Oiseaux Truc du jour

Terreurs des jardins, ou majestueux rois de la chaine alimentaire?

Vivant dans le coin de Granby, j’ai vu passer sur les réseaux sociaux au début de l’été un message d’un citoyen qui alertait la population suite à l’observation d’un «aigle royal» près de chez lui. Il parlait certainement d’un pygargue à tête blanche. J’entends souvent dire qu’il faut protéger «les enfants et les animaux» de ces terribles prédateurs…

Pygarage à tête blanche
Pygargue è tête blanche (Haliaeetus leucocephalus). Ill.: metallicrabbit.tumblr.com

Ahhh!! 

Il serait dommage de vous priver de sortir dans votre cours tout l’été par peur de ces oiseaux, alors voici un billet pour vous rassurer et vous parler de ce qu’il en est réellement.

Le canular qui a marqué l’imaginaire

Vous avez certainement déjà vu une certaine vidéo d’un pygargue à tête blanche s’envolant avec un bébé. Il en a effrayé plus d’un lors de sa popularisation en 2012! En fait, il s’agissait d’un projet d’école d’élèves assez talentueux pour rendre cette vidéo virale et tout à fait crédible.

Le voici: 

Mais est-ce vraiment possible?

La réponse est: non

Est-ce que les oiseaux de proie représentent un danger de chaque instant pour nous? 

La réponse est: non

Balbuzards pêcheurs, des oiseaux de proie.
Certains oiseaux de proie, comme le balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus), bâtissent leur nid à des endroits élevés et à découvert… comme des poteaux électriques! Photo: pixabay

Quelques faits sur l’alimentation des oiseaux de proie

  1. Un oiseau de proie ne peut s’envoler avec un poids plus lourd que lui-même.
  2. S’il mange quelque chose de trop gros, il ne peut s’envoler avant de l’avoir digéré.
  3. Le plus gros oiseau de proie en Amérique du Nord, le condor de Californie, pèse 14 kg…
  4. Et la plupart de ces gros oiseaux de proie… sont charognards et se nourrissent d’animaux déjà morts ou affaiblis… ou même de poubelles!

Résumons un peu: à moins que vous ne laissiez au jardin votre chien de 1,25 kg sans surveillance, les chances qu’un oiseau de proie s’attaque à un membre de votre famille sont pratiquement inexistantes. 

Grand-duc d’Amérique, un oiseau de proie, qui chasse un lapin.
Grand-duc d’Amérique (Bubo virginianus) en chasse. Photo: pixabay

Maintenant qu’on a réglé ce dossier, comment ces oiseaux majestueux trouvent-ils leur place au jardin?

Sachez que ces carnivores (et charognards!) jouent un rôle essentiel de contrôle des nuisibles.

Les hiboux, chouettes, aigles, buses, faucons, etc. se nourrissent de petits mammifères et d’insectes qui nuisent aux récoltes. Sans eux (et d’autres prédateurs tels que les serpents ou les renards), les souris, mulots, criquets et autres seraient beaucoup trop nombreux et dévoreraient les récoltes, autant que les aménagements paysagers. 

Petit oiseau de proie, la crécerelle.
Crécerelle d’Amérique (Falco sparverius). Photo: Delaney Van, unsplash.com

Plus petit faucon au monde, la crécerelle d’Amérique est mon oiseau de proie préféré! Il est parmi les plus colorés dans cette catégorie d’oiseaux et il a un regard incroyable. Il se nourrit principalement de gros insectes qu’il arrive à attraper souvent en vol grâce à sa capacité à fixer. Regardez cette jolie «danse» et imaginez-le guetter un criquet ou une souris, installé sur une petite branche ballottée dans le vent.

via GIPHY

Considérant qu’ils ne sont pas une menace pour nous, avoir la chance de voir ou d’entendre un oiseau de proie près de chez vous n’est pas inquiétant, au contraire! C’est la chance d’observer toute la puissance de la nature… à travers des comportements parfois rigolos! ?

À propos Audrey Martel

Audrey Martel est une biologiste diplômée de l'Université de Montréal. Après plus de dix ans dans le domaine de l’animation scientifique, notamment pour Parc Canada et le zoo de Granby, elle a rejoint Conservation de la nature Canada afin de relever de nouveaux défis en rédaction scientifique. En 2022, elle a décidé de se lancer à temps plein dans la rédaction scientifique en tant que pigiste. Elle se passionne pour les plantes et champignons comestibles, le comportement animal, les liens entre les espèces dans les écosystèmes, et la sensibilisation à la protection de la nature.

23 comments on “Terreurs des jardins, ou majestueux rois de la chaine alimentaire?

  1. Ping : Terreurs des jardins, ou majestueux rois de la chaine alimentaire? - joliplantarium.com

  2. J’aimerais bien en avoir dans mon coin pour me débarrasser des écureuils. Peut-on en louer un ? Ou même un renard ?

  3. Jessica Carreiro

    Bonjour á mon jardinier préféré !
    J’espère que vous avez laissé le lien pour cet article sous la vidéo sur la chaîne YouTube. Beaucoup de gens pourrait en apprendre et s’instruire au lieu de croire à n’importe quoi !
    J’espère que votre santé est bonne…

  4. Je reste en zone agricole et on a déjà vu un pygargue essayer de s’envoler avec un chat au milieu d’un champ… et il l’a immédiatement relâché, c’était trop lourd… Alors il n’est certainement pas capable de lever un bébé. De plus, ils ne s’approchent pas trop des humains…

  5. J’en prendrais un aussi.
    Les écureuils une vraie nuisance : vider les mangeoires d’oiseau et faire des trous sur le gazon pour enterrer leurs peanuts.

  6. Micheline Hogue

    Bonjour! Chez moi, sur la rive sud de Montréal, c’est un Geai bleu qui fut un oiseau de proie cet été. Comme j’aime bien observer les oiseaux, j’ai installé une mangeoire et même les écureuils venaient s’y nourrir. Cependant un méchant geai bleu attaquait les écureuils et s’en est pris a mon chat a plusieurs reprises. J’ai donc retiré la mangeoire mais je suis déçue et je me demande s’il y aurait une solution. Je ne savait pas qu’un si bel oiseau pouvait être si agressif.

    • Audrey Martel

      Les geais bleus sont en effet très territoriaux. Je n’ai malheureusement pas de réponse pour vous; ils font partie de l’écosystème et ont leur rôle à jouer… Même s’ils sont parfois gênants !

  7. J’ai déjà eu une crécerelle dans mes mains. Elle s’était cognée la tête à l’intérieur de ma grange et était un peu « sonnée ». Je l’avais gardé un bon 5 minutes au creux de ma main pour la protéger des chats et quand j’ai entrouvert celle-ci elle est reparti comme ci de rien n’était. Un magnifique moment.

  8. Joscelyne Duchesne

    Chez moi les geais bleus viennent vider des nids les bébés oiseaux.

    • Audrey Martel

      C’est la chaîne alimentaire! Ça peut paraître cruel, mais c’est nécessaire pour l’équilibre de la nature…!

  9. dans le coin de Gaspé

  10. A Gaspé, nous avons 3 rivières a saumons et beaucoup de pygragues..Il sont sans danger pour l’homme mais gare à vos petits animaux de compagnie. On a trouvé des nids avec beaucoup de petits colliers pour chats.

  11. Nicole Blake

    c’était probablemenet au temps des nids ou au moment ou les oisillons font leur premiers envol, les parents peuvent être agressifs à ce moment là. Attendez l’autome et l’hiver pour nourrir vos geais bleus. Ils seront très contents.

  12. France Renaud

    C’est aussi notre expérience en Mauricie. Nous nous sommes fait prendre notre chatte adulte par un rapace, on ne l’a pas vu, mais les autres chats refusaient de sortir pendant des mois et regardaient le ciel avec terreur. Une autre fois un aigle a cherché à s’emparer d’un autre chat, qui s’est réfugié dans un buisson touffu. L’aigle l’a assiégé en criant jusqu’à ce que nous sortions.

  13. Renée Dionne

    J’ai vu a deux reprises cet oiseau majestueux au Grand Lac Brompton en Estrie à ma grande surprise! Quel beau cadeau! Une première pour moi au Lac!

  14. Dans mon coin d’Estrie, j’ai vu plusieurs fois le pygargue, busard St-Martin et hibou grand-duc. Je vous garantis que mon chat est bien conscient du danger lorsque qu’ils étaient dans les parages… les faucons sont certainement trop petits pour nos minous, mais pas les trois autres. Je les ai vu à l’œuvre, mais j’habite la campagne et mon jardin est vaste…

  15. Michel Hogue @ Teigneuses les mésanges si on les gêne, de même que le « mignon »rouge gorge qui agresse violement ses congénères qui osent s’aventurer sur son terrritoire.

  16. En France aussi des légendes à propos d’aigles ou de vautours emportant des enfants (voir de jeunes bergers !!!), ou des moutons ont longtemps couru.
    Un des plus grands rapaces de France est le Gypaète barbu(son envergure peut atteindre trois mètres et son poids jusqu’à 5 à 7 kilos). On l’appelle le « casseur d’os », car il a l’habitude de laisser tomber les os trop gros pour être ingurgités, d’une hauteur de plusieurs dizaines de mètres sur des rochers ou des champ de pierres. Il se nourrit alors des débris, son appareil digestif pemettant de les disssoudre. C’est d’ailleurs son nom en espagnol : « quebrantahuesos »(casseur d’os).
    Dans ma région sans doute trop urbanisée, je n’ai jamais entendu parler de petits animaux attaqués par des rapaces, dont le plus grand est le Milan (noir ou royal) dont l’envergure n’atteint pas tout à fait deux mètres.

  17. Chez moi, les buses et les milans s’attaquent à mes poules et les dévorent sur place sans les emporter…c’est horrible car ces rapaces les plument, leur crèvent les yeux alors qu’elles sont encore vivantes ! je ne les porte pas du tout dans mon cœur même s’ils peuvent être utiles contre les rongeurs. Quand ils prennent l’habitude de se servir au poulailler, ils continuent sans cesse, tous mes voisins sont victimes du même genre de prédation !

  18. Pourquoi ne grillagez-vous pas le « plafond » de votre poulailler ?

  19. j’ai de petits enclos grillagés mais mes poules vivent en liberté sur un grand espace impossible à grillager….je les ouvre le matin et elles rentrent quand elles veulent. Je ne peux me décider à les parquer, ce sont des poules heureuses qui aiment le grand air !

  20. Mettre une nourriture pour petits oiseaux et acheter une cage anti écureuil et gros oiseaux.

  21. Je suggère d’aller faire une belle visite à Chouette à voir! (banlieue de St-Hyacinthe). Le site est fermé pour la saison hivernale sauf pour certaine journée spéciale : Halloween, journée blanche etc. Surveillez le site web https://chouetteavoir.ca/ .

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :