Santé par le jardinage

Les 10 meilleures plantes d’intérieur pour vous aider à dormir?

Les 10 meilleures plantes d’intérieur pour vous aider à dormir? Plutôt les zéros meilleures plantes!

Il y a tellement de fausses informations sur le jardinage que j’en perds mes pots! Faites une recherche web sur « plantes d’intérieurs qui favorisent le sommeil » et vous trouverez des articles à la tonne, surtout dans des magazines sur le style de vie.

Chien dort près d'une plante
Est-ce que cette plante aide le chien à dormir? Photo: PxHere.

Vertus supposées des plantes d’intérieur

Les vertus supposées des plantes d’intérieur pour le sommeil? Purification de l’air, soulagement des douleurs articulaires et de la nausée, réduction de la pression artérielle et du rythme cardiaque, augmentation de l’humidité, diminution de l’anxiété. Un remède miracle, quoi! Un article propose même qu’un cactus placé à proximité des appareils électroniques nous protège des ondes électromagnétiques (je ne perdrai même pas de temps à démentir cette absurdité, mais d’autres l’ont fait!).

La vérité est que, mis à part le bonheur et le bien-être réel qu’elles nous apportent, les plantes d’intérieur ne remplaceront pas la médication ou les produits naturels et ne sont pas particulièrement somnifères.

Purificateur d'air
Un purificateur d’air sera plus efficace que des plantes d’intérieur pour filtrer l’air. Photo: HS You.

Des mythes à débouler

Pour commencer, nous savons maintenant que les plantes d’intérieur ne sont pas des expertes en purification d’air. Bien qu’elles puissent nettoyer l’air de composés organiques volatils (COV) dans un environnement restreint et contrôlé, il faudrait des centaines de plantes par pièce pour avoir un effet mesurable. Il est beaucoup plus facile d’ouvrir une fenêtre pour « changer d’air », si vous n’avez pas déjà un purificateur ou un échangeur d’air.

Puisque le terreau dans lequel poussent nos plantes d’intérieur contient de l’eau, il se produit, à l’arrosage, une légère augmentation de l’humidité, très localisée. Si augmentation il y avait vraiment, l’effet pourrait se révéler bénéfique, surtout en hiver lorsque l’air de nos demeures a tendance à être sec. Mais la répercussion positive de l’arrosage sur l’humidité est non seulement négligeable, mais l’évaporation aura tôt fait d’éliminer ce faible avantage. En fait, il est préférable d’utiliser un humidificateur en hiver, car nos plantes souffrent de l’air sec plutôt que de l’éliminer.

Fleurs de lavande dans un champ
La lavande aurait des vertus somnifères, mais sa culture ne convient pas aux conditions dans une chambre à coucher. Photo: Spiterman.

Amener l’extérieur à l’intérieur?

Un autre problème majeur avec les études qui tentent de démontrer l’effet positif sur le sommeil est que les plantes utilisées sont des plantes d’extérieur! Une plante souvent citée dans des articles sur le sujet est la lavande, dont l’odeur améliorerait la qualité du sommeil. Mais, à ma connaissance, il est presque impossible de la faire pousser à l’intérieur. Pour commencer, c’est une plante qui a besoin de beaucoup de lumière même à l’extérieur, alors il est peu probable qu’elle en reçoive assez à l’intérieur. De plus, la lavande requiert une température fraîche la nuit, surtout en automne, où l’on suggère d’abaisser la température à 10°C. On essaie, en fait, de simuler les conditions extérieures, une perte de temps à mon avis. Il serait plus efficace d’acheter de la lavande séchée ou des huiles essentielles.

D’autres plantes étudiées pour leur effet sur le sommeil? La coriandre, le fraisier, le ylang-ylang, le basilic, toutes des plantes qui seront extrêmement difficiles à faire pousser à l’intérieur. À moins de vouloir de puissantes lampes de croissance dans votre chambre à coucher, allumées au moins 12 heures par jour, abandonnez le projet et choisissez des plantes d’intérieur plus typiques comme colocataires.

Plantes d'intérieur dans une chambre à coucher
Les plantes dans la chambre à coucher ne posent aucun danger. Photo: cottonbro studio.

Danger des plantes dans la chambre à coucher?

Le jour, les plantes absorbent du dioxyde de carbone (CO2) et relâchent de l’oxygène (O2). La nuit, puisqu’elles n’ont pas de lumière à transformer en glucose, elles relâchent du CO2. Le processus est, en quelque sorte, inversé. Une légende urbaine dit qu’on ne devrait pas garder des plantes dans nos chambres à coucher car on risque l’intoxication au CO2. En réalité, les végétaux ne libèrent pas assez de dioxyde de carbone pour avoir un effet néfaste sur l’humain, qui, lui-même, en produit beaucoup plus. Il est donc tout à fait sécuritaire d’avoir des plantes d’intérieur sur nos tables de chevet.

Personne à un bureau entourée de plantes
Les plantes d’intérieur n’aident pas nécessairement à dormir, mais elles ont de multiples bienfaits sur la santé humaine. Photo: RODNAE Productions.

Bienfaits réels

On sait déjà que la présence de végétaux dans notre environnement réduit les niveaux de stress, soulage les gens souffrant de dépression et d’anxiété, améliore notre faculté d’attention, aide à guérir plus vite, en plus d’augmenter la productivité et la créativité en milieu de travail.

Une étude démontre que, dans un environnement isolé, interagir avec des plantes pendant 15 minutes avant de dormir, réduit le stress, la latence de sommeil et le nombre de microéveils. Cependant, cette étude a été menée dans un environnement clos similaire à celui des astronautes dans un véhicule spatial, donc on ne peut appliquer ces informations à notre situation. Une autre étude indique que le seul fait de regarder un plant de bambou induit la relaxation!

Alors qu’en est-il? Est-ce que le bien-être que nous amènent les plantes d’intérieur nous aide à dormir? On ne peut le certifier, mais c’est certainement une possibilité. Plus d’études doivent être faites sur le sujet pour comprendre le comment du pourquoi. Entre-temps, j’ai déjà plusieurs plantes dans ma chambre à coucher. Elles sont belles et j’éprouve du plaisir à les voir et à les soigner. Je dors bien, sur mes deux oreilles, que ce soit grâce à mes plantes ou pas! Quant à vous, chers lecteurs, si vous insistez vraiment pour qu’une plante vous aide à dormir, il faudra peut-être la fumer…

À propos Mathieu Hodgson

Mathieu est gestionnaire des sites web jardinierparesseux.com et laidbackgardener.blog, pour lesquels il aime bien écrire. Il est aussi concepteur de jardins à Montréal, au Canada. Dans ses temps libres, on peut le retrouver à jardiner sur sa terrasse ou à la pêche sur le bord d'une rivière.

19 comments on “Les 10 meilleures plantes d’intérieur pour vous aider à dormir?

  1. Bravo toujours les pieds sur terre et dans la terre, j’adore cette lettre. Gardez toujours votre côté terrien.

  2. Paul-andré turcotte

    P.A.
    il y a effectivement des plantes qui aide à dormir mais il faut les fumer ou les inhaler mais pour cela il faut passer à la SQDC et non au pépiniériste

  3. JULIEN C.

    Sans la fumer, on peut faire des infusions… 😉

  4. Paul-andré turcotte

    Pour que cela fonctionne en infusion pour aider à dormir il faut alors une décarboxylation et il y a probablement d’autres plantes que ceux vendu à la SQDC qui peuvent avoir un effet sédatif en infusion avec ou sans décarboxylation

  5. Je n’ai jamais mis une plante dans une chambre à coucher par peur du CO2. Même après la lecture de cet article, qui enfin met les pendules à l’heure, à cause de cette idée fausse mais profondément ancrée je crains que mes premières nuits avec des plantes dans ma chambre, vont vraiment me causer tout un stress, et non pas nécessairement m’aider à dormir!

  6. « Une autre étude indique que le seul fait de regarder un plant de bambou induit la relaxation! »

    Quand je vois les plants de bambous dont les racines passent sous la clôture, venant du jardin du voisin, et qui envahissent le mien, ça me fait plutôt l’effet inverse.
    C’est dur à arracher les bambous !

  7. « Une autre étude indique que le seul fait de regarder un plant de bambou induit la relaxation! »

    Les plants de bambous qui surgissent dans mon jardin, venant de celui du voisin me font plutôt l’effet inverse.

  8. Merci d’avoir déboulonné tous ces mythes.

  9. Merci pour cet article encore si pertinent! Spontané et fondé! PS J’ai adoré le clin soleil de la fin!

  10. Merci Mathieu, pour ces infos intéressantes!
    Je ne m’attendais pas à votre punch final. 🙂 Vous me donnez le goût d’aller explorer plus loin de ce côté. 😉

  11. JULIEN C.

    @Paul-André
    je ne connaissais pas ce mot « décarboxylation »… merci, je me renseigne tout de suite…

  12. Sophie J.

    Haha j’ai adoré la dernière ligne! Article très pertinent, merci. Une lecture très intéressante.

  13.  décarboxylation  viendrait de denazification et serait originaire de Russie !!!!!!

  14. Toujours bien agréable de vous lire. On a l’heure juste maintenant sur ce sujet controversé des plantes et de leurs vertus somnifères. Merci! Mathieu

  15. mariefrancedouceta1b6a9582a

    Ah ah ah! Il ne s’agit pas du même bambou. Celui dont parle Mathieu, vous le trouverez en pépinière ou autres nagasins grande surface. Vous, vous parlez sans doute de la renouée japonaise, communément appelée bambou. Et, en effet, c’est une espèce envahissante dont il est très difficile de se débarrasser. La cultiver à l’intérieur? Très résistante, elle s’adapterait peut-être, mais… disons que je n’ai même pas le goût d’essayer. Par contre, j’aimerais bien lui trouver une utilité, autre que la bouffer en salade, tout comme le phragmite. La renouée, une plante tout de même magnifique, fait d’excellents tuteurs et permet de stabiliser le sol, sauf que… qui a besoin de dizaines de tuteurs et de se laisser envahir par des massifs de plants? Contre l’érosion, peut-être?

  16. Daniel Fantino

    Et bien moi si j´essaie de m´endormir en vous lisant, c´est peine perdue. Je suis tout réveillé. C´est pour cette raison que je vous garde précieusement avec mon café au réveil. Vous êtes le meilleur réveil matin qui soit.

  17. richard hamel

    Ne pas confondre Bambou et renouée du Japon, une monstruosité de la nature à détruire absolument.

  18. bien contente d’avoir enfin la confirmation « officielle » que les plantes n’ont pas à être sorties des chambres à coucher la nuit! Toujours aussi intéressant

  19. Super article!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :