Vous connaissez sans doute la tulipe (Tulipa spp.), le narcisse ou jonquille (Narcissus spp.) et la jacinthe (Hyacinthus orientalis), ces «gros bulbes» à floraison printanière, et peut-être aussi quelques «petits bulbes», comme le crocus (Crocus spp.), la scille de Sibérie (Scilla spp.) et le perce-neige (Galanthus elwesii, G. nivalis et autres). Mais avez-vous déjà essayé la culture d’une des fleurs de printemps les plus hâtives, les plus petites et les plus mignonnes: l’éranthe d’hiver, appelé aussi helléborine ou aconit d’hiver ou tout simplement éranthe (Eranthis spp.)?

Pelouse remplie de fleurs jaunes
Il faut planter au moins 20 éranthes pour que l’effet soit visible de loin. Photo: Hornbeam Arts, flickr.com.

Cependant, ne vous faites pas d’illusions quant à l’impact qu’elle créera dans votre jardin : cette plante est petite, réellement minuscule! II faut en planter au moins 20 pour que l’effet soit visible de loin.

Son charme est tout le contraire de l’impact des grosses fleurs fortement colorées, comme celles de la tulipe. C’est une petite plante qu’on découvre, presque par accident, en se promenant sur son terrain. La tulipe, vous la plantez pour impressionner vos voisins; l’éranthe d’hiver, c’est un cadeau que vous vous faites!

Plusieurs fleurs jaunes de l'éranthe qui percent la neige
L’éranthe peut commencer à fleurir aussi tôt qu’en janvier (dans le sud de l’Europe) et aussi tardivement qu’en mai (en Sibérie et au Canada). Photo: Kora27, Wikimedia Commons.

Des fleurs tôt, tôt, tôt!

Cette petite merveille offre quand même un élément de surprise du fait qu’elle fleurit très tôt, presque dès la fonte des neiges.

Au moment où l’éranthe d’hiver est en fleurs, il n’y a habituellement que deux autres plantes pour l’accompagner: le perce-neige (Galanthus spp.), un petit bulbe à fleurs blanches, et les chatons des saules (Salix spp.). Selon l’année et les conditions, l’éranthe peut commencer à fleurir aussi tôt qu’en janvier (dans le sud de l’Europe) et aussi tardivement qu’en mai (en Sibérie et au Canada).

Petites fleurs jaunes de l'éranthe dans neige
L’éranthe a la capacité de faire fondre la neige. Photo: Kora27, Wikimedia Commons.

Ça va chauffer!

Que l’éranthe d’hiver fleurisse si tôt n’est pas surprenant. Elle a une capacité surprenante : celle de faire fondre la neige. En effet, la plante a emmagasiné, dans son petit tubercule, un surplus d’énergie qu’elle utilise pour chauffer son environnement immédiat. Elle le fait pour se libérer le plus rapidement possible de l’emprise de la neige et de la glace.

L’effet de cette «chaufferette interne» est très visible lorsqu’une petite couche de neige revient quelques jours plus tard pour tout blanchir. L’éranthe a vite fait de percer ce tapis blanc. Chaque plante fait fondre une petite auréole personnelle, créant un bel effet de fleurs jaunes sur fond de neige blanche. Si la neige revient encore et encore, comme certains printemps, l’éranthe la fait fondre chaque fois.

Une éranthe déracinée
La fleur de l’éranthe est peut-être petite comparativement à d’autres fleurs, mais elle est énorme par rapport à la taille de la plante. Photo: Stefan.lefnaer, Wikimedia Commons.

Petite et grosse en même temps!

La fleur de l’éranthe est peut-être petite comparativement à d’autres fleurs, mais elle est énorme par rapport à la taille de la plante.

En effet, toute la partie hors sol de la plante ne consiste qu’en une courte tige, seulement 5 à 10 cm de haut, coiffée d’une collerette de feuilles frangées. Lorsque la plante est épanouie, son unique fleur cache tout sauf les extrémités des feuilles!

On dirait un bouton d’or monté sur une plante miniature. L’éranthe d’hiver est un très proche parent du bouton d’or (Ranunculus acris et autres), appartenant elle aussi à la famille des Renonculacées.

Deux abeilles dans une fleur d'éranthe
Les fleurs de l’éranthe sont très intéressantes pour les pollinisateurs au printemps. Photo: bienen.open-academy.com.

Le nez dans une fleur!

Une autre caractéristique de l’éranthe d’hiver est son parfum : il sent le miel. Évidemment, pour apprécier le parfum d’une seule fleur, il faut se mettre à quatre pattes! Par contre, si vous en plantez assez dans une grande talle — 50 à 60 tubercules suffisent — vous remarquerez son parfum sucré quand vous êtes debout tout près.

Le but de cette floraison hâtive et du parfum qui l’accompagne n’est pas de nous envoûter, mais de séduire les premiers insectes pollinisateurs du printemps. Il est surprenant de voir le nombre de petits insectes butineurs qui tournent autour des fleurs de l’éranthe alors que le reste du jardin est encore sous la neige!

Durée variable

La durée de la floraison de l’éranthe dépend du climat. Si le printemps est chaud, la fleur est peu durable. Si le printemps est froid et que la température baisse sous zéro presque toutes les nuits, la floraison peut durer plusieurs semaines. Certains printemps spécialement froids, les miens ont fleuri pendant plus d’un mois. Dans ces situations, l’éranthe, avec le muscari, est l’un des bulbes rustiques à la floraison la plus durable. Par contre, si la chaleur s’installe rapidement, la floraison peut durer à peine une semaine.

Carte de la distribution de l'éranthe
On retrouve des éranthes en Enrope et en Asie à l’état sauvage. Photo: Nalagtus, Wikimedia Commons.

Culture relativement facile

Si je vous parle de l’éranthe d’hiver à cette période de l’année, c’est qu’il se plante à l’automne. On trouvera les tubercules d’éranthe parmi les arrivages de bulbes d’automne actuellement en magasin.

L’éranthe n’est pas aussi adaptable que certains bulbes à floraison printanière qui se plantent à l’automne comme les narcisses et crocus. Il importe donc de le placer au bon endroit dès le départ. C’est la garantie d’une floraison répétée, année après année.

Cette plante des sous-bois eurasiatiques se plaira dans des conditions semblables chez nous. Elle préfère un endroit où pénètre beaucoup de lumière au printemps, mais qui devient ombragé par la suite. Le sol doit être meuble et retenir l’eau tout en laissant drainer tout excès de l’humidité. Un bon apport de matière organique est utile.

Contrairement à la plupart des bulbes à floraison printanière, le tubercule de l’éranthe est profondément en dormance au moment de la vente. Très asséché, d’allure morte. Il est important de le «réveiller» en le faisant tremper dans de l’eau tiède pendant jusqu’à 24 heures.

Tubercule de l'éranthe, de petites boules brunes et sèches
Les tubercules sec de l’éranthe ressemblent à des crottes de chat. Photo: kazakovmaksim, Wikimedia Commons.

Le tubercule difforme — qui ressemble, au sec, à une petite crotte de chat (excusez-moi de l’avoir dit, mais c’est le cas!) — deviendra, après le trempage… une plus grosse crotte de chat. Contrairement aux autres bulbes, il n’y a pas de côté pointu pour indiquer le haut, ni de côté aplati pour montrer le bas. Heureusement, cette plante n’est pas difficile quant à son placement. Que vous plantiez le tubercule à l’endroit, à l’envers ou sur le côté, la plante poussera et fleurira tout aussi vigoureusement.

Plantez le tubercule à une profondeur d’environ 5 à 7 cm et à un espacement de 7 à 10 cm. Il suffit de creuser un trou de la bonne profondeur, d’en ameublir le fond avec une petite fourche de jardin, s’il est compacté. Appliquez un peu d’engrais pour bulbes avant de placer les tubercules. Il peut être utile d’ajouter aussi une pincée d’inoculant mycorhizien, disponible en jardinerie, pour faciliter l’enracinement.

Ensuite, remplissez le trou de terre et arrosez bien.

Plaque de pelouse soulevée avec des bulbes dessous.
Levez une plaque de pelouse pour placer les tubercules dessous et avoir des fleurs de printemps dans votre pelouse.

Pour planter des éranthes d’hiver dans une pelouse, vous pouvez prélever une petite plaque de gazon et procéder comme ci-dessus, puis remettre la plaque par-dessus.

Le cycle de croissance total ne dure que 2 ou 3 mois. Après la floraison, les feuilles grossissent un peu et créent un bel effet de tapis, mais il ne dure pas. Dès que les feuilles des arbres surplombants sortent, le feuillage s’assèche et disparaît. Les capsules de graines, formées au-dessus des feuilles, s’éclatent et les graines sont lancées aux 4 vents. Et alors la plante entre en dormance jusqu’à la fin de l’hiver suivant.

Toxicité

Les éranthes sont toxiques en toutes leurs parties, autant pour les humains et les autres mammifères que pour les oiseaux. Il ne faut pas les manger ni les laisser à la portée des enfants ou des petits animaux.

e

Eranthis cilicica
Eranthis cilicica. Photo: Averater, Wikimedia Commons.

Choix limité

La sélection de variétés d’éranthe est très facile à faire parce qu’il n’y en a pas beaucoup et ils se ressemblent tous. Achetez donc ce qui vous tombe sous la main, tout simplement!

Des 9 espèces, l’éranthe d’hiver ou éranthe commun (Eranthis hyemalis, parfois écrit E. hiemalis), zones de rusticité 4 à 8, originaire du sud-est de l’Europe, est le plus cultivé, suivi de l’éranthe de Cilicie (E. cilicica) du sud-ouest de l’Asie, dont la Turquie, aussi des zones 4 à 8. Les deux se ressemblent, à tel point qu’on les confond dans le commerce. Mais l’éranthe de Cilicie fleurit un peu plus tardivement, quand l’éranthe d’hiver a cessé de fleurir.

Eranthis ×tubergenii
Eranthis ×tubergenii . Photo: Geolina163, Wikimedia Commons.

On trouve aussi un hybride issu du croisement de ces deux variétés, E. × tubergenii, également des zones 4 à 8. Si ce dernier produit de plus grosses fleurs que ses parents, il est malheureusement stérile. Or, beaucoup d’amateurs d’éranthe d’hiver aiment bien que leur petite colonie s’agrandisse d’année en année. Cette forme ne peut s’étendre que par division, alors que les deux autres espèces se ressèment aussi.

Eranthis pinnatifida
Eranthis pinnatifida. Photo: Bunjii2, Wikimedia Commons.

Il existe également des éranthes à fleurs blanches, comme E. albiflora et E. pinnatifida, mais ils ne sont pas facilement disponibles dans les commerces.

Fleurs et fonte de neige

Pour faire fondre la neige au plus tôt l’an prochain, plantez donc, dès maintenant, les petites gouttes de soleil que sont les éranthes d’hiver!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de 65 livres de jardinage, conférencier et vulgarisateur hors pair, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, nous a quitté en octobre 2022. Reconnu pour sa grande générosité, sa rigueur et son sens de l'humour, il a touché plusieurs générations de jardiniers amateurs et professionnels pendant 40 ans de carrière. Grâce à son fils, Mathieu Hodgson, et une équipe de collaborateurs, le blogue jardinierparesseux.com continuera sa mission de démystifier le jardinage et le rendre plus accessible à tous. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2800 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

6 comments on “Des gouttes de soleil qui font fondre la neige

  1. Pingback: Des gouttes de soleil qui font fondre la neige - joliplantarium.com

  2. Marlène Simoneau

    Est-ce qu’il est possible de faire murir de cerises de terre hors du jardin car j’en ai eu beaucoup pour ma première année mais elles sont vertes,et j’ai peur qu’elles n’aient pas le temps de murir sur le plant?

  3. J’adore les Eranthis! Elles fleurissent avant les perce-neige chez moi et elles se multiplient aussi d’elles-mêmes par les semences. ?

  4. Ginette Dubord

    Bonjour, nous avons beaucoup d’écureuils chez nous , quoi faire pour avoir ces era this Zaugg début du printemps?

  5. Où peut-on se procurer ces bulbes dans la région de Québec?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :