Potager

Trop d’une bonne chose?

Comment gérer un potager surabondant

Un potager qui produit abondamment peut être une bonne chose, mais peut aussi devenir un fardeau. Les idées suivantes peuvent vous aider à décider quoi faire avec un jardin qui déborde de fruits et légumes.

Faites un don à une banque alimentaire

Saviez-vous que la plupart des banques alimentaires aiment les dons de fruits et légumes frais? Cela vaut la peine d’appeler à l’avance pour vérifier, mais c’est un moyen fantastique de vous assurer que vos courgettes trouveront preneur.

Légumes en conserve
Photo: NICH

Apprenez quelques techniques ancestrales.

Faites ce que les agriculteurs et leurs familles ont fait pendant des siècles pour équilibrer l’abondance et la famine: apprenez à mettre en conserve, à congeler, à sécher ou à mariner votre excès pour en profiter plus tard.

Tomates
Photo: NICH

Organisez un échange de récoltes dans votre quartier.

Pensez à un échange de cadeaux de Noël, mais plus sain! Si vous avez eu une récolte exceptionnelle de haricots et qu’un voisin est le roi de la tomate, vous pouvez profiter des fruits du travail de l’autre. Célébrez la fin de la saison avec une fête des récoltes pour tout le quartier. Vous pourriez inspirer de nouveaux jardiniers à joindre vos rangs!

Concombres
Photo: NICH

Planifiez votre lot

Aiguisez votre crayon quand il est temps de planifier le potager de l’année prochaine. Planifier vos récoltes pour qu’elles n’arrivent pas toutes en même temps. Peut-être pouvez-vous réduire les dimensions de votre jardin (et réduire votre désherbage par le même coup). Utilisez l’espace supplémentaire pour essayer quelque chose de nouveau, comme un jardin de fleurs coupées, une ruche d’abeilles ou un poulailler.

Photo: NICH

Élargissez vos horizons

Ou, si vous avez clairement le don de cultiver des légumes et que vous aimez passer du temps dans le jardin, envisagez d’ouvrir un stand au marché fermier local! Ou peut-être que cela pourrait être un bon petit projet pour un adolescent avec un pouce vert et un intérêt à démarrer sa propre entreprise.

Traduit et adapté de l’américain par Mathieu Hodgson

About NICH

L’Initiative nationale pour l’horticulture de consommation (NICH) est un consortium de chefs de file de l’industrie qui font la promotion des avantages et de la valeur de l’horticulture. Le NICH rassemble des universités, des gouvernements, l’industrie et des organisations à but non lucratif pour stimuler la croissance et le développement d’un monde sain, et ce, à travers des aménagements, des jardins et des plantes, à l’intérieur comme à l’extérieur.

9 comments on “Trop d’une bonne chose?

  1. Pingback: Trop d’une bonne chose? - joliplantarium.com

  2. Un excès de récolte de courgettes peut être utilisé pour confectionner d’excellentes confitures, seules ou avec d’autres fruits, parfumées de gingembre et cannelle par exemple.

    Pour conserver les tomates, ont peut confectionner un coulis bien plus simple à obtenir (à conserver dans de simples pots de confiture à couvercle métallique, fermés à chaud, voir quasiment bouillant) et que l’on peut assaisonner au moment de l’emploi.

  3. Belle récolte jardinier paresseux

  4. Je me demande si c’est toi qui les a fait

  5. Et si vous avez récolté faut les découper les faire cuire et les mettre dans un bocal et les conserver comme ça vous pourrez les manger plus tard bonne journée

  6. Et en fin de saison, avec des tomates ( peu importe la variété) qui n’ont pas le temps de mûrir (rougir), je fais des confitures de tomates vertes et citron ! Faire macérer des tomates vertes coupées en petits morceaux avec des citrons bio coupés en 2 avec leur peau puis en tranches fines dans du sucre pendant quelques heures. Remuer de temps en temps. Faire cuire selon votre méthode habituelle. C’est un délice !

  7. Suzanne Charette

    Quelle bonne recette! Je l’ai essayé après ma lecture matinale de ce site. C’est un délice à servir avec non seulement des pâtes, mais avec un poisson, une viande, comme base d’une pizza. J’oserais dire que c’est une recette de cuisinier « paresseux » qui restera dans mes références. Merci à l’auteur.

  8. Un gros merci pour cette recette si délicieuse de sauce tomates.

  9. Autres suggestions pour les surplus : Les donner à votre cuisine collective du coin. Pour les arbres fruitiers qui produisent parfois des tonnes de fruits , si vous n’avez pas le temps de le mettre en conserve ou si vous avez de la difficulté à les cueillir vous même, certains organismes communautaires vous offriront de venir les cueillir eux mêmes pour les donner aux gens dans le besoin.

    Réflexion: Si tout le monde qui a un petit terrain plante un ou deux arbres fruitiers, imaginez comment on aiderait à réduire la faim !

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :