Mythes horticoles Orchidées

5 mythes concernant les orchidées

Larry Hodgson a publié des milliers d’articles et 65 livres au fil de sa carrière, autant en français qu’en anglais. Son fils, Mathieu, s’est donné pour mission de rendre les écrits de son père disponibles au public. Cet article est tiré de son livre De plus belles plantes grâce à l’éclairage artificiel, jamais publié.


Depuis que la mode de la culture des orchidées est apparue au siècle dernier, des renseignements erronés à leur sujet se sont tellement propagés que la plupart des non-initiés y croient fermement. En voici quelques-uns.

Orchidée près d'un thermomètre.
Les orchidées s’adaptent bien aux températures de nos maisons.

1. L’orchidée demande une température chaude à l’année.

La plupart des orchidées préfèrent, au contraire, des températures fraîches. Même les orchidées «de température chaude» tolèrent difficilement des températures supérieures à 27°C et acceptent des températures fraîches à l’occasion. La majorité des orchidées cultivées s’accommodent facilement des températures qui existent dans nos résidences.

Orchidées sans fleurs
Les orchidées peuvent, selon l’espèce, fleurir plusieurs fois par année… dans les bonnes conditions. Photo: Maja Dumat, flickr.com.

2. L’orchidée ne fleurit qu’aux trois ou cinq ans

En fait, la vaste majorité des espèces fleurissent annuellement, tandis que plusieurs hybrides ont deux , ou même trois floraisons par année. Dans certains cas, on peut obtenir des floraisons totalisant 10 mois par année d’une seule plante. Ce mythe vient du fait que l’orchidée prend de trois à sept ans ou plus avant de fleurir pour la première fois à partir de semis, mais, comme nous les cultivons surtout de divisions, ou nous achetons des plantes déjà près de la floraison, ceci ne devrait pas nous influencer. Aussi, les orchidées peuvent prendre jusqu’à un an à s’habituer à des conditions nouvelles, ce qui peut compromettre la floraison suivante chez les plantes achetées en fleurs ou en bourgeons. Enfin, les amateurs ont trop souvent donné de mauvais soins aux orchidées, dont une luminosité ou une humidité trop faible, ce qui n’encourage pas la floraison et peut facilement la retarder.

Hygromètre à côté d'un chat
Une humidité de 50% est généralement suffisante et une de 60 ou 70% est idéale pour les orchidées… et les chats. Photo: pexels.com.

3. L’orchidée a besoin d’une humidité de 100% pour fleurir

Les orchidées exigent une humidité élevée, c’est vrai, mais non pas plus que la plupart des autres plantes d’intérieur. Une humidité de 50% est généralement suffisante et une de 60 ou 70% est idéale.

Les deux sont facilement tolérables par les êtres humains. Une humidité extrêmement forte, comme 100%, est nettement trop pour les orchidées. Essayer d’obtenir, à tout le moins, une humidité de 50% pour vous assurer un succès.

Serre pleine d'orchidées en fleur
Les orchidées n’ont pas besoin d’être cultivées en serre pour fleurir, pourvu qu’elles reçoivent l’éclairage dont elles ont besoin. Photo: publicdomainpictures.net

4. Les orchidées ne fleurissent qu’en serre.

Certaines orchidées sont effectivement difficiles à entretenir en dehors d’une serre, mais il y a des milliers de variétés qui conviennent parfaitement aux environnements intérieurs. L’avènement de l’éclairage artificiel a beaucoup fait pour faciliter leur culture en dehors de la serre, car la plupart souffrent nettement de la diminution dans la durée et l’intensité lumineuses qui arrive durant nos hivers. Beaucoup d’amateurs se spécialisant dans la culture des orchidées ont ces centaines d’espèces chez eux, sans avoir recours à une serre. Même que plusieurs producteurs d’orchidées professionnels se servent uniquement de l’éclairage artificiel pour leur culture.

Orchidée rare
L’orchidée Paphiopedilum rothschildianum peut valoir jusqu’à 6000$ pour un plant en raison de sa rareté et du temps qu’elle met à fleurir (jusqu’à 15 ans).Photo: Naoki Takebayashi, Wikimedia Commons.

5. Les orchidées sont dispendieuses

Si certaines orchidées coûtent aussi cher, c’est l’exception plutôt que la règle. Les orchidées sont effectivement plus chères que beaucoup d’autres plantes, car leur culture et surtout leur lenteur à se multiplier les rendent plus rares, mais, pour une somme assez modique (environ 30,00 $), on n’a aucune difficulté à obtenir une plante en bourgeons ou en fleurs qui vous donnera une grande satisfaction pendant des années à venir. Si vous êtes plus patient, on peut acheter des flacons de semis qui peuvent revenir à moins de 0,25$ chaque ou à plus de 5,00$ l’unité. Il est à noter que la culture des orchidées à partir de graines est hors de la portée de la plupart des non-spécialistes, et ceci, pour des raisons techniques.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de 65 livres de jardinage, conférencier et vulgarisateur hors pair, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, nous a quitté en octobre 2022. Reconnu pour sa grande générosité, sa rigueur et son sens de l'humour, il a touché plusieurs générations de jardiniers amateurs et professionnels pendant 40 ans de carrière. Grâce à son fils, Mathieu Hodgson, et une équipe de collaborateurs, le blogue jardinierparesseux.com continuera sa mission de démystifier le jardinage et le rendre plus accessible à tous. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2800 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

22 comments on “5 mythes concernant les orchidées

  1. Merci de continuer ces chroniques passionnantes.

  2. Merci et pourquoi ne pas publier « De plus belles plantes grâce à l’éclairage artificiel » ne fût-ce qu’en format pdf ?
    C’est un sujet vraiment intéressant !

    • Mathieu Hodgson

      Le livre a été écrit dans les années fin 80/début 90. J’ai effectivement comme projet de la numériser et peut-être même le mettre à jour puisque les technologies d’éclairage ont changé depuis le temps.

  3. Jessica Carreiro

    Bonjour!
    Je suis d’accord avec PhilD, pourquoi ne pas publier « De plus belles plantes grâce à l’éclairage artificiel » ne fût-ce qu’en format pdf ?
    Depuis que j’ai su qu »il existe ce livre qui n’a jamais été publié je suis curieuse d’en connaître le contenu. Connaissant la capacité de vulgarisation de votre père et l’intérêt grandissant des amateurs et cultivateurs de toutes sortes, ce livre serait sûrement très apprécié.
    Merci pour votre beau travail.

  4. Isabelle Daigneault

    Je vote aussi pour la publication du livre jamais encore publié des plantes d’intérieur avec éclairage artificiel. Merci !

  5. En vous offrant mes sincères condoléances, je vous encourage à mettre à jour la biographie de notre cher Larry en fin de page. Bonne continuité Mathieu.

  6. Aline Major

    Mes sincères condoléances !
    Merci beaucoup pour avoir pris la relève de votre père, ainsi son merveilleux travail, pour nous les amateurs de cultures, ne va pas tomber dans l’oubli. Je suis de tout coeur avec vous.
    Bonne continuité !

  7. Louise Desmarais

    Bien d’accord!

  8. JULIEN C.

    à quand le t-shirt « pissenlit » ? 😀

  9. Grondin Sylvie

    Vraiment triste (le décès) de ce Grand vulgarisateur sur l’entretien des plantes et arbres etc…
    Acceptez mes très synceres condoléances!!!
    Je tiens à vous dire un Énorme Merci de poursuivre ce mandat!!!
    Après beaucoup d’essais pour avoir une orchidée chez moi je n’y suis jamais arrivée votre merveilleux article m’encourage Merci et bonne continuité ?

  10. Grondin Sylvie

    Vraiment triste (le décès) de ce Grand vulgarisateur sur l’entretien des plantes et arbres etc…
    Acceptez mes très synceres condoléances!!!
    Je tiens à vous dire un Énorme Merci de poursuivre ce mandat!!!
    Après beaucoup d’essais pour avoir une orchidée chez moi je n’y suis jamais arrivée votre merveilleux article m’encourage Merci et bonne continuité ?

  11. Johanne Cantin

    quel est l’engrais naturel pour faire fleurir l’orchidée

  12. quel est l’engrais naturel pour faire fleurir l’orchidée

  13. Diane Hébert

    J’aimerais bien qu’il soit publier ce livre:De plus belles plantes grâce à l’éclairage artificiel. Je connais beaucoup de gens qui collectionnent des plantes d’intérieur. Il y a beaucoup de groupes de collectionneurs de plantes sur facebook

  14. Valukhova

    Merci, merci Mathieu de prendre le relais de votre cher papa, Larry. J’adorais faire des commentaires et il répondait toujours. Ma peine et mes sincères condoléances, ainsi que mon amitié. Bonne continuation (au Québec vous dites continuité, mais c’est pareil !)
    Michèle

  15. Josette Lacoursière

    Pour la culture à long terme des orchidées, il existe depuis peu des vases troués en céramique permettant une meilleure aération des racines qui font des merveilles chez moi. Il y a même une de mes orchidées qui a produit deux tiges simultanément, une avec des fleurs et l’autre avec deux bébés orchidées, phénomène jamais vu de ma part.

  16. Jocelyne Lachapelle

    Je vous offre mes plus sincères condoléances pour votre papa. Je le suivais via les livres depuis plus de 30 ans. Merci de poursuivre sa passion.

  17. C’est avec la gorge nouée que j’apprend que déja il n’est plus. Je n’avais pas encore réussi à me faire à l’idée qu’il partirait bientôt, Je vous offre mes plus sincères condoléances à vous, votre famille et tous ses proches. Je vous remercie de prendre soin de son héritage et de continuer de vous occuper du blogue et de tout ce qu’il a écrit afin que tout ces écrits demeurent et se transmettent à jamais. Je n’ai pas encore la collection complète de ses livres mais j’en ai plusieurs. Espérant pouvoir continuer de faire l’achat des livres manquants et qu’ils seront toujours réimprimés. Merci de garder sa mémoire vivante et je vais continuer de jardinier comme lui…paresseusement.

  18. Désolé, problème pour entrer mon commentaire. Mon nom est: Karen

  19. Super ! Merci d’avance.
    J’ai déjà fait quelques essais en la matière, pas spécialement concluants. J’aimerais corriger le tir.

  20. Merci beaucoup!

  21. Mes plus sincères condoléances à toi Mathieu et à ta famille! M. Hogson était un homme généreux de ses conseils. Un homme remarquable pour son érudition dans le domaine de l’horticulture et sa façon de rendre accessible à tous les techniques de cultures. Grâce à lui des milliers de jardins ont été créés par des jardiniers enthousiastes….et…paresseux!!!!! Merci Mathieu d’assurer la continuité !

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :