Cactus et succulentes Plantes d'intérieur

Je craque pour les mini agaves

Il y a une dizaine d’années de cela, j’ai trouvé au bord du chemin deux beaux agaves en pot à donner. Dans un grand élan de sauveuse de plantes, je les ai rapportées à la maison et je les cultive depuis. Chaque automne, je les rentre à l’intérieur pour l’hiver et puisqu’elles sont d’une grande simplicité de culture, les agaves figurent sur ma liste des plantes faciles. C’est ainsi que je suis tombée sous le charme des formes naines de cette espèce.

Image: Mathilde Bourgeois dans Canva.

Les agaves, en résumé

Les agaves forment un vaste genre de plus de 250 espèces qui sont toutes concentrées dans les territoires désertiques et semi-désertiques qui va du nord-est des États-Unis, jusqu’au Vénézuéla. Ce sont des plantes d’Amérique. Autrefois dans une famille bien à elles, les Agavacées, elles se trouvent maintenant dans la famille des Asparagacées, en compagnie des asperges, des hostas, des muguets et des plantes-araignées!

Les agaves miniatures

L’intérêt des agaves miniatures est d’abord leur extrême facilité de culture. À l’extérieur, elles se plaisent aussi bien en pot qu’en pleine terre et on peut les placer au plein soleil, mais aussi les déposer dans des endroits mi-ombragés. Au choix, on peut les arroser régulièrement ou laisser Dame nature s’en occuper. Les agaves tolèrent de petits gels légers, jusqu’à -5°C, ce qui fait qu’elles sont les dernières plantes que l’on transfère à l’intérieur et les premières que l’on sort au printemps. Puis, à l’intérieur, on les cultive un peu comme les cactus. On leur offre une bonne lumière, pas de soleil direct, et on les arrose seulement quand le terreau est complètement sec.

L’autre intérêt des agaves miniatures est leur cachet unique. Ce sont des plantes qui ont une belle architecture. La rosette de feuilles est parfaitement constituée et tout se tient dans une fascinante symétrie kaléidoscopique. Poils, rainures, panachures et bien sûr une pointe acérée figurent parmi les attributs de plusieurs variétés.

La taille des agaves peut fluctuer entre 15 cm et 2 mètres de diamètre, selon les espèces et la majorité des agaves sont de grandes plantes. C’est aussi pourquoi les agaves miniatures sont intéressants. Elles sont plus rares, ces espèces qui font moins de 30 cm de diamètre.

Me voici en compagnie d’un agave loin d’être miniature, lors d’un voyage au Mexique central en 2011. Photo: Julie Boudreau.

Quelques espèces intéressantes

L’agave miniature le plus intéressante et le plus facile à trouver est sans doute l’agave de la reine Victoria (Agave victoriae-reginae). Originaire du nord-est du Mexique, c’est une des plus petites variétés. Je cultive la variété ‘Compacta’ qui mesure à peine 10 cm de diamètre. L’espèce régulière peut mesurer 40 cm à maturité. Les feuilles sont quelque peu anguleuses et sont marquées de traits blancs qui font son charme. De ce que j’observe, elle produit peu de drageons et c’est probablement ce qui en fait une plante de collection. Les cultivars ‘Snow Princess’, ‘Golden Princess’ et ‘White Rhino’ sont intéressants, quoiqu’un peu plus difficiles à dénicher.

L’agave de la reine Victoria est la première qui a envoûté mon coeur! Photo: Wikimedia Commons.
Agave potatorum ‘Kissho Kan’ Photo: Wikimedia Commons.

L’agave de Verschaffelt (A. potatorum) est aussi un agave de très petite taille qui a une allure un peu trapue. À ma connaissance c’est l’une des plus petites espèces que l’on peut cultiver. Pour une plante à feuillage glauque, on s’intéressera au cultivar ‘Kissho Kan’ (aussi écrit ‘Kichiokan’ ou ‘Kichi-Jokan’ selon les sources). Le cultivar ‘Shoji-Raijin’ est aussi une variété convoitée pour son feuillage vert clair. Cela dit, l’espèce figure sur la liste des espèces vulnérable de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). Il est donc essentiel de s’assurer que les plants commercialisés proviennent d’une production en serre et non d’un prélèvement dans la nature.

L’agave de Parry (Agave parryi, anciennement A. patonii) a une forme plus classique et à maturité, elle peut atteindre environ 40 cm de diamètre. L’agave ‘Cream Spike’ est une grande favorite de ce genre.

Et enfin, les feuilles tricolores de l’agave à crête épineuse (A. lophanta, qui deviendra possiblement A. univittata) sont uniques et rappellent les feuilles des dracénas. Elles sont bien coriaces et la marge est longée d’épines très piquantes. La pointe de la feuille est aussi assez piquante. Ce n’est pas la plus agréable à manipuler! Par chance, elle peut vivre des années entassées dans le même pot. Le rempotage est plutôt rare.

J’ai aussi relevé une liste d’espèces commercialisées et qui sembleraient intéressantes pour agrémenter ma collection. Le grand défi ici est de les trouver! Comme je le mentionnais pour l’agave de Verschaffelt, certains agaves figurent sur des listes de plantes menacées d’extinction. Il est important, quand on s’intéresse aux plantes de collection, comme les agaves miniatures, de faire ses devoirs et de s’assurer que les plants proviennent d’une production horticole. Bref, pour les curieux, l’A. gemminiflora, l’A. stricta et l’A. utahensis seraient des espèces à découvrir.

À propos Julie Boudreau

Julie Boudreau est horticultrice, diplômée de l’ITA de Saint-Hyacinthe. Elle œuvre dans le domaine l’horticulture depuis plus de 25 ans. Elle a publié une dizaine de livres et participé à de nombreuses émissions de télévision et de radio. Elle est enseignante au Centre de formation horticole de Laval. Passionnée de son métier, Julie Boudreau se consacre à promouvoir le jardinage, le design de jardin, la botanique et l'écologie, sous toutes ses formes. Un peu grano, écolo depuis toujours, gourmande et essayeuse, Julie est une épicurieuse avec un fort penchant pour tout ce qui se prononce en latin.

11 comments on “Je craque pour les mini agaves

  1. Bonne Année à toute l’équipe, merci pour vos précieux conseils, articles. Toujours intéressant, On apprend!
    Manon.

  2. Merci Julie! Je ne connaissais pas du tout les agaves. Je vais garder l’oeil ouvert pour tenter d’en dénicher une variété intéressante à adopter moi aussi. 🙂
    Bonne Année 2023 à vous, à toute l’équipe, ainsi qu’à tous les amoureux du jardinage!

  3. Merci Julie , bien aimée vous lire ce matin . Je vous souhaite une belle année prenez soin de vous pour pouvoir continuer à nous transmettre vos connaissances c’est très apprécié.

  4. Une découverte pour moi ce matin. Intéressant de savoir qu’il a des espèces protégées et de s’en procurer dans les serres pour ces espèces. Bonne année à vous!

  5. Françoise Lapointe

    Merci Julie Je ne connaissais pas cette plante, sùrement que je vais faire qq achats, Bonne Année.

  6. Micheline L'Heureux

    Merci beaucoup vous me donner le goût de m’en procurer. Bonne année 2023

  7. J’ai un agave de 20cm de rayon et de 15ans d’âge, elle ne devrait plus trop tarder à fleurir 🙂
    Joyeux réveillon à tous et toutes 🙂

  8. J’ai une gemminiflora, je l’aime tellement!

  9. J’en possède quatre, l’originale était celle de la photo, il y a une trentaine d’années. Elles ont de douze à 24 pouces, il y a toujours des nouvelles pousses que je coupe et jette. À tous les amateurs d’horticulture, Bonne et Heureuse Année 2023.

  10. Pourquoi pas les donner au lieu de les jetter,une suggestion en passant

  11. Merci Julie! C’est toujours intéressant de te lire, tu m’instruis sur un ton personnalisé. J’adore ?. Bonne année à tous les jardiniers

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :