Serres et solariums Vidéo

Vendredi vidéo: la serre froide, 3e partie

Après nous avoir présenté les principes derrière la serre froide dans Les essais et erreurs d’un jardinier paresseux: la serre froide, 1re partie et nous avoir fait visiter l’intérieur dans Les essais et erreurs d’un jardinier paresseux: la serre froide, 2e partie, Audrey est maintenant couronnée de succès dans cette troisième partie!

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les couches froides et l’effet de serre, voici quelques articles supplémentaires:

À propos Audrey Martel

Audrey Martel est une biologiste diplômée de l'Université de Montréal. Après plus de dix ans dans le domaine de l’animation scientifique, notamment pour Parc Canada et le zoo de Granby, elle a rejoint Conservation de la nature Canada afin de relever de nouveaux défis en rédaction scientifique. En 2022, elle a décidé de se lancer à temps plein dans la rédaction scientifique en tant que pigiste. Elle se passionne pour les plantes et champignons comestibles, le comportement animal, les liens entre les espèces dans les écosystèmes, et la sensibilisation à la protection de la nature.

10 comments on “Vendredi vidéo: la serre froide, 3e partie

  1. Je vais peut-être me laisser tenter l’automne prochain et préparer un coin de mon jardin pour planter tôt au printemps (tunnels bas). J’adore vos commentaires et vos vidéos!

  2. suis vraiment désolée que votre serre n’ait pas fonctionné. zut. mais… j’ai adoré votre vidéo. j’ai ri et pleuré !

  3. Joscelyne

    il ne faut amais cesser d’essayer. Je vous félicite pour votre courage . Bonne

  4. Julie desrochers

    En regardant en rafale tout ce que vous avez fait sur la serre froide et la couche froide, je regarde ce matin mon bac surélevé à salade qui est sur mon balcon arrière et accessible tout l’hiver et je me demande…. Si je le couvre d’un châssis avec fenêtres tel qu’indiqué dans vos articles, est-ce que ça pourrait servir de couche froide?? Ça serait franchement trop facile à faire ?

  5. Jérôme

    Audrey,
    Couche froide dans le champs et couche chaude mitoyenne à la fondation. 🙂

  6. Vous êtes la « Meilleure » merci

  7. Anonyme

    Quel dommage! Mais ce n’est que partie remise. Bien contente de savoir que je suis pas la seule jardinière à « faire patate » dans certains projets. Mieux vaut en rire! Toujours un plaisir de vous lire et vous voir.

  8. Christian

    Audrey, ton échec m’encourage à essayer l’automne prochain,
    Christian

  9. Jacinthe

    Chère Audrey, vous êtes tordante! Votre humour et votre humilité me comblent! J’adore les petites vidéos avec la musique si entraînante! Merci!

  10. Mireille Crépeau

    Bonjour – une bonne façon d’apporter chaleur et de la conserver un peu la nuit, c’est d’ajouter de la masse thermique dans la serre – pierre, ardoise, etc, mais surtout de l’eau. Des tas bouteilles de 1 litre, en plus d’un baril d’eau, par exemple, peuvent très grandement aider pour la chaleur. Aussi, de s’assurer d’isoler au maximum côté nord, qui ne reçoit pas de lumière de toute façon. Principe des serres solaires passives. S’il n’y a pas un minimum de chaleur la nuit, les plantes viennent comme en dormance. Il faut les partir laitues et autres, les faire germer, en octobre idéalement.
    Merci pour ce vidéo !

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :