Expositions horticoles Insectes bénéfiques Jardin public Truc du jour

Inauguration du Jardin des pollinisateurs de l’Insectarium de Montréal

Abritant quelque 75 espèces végétales nectarifères, arbustes et plantes hôtes des larves et chenilles de papillons, le tout nouveau Jardin des pollinisateurs s’inscrit tout naturellement dans l’objectif de l’Insectarium de Montréal de créer des occasions de rapprochement entre l’humain et les insectes.

En plus d’attirer abeilles, bourdons, papillons, coléoptères…, le Jardin des pollinisateurs promet de nous faire découvrir des variétés de plantes comme l’achillée millefeuille (Achillea millefolium), le gingembre sauvage (Asarum canadense), la vernonie géante (Vernonia gigantea) et le crambe à feuilles cordées (Crambe cordifolia).

Guêpe pollinisant une inflorescence. Photo: Gilles Murray, Espace pour la vie

Au gré de leur floraison, ces plantes offriront des textures et des odeurs différentes propices à stimuler des idées d’aménagement pour votre jardin qui peut lui aussi jouer un rôle pour les pollinisateurs. En pot ou en terre, inspirez-vous du programme Mon Jardin Espace pour la vie pour aménager une Oasis pour les monarques ou un Jardin pour la biodiversité.


Le début de l’été coïncide avec l’inauguration du Jardin des pollinisateurs de l’Insectarium et Espace pour la vie convie les visiteurs à cette occasion à y découvrir des installations artistiques temporaires qui sauront piquer leur curiosité ! 

Mini-scène de la vie quotidienne des insectes
On s’amuse à présenter des insectes d’un point de vue plus sympathique!

Du 22 juin au 3 juillet, des installations miniatures mettant en scène de façon loufoque des insectes pollinisateurs et une fleur géante propulsant l’humain à l’échelle de ces insectes agrémenteront ce nouvel espace accessible gratuitement. De plus, alors que les plantes feront tranquillement leur place tout au long de l’été dans le Jardin des pollinisateurs, des animateurs et animatrices scientifiques accompagneront le public dans leurs découvertes. Des découvertes qui pourraient bien donner envie d’en faire plus pour ces précieux pollinisateurs! 

Cette inauguration immersive est le premier de quatre événements qui ponctueront l’année à venir afin de célébrer et valoriser les insectes de différentes manières: artistique, gourmande, scientifique, etc.

«L’objectif ultime de l’Insectarium est de contribuer à l’avènement d’une société entomophile*. Une société où les insectes sont connus et valorisés du plus grand nombre, comme étant des êtres aussi fascinants que bénéfiques à l’équilibre des écosystèmes et respectés pleinement en tant que membres de la grande communauté de la vie», souligne le directeur de l’Insectarium de Montréal, Maxim Larrivée en précisant que « le musée veut être plus qu’une destination, mais être aussi un acteur de transformation sociétale à part entière, l’amenant à jouer différents rôles au-delà de ses murs ».

Dans le contexte du nouvel Insectarium, de son architecture et de sa muséologie inspirées par la biophilie, nous donnons un nouveau sens à l’entomophilie au sens de l’amour, du respect et de la valorisation des insectes.

«Nous devons plus que jamais protéger la biodiversité. Espace pour la vie veut mobiliser les citoyen.nes, mais aussi les outiller, et leur démontrer le rôle qu’ils peuvent jouer dans ce défi collectif. En offrant une manière additionnelle d’entrer en relation avec les insectes, nous pensons que le Jardin des pollinisateurs de l’Insectarium peut contribuer à changer notre regard et nos comportements vis-à-vis des insectes et donner envie de passer à l’action pour leur sauvegarde, qui ultimement revient à “notre” sauvegarde !», a ajouté Julie Jodoin, directrice par intérim d’Espace pour la vie.

L’événement

Dans le cadre d’une série d’événements célébrant l’entomophilie, c’est-à-dire l’amour, le respect et la valorisation des insectes, Espace pour la vie inaugure le tout nouveau Jardin des pollinisateurs de l’Insectarium de belle façon. Du 22 juin au 3 juillet, le grand public est convié à découvrir des installations artistiques temporaires qui sauront piquer la curiosité! Des mini-scènes de la vie quotidienne présentant des interprétations loufoques des comportements naturels des insectes pollinisateurs invités au jardin et une fleur géante propulsant l’humain à l’échelle de ces insectes agrémenteront ce nouvel espace accessible gratuitement.

BZZZZZZZ!

Oeuvre éphémère qui évoque les étamines et les pistils des fleurs

BZZZZZZZ! est une œuvre créée par Castor et Pollux, agence de paysage et design urbain, qui évoque les étamines et les pistils des fleurs que les insectes fréquentent pour se nourrir de nectar, transportant ainsi le pollen d’une plante à l’autre. Inspirée de l’actée rouge (Actaea rubra), une plante indigène au Québec, l’œuvre éphémère est composée de matériaux naturels (bambou, coton, osier et bois). Cette installation géante fait vivre un changement d’échelle à l’humain qui soudainement s’approche un peu plus de la perspective des insectes pollinisateurs. Profitez-en pour en apprendre davantage sur les plantes nectarifères et indigènes qui fleuriront dans le Jardin des pollinisateurs.

Mini-scènes de la vie quotidienne

L’artiste québécoise Alexis Johnston-Benamou a développé huit décors miniatures mettant en scène des insectes pollinisateurs du Québec transposés dans le monde des humains: longicorne attablé à un buffet, papillon amiral se faisant une beauté, etc. À travers le regard résolument déjanté de l’artiste, les comportements naturels des insectes (pollinisation, reproduction, etc.) deviennent tout à coup plus familiers aux humains.

Participez au Défi biodiversité

Espace pour la vie invite le grand public à profiter de cette découverte du Jardin des pollinisateurs pour participer au Défi biodiversité. Comment? En prenant une ou des photos de la nature que l’on partage ensuite avec d’autres passionnés de nature.

Le nouvel Insectarium

Nouvel insectarium: pavillon vitré

Premier musée en Amérique du Nord où il est possible d’observer autant d’espèces d’insectes — vivants (dont certains en liberté) et naturalisés — en un seul lieu, l’Insectarium convie ses visiteurs et visiteuses à une rencontre hors de l’ordinaire avec les insectes. L’équipe du musée propose une expérience immersive et éducative visant à transformer le rapport que l’humain entretient avec les insectes et de développer chez lui la valorisation des insectes, qu’on désigne volontairement par «entomophilie»* à l’Insectarium.

Cette activité dans le Jardin des pollinisateurs est accessible gratuitement.

Votre visite

BILLETS DE VISITE À HEURE FIXE
Pour vivre l’expérience du nouvel Insectarium, vous devez réserver une heure de visite fixe au moment d’acheter vos billets.

Billets et passeport Espace pour la vie en vente ici.

Insectarium de Montréal
4581, rue Sherbrooke Est
Montréal, QC H1X 2B2
Canada

Téléphone: 514 868-3000 ou sans frais: 1 855 518-4506

Pour toute autre information: espacepourlavie.ca  

Espace pour la vie regroupe le Biodôme, la Biosphère, l’Insectarium, le Jardin botanique et le Planétarium Rio Tinto Alcan. Ces cinq institutions prestigieuses de la Ville de Montréal forment le plus important complexe en sciences de la nature au Canada. Ensemble, elles amorcent un mouvement audacieux, créatif et urbain, où se repense le lien entre l’humain et la nature, et où se cultive une nouvelle façon de vivre.

4 comments on “Inauguration du Jardin des pollinisateurs de l’Insectarium de Montréal

  1. Caroline Jarry

    Très beau défi que celui de transformer le regard de la société sur les insectes. Et j’adore le dessin de l’insecte longicorne attablé à un buffet. Amusant et beau! Merci d’avoir partagé cette info.

  2. Michel Julien

    Bonne idée que celle d’une visite à l’insectarium version revue et corrigée. J’aimerais faire découvrir cet endroit à mon petit-fils de 3ans 1/2. Trop jeune?

  3. Bonjour,
    Trop tard ou presque trop tard pour ces insectes : photos magnifiques à admirer dans les moindres détails.
    https://levonbissstudio.com/collections/extinct-endangered

  4. Parlons pollinisation, j’ai fait l’essaie de mettre les feuilles jaunes collants pour mon champs de courgettes pour chasser les chrysomèles , pendant 24 heures j’ai attrapé beaucoup d’insects incluant des petits insects pollinisateurs mais seulement 3 chrisomèles. je me suis dépêché à les éliminer sachant que pendant les même 24 h j’ai chassé plus que 30 chrysomèles en 15 minutes avec mon aspirateur portatif muni d’une paille. Les feuilles jaune vendues au marché tuent les pollinisateurs entre autres insectes non nuisibles et ne sont pas du tout efficaces pour éliminer les insectes nuisibles.
    Qu’en pensez-vous?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :