Plantes d'intérieur

Hivernage des plantes d’intérieur

J’aime bien mettre ma collection de plantes d’intérieur à l’extérieur pour l’été, en veillant à ce que la dernière gelée soit passée et qu’elles ne prennent PAS de coups de soleil. À cette période de l’année, les plantes d’intérieurs ont une nouvelle croissance et il est facile de les arroser et de les fertiliser sans se soucier des déversements.

Rentrez-les au début de l’automne

Après de belles vacances en plein air, et à l’approche de l’automne, il est temps de commencer à rentrer les plantes d’intérieur dans la serre ou le garage, avant les gelées annoncées. Et bien que le printemps soit le moment habituel pour rempoter les plantes, après un été de croissance, vous pouvez vous préparer à rempoter certaines de vos plantes dans des récipients plus grands ou nouveaux avant de les rentrer à l’intérieur.

Si les racines de vos plantes sont à l’étroit dans leur pot, retirez-les du contenant et taillez environ 1/3 de la croissance supérieure et des racines. Vous pouvez conserver des boutures pour la multiplication. Ici, je pense surtout aux géraniums (Pelargonium) et aux fuchsias, mes favoris locaux. Ces plantes sont hivernées dans les pépinières locales, dans des paniers suspendus ou des conteneurs.

Coleus
Votre coléus n’est plus un Coleus blumei, mais un Coleus scutellarioidea. Photo : Premierseedsdirect.com

Je suis un peu accro au Coleus, alors je prends toujours des boutures pour les enraciner dans l’eau et les planter dans le sol. Au fait, le Coleus a subi plusieurs changements de nom dans le passé, mais il est maintenant redevenu un coléus: Coleus scutellarioides. (Voir la rubrique du jardinier paresseux intitulée «Pourquoi les noms botaniques changent-ils?».

Si vous devez rempoter

Vous pourrez probablement trouver des pots et de la terre en solde à la fin de la saison. N’oubliez pas les plateaux en plastique pour récupérer l’eau après l’arrosage. Si votre nouveau pot n’a pas de trous, placez simplement l’ancien pot à l’intérieur du nouveau. N’arrosez pas trop !

Oeufs de limaces
Vérifiez la présence d’œufs de limaces dans le terreau. Ils peuvent ressembler à du tapioca. Photo: Apurviperssnider1, depositphotos

Commencez par nettoyer avec un jet d’eau chaque plante d’intérieur. Inspectez chaque pot individuellement avant de les rentrer. Vérifiez l’absence de vers, de limaces et d’autres bestioles dans le trou de drainage inférieur. Vous pouvez sortir doucement la plante entière du pot pour chercher des œufs de limaces (ils ressemblent à du tapioca), des vers, des pucerons, etc. Et vérifiez si la plante est à l’étroit dans son pot. Si c’est le cas, passez à un pot de grandeur supérieure.

Ajoutez ensuite du terreau frais (pas de terre de jardin qui peut contenir des insectes et des maladies) et replantez. Arrosez généreusement avant de les rentrer à l’intérieur.

Avant d’introduire quoi que ce soit à l’intérieur, n’oubliez pas de vérifier qu’il n’y a pas de petits passagers. Vous recherchez essentiellement deux types d’insectes nuisibles: ceux qui vivent dans les feuilles et ceux qui vivent dans le sol. Si vous disposez d’une serre ou d’un garage non chauffé, vous pouvez stocker vos plantes à l’abri du froid jusqu’à ce que vous ayez le temps d’organiser les choses. À l’intérieur, donnez le meilleur éclairage possible et arrosez chaque semaine. Ne fertilisez pas avant le retour de jours plus longs, au printemps. Ensuite, fertilisez chaque semaine, faiblement.

5 comments on “Hivernage des plantes d’intérieur

  1. merci pour ces informations simples et claires Patrick !

  2. Merci Patrick

  3. Bon matin!
    N’est-il pas préférable de s’assurer qu’il n’y a aucun insecte avant de les rentrer… même en serre ?!
    Chaque été, mes oxalides sont sur la terrasse, chaque automne j’arrose le feuillage au savon noir (rincées qq jours après) avant de les rentrer.
    Un peu de l’été durant l’hiver !!

  4. Ping : Hivernage des plantes d’intérieur — Jardinier paresseux – Taocalypse -repro-

  5. Marlaine Guérin

    Merci pour ces informations
    Moi j’ai dû ressortir mon hibiscus.
    Les FAMEUSES minuscules mouches sont entrées et je n’arrive pas à m’en défaire…
    Avez-vous une solution pour moi, svp!
    Merci à l’avance !

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :