu de végétaux peuvent passer toute leur vie dans un verre d’eau), les racines aquatiques pourrissent et la jeune plante doit recommencer à zéro en produisant un nouveau lot de racines. Souvent, elle n’a plus assez de réserves pour ce faire et meurt.

    Votre avis svp. Merci

  11. Linda dit :

    Très intéressant et bien expliqué. Je vais m’essayer sur des plantes que j’ai.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!