Animaux bénéfiques

Trop de pattes, trop d’yeux, qui a peur des araignées?

Aujourd’hui, je braverai ma propre phobie avec vous… c’est Halloween après tout! Alors oui, je m’en confesse: moi, Audrey, biologiste, j’ai la phobie des araignées.

Un cordonnier mal chaussé? Je ne vous le fais pas dire!

Harry Potter imite la mâchoire d'une araignée
J’ai dû avoir la même expression que Harry à l’enterrement d’Aragog durant toute la rédaction de cet article…

Pourquoi a-t-on peur des araignées ?

Tout comme la phobie des serpents, celle-ci serait inscrite dans nos gènes. Je vous ai déjà parlé de l’avantage évolutif de cette peur dans l’article Ça rampe, ça siffle, qui a peur des serpents?, alors je vais plutôt vous parler ici de la méthode utilisée pour découvrir que cette peur serait innée.

Des scientifiques ont mesuré l’activité cérébrale de bébés en leur montrant différentes images. Lorsque l’image représente une araignée, les capteurs détectent une augmentation de l’activité dans le cerveau de ces nourrissons (qui sont trop jeunes pour avoir vécu un traumatisme ou avoir appris à craindre certains animaux).

Pour une méthode moins scientifique (mais tout aussi convaincante), vous pouvez toujours venir sur ma rue quand je jardine… vous m’entendrez sans doute crier. Vous me verrez peut-être même rouler dans l’herbe pour m’éloigner du terrible monstre, des sueurs froides sur le front!

Ron Weisley de Harry Potter en état de panique à l'approche d'une araignée géante.
Qui d’autre a vécu un traumatisme d’enfance au cinéma en regardant Harry Potter et la chambre des secrets ? Tsé, quand ils rendent visite à Aragog, l’araignée géante…????

5 choses impossibles, sauf à Hollywood

1. Les petites bestioles ne mangent pas les grosses.

Combien de fois ma mère m’a-t-elle répété ça? D’abord, maman, sache que c’est faux: plusieurs araignées mangent des insectes plus gros qu’elles-mêmes! Mais, je te l’accorde, elles ne me mangeront pas…

Pour se nourrir, les araignées mordent leur proie et leur injectent un venin. Celui-ci va liquéfier l’intérieur de l’insecte. Madame Huit Pattes n’a qu’à revenir un peu plus tard pour boire ce délicieux smoothie de mouche à même la carcasse. Oui, vous avez le droit de le dire: ark.

Une araignée mange une abeille
Toutes les araignées ont du venin: elles ne pourraient pas se nourrir sans. Toutefois, très peu peuvent percer la peau humaine, et encore moins ont un venin vraiment dangereux pour nous. Notons tout de même qu’une morsure d’araignée peut être plus ou moins grave selon les personnes (comme les réactions aux piqûres de guêpes).

2. Huit pattes, huit yeux.

Eh non! Huit pattes, oui (et c’est deux de trop à mon avis), mais pas toujours huit yeux. En fait, ça dépend de la sorte d’araignée. Certaines en ont plus, d’autres en ont moins, voire même pas du tout! Ce qui est intéressant, c’est que leurs yeux n’ont pas tous le même rôle. Certains servent à voir de jour, et d’autres permettent de voir la nuit. D’ailleurs, ils ne sont pas tous sur le devant de la tête, certains peuvent être sur les côtés ou même sur le dessus.

Vue de proche du visage d'une araignée
Quand vous la repérez, elle vous observe sans doute depuis un bon bout déjà…brrr! Photo: ROverhate, pixabay.com.

3. Photoshop

Je vois parfois passer des images sur les réseaux sociaux d’araignées grosses comme une maison. On remercie Photoshop pour la blague, et on continue notre journée en essayant d’oublier cette horreur.

Mygale Goliath à côté d'une main humaine de taille similaire
Mygale Goliath (Theraphosa blondi). Les plus grosses araignées au monde font un maximum de 30 centimètres (pattes comprises). Ça m’écœure juste de l’écrire. Photo: sebsantpag, iNaturalist.com.

4. Les araignées ne sont pas des insectes.

Fourmi sur une feuille
Insecte: 6 pattes, 2 antennes, corps divisé en trois parties, possibilité d’être joli. Photo: Alexas_Fotos, pixabay.com.
Araignée
Araignée: 8 pattes, pas d’antenne, corps divisé en deux parties, toujours laides (quoi? Moi? Biaisée? Pfff même pas vrai!)

La confusion provient du fait que les deux groupes sont des arthropodes. Ceux-ci sont reconnaissables à leur exosquelette de chitine.

Hein?

La chitine (prononcé kitine) est un matériau plus ou moins dur qui ressemble un peu à vos ongles. Elle remplace la peau des arthropodes et leur permet de garder leur forme puisque l’intérieur est mou et sans os. La chitine fait donc office de squelette, mais à l’extérieur du corps: exosquelette. Les crustacés sont également des arthropodes, c’est l’exosquelette que vous retirez avant de les manger.

Tableau résumant les différents types d'arthropodes: araignées, millepattes, crustacées et insectes.
Voici un aperçu des différents groupes d’arthropodes.

5. Toile d’araignée

Nous avons tous déjà vécu la terrible expérience de passer dans une toile d’araignée. Et, vous serez d’accord avec moi, ce fil délicat a beau s’appeler de la soie, c’est tout sauf agréable d’en sentir la caresse sur notre visage. Hollywood aime bien capturer des humains dans des toiles d’araignées géantes.

Frodo du seigneur des anneaux dans une toile d'araignée
Cette scène du seigneur des anneaux hante mes cauchemars

En fait, ici, Hollywood n’a pas tort… Si une araignée aussi grosse existait, ses toiles pourraient nous capturer. Bienvenue dans mes cauchemars tout le monde!

En fait, la soie d’araignée est le matériau biologique (produit par un être vivant) le plus résistant. Difficile à imaginer, non? C’est si fragile et délicat quand on en voit… Et pourtant, une toile d’araignée a la capacité d’arrêter une grosse libellule en vol, sans se rompre. Avec suffisamment de fils, ou avec une araignée assez grosse, un avion pourrait être arrêté en plein vol!

Libellule dans une toile d'araignée
Les libellules sont des prédateurs connus pour être très rapides et assez gros. Photo: sandid, pixabay.com

D’ailleurs, des études sont menées sur ce matériau exceptionnel. La difficulté réside dans la récolte de celui-ci: on ne peut récolter la soie déjà en toile ni en sortir une grande quantité directement de l’araignée. Ce n’est pas comme la soie traditionnelle, récoltée d’un cocon de chenille qui est déroulé précautionneusement.

Toutefois, la forme de la toile aussi a été étudiée et a même inspiré des architectes dans la construction de bâtisses plus résistantes aux tremblements de terre.

Utilité au jardin

Comme beaucoup d’autres animaux, les araignées sont des prédateurs. Bien que nous en ayons plusieurs, ils sont tous utiles, car chacun se spécialise dans des proies différentes.

Serpents, oiseaux, grenouilles, araignées, centipèdes, chauves-souris ou libellules ne se nourrissent pas tous des mêmes proies. C’est la raison pour laquelle il faut avoir des araignées au jardin (à mon grand désespoir).

Araignée paon qui paraît danser
Certains vous diront que l’araignée paon (Maratus volans) est mignonne. Non. Juste non.

Heureusement pour nous, très peu d’araignées dans le monde peuvent nous faire du mal. Certaines poilues ont ce qu’on appelle des poils urticants qui démangent quelques heures à quelques jours s’ils sont en contact avec la peau (surtout chez les mygales). D’autres peuvent nous mordre et font l’effet d’une piqûre d’insecte, et d’autres encore ont un venin puissant qui est dangereux et nécessite un voyage à l’hôpital pour recevoir un antivenin. Ces dernières sont heureusement très peu nombreuses dans le monde!

Au Québec, nous n’avons ni mygales ni araignées dangereuses pour notre vie. Renseignez-vous sur les araignées de votre région pour en savoir plus et portez des gants en jardinant. Si vous en voyez une, faites comme moi: lancez-lui une pelletée de terre, roulez dans l’herbe jusqu’à l’autre côté du jardin et attendez qu’elle disparaisse. Criez aussi. Ça ne lui fait pas peur, mais ça fait du bien… et ça fait rire les voisins!

Illustration d'une araignée qui envoi la main

À propos Audrey Martel

Audrey Martel est une biologiste diplômée de l'Université de Montréal. Après plus de dix ans dans le domaine de l’animation scientifique, notamment pour Parc Canada et le zoo de Granby, elle a rejoint Conservation de la nature Canada afin de relever de nouveaux défis en rédaction scientifique. En 2022, elle a décidé de se lancer à temps plein dans la rédaction scientifique en tant que pigiste. Elle se passionne pour les plantes et champignons comestibles, le comportement animal, les liens entre les espèces dans les écosystèmes, et la sensibilisation à la protection de la nature.

40 comments on “Trop de pattes, trop d’yeux, qui a peur des araignées?

  1. Article très intéressant mais je me serais vraiment passée des photos.

  2. J’ai la même phobie depuis mon enfance alors j’ai zappé toutes les photos qui suffisent à me mettre très mal à l’aise. Petite, quand ma mère rentrait du travail et qu’elle constatait que la table n’était pas mise et le repas pas prêt elle savait que j’étais bloquée devant une de ces sales bestioles et remarque quasi identique mais les petites bêtes ne mangent pas les grosses. Adolescente, sur un boulevard très fréquenté, je suis sortie de ma voiture, répondant aux coups de klaxons OK je repars dès que vous m’aurez enlevé l’araignée qui est dans ma voiture. Jeune femme j’ai passé une nuit complète dehors avec mon chien car il y en avait une trop grosse dans mon appartement. 69 ans maintenant et toujours pas guérie, pas plus tard qu’hier taillant des haies, une était sur la manche de mon pull et j’ai hurlé en bondissant et tournant dans tous les sens pour être sûre qu’elle n’était plus sur moi. Je me suis quand même améliorée car maintenant je parviens à les aspirer et ensuite je bouche le trou de l’aspirateur au cas où le clapet antiretour me jouerait un vilain tour. Alors bienvenue au club!

  3. Sa apprend beaucoup de choses sur les petites araignée, moi c’est les souris ,?

  4. Sa apprend beaucoup de choses sur les petites araignée, moi c’est les souris ,?

  5. J’aime beaucoup la façon dont vous expliquez l’utilité des différents animaux, crapaud, grenouille, cchauve-souris, araignée. Je garde vos articles pour mes petites-filles. Très instructif et amusant à lire.
    Merci.

  6. Un des plus jolis arthropodes pourtant. La peur des araignées, ça se soigne (hihihi !). Je me suis beaucoup améliorée sur ce plan en faisant appel à ma rationalité… Je n’écrasais déjà pas les insectes ni à la maison, ni au jardin (tradition familiale du laisser-vivre), je me contente de les ramasser le plus délicatement possible et de les reconduire dehors. Parfois, même, quand il s’agit d’araignées de maison, je les laisse dans leur coin (au sous-sol, au grenier), je n’y vis pas, chacun son habitat. On s’y attache même (si si !). Elle nous débarrassent des mouches, des mites.
    Quand on jardine, forcément, on en croise beaucoup, de toute sorte. Il vaut mieux s’y habituer. Elles ne sont pas plus repoussantes que les forficules, les lombrics ou les frelons. Mais c’est vrai que les gros spécimens déclenchent chez nous des réflexes de fuite, surtout quand ils sont très véloces…

    • Je fais pareil chez moi, je mets les petites bestioles dehors et laisse souvent de petites araignées où elles sont. Si utiles ces p’tites bêtes.

  7. J’avais sûrement la même face en lisant cet article que vous en l’écrivant.

  8. J’ai adoré l’article, tu sais rendre le sujet très rigolo tout en restant très instructif!
    J’ai vaincu ma phobie des araignées afin de ne pas la transmettre à mes enfants, mais il est vrai que leurs premières réactions, malgré mes efforts sont négatives envers ces pauvres bestioles qui n’ont que le malheur d’avoir une allure repoussante ??????

  9. De mon côté, j’ai appris à affectionner particulièrement les abeilles, les guêpes et les bourdons. Je m’amuse à les faire grimper sur ma main et à les caresser avec un doigt de l’autre main. Parfois même lorsqu’ils sont en train de butiner une fleur, ce qui donne souvent des réactions cocasses chez certains témoins de la scène ?
    J’ai transmis çà à ma fille lorsqu’elle était petite. Assez flippant pour ses amis et amies ???

  10. Article très intéressant, du moment que la photo n’est pas sur mon écran quand je lis…? Bonne journée !

  11. Ah … moi les photos j’ai aimé.. tout autant que l’article

  12. Excellent article que j’ai lu avec quelques frissons dans le dos et en zappant rapidement les photos.
    Bonne journée d’Halloween!

  13. Juliette au balcon

    Bravo pour ce billet qui malgré un ton humoristique certain a réussi à me faire frissonner d’horreur! Bon, je vous pardonne mais seulement parce que c’est l’Halloween!

    Moi aussi, j’ai les araignées en horreur! La plupart du temps, j’essaie de les capturer pour les jeter dehors même par moins 20. Avant, je leur explique gentiment qu’elles sont chez moi et que leur place c’est dans la nature, c’est-a-dire DEHORS! Malgré tout l’effroi qu’elles m’inspirent, je n’arrive pas à les écrabouiller parce qu’après il faut nettoyer l’intérieur de l’exosquelette répandu sur le mur.

  14. Bonjour, merci pour cet article. J’ai un fils qui est prêt à se battre ou à se décomposer a la vue d’une araignée et un autre qui prend le temps de les observer et d’éviter de les déranger. Chaque humain est différent. En passant ce n’est pas seulement à Hollywood qu’on voie des films avec des araignées dans ma réalité je voie mon plus jeune faire peur à son frère. Bravo…

  15. Louise Labrosse

    Merci, très intéressant. Depuis que j’ai lue que les araignées sont bénéfiques au jardin, je les laisse. Votre article m’iinstruit d’avantage. Moi, je trouve très belle l’araignée paon!

  16. Maryse Provençal

    Très bon article. Instructif en étant en plus rigolo. Ça m’a fait rire (peut-être par nervosité?). Je déteste les araignées. S’il y en a une dans ma maison et qu’il y a quelqu’un d’autre, c’est assuré que c’est SA job de m’en débarrasser. Autrement, je prends mon courage à deux main, et avec une immense nausée et la chair de poule, je la ramasse avec triple ou quadruple papier mouchoir et je la flush dans la toilette. Désolée Terre Mère pour le gaspillage d’eau mais c’est une situation de force majeure.

  17. Diane Lanteigne

    Ouin… merci pour cet article apparemment très intéressant… que j’ai seulement pu lire par fragments, sautant des sections entières trop près des photos. 🙂
    Moi aussi, j’ai la phobie des araignées et je pourrais vous raconter tout plein d’histoires de choses irrationnelles que j’ai faites quand l’une d’elles s’est approché trop près de mon visage par surprise. 😉 Mais je dois avouer que je me suis quand-même beaucoup améliorée pour ce qui est des araignées dans leur habitat naturel, soit dehors. Lorsque je jardine, il m’arrive des les côtoyer et je parviens maintenant à voir leur côté bénéfique, au-delà de leur apparence. Merci encore, Audrey, et bonne Halloween!! Wouah!!! 🙂

  18. Ma peur dépend de leur grosseur.Ma théorie est que mes 2 frères plus agés me faisaient peur avec leur mains grandes ouvertes lorsqu’encore au berceau …
    Toujours de bons gants au jardin.
    J’apprécie votre franchise , les scientifiques ont tendance à balayer du revers de la main nos frayeurs. Merci.

  19. J’ai mis longtemps à ne plus avoir peur des araignées. J’ai toujours ce réflexe de fuite en les voyant, sapré réflexe du cerveau reptilien, et je n’aime pas lorsqu’elle me prenne pour une autoroute, mais ma peur a laissé place à une certaine fascination pour leur diversité et leur ingéniosité. Parfois même pour leur beauté, comme celle de l’argiope, cette araignée jaune et noire qui adore nos jardins. J’admire sa toile avec ce genre de zipper dans le milieu pour la renforcir et lui permettre d’attraper des criquets qui sont de grands ravageurs de jardin. Je les laisse précieusement où elles sont 🙂

  20. Nathalie Audet

    Enfin! Je trouve quelqu’un qui a le même argument que moi: trop de pattes! Je me sens moins seule et l’article, malgré ma peur maladive des araignées, est vraiment très instructif. Présenté avec un brin d’humour, ça dédramatise la dite créature. Merci!

  21. Bonjour, avant aussi j’en avait peur mais depuis que je fais de la photo j’ai appris à les aimer, je les laisse à l’intérieur et dehors j’aime les observer de très près et faire des photos macros, elles sont très utiles aussi bien dehors que dans les maisons! Merci pour ce superbe article bonne journée

  22. Daniel Fantino

    Comme reneejo je trouve l´argiope très belle et menaçante à souhait avec son masque noir avec des « yeux » sur le dos. On la croirait sortie des cerveaux des studios Marvell.
    Les toiles sont désagréables parce qu´elles sont collantes. Vous pouvez parcourir des centaines de km sur l´autoroute avec une toile et son araignée accrochées après un miroir. Tout le bazar arrivera frais comme une rose à destination. Je me suis réveillé un matin avec un grand cercle rouge sur une cheville enflée avec 2 petits trous. Non ce n´était pas une tique. Je crois plus à une araignée que j´ai du déranger ou écraser dans mon sommeil. La marque de morsure et la rougeur et l´enflure ont durées des mois. Qu´était ce ?

    • Audrey Martel

      Difficile de dire ce que c’était, mais les morsures d’araignées laissent effectivement deux trous. Vous êtes peut-être particulièrement sensible à leur venin si ça a duré si longtemps !

  23. Michelle Hamelin

    Bonjour ! Un jour que je rentrais chez-moi, j’ai pu apercevoir une petite araignée, ventre rond et qui avançait sur le trottoir de l’entrée…. avec tout autour d’elle une quantité innombrable de petits bébés araignées – et à ma vue, à la vue d’un danger – un message a dû être lancé par la maman, car le temps d’un éclair, tous ces petits sont disparus sous son ventre. Je suis restée en retrait et j’ai vu cette maman continuer son chemin chargée de sa précieuse cargaison. Magnifique à voir !!!

  24. Le sujet m’a interpellée. Mon père qui pouvait affronter sans peur un loup ou un ours en forêt avait peur des araignées! Secret bien gardé. Quand ma mère me l’a appris après son décès, je n’en revenais pas, il paraissait si invincible. Heureusement, ce n’est pas héréditaire. A la maison, la femme de ménage est bien avertie de ne pas les aspirer mais, il y a une limite. Quand celle-ci est atteinte, je la glisse sur un papier et je la mets dehors.
    Par contre, la phobie de ma mère pour les couleuvres m’a bien été transmise ?

  25. Patricia Pulinckx

    Moi non plus, je n’aime pas les araignées et je ne sais pas pourquoi. Mais, avec les années j’ai réussi à les accepter comme un atout dans le jardin. Alors, quand je jardine, je le fais au printemps – il y a si peu d’araignées de grosse taille à ce moment-là et en automne lorsque je peux m’en débarasser sans trop de culpabilité. Le reste du temps, je tente de les ignorer et je les laisse tranquilles. Le seul endroit où je ne tolère aucune araignée: à l’intérieur.

  26. Merciiiiii pour cet article très drôle! Vous écrivez très bien. J’étais suspendue à votre texte hi!hi! Maudites araignées utiles hi!hi! Encore merci, je suis certaine que monsieur Larry Hodgson est heureux de ceci xxx

  27. MICHELLE HAMELIN @ Belle expérience !
    Les araignées ne m’impressionnent pas beaucoup, mais j’apprécie peu d’en déloger une dans une manche quand j’enfile ma vieille veste dans la cabane du jardin.
    Laissez les vivre !

  28. Une histoire d’araignée tel que raconté au Moyen Orient: Quand le prophète fuyait ses persécuteurs, il est allé se cacher dans une grotte, l’araignée s’est dépêchée de tisser une toile pour bloquer l’ouverture de la grotte, quand ceux qui le cherchaient arrivent à la grotte, ils ont cru que la grotte était déserte à cause de la toile épaisse à l’entré, ils ont quitté aussitôt. L’araignée a ainsi sauvé le prophète. L’araignée est donc aimante, sympathique et gracieuse.
    La culture façonne notre personnalité, nos croyances, nos peurs, notre attitude, notre vision et tout ce qu’il nous définit

  29. J’ai pas peur des araignées, je n’ai jamais eu peur, mais je dois dire que de les voir en photo, c’est pas rassurant! Par contre, tout le monde devrait avoir au moins une de ces « bibittes »à la maison, ça fait un vrai bon ménage des insectes nuisibles.

  30. Manon (de Lanaudière)

    Bonjour! Quel texte rafraîchissant, instructif et drôle!! Les araignées? Fascinantes créatures avec leurs toiles… un travail architectural de génie! Deux anecdotes où j’ai eu toute une peur : la première, dans l’auto, il y en avait une bien installée sur le dessus du volant (ça surprend!) et la deuxième, j’étais à regarder un film lorsqu’elle est descendue juste devant mon visage! Hé boy! ? Donc, les araignées, ce ne sont pas mes amies ni mes ennemies… chacune chez soi! Merci encore! C’était un sujet incontournable pour un 31 octobre! ?

  31. Claire Picotte

    Une araignée a déjà élu domicile dans mon miroir d’auto, environ un mois. La toile se brisait avec les trajets mais le lendemain matin elle était retissée. Araignée de compagnie…

  32. Sylvie St Onge

    J’ai jamais aimé ces araignées, et j’ai un donc je l’ai vois tout temps,. Même mon garçon ma dit un jour que je lui ai donné ce gène malheureusement, je ne pouvais pas dire que jamais cela. J’aurais été menteuse.
    Sylvie

  33. Christine Verroquet

    J’adore!
    Je crie moins, j’arrive maintenant à les voir en photos sans refermer vivement la page mais je ne les aime toujours pas mais alors pas du tout.
    On a beau se raisonner cela n’empêche pas les réactions allergiques y compris les démangeaisons quand je rentre en contact avec une de leurs toiles ce qui arrive bien fréquemment dans un jardin.
    Merci pour ce billet

  34. JULIEN C.

    Moi je les aime 🙂 je les trouve belles et intelligentes, je respecte ces monstres préhistoriques 🙂 les spécialistes pensent que les araignées de nos maisons nous suivent depuis le temps où on vivait dans les cavernes 🙂 je les laisse tranquilles au coin du plafond, elles mangent les moustiques, un vrai insecticide naturel, et si une se balade sur la table, je la coince avec un cul de bouteille, glisse un carton dessous et l’accompagne gentiment dehors en lui souhaitant longue vie 🙂

  35. Suzanne Denis

    Comique. Moi je dois avoir une allergie. Lorsqu’en j’en voit une ou que j’y pense, ça me pique partout…

  36. Marie-Christine Cathalo

    Les araignées sont mes copines, même si je ne souhaite pas qu’elles habitent chez moi. D’ailleurs il commence à faire froid, elles entrent dans ma maison dès les fenêtres ouvertes, je les capture avec un verre et un papier cartonné et les remets dans le jardin gentiment. Elles n’ont jamais été agressives ni mêmes très agitées lors de leur capture. Nous vivons en bonne entente, elles attrapent quantité de bestioles beaucoup moins sympathiques (mouches, moustiques tigre sales bêtes assoiffés de sang)

  37. Les araignées des maisons ont leur habitat : dans les intérieurs des maisons pardi ! Les mettre dehors ne leur vont pas du tout ;les tégénaires par exemple sont dans les greniers ,les caves ,les hangards pas dans les cultures ni sur la pelouse…Et vous ne verrez pas une épeire diadème si jolie avec son abdomen à rayures ou en ecusson faire sa toile dans la cuisine ,elle sera dans le jardin avec ses fils concentriques magnifiquement tissés.

  38. Ping : Le plus sympathique des «scorpions» est dans votre maison!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :