Catégories

Recherche

Je craque pour les mini agaves

Il y a une dizaine d’années de cela, j’ai trouvé au bord du chemin deux beaux agaves en pot à donner. Dans un grand élan de sauveuse de plantes, je les ai rapportées à la maison et je les cultive depuis. Chaque automne, je les rentre à l’intérieur pour l’hiver et puisqu’elles sont d’une grande simplicité de culture, les agaves figurent sur ma liste des plantes faciles. C’est ainsi que je suis tombée sous le charme des formes naines de cette espèce. Les agaves, en résumé Les agaves forment un vaste genre de plus de 250 espèces qui sont toutes concentrées dans les territoires désertiques et semi-désertiques qui va du nord-est des États-Unis, jusqu’au Vénézuéla. Ce sont des plantes d’Amérique. Autrefois dans une famille bien à elles, les Agavacées, elles se trouvent maintenant dans la famille des Asparagacées, en compagnie des asperges, des hostas, des muguets et des plantes-araignées! Les agaves miniatures L’intérêt des agaves miniatures est d’abord leur extrême... Lire la suite >

Y fait frette dehors!

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai travaillé un peu à la maison cet hiver. Je suis assise à la table de la cuisine, car elle a une belle fenêtre orientée vers le sud. J’ai pris mon gruau, mon bagel «?Everything?» et un verre de soleil, alias jus d’orange. C’est pratique de rester à l’intérieur quand les températures sont en dessous de 0. Pas besoin de s’emmitoufler, de faire chauffer la voiture et j’économise de l’essence. Aujourd’hui, le temps est clair et froid, avec des températures inférieures à -10°C, mais le soleil qui entre par la fenêtre est le bienvenu. Nous savons qu’un ciel clair signifie que nous sommes actuellement en présence d’un système météorologique de haute pression et que les nuits seront encore plus froides, car il n’y a pas de couverture nuageuse pour retenir le peu de chaleur générée pendant la journée. Mais les nuits claires sont idéales pour l’observation des étoiles et des aurores boréales. En hiver, devenez un... Lire la suite >

Hommage à Papy

Chère famille, chers amis, mesdames et messieurs, Pour commencer, nous voulons vous dire que nous ne vous présenterons pas aujourd’hui la biographie de Larry.  Pas seulement parce que nous ne faisons partie de sa vie que depuis quelques années, mais plutôt parce que c’était un homme assez transparent et généreux pour que vous vous souveniez déjà TOUS de l’homme agréable et travaillant qu’il était.  Nous, ses petits-enfants, avons eu le grand privilège de pouvoir le connaître autrement. Chacun à notre manière.  Aujourd’hui, nous tenons à vous partager tout l’amour et l’admiration que nous avons pour lui. Papy, tu étais intéressant. On te trouvait très chanceux d’avoir pu explorer le monde comme tu l’as fait… Tu nous racontais tes histoires de vie et de voyage avec beaucoup de passion. D’une certaine manière, nous avons voyagé avec toi.  On aurait aimé avoir la chance de voyager avec toi pour vrai… J’ai toutefois maintenant une grande liste d’endroits merveilleux à visiter partout autour... Lire la suite >

Je suis une éternelle sceptique positive

Ma phrase préférée: on ne sait jamais! J’aime croire.  Croire à quoi? Aux licornes, au Père Noël, à l’amour! J’aime donner le bénéfice du doute et croire que quelque chose est possible.  Peu de scientifiques sont aussi ouverts: pour beaucoup, on y croit quand on a des preuves solides, un p-value < 0.05, et des pairs qui ont validé l’information tous les 10 ans. (Si vous ne savez pas ce qu’est un p-value, considérez-vous chanceux!) C’est du moins ce que j’ai constaté de mes professeurs-chercheurs durant mes études… Et je dois avouer que mon conjoint, docteur en biologie, est le terre à terre du couple: si on n’a pas de preuve, on n’a aucune raison d’y croire. Ça fait des conversations très intéressantes deux biologistes qui spéculent sur le fait que X ou Y soit possible ou non.  Pour mon article du jour, je vous emmène dans mon monde du «et si ça se pouvait?». J’ai envie de partager avec... Lire la suite >

2023: L’année de l’orchidée

Caractérisées par leurs fleurs à symétrie bilatérale et orientées vers le haut, les orchidées sont des espèces magnifiques et mystérieuses. Aperçu et historique Les Orchidaceae, la famille des orchidées, sont un groupe diversifié de plantes à fleurs appartenant à la classe des Liliopsida. Présentes sur tous les continents sauf l’Antarctique, les orchidées sont l’une des plus grandes familles de plantes à fleurs. Avec plus de 28 000 espèces, il y a plus d’orchidées sur la planète que de mammifères et d’oiseaux ! D’après les recherches sur les fossiles, les orchidées existent depuis environ 100 millions d’années. Il y a plusieurs siècles, ces beautés florissantes étaient considérées comme des objets rares et luxueux. Cependant, au XIXe siècle, des techniques de culture avancées ont permis aux jardiniers amateurs du monde entier d’avoir accès à différents types d’orchidées. Différents types La grande famille des orchidées comprend des plantes couramment cultivées comme le Phalaenopsis ou le Cattleya, ainsi que le plant de vanille, l’une... Lire la suite >

Comment controller la « floraphobie »

Il y a deux classes de personnes: celles qui acceptent avec bonne grâce de recevoir une plante en cadeau à Noël et qui y trouvent même un défi intéressant à relever… et celles qui paniquent quand on leur apporte une plante-cadeau. En déballant un poinsettia, un houx ou un cerisier de Jérusalem, les premières sont contentes: elles voient dans la petite plante si colorée un élément décoratif de plus pour compléter l’ambiance des Fêtes. Les secondes cependant commencent déjà à paniquer quand elles se rendent compte que la plante n’est pas en plastique. « Non! Vous n’allez pas la laisser ici, quand même! Je vais sûrement la faire crever!» Mais oui, on va vous la laisser et non, elle ne crèvera pas, du moins pas tout de suite. Pour ces dernières. Il leur faudra tout simplement apprendre à contrôler leur floraphobie. Définissons la maladie Floraphobie (néologisme québécois, 2003) : sentiment de panique et de découragement qui suit la réception d’une plante... Lire la suite >

Le plus beau cadeau qu’on puisse faire est de cultiver notre jardin!

Même si j’ai abandonné la tradition d’offrir des cadeaux il y a plusieurs années, je garde tout de même de très bons souvenirs des Noëls de mon enfance: le sapin trônant dans un coin, débordant de présents; la cérémonie de la pose de l’étoile; les chansons du temps des fêtes entonnées en famille; l’assiette de biscuits et le verre de lait pour le Père Noël ; le chat observant tout ça et attendant qu’on soit parti pour manger les glaçons scintillants qu’on retrouvait plus tard dans la litière. Le matin du 25 décembre, je me réveillais avant mes parents et j’attendais au pied du sapin de pouvoir développer mes cadeaux. À leur réveil, il ne fallait que quelques instants pour tout déballer. Je passais le restant de la journée en pyjamas à m’amuser avec mes nouveaux jouets. La vérité sur le Père Noël Avec l’âge, j’ai appris que mes cadeaux ne venaient pas du Père Noël, une énorme déception. J’étais désormais... Lire la suite >

Le top 10 des plantes riches en nectar

Par Julie Boudreau On peut dire que ces temps-ci, les mots «tendance» de l’année sont « biodiversité » et «plantes mellifères»! Ils sont sur toutes les lèvres, dans tous les articles qui parlent d’environnement et oui, moi aussi… je l’avoue, je suis une sauveuse d’abeilles, par ricochet! Cela n’a rien de bien surprenant, car les facteurs faisant obstacle à la bonne santé des populations d’insectes pollinisateurs sont nombreux. Perte d’habitats, pressions urbaines, pollution, pesticides, parasites… Il est bien normal d’avoir envie de faire sa part afin de contrecarrer tous ces effets néfastes. Une des solutions proposées pour contribuer à la bonne santé des populations d’insectes pollinisateurs est de planter des végétaux qui les attirent. Les plantes riches en nectar font partie du lot. Pollen, miel ou nectar? Jouons un peu avec les mots. On entend souvent parler de plantes mellifères, d’insectes pollinisateurs et de plantes nectarifères. Même si on tourne à peu près autour de la même fleur, il y a de... Lire la suite >

Un conte d’hiver

Je parierais que vous avez au moins un poinsettia chez vous en cette période des fêtes. Si ce n’est pas le cas, peut-être qu’en apprenant un peu plus sur cet intéressant arbuste originaire du Mexique et sur la façon dont il est devenu LA plante de Noël, vous serez tenté d’en ramener un (ou plusieurs !) chez vous. La légende L’histoire raconte qu’une pauvre jeune paysanne mexicaine était gênée de ne pas avoir de cadeau à apporter à l’église à Noël. Un étranger (un ange peut-être?) lui a dit de ramasser les mauvaises herbes le long de la route et de les apporter à l’église, en précisant que tout cadeau venant du cœur serait apprécié. Lorsqu’elle les plaça près de la crèche, les mauvaises herbes se transformèrent en de magnifiques fleurs rouges. Ce miracle a permis à la plante d’être connue sous le nom de Flor de Nocha Buena, la fleur de la nuit sainte. Mais qu’en est-il de la... Lire la suite >

Contes, légendes et plantes des Fêtes

On ne peut pas avoir un Noël sans plantes. Elles font tellement partie des traditions qu’on ne peut pas s’en sortir. Jetons un coup d’œil sur l’histoire des plantes de Noël et les légendes qui les entourent. Le sapin Le sapin de Noël est une vieille tradition germanique datant en fait de bien avant l’époque du Christ. Selon les croyances dos tribus nordiques, l’hiver, avec ses jours qui raccourcissent et les arbres qui perdent leurs feuilles, représentait la mort du monde, mais avec les bons rites et les sacrifices, il était possible de renverser la vapeur et de le faire renaître. Ils fêtaient donc le Yul, soit la Fête du renouveau, dès que les journées commençaient à s’allonger, c’est-à-dire vers Noël. Le sapin était au centre de leurs festivités: comme il conservait ses aiguilles même en cette période de «mort», il représentait l’immortalité. Ainsi ils décorèrent les sapins de rubans et de chandelles pour cette fête. Avec le temps, la... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!