Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Les passions combinées

J’aime les plantes (comme vous, je l’espère), mais j’aime aussi d’autres choses. J’avais envie de partager avec vous, dans un article tout simple, ma façon de combiner mes passions (ou, autrement dit, comment mettre un peu de plantes… partout).

La lecture

Je suis une grande lectrice de romans fantastiques à la belle plume. J’adore m’installer avec mon thé (des plantes), ma bougie (aux plantes) et mon coussin (il y a des plantes dessus) dans mon salon (rempli de plantes) pour lire (ou relire) les œuvres de ma bibliothèque pleine de plantes. J’ai aussi des livres sur les plantes, évidemment!

Passion pour les plantes

Parfois, je prends un livre sur les plantes et je le feuillette. Je ne vais pas lire d’une couverture à l’autre Les 1500 trucs du jardinier paresseux, mais je vais plutôt lire ici et là quelques trucs, quelques informations pratiques. J’aime particulièrement les livres sur les plantes comestibles ou celles qui ont des vertus prouvées par la science (attention, je ne suis pas une sorcière!).

La cuisine

C’est la suite logique, non? Qui parle de plantes comestibles parle de cuisine. Outre les récoltes provenant de mon potager, j’aime découvrir les saveurs du terroir québécois. Partir pour une promenade et revenir avec un souper, c’est une satisfaction unique!

Amanites

Cette récolte d’amanites a fait une SUPER sauce. Sur un steak de cerf, avec des têtes de violon en accompagnement (cueillies de manière responsable), ça goûtait la forêt québécoise!

Potage de champignons avec du sumac, sauce tomate à l’ortie, muffins aux mûres et aux samares… Je vous le dis: quand la récolte est bonne l’été, j’ai besoin de farine et de beurre à l’épicerie et je me débrouille pour le reste! Je fais mon pain, mes pâtes, ma mayonnaise… pratiquement tout! Et j’adore ça parce que je sais ce que je mange, j’ai la satisfaction de l’avoir fait moi-même et, en plus, c’est moins cher!

Apprendre à cueillir les plantes sauvages, c’est un moyen économique de vivre deux passions: pas bête, hein?

Être dehors… bien accompagnée

L’été, pas question de rester enfermée. Je suis toujours dehors. Ça tombe bien, je lis dehors, je cuisine dehors, et en plus, je sors presque toutes mes plantes dehors. J’ai un balcon bien chargé avec les chaises, la table, le barbecue et les dizaines de plantes… Mais c’est là que je suis bien. Et c’est aussi là que j’écris durant la saison estivale.

Pas question d’y être seule par contre! Ceux qui me connaissent me voient venir… mes deux garçons sont toujours là, pas très loin, à se dorer le museau au soleil.

Les animaux, ça fait partie de ma passion du dehors aussi!

Et vous?

Inspirez-moi! Faites-vous des peintures de plantes? Avez-vous des représentations de plantes sur tous les objets de votre demeure? Est-ce que vous attendez toute l’année que votre citronnier fructifie pour essayer de nouveaux cocktails? Je suis curieuse!

Dites-nous en commentaire quelles sont vos passions et comment vous les combinez à votre amour des plantes. Et, si vous voulez nous montrer des photos, n’hésitez pas à le faire et à les commenter sur nos réseaux sociaux.

Roche peinturée

Mais j’y pense, aimeriez-vous des textes ou capsules vidéos sur les plantes comestibles du Québec? C’est avec plaisir que je partagerais mon savoir avec vous! (Pour les Européens, sachez qu’il y a souvent la même plante ou un équivalent chez vous.)

Dans le jardin de Mère Nature, ça sonne bien, non? 😉


commentaire sur "Les passions combinées"

  1. Guylène Sylvain dit :

    Merci pour vos beaux textes. J’aimerais beaucoup en apprendre plus sur les champignons sauvages. Ceux que l’on peut cueillir afin d’agrémenter nos repas. Pourquoi pas une petite chronique la dessus

  2. carmenrob dit :

    Très certainement intéressée par la connaissance des plantes comestibles et la manière de les apprêter!

  3. jocelyne Jobin dit :

    OH! OUI!!! très intéressée par les plantes comestibles!

  4. Michelle dit :

    Oui très intéressée par des chroniques sur les plantes comestibles! Merci!!

  5. ninon29stbib dit :

    Oui super idée !!!!

  6. Guylaine Bouchard dit :

    De mon côté, mon amour des plantes se combine parfaitement avec mes intérêts en déco. Mon décor mid-century me fait courir les brocantes pour dégoter les plus beaux cache-pots de l’époque. Un bel agencement des plantes au bon endroit (en respectant les conseils du JP) dans le bon pot et me voilà bien occupée à mes passions! Merci à votre équipe de continuer l’oeuvre de M. Hodson! Et c’est un oui pour les plantes comestibles!

  7. Nathalie Chartrand dit :

    Absolument intéressée par les plantes comestibles !

  8. Louise dit :

    Oh que oui, des chroniques sur les plantes comestibles m’intéressent! Incluant le bon moment pour la cueillir!

  9. Annie dit :

    Moi aussi intérêt pour la cueillette des plantes sauvages mais à part les chanterelles, je n’ose pas de peur de m’intoxiquer.

  10. Louise D. dit :

    De mon côté, je jardine (potager et plantes ornementales), je suis guide bénévole au merveilleux Jardin botanique de Montréal, que j’aide les gens à apprécier, été comme hiver ( dans les serres). J’adore aller marcher dans des sentiers en nature pour faire de l’exercice, mais observer la végétation, mais aussi, j’utilise la broderie pour représenter les fleurs. Mes trois prochains projets: une fleur que j’apprendrai à faire en fils de soie en broderie japonaise, un crocus des prairies en trois dimensions (stumpwork) et un mini-jardin de plantes succulentes brodées. Et, je m’assoie dans ma cours ou au Jardin botanique pour lire ou broder dans un bel environnement.

  11. Jacinthe dit :

    Oui très intéressée aux plantes comestibles! J’espère pouvoir m’inscrire à un atelier d’identification des plantes et champignons comestibles en forêt bientôt! Et je vais peut-être réussir à entailler un érable à sucre aujourd’hui…

  12. Diane dit :

    Oui, j’aimerais en savoir plus sur les plantes comestibles. Merci!

  13. Jocelyne Morin dit :

    Tout est intéressant dans votre article… nous avons les mêmes passions, merci de partager!

  14. Jenny Fahmy dit :

    Quel article sympathique! Vous êtes enthousiaste, ça fait du bien de vous lire. Moi, comme une autre lectrice, c’est plantes et déco. Je prévois aussi faire un nouvel aménagement paysager cet été, et je lirai, comme vous, sur ma terrasse.

  15. Brigitte dit :

    Suite à un article de M. Hodgson, j’ai cessé de faire sécher mes  »geraniums » l’automne. Je les ai mis sous un fluorescent . Résultat, nous profitons d’une fleuraison continue depuis ce temps.
    J’aimerais bien voir des vidéos sur le plantes commestibles, ainsi que la façon de les cuisiner. Merci Mme Martel de nous partager vos passions.

  16. Daniel Fantino dit :

    Oui ! Les plantes comestibles dites sauvages ont 3 qualités indéniables. Poussent dans un sol pouvant être très pauvre, faible besoin en eau. Résistent aux maladies et offrent en prime des saveurs introuvables sur le marché, le lierre de terre en est un exemple. Puissant condiment comme la coriandre (goût différent), et en les cultivant, on n´épuise pas la ressource. Une fleur de pissenlit est une montagne de graines pouvant être plantées tout au long de l´été pour avoir une salade tendre. La racine remplace le café et la fleur peut être utilisée en plus d´attirer les polinisateurs. Rien d´inutile ou perdu, sans engrais ou arrosage !

  17. France D dit :

    Bonjour, oui, moi aussi les plantes comestibles qu’on peut trouver dans notre environnement m’intéressent beaucoup. J’aimerais avoir une description assez précise pour ne pas craindre de cueillir autre chose que la plante convoitée. Et bien sûr, si en plus j’apprends comment cuisiner ces plantes, ce serait un bel ajout pour moi.
    Merci pour votre implication !

  18. Hélène St-Pierre dit :

    Oui oui! J’aimerais en savoir plus. Je commence justement un petit jardin de plantes comestibles cet été.

  19. lise dit :

    Merci Aurdrey ?

  20. touvielle dit :

    Merci pour vos chroniques toujours intéressantes. Je suis très intéressée aussi à en connaître plus sur les plantes comestibles (sauvages ou cultivées) et aussi comment les utiliser/apprêter.

  21. Francine B. dit :

    Quelle belle idée d’apprécier les plantes qui nous entourent et de pouvoir en consommer.merci Audrey.

  22. barbeblamche dit :

    Madame, tu parles de tes deux garçons, mais sur la photo, ce sont des chiens,
    attention, mélanger humains et animaux, est un sérieux problème de santé mental,
    nommé transfert et je crois que cela se soigne,
    à condition que la maladie ne soit pas trop avancée…
    Bon jardinage avec l’aide de tes compagnons.

  23. lanteigned dit :

    Aussi très intéressée à en apprendre plus sur les plantes comestibles!!
    Moi et ma fille à 4 pattes (Belle ;)) te liront avec grand plaisir! Merci Audrey!

  24. Diane Robitaille dit :

    Je ne sais pas dans quelle région tu es mais au sud la saison des sucre est terminé, il est trop tard pour entailler, on est rendue au sirop de sève, sirop très foncé.

  25. 4pascal6 dit :

    Merci j’adore les plantes, j’en ai beaucoup dans mon petit appartement. J’aimerai en apprendre d’avantage sur les plantes sauvages comestibles

  26. Anne dit :

    Oui oui oui !!! VIDÉOS SVP!
    Tu sais, ce savoir est rare. Puisque je ne connais absolument pas les champignons comestibles et que je sais que celui qui lui ressemble donne des effets hallucinogènes (mon être aime de belles aventures mais pas ce genre ! :S XD).
    Faudrait nous indiquer quelles variétés sont en déclins et donc à ne pas ramasser.
    Oh! Que j’ai hâte de visiter autrement notre forêt !
    Merci !

  27. audreymartel dit :

    @barbeblamche Vraiment? C’est un problème de santé mentale d’appeler mes chiens mes garçons ? Vous avez peut-être raison… je vais en parler à mon pied d’éléphant… il est de bon conseil d’habitude ce bon vieux Tantor!

    • Nathalie Legare dit :

      J’adore!!!!! Je dois être un sérieux cas de santé mentale car je parle à mes plantes, les écureuils, les siffleux, les dindes sauvages, mes deux chiens que j’appelle affectueusement ma ti-fille et mon bébé, les tomates que je récolte et tout autre être vivant qui croise mon chemin…… je vais en parler au prochain hibou qui se pointe le bout du bec…..

      Sérieux…. Vaut mieux en rire!!!!!!

  28. Nathalie Legare dit :

    Bonsoir Audrey,
    Dans mon cas, mon amour des plantes rime avec l’amour de la faune: je laisse les pissenlits fleurir au printemps pour les premiers bourdonnneurs. J’ai un jardin rempli de plantes aimés des animaux et des insectes:
    Echinacea de multiples variétés, marguerites sauvages, lilac, magnolia, amélanchier, et pleins d’autres variétés. Je vais planter cette année des rosiers sauvages pour ma haie qui sépare mon terrain de celui du voisin. J’ai un immense plante donc le nom m’est inconnu mais qui s’appelle « affectueusement » le bain d’oiseaux car la jonction de ses branches accumule l’eau et les petits oiseaux viennent s’y abreuver. Je plante aussi des concombres libanais pour mes petits suisses qui vivent sous ma plante-bandes. Les lièvres sauvages aiment beaucoup se cacher sous mes plantes et manger les concombres. Je réussis malgré tout à faire de bonne récolte alors tout le monde est content!!

    Dans mon jardin arrière, qui a été transformé il y a 8 ans pour devenir à l’épreuve de mes Huskies, je vais me faire des bacs en hauteur pour planter fines herbes, tomates, fèves, etc. J’aimerais aussi m’essayer avec la plantation de patates. La famille de siffleux qui a déménagé sous mon cabanon sera heureuse d’ajouter quelques légumes à son régime de salade, pommes et autres fruits et légumes qu’ils volent à mes voisins…

    Reste à convaincre mon conjoint d’installer un nichoir à abeilles dans le coin le plus reculer du jardin ….

    Malheureusement, il est impossible de laisser une photo ici…..

  29. Anonyme dit :

    ???

  30. Isa dit :

    De mon côté, c’est à l’aquarelle que je croque les fleurs, et pas juste les fleurs, tout le jardin quelque soit la saison. J’adore aussi les grands horizons, le bord du fleuve, les forêts ombragées. J’aime prendre le temps de regarder intensément, de respirer, d’écouter et de sentir avant de sortir mes couleurs et jouer du pinceau. J’appelle ça mes exercices d’admiration.

  31. Brigitte dit :

    Oui, j’aimerais beaucoup des articles sur les plantes sauvages comestibles.

  32. Sylvie dit :

    J’aimerais vraiment mieux connaître les plantes sauvages comestibles qui poussent au Québec, plus particulièrement en Estrie.
    Ce serait une excellente idée de partager!

  33. J.J. dit :

    « Cette récolte d’amanites (des Césars) a fait une SUPER sauce.  » Petit problème, les champignons ne sont pas (ou plus) classés comme plantes, mais appartiennent à l’ordre particulier des fungi, troisième règne des organismes vivants : ni animal ni végétal : ( écologue Robert Harding Whittaker 1969):

  34. JULIEN C. dit :

    Les papiers peints de ma maison sont remplis de plantes et de fleurs… comme ma chambre d’enfant chez mes parents… 🙂

    • J’aime beaucoup vos chroniques et votre humour Audrey! Un infiniment merci de poursuivre les chroniques de M. Hodgson que je lisais fidèlement. J’aimerais connaître les plantes comestibles bien sûr! Je suis une lourdeur de jardinage . J’aime les plantes autant les plantes intérieures qu’ exterieures. Je leur parle et je les dorlote espérant qu’elles demeurent plein de vitalité!

  35. Johanne dit :

    Hyper intéressée par vos articles plus qu’utiles

  36. Je suis une sorcière ! Et j’assume !
    On peut être sorcière et aimer la science.
    J’aime bien votre idée de partager sur les plantes comestibles du territoire.
    Je cueille , je transforme , je crée…et je décore ! Tout plein de plantes partout , dedans comme dehors, c’est rempli au pouce carré….Et parfois , je vais aider à la fleuristerie.
    Le monde végétal m’enchante !

  37. Francine dit :

    Certain que je suis intéressé aux champignons et au plantes comestible et comment les apprêter pour cuisiner et la conservation pour l’hiver .Merci pour vos publication c’est très intéressant.

  38. Denise dit :

    Ah que j’aime votre idée de parler des plantes comestibles! J’ai lu que le Hosta fortunea était comestible, je suis un peu restée sur ma faim, car ça ne disait pas si d’autres variétés l’étaient aussi. Au plaisir de vous relire!

  39. Lucie dit :

    Oui ça serais fantastique des chronique sur les plante comestible .J’en profite pour vous dire que ça fais au moins 25 ans que je vous suis et vos livre que je dévore chaque fois que j’ai des questions merci de ce beau partage les fleur ces ce qui a de plus beau pour moi.

  40. Géraldine dit :

    Je suis très intéressée moi aussi !

  41. Anonyme dit :

    Bonjour, je projette faire une pergola en y mettant des plantes tapissantes sur le toit. Avez-vous des conseils au niveau de la pente, des matériaux à utiliser? Je voudrais mettre des plantes alpines. Que faut-il vérifier au niveau du drainage??
    Un sujet et un projet très interessant, n’est-ce pas?
    Merci à vous…

  42. Marie dit :

    Bonjour, je projette faire une pergola en y mettant des plantes tapissantes sur le toit. Avez-vous des conseils au niveau de la pente, des matériaux à utiliser? Je voudrais mettre des plantes alpines. Que faut-il vérifier au niveau du drainage??
    Un sujet et un projet très interessant, n’est-ce pas?
    Merci à vous…

  43. Laure dit :

    Oui très intéressée à en savoir plus sur les plantes comestibles du Québec ! Très bonne idée et connaissances à partager!
    Merci

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :