Hiver

Y fait frette dehors!

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai travaillé un peu à la maison cet hiver. Je suis assise à la table de la cuisine, car elle a une belle fenêtre orientée vers le sud. J’ai pris mon gruau, mon bagel «?Everything?» et un verre de soleil, alias jus d’orange. C’est pratique de rester à l’intérieur quand les températures sont en dessous de 0. Pas besoin de s’emmitoufler, de faire chauffer la voiture et j’économise de l’essence.

Aujourd’hui, le temps est clair et froid, avec des températures inférieures à -10°C, mais le soleil qui entre par la fenêtre est le bienvenu. Nous savons qu’un ciel clair signifie que nous sommes actuellement en présence d’un système météorologique de haute pression et que les nuits seront encore plus froides, car il n’y a pas de couverture nuageuse pour retenir le peu de chaleur générée pendant la journée. Mais les nuits claires sont idéales pour l’observation des étoiles et des aurores boréales. En hiver, devenez un observateur de la météo, tenez un journal et essayez de sortir tous les jours pour prendre un peu de vitamine D et d’air frais. Prenez des photos. Procurez-vous des dispositifs de traction pour vos bottes aussi.

Aurore boréale.
Aurore boréale. Photo: nasa.gov.

Heure des catalogues

Le premier catalogue de jardinage est déjà arrivé, nous rappelant que c’est la période de l’année où l’on rêve de jardins. Il n’y a pas grand-chose d’autre à faire à l’extérieur. Le sol est gelé, nous avons une certaine couverture de neige (une bonne chose pour les plantes), donc nous sommes limités à déplacer la neige comme principale corvée extérieure. Nous n’avons eu que 30 cm de neige et une grande partie a fondu la semaine dernière alors qu’il faisait 7°C et qu’il pleuvait.

catalogues de graines
Catalogues imprimés — bientôt dans votre boîte aux lettres !

MISE À JOUR ! J’ai commencé à écrire ce billet au début du mois de décembre. Nous sommes maintenant le 8 décembre et il neige depuis 24 heures d’affilée. Nous allons finir avec environ 60 cm de belle neige duveteuse. Je suis très excité par ma nouvelle souffleuse à neige électrique ! Elle démarre à chaque fois, ne dégage pas de fumée et est très silencieuse. Amenez-en de la neige !

Entretenir les plantes d’intérieur

À l’intérieur, j’espère que vous avez une ou deux plantes d’intérieur rustiques à entretenir. Cela vous aidera à faire face. Vous devriez avoir au moins une succulente ! Vous pouvez également étudier votre jardin sous différents angles à l’intérieur et décider si vous avez besoin de plus d’écrans ou, malheureusement, d’enlever des arbres. Il m’est arrivé de me traîner dans la neige pour dessiner un nouveau jardin avec mes traces ou pour rétrécir ma pelouse en élargissant les bordures existantes.

succulents
Pépinière de succulentes. Photo: mountaincrestgardens.com.

Observer des oiseaux en hiver

Nourrir les oiseaux est un excellent passe-temps hivernal, et c’est un plaisir de regarder ces personnages venir aux mangeoires. Les jours de froid, ils ont l’air très gonflés pour rester au chaud. En ce moment, j’observe des sittelles, des sizerins, des mésanges boréales, des mésanges à tête noire, des geais de Steller et un pic occasionnel. Les jaseurs de Bohème sont de retour, ils grignotent les baies de sorbier et mes restes de pommes. Je donne des cacahuètes, des gâteaux de suif et un mélange de graines comprenant des graines de tournesol. Comme pour le terreau, achetez les meilleures graines pour oiseaux que vous pouvez vous permettre. N’oubliez pas de continuer à nourrir les oiseaux tout l’hiver, car ils finiront par dépendre de vous. L’un des avantages de nourrir les oiseaux est de les attirer dans votre jardin pour qu’ils puissent manger les insectes nuisibles la saison suivante.

Mangeoires à ours?

Nous rangeons nos mangeoires ici autour du 15 avril. C’est parce que les ours se réveillent et sont attirés par les mangeoires. Notons que tout Anchorage est le pays des ours. À cette date, nous espérons qu’il y aura de la nourriture naturelle disponible pour les oiseaux. Vous n’avez peut-être pas fini de ranger votre jardin à l’automne dernier et ce n’est pas grave. Les cosses de graines restantes et les tas de broussailles deviennent de la nourriture et un abri pour les insectes et les oiseaux qui les mangent. Je dois mentionner les corbeaux et les jaseurs boréal, non pas en tant qu’oiseaux nourriciers, mais en tant que personnages amusants autour de la ville. Les corbeaux ont un vol fantastique et une grande variété de vocalisations.

Deux geais de Steller (Cyanocitta stelleri) à la mangeoire en hiver
Deux geais de Steller (Cyanocitta stelleri) au mangeoir. Photo: Patrick Ryan
Sittelle à poitrine rousse (Sitta canadensis) à la mangeoire en hiver.
Sittelle à poitrine rousse (Sitta canadensis). Photo: Mr. Whitekeys.
Tarin des pins (Carduelis pinus) à la mangeoire en hiver
Tarin des pins (Carduelis pinus). Photo: Mr. Whitekeys
Mésange à tête noire (Poecile atricapillus) à la mangeoire en hiver.
Mésange à tête noire (Poecile atricapillus). Photo: Mr. Whitekeys.
Pic mineur (Dryobates pubescens) mangeant du suif.
Pic mineur (Dryobates pubescens). Photo : M. Whitekeys.

Apprenez quelque chose de nouveau cet hiver

Je vous recommande d’apprendre quelque chose de nouveau cet hiver. J’ai suivi des cours en ligne sur les arbres, les plantes et la faune. J’ai récemment obtenu des CEU (Continuing Education Credits) sur le changement climatique, l’identification des champignons autour des arbres, l’utilisation plus efficace de mon appareil photo pour raconter l’histoire des plantes, les arbres indigènes par rapport aux non indigènes et les sols. Les jardins botaniques proposent souvent des cours gratuits ou peu coûteux pour maintenir votre cerveau stimulé, et vous pouvez trouver d’excellentes conférences sur la nature sur You Tube. Je vous recommande de faire la connaissance de Doug Tallamy, auteur de Bringing Nature Home et de Nature’s Best Hope. Vous pouvez le trouver sur You Tube. Ses livres vont changer votre façon de penser la nature et votre façon de jardiner.

Coucher de soleil d'hiver
Photo: Debbie Ryan (Love of my life).

Le soleil se couche

Eh bien, le soleil se couche après n’être apparu que pendant 5 heures et quelques minutes ici, au début du mois de décembre. À cette époque de l’année, l’angle du soleil est d’environ un poing au-dessus de l’horizon. (Tendez votre bras, faites un poing et tenez-le sur la ligne d’horizon.) La différence entre l’angle du soleil est spectaculaire entre l’été et l’hiver. Le soleil est si bas qu’il est difficile de le voir si l’on se dirige vers le sud.

Aujourd’hui, nous avons perdu environ 3 minutes et quelques secondes de lumière du jour. Cela nous rapproche du solstice d’hiver, où nous gagnons quelques secondes supplémentaires de lumière du jour chaque jour.

À propos Patrick Ryan

Patrick Ryan est un maître jardinier d'Alaska et le spécialiste de l'éducation du jardin botanique d'Alaska. Enseignant du primaire à la retraite, Patrick est membre du conseil de la forêt communautaire d'Anchorage et siège au conseil d'administration d'Alaska Agriculture in the Classroom.

20 comments on “Y fait frette dehors!

  1. Merci pour cette grande ouverture

  2. Marie-Christine

    Merci Patrick pour ces belles photos d’oiseaux, chez nous dans le sud-ouest français nous n’avons plus la neige depuis des décennies, nos oiseaux sont différents, sitelles hochepot, mésanges, moineaux, geais, pies, merles et quelques corbeaux.
    Aujourd’hui 30 décembre, la température en milieu de journée est de 17°C, ce qui est très chaud pour cette période. La bonne nouvelle : nous n’allumons pas le chauffage.
    Je vous souhaite à tous et toutes de belles fêtes de fin d’année??????.
    Au plaisir de vous lire.
    ?Marie?

  3. Merci Patrick! C’est très intéressant d’avoir des nouvelles du grand Nord! Joyeuses Fêtes à vous… et aux ours!

  4. Caroline Jarry

    Joli billet contemplatif de creux d’hiver. Je retiens la suggestion d’apprendre des choses nouvelles et la référence sur Doug Tallamy. Merci!

  5. Lise Fréchette

    Merci beaucoup, j’adore avoir des nouvelles du Nord !

  6. Un pur bonheur de se réveiller avec la vue d’une aurore boréale (en photo) et de lire cet hommage à la nature en prose.

  7. Nicole Demers

    Quelles belles photos. Un article fort intéressant qui offre un voyage imaginaire. Merci Monsieur Ryan.

  8. Vous me faites voyager.
    Je viens d’apprendre qui sont les geais de Steller.
    Ici, en Estrie nous avons les geais bleu, très beaux mais avec un cri désolant et ne sont pas les bienvenus au mangeoires.

    Merci pour cette chronique amicale.
    Je vous souhaite une belle année.

  9. Josette Bélanger

    Très apprécié cette chronique merci, je vous souhaite une très belle année!

  10. @ Marie Christine Ce n’est pas la sitelle hochepot, mais sitelle torchepot, ou sitelle d’Europe. Le hochepot est une sorte de pot au feu traditionnel de la région maintenant dite Hauts de France, Flandre, etc. La confusion est facile !
    Bonne nouvelle année .

  11. J’apprécie beaucoup votre billet, vous m’apporter de la joie à vous lire. Dans mon coin de Mauricie au Québec il est tombé je ne sais combien de neige, mais c’est énorme et probablement que nous en aurons encore tard au printemps. En attendant le jardinage, je regarde les oiseaux, je marche dans cette belle neige et quand le soleil ose se montrer j’en profite. Merci encore pour votre belle tranche de vie!

  12. Plaisant d’avoir des nouvelles du Grand nord.

  13. Très agréable de vous lire, M. Ryan, et d’en apprendre un petit peu plus sur votre quotidien et les magnifiques paysages d’Anchorage! Bravo aussi à l’Amour de votre vie pour ce magnifique coucher de soleil! 🙂 Votre article m’a fait du bien ce matin. Je retiens aussi l’excellente idée de profiter des longs mois d’hiver pour apprendre quelque chose de nouveau, en matière de jardinage ou de tout autre domaine qui nous intéresse. Beau projet pour la nouvelle année! Merci!!

  14. Merci M.Ryan! Votre article est varié et très intéressant. Vos photos sont magnifiques. Cela me donne le goût d’aller faire un tour en Alaska. Depuis quelques semaines et comme vous le suggérez, j’apprends une langue seconde soit l’anglais. Je garde mon cerveau bien  »allumé ».

  15. Merci M. Ryan pour cet article sur la façon dont vous vivez cette période de dormance dans votre grand Nord.
    Quand on est passionné, on trouve notre bonheur quel que soit l’endroit où l’on vit! Cela prend parfois plus de patience, mais l’émerveillement est d’autant plus grand. Passez un bel hiver!

  16. Merci pour le billet. Un vrai plaisir de vous lire. Joyeuses Fêtes !!!

  17. Marie Christine

    😀 … ;-D merci J.J. j’ai bien ris de ma confusion.. belles fêtes de fin d’année ..
    Marie

  18. Danielle Brossard

    Il est rare d’avoir la chance de lire un article sur le jardinage qui nous arrive d’aussi loin que l’Alaska et j’en suis ravie. Je suis très étonnée par la présence d’autant d’oiseaux en décembre chez-vous en Alaska. J’espère qu’il y aura une suite à votre article car je suis restée sur mon appétit !

  19. Sylvie Doré

    Quel catalogue, livre, document suggérez-vous pour débuter dès les semis pour le potager?

  20. Fabienne Hubert

    Votre écrit me faites rêver… Vous êtes au bon endroit au bon moment. Passez une excellente nouvelle année. A Bruxelles il a fait 17 degrés ce 31 décembre. Et nous ne sommes pourtant pas dans le sud…

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :