Oiseaux

Savez-vous compter des oiseaux?

Chaque année, depuis 123 ans maintenant, la National Audubon Society organise le Recensement des oiseaux de Noël (Christmas Bird Count). Et cette année, l’événement se tiendra du 14 décembre 2022 au 5 janvier 2023.

L’observation des oiseaux est un complément naturel pour une passionnée de jardins et de bouts de forêt. Photo: Unsplash.

Tenu pour la première fois en 1900, il s’agit encore à ce jour, d’un des plus importants programmes de science citoyenne en Amérique du Nord. Eh oui, tout le monde peut participer. Même toi! Personnellement, j’adore la science citoyenne, car elle nous permet de contribuer à la science sans avoir une maîtrise en prérequis!

Qu’est-ce que la recension des oiseaux de Noël?

Tout a commencé avec Frank Chapman et une vingtaine d’autres conservateurs. Initialement, ce projet avait pour but de démontrer qu’on pouvait faire de la conservation par l’observation, plutôt que par la chasse. Cela semble évident de nos jours, mais ce ne l’était pas en 1900!

Il s’agit d’un recensement hivernal où des milliers de citoyens comptent les oiseaux, pendant 24 heures consécutives. Le recensement des oiseaux de Noël est merveilleusement bien organisé. L’objectif est de faire la recension des oiseaux à l’intérieur d’un cercle de 24 km de diamètre. Chaque cercle est chapeauté par un compilateur qui recueillera toutes les données de son secteur. C’est ce compilateur qui fixe la date des observations pour son secteur. Pour participer, il faut donc compter les oiseaux seulement pour la journée indiquée et se trouver à l’intérieur du cercle! Certains cercles d’observation existent depuis l’origine du projet et d’autres se sont ajoutés depuis, portant l’événement dans plus de 20 pays.

Le geai bleu est un oiseau facilement observable l’hiver. Photo: Pixabay.

Comment participer au recensement des oiseaux de Noël

Vous l’aurez compris, la recension des oiseaux de Noël est un projet scientifique et il y a donc un minimum de méthodologie à respecter pour y participer.

Étape 1 — Trouver son cercle et contacter le compilateur

Tout d’abord, vous aurez à consulter la carte pour trouver un cercle à l’intérieur duquel vous souhaitez faire vos observations. Si votre demeure se trouve dans un cercle, vous pourrez compter les oiseaux dans le confort de votre foyer (si le compilateur le permet!)! Vous pouvez décider de faire les observations chez des amis ou à votre chalet… si le lieu est dans un cercle! Vous pouvez même décider de faire de la route pour aller observer les oiseaux dans un autre secteur.

Une fois le secteur déterminé, on contacte le compilateur du secteur. Vous trouverez son adresse courriel en cliquant sur le cercle qui vous intéresse. Eh oui, c’est simple comme ça! On envoie tout simplement un courriel au responsable pour lui signifier notre intérêt.

Étape 2 — Engagez-vous, qu’ils disaient!

Le compilateur vous contactera et vous donnera toutes les instructions sur les données à recueillir et parfois, il vous donnera un territoire ou un circuit à parcourir. Il n’est pas possible de faire ses propres observations pour ensuite les envoyer au compilateur, car le recensement recueille également d’autres données comme les heures des observations, la distance parcourue ou le moyen de transport utilisé. En général, si c’est votre première fois, vous serez jumelé à un expert qui vous initiera aux bonnes façons de compter les oiseaux. C’est une belle occasion pour en apprendre vraiment beaucoup sur l’observation des oiseaux.

Étape 3 — À quel point faut-il connaître les oiseaux?

Et c’est là la beauté de la chose! Si votre connaissance des oiseaux se limite aux moineaux domestiques, ne comptez que les moineaux domestiques! L’important pour chaque dénombrement est d’être bien certain que votre moineau domestique est bien un moineau domestique. Vous hésitez… c’est peut-être un bruant chanteur? Ne le comptez pas!

Le recensement est donc une fabuleuse journée pour sortir les guides d’identification, afin d’ajouter à votre liste une ou deux nouvelles espèces que vous ne connaissiez pas auparavant.

Préparez votre sortie en étudiant les oiseaux qui passent l’hiver dans votre région. Pratiquez vos observations dans votre cour arrière, des livres plein la table, jumelles à la main.

Tête noire, joue blanche et gorge noire, la mésange à tête noire est observée aussi bien autour des habitations que dans les forêts. Photo: Unsplash.

Pour avoir passé les deux dernières années à m’intéresser plus sérieusement à l’observation des oiseaux, je peux vous garantir que vous ferez des découvertes. Quand on prend le temps de chercher les oiseaux… on trouve des choses incroyables (je pense à toi, petite paruline à poitrine baie)!

La voici, ma belle paruline à poitrine baie! Malheureusement, la plupart des parulines quittent le Québec pour l’hiver. Photo: Wikimedia Commons.

Toutes les données sont ensuite recueillies par le compilateur qui les transfère ensuite à la Société Audubon. Avec les années, ces données ont révélé des tendances sur le mouvement des populations d’oiseaux. Par exemple, en 2021, des chercheurs ont révélé que dans les 50 dernières années, 16 espèces de canards hivernent de plus en plus au nord en raison des changements de température liés aux changements climatiques. Bref, c’est une belle occasion de prendre le temps, d’être dehors, d’apprendre et surtout de contribuer à la science!

À propos Julie Boudreau

Julie Boudreau est horticultrice, diplômée de l’ITA de Saint-Hyacinthe. Elle œuvre dans le domaine l’horticulture depuis plus de 25 ans. Elle a publié une dizaine de livres et participé à de nombreuses émissions de télévision et de radio. Elle est enseignante au Centre de formation horticole de Laval. Passionnée de son métier, Julie Boudreau se consacre à promouvoir le jardinage, le design de jardin, la botanique et l'écologie, sous toutes ses formes. Un peu grano, écolo depuis toujours, gourmande et essayeuse, Julie est une épicurieuse avec un fort penchant pour tout ce qui se prononce en latin.

11 comments on “Savez-vous compter des oiseaux?

  1. Merci à nos amiS-eS Canadiens de nous faire découvrir des oiseaux que nous ne voyons pas en France
    Je vais lire et relire cet article
    Merci à sa rédactrice

  2. Merci beaucoup de l’information. On met cette belle activité la à notre agenda. Bonne journée !

  3. Caroline Jarry

    J’aime beaucoup cette idée de programme de science citoyenne! Assez fascinant qu’une telle initiative puisse détecter des tendances. Merci pour ces infos intéressantes.

  4. En France, toute l’année, on peut participer au recensement de certains insectes, dont le Lucane cerf-volant, via le site internet de l’OPIE 🙂

  5. et aussi via l’application pour smartphone INPN Espèces !! 😀

  6. Geneviève Sylvestre

    WoW!
    Merci beaucoup pour ce partage. Quelle belle activité!

  7. Encore une fois très intéressant article.

    Pierre (SPARQ)

  8. Bérénice Rioux

    Je demeure en bordure du fleuve Saint-Laurent. Curieusement, cette année, à cette date on voit encore des bernaches et des grandes oies blanches. Ce matin, j’ai même vu un couple de canard. Avec le froid qu’il fait, j’ai hâte qu’ils partent. Ils sont en retard pour leur migration.

  9. Très contente de connaître ce recensement des oiseaux .merci pour l’info.
    Je vais tenter de participer

  10. Sophie Gironnay

    Bonjour Madame Boudreau, j’adorerais participer à cette activité, mais vos mots  »la carte » (pour voir la carte et se repérer dans les cercles) ne mènent qu’à Facebook. Pouvez-vous nous donner le vrai lien ou le nom du site où aller svp? Je suis dans le coin de Sutton, Cantons de l’est, il y a certainement des groupes actifs…(et de nouveaux canards!) Par ailleurs j’adore votre infolettre, et le fait que vous et Monsieur Hodgson fils continuent si honorablement et bellement le travail du Papa paresseux! Bravo! On vous lit avec beaucoup de plaisir! — Sophie

  11. Bonjour, je vais participer au recensement pour la première fois …lorsque vous ouvrez la carte , choisissez votre secteur et là apparaît le courriel de la personne responsable .(Vous n’avez qu’ à «  clicker  » sur ce courriel et vous entrez directement en contact avec le responsable ). J’espère que cette info vous sera utile …

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :