Papillons Projets à réaliser Projets pour enfants Truc du jour

Semez un petit jardin pour les papillons!

Voici un petit projet pour cet été:
semer un jardinet pour les papillons chez vous!

Par Larry Hodgson

L’été arrive à grands pas et vous avez peut-être tout préparé pour votre terrain: un beau potager, des platebandes superbes, des paniers suspendus de fleurs, etc. Mais pourquoi pas aussi un petit jardin — un jardinet, si vous voulez — spécifiquement pour attirer les papillons?

Il peut s’agir d’un jardin en pleine terre. Peut-être un coin de votre potager ou de votre platebande. Mais un jardin en pot peut aussi convenir. Une belle jardinière jonchée de fleurs à placer sur la terrasse ou le balcon. Il peut même s’agir d’un petit bac fleuri sur roulettes si vous avez besoin d’un jardin qui se déplace!

De quoi auriez-vous besoin? 

De très, très peu de choses! Regardons cela ensemble!

Des «fleurs à papillons»

On peut carrément attirer les papillons par les fleurs. Il existe de nombreuses études sur leur comportement et notamment, sur leurs préférences.

Nectar d’abord 

Grand porte-queue sur une fleur de cléome
Grand porte-queue (Papilio cresphontes) avec sa trompe qui descend dans une fleur de cléome. Photo: krisrobin, depositphotos

D’abord, autant les papillons peuvent être très spécialisés quant aux lieux où ils pondent leurs œufs afin de nourrir leurs larves, autant ils sont généralistes quand il s’agit de se nourrir eux-mêmes. Presque toute fleur riche en nectar peut convenir. Le nectar est très sucré et c’est ça qui attire les papillons. Vous n’avez pas besoin d’avoir une fleur spécifique pour chaque papillon. Un cosmos, par exemple, une fleur annuelle populaire, attirera et nourrira autant les monarques que les papillons tigrés et les papillons amiraux. 

Il existe bien sûr des exceptions. Dans une famille comme les lépidoptères, qui comprend plus de 180 000 espèces de papillons diurnes et nocturnes, la situation contraire aurait été surprenante. Certains papillons sont même insectivores (le moissonneur [Feniseca tarquinius] mange les pucerons). Et d’autres ne mangent pas du tout (leurs larves, soit les chenilles, mangent, mais pas les adultes). Mais essentiellement, tous les papillons à jolies ailes colorées, de la sorte que vous voudrez sans doute surtout attirer, sont nectarivores. Autrement dit, ils aiment les fleurs!

Les papillons nectarivores utilisent leur long proboscis (ou trompe) pour pénétrer jusqu’au fond des fleurs, allant souvent aux endroits non accessibles aux abeilles domestiques (abeilles à miel). D’ailleurs, les fleurs qui attirent les papillons vont souvent aussi attirer les colibris, ces oiseaux nectarivores à long bec.

Pollinisateurs accidentels.

Les papillons sont des pollinisateurs hors pair… mais presque par accident. Très peu de papillons ramassent du pollen exprès, mais les fleurs sont ainsi organisées que, pour obtenir le nectar qu’ils recherchent, les papillons doivent frôler les anthères couvertes de pollen et ainsi, en faisant le tour des fleurs du secteur, transportent du pollen d’une fleur à l’autre à leur insu. 

Ce que les papillons aiment

Les papillons ont certaines préférences chez les fleurs :

Ombellifère blanche avec un papillon.
Les fleurs en ombelle attirent beaucoup de papillons. Photo: StockSnap
  • Les papillons diurnes aiment les fleurs regroupées, préférant se poser devant un grand festin de petites fleurs plutôt que de voleter de fleur en fleur (cela, c’est plutôt la spécialité des papillons nocturnes). D’où leur grand intérêt pour les Apiacées ou ombellifères, avec leurs dômes de petites fleurs nombreuses. Ou les fleurs aux épis serrés, comme la verveine hastée (Verbena hastata).
Pieris du chou sur un cosmos
Pieris du chou (Pieria rapae) qui profite de la plateforme d’atterrissage offerte par les rayons d’un cosmos (Cosmos bipinnatus) pour se nourrir. Photo: HeungSoon, pixabay.com
  • Les mêmes papillons aiment bien profiter d’une «plateforme d’atterrissage» telle que fournie par les Astéracées (cosmos, marguerites, zinnias, etc.). Leurs inflorescences composées s’entourent de rayons où ils peuvent se poser en sirotant les fleurons densément serrés du disque central. Un minibar pour papillons, quoi!
  • Les couleurs préférées des papillons sont le rose et le lavande, mais… ne vous arrêtez pas à cette palette un peu limitée, car ils visiteront des fleurs de toute couleur, même le rouge*! En général, si la fleur vous paraît voyante, les papillons vont l’aimer. 

*Les abeilles ne voient pas la couleur rouge, mais les papillons l’aiment beaucoup!

  • Les lépidoptères aiment bien les fleurs agréablement parfumées. Certains papillons nocturnes sont d’ailleurs tellement sensibles aux parfums qu’ils peuvent trouver une fleur par son parfum à plusieurs centaines de mètres de distance! D’ailleurs, il existe plusieurs fleurs qui ne s’épanouissent que la nuit, spécifiquement pour attirer les papillons de nuit, comme le tabac odorant, le datura et la belle-de-nuit. Vous trouverez plus d’information à leur sujet dans le billet: Papillons de nuit: les pollinisateurs oubliés.
  • Les fleurs individuelles qui attirent efficacement les papillons doivent être de bonne taille: lis, hémérocalles, glaïeuls, etc.;
  • Les papillons aiment des masses de fleurs. Insérer une petite annuelle fleurie çà et là dans un potager, par exemple, aura beaucoup moins de pouvoir attractif qu’un simple bac débordant de fleurs placé juste à côté. 
  • Les fleurs qui se renouvellent constamment les attirent… et les périodes mortes, surtout, sont à éviter. Dans le jardin, assurez-vous qu’il y a toujours quelque chose en fleurs, des petits bulbes du printemps aux échinacées et rudbeckies de fin de saison.

Attention toutefois aux fleurs qui promettent du nectar, mais qui ne livrent pas la marchandise. C’est notamment le cas des fleurs de jardin doubles (roses, œillet, pivoines, etc.). Certaines de ces fleurs ont été tellement modifiées par rapport à la forme sauvage qu’elles n’offrent plus d’accès au nectar. Les fleurs simples, proches de la forme sauvage, sont presque toujours les meilleurs choix pour les papillons. Évidemment, il y a des exceptions (les zinnias hybrides doubles, par exemple, offrent beaucoup de nectar et les papillons les adorent), mais c’est plus souvent le contraire. 

Fleurs intéressantes pour un jardin de pollinisateurs

petit jardin densément fleuri
Un petit jardin densément fleuri attirera les papillons de loin. Photo: M. Grau, depositphotos

Voici une liste de quelques fleurs intéressantes pour les papillons que vous pouvez facilement produire par semences :

  1. Achillée (Achillea spp.) vivace, zones 2-9
  2. Agastache (Agastache spp.) vivace, zones 4-9
  3. Agérate (Ageratum spp.) annuelle
  4. Alysse odorante (Lobularia maritima) annuelle
  5. Asclépias (Asclépias spp.) vivace, zones 3-9
  6. Belle-de-nuit (Ipomoea alba) annuelle
  7. Capucine (Tropaeolum majus) annuelle
  8. Cléome (Cleome hassleriana) annuelle
  9. Coquelicot (Papaver rhoeas) annuelle
  10. Cosmos (Cosmos bipnnatus)  annuelle
  11. Dahlia (Dahlia × hortensis) annuelle
  12. Datura (Datura stramonium) annuelle
  13. Échinacée pourpre ou rudbeckie pourpre (Echinacea purpurea) vivace, zones 3-9
  14. Héliotrope (Heliotropium arborescens) annuelle
Papillon monarque sur des fleurs de langue-de-chien.
Les fleurs bleu ciel de la langue-de-chien attireront presque tous les papillons, dont le papillon monarque (Danaus plexippus) Photo: Photo; okiepony, depositphotos
  1. Langue-de-chien ou cynoglosse (Cynoglossum amabile) annuelle
  2. Lavatère à grandes fleurs (Malva trimestris, syn. Lavatera trimestris) annuelle
  3. Linaire réticulée (Linaria maroccana) annuelle
  4. Lupin (Lupinus perennis) vivace, zones 3-9
  5. Monarde (Monarda didyma) vivace, zones 3-8
  6. Œillet d’Inde (Tagetes patula) annuelle
  7. Phlox annuel (Phlox drummondii) annuelle
  8. Pied d’alouette (Consolida regalis, syn. Delphinium consolida) annuelle
  9. Rudbeckie hérissée (Rudbeckia hirta) annuelle ou vivace (zones 3-10)
  10. Sauge (Salvia spp.) annuelle 
  11. Silène armérie ou silène à bouquet (Silene armeria) zones 4-8
  12. Soleil du Mexique (Tithonia rotundifolia)
  13. Souffle de bébé annuel (Gypsophila elegans) annuelle
  14. Tabac odorant (Nicotiana sylvestris) annuelle
Papillon du céleri sur une fleur de zinnia
Papillon du céleri (Papilio polyxenes asterius) qui visite une fleur de zinnia. Dans mes propres jardins, les zinnias sont les fleurs les plus populaires auprès des papillons. Photo; okiepony, depositphotos
  1. Tournesol (Helianthus annuus)
  2. Trèfle incarnat (Trifolium incarnatum) zones 3-9
  3. Verveine de Buenos Aires (Verbena bonariensis) annuelle 
  4. Verveine hastée (Verbena hastata) vivace, zones 3-9
  5. Zinnia (Zinnia elegans et autres) annuelle

Un environnement invitant

Jardin d'échinacées et de rudbeckies avec papillon monarque.
Un jardin bien fleuri au soleil, avec des échinacées et des rudbeckies. Ce papillon monarque est sûrement très heureux! Photo: Media Marketing, depositphotos

Les papillons ont aussi certaines préférences quant à l’emplacement de leur jardin, notamment :

  • Situation ensoleillée;
  • Protection contre les vents forts; 
  • Endroit où vous n’utilisez pas de pesticides.

Un jardin pour papillons à son plus simple!

C’est un projet facile à réaliser et qui nécessite très peu de ressources. 

Sac de semences Papillons et oiseaux de Herbionik.
Semences de fleurs sauvages pour papillons et oiseaux de Herbionik. Photo: Gloco

D’abord, trouvez des semences de fleurs pour papillons. Gloco, une entreprise québécoise, offre un produit appelé Herbionik Eco-Rustik Papillons et oiseaux qui contient un mélange de 15 fleurs sauvages que les papillons aiment… et qui produisent, en fin de saison, des graines pour nourrir les oiseaux granivores. D’une pierre, deux coups! La plupart des semences sont de fleurs annuelles, ce qui assure une floraison dès la première année. Et il y a aussi des vivaces pour la floraison de l’année suivante. 

Voici comment procéder:

Jardin en bac

Bac en bois fabriqué maison pour contenir un jardinet de papillons
Bac en bois fabriqué maison pour contenir un jardinet pour papillons. Il ne reste plus qu’à semer! Photo: vilaxlt, depositphotos

C’est la méthode la plus facile pour débuter! Essentiellement, vous n’avez qu’à remplir un grand pot ou bac de terreau jusqu’à 5 cm du rebord et à commencer à semer! 

Secouez le sac pour bien mélanger les semences. Éparpillez-les sur la surface du terreau et recouvrez-les de 6 mm (1/4 pouce) de terreau. Ensuite, arrosez bien. En moins d’une semaine, la germination débutera. Et dans environ 6 semaines, vous verrez les premières fleurs! 

Quant à l’entretien, tous les 2 ou 3 jours, enfoncez votre doigt dans le terreau jusqu’à la deuxième jointure. S’il vous paraît sec, arrosez bien. Sinon, n’arrosez pas. Simple!

Jardinage au sol

Cette façon n’est pas tellement plus complexe que l’autre méthode, mais il faut quand même préparer l’espace avant de commencer. Si vous semez directement sur un sol couvert de déchets et de plantes, où les graines trouveront-elles de la place pour germer?

Donc, commencez par débarrasser la surface du sol des débris, des roches et des mauvaises herbes. Et ameublissez le sol à une profondeur de 10 cm. Pour finir, égalisez.

Main qui applique des semences.
Appliquez les graines à la main. Photo: juvelez, depositphotos

Par la suite, c’est la même technique. Brassez le contenu du sac, épandez les semences, couvrez-les de 6 mm (1/4 pouce) de terre et arrosez! Ce sont des fleurs sauvages: elles n’auront pas besoin de dorlotage. Les jardins au sol sèchent d’habitude moins vite que les jardins en bac, mais il vaut mieux vérifier leur niveau d’humidité régulièrement tout de même.

Dernier conseil

Chenille du papillon de céleri
Créez un espace pour les plantes indigènes qui nourrissent les chenilles des papillons. Ici, la chenille du papillon du céleri (Papilio polyxenes asterius). Photo: Leo Pictures, depositphotos

Si vous avez assez de place, vous aideriez beaucoup les papillons en créant un petit coin de fleurs et plantes sauvages sur votre terrain pour les chenilles! Après tout, les fleurs nourrissent les papillons adultes, mais leurs chenilles se nourrissent, pour la plupart, des feuilles de plantes indigènes. S’il n’y a pas de chenilles, la population de papillons ne pourra pas être forte! Donc, un jardin destiné à abriter les chenilles serait un grand atout pour les papillons… et pour toutes sortes d’autres animaux indigènes.

Vous pourriez lire davantage à ce sujet dans le billet Nourrissez les chenilles pour attirer les papillons.


Que vos jardins attirent des dizaines de jolis papillons chaque jour au cours de l’été à venir!

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 500 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

13 comments on “Semez un petit jardin pour les papillons!

  1. Lemaire

    Bonjour depuis plusieurs jours impossible d’accéder à vos articles en utilisant mon ordi je suis redirigée vers une page rouge qui indique ce site a été signalé comme n’étant pas sécurisé Microsoft vous recommande de ne pas continuer vers ce site. Il a été signalé à Microsoft comme contenant du contenu trompeur qui pourrait entraîner une perte de renseignements personnels ou de données financières voire d’argent

  2. Hélène Roy

    Quel serait la dimension de votre jardinet en bois comme démontré dans cet article M. Hodgson ?

  3. Berenice Rioux

    J’ai le même problème. Sur cette page rouge, allez à informations en bas et cliquez pour accéder au site. Ne vous inquiétez pas si c’est marqué que ce site est suspect.

  4. Les papillons aiment aussi beaucoup les monardes, c’est sur celles-ci que j’ai vu réapparaître quelques « petits argus » disparus depuis longtemps (mais les monardes peuvent elles être cultivées au Québec ?).
    Si on de la la place, ce n’est plus une plante herbacée mais un arbuste, on peut planter des buddleias, (Buddleja Davidii ), originaires de Chine, appelés aussi Arbre à Papillons. Et il porte bien son nom ! Mais il est parfois classé comme invasif, et sa culture est interdite dans certains pays ou régions. Dommage car il existe une grande variété de très beaux et très variés cultivars

  5. Que vous avez raison de parler des papillons dans un jardin c’est si important merci de cet article

  6. Francine C. Boivin

    Les asclépiades? Plusieurs dans mon jardin, mais très peu de monarques depuis 2 ou3 ans…

  7. Michel.

    Ce ne sont pas les fleurs, ni les arbustes à fleurs qui manquent chez moi. Ce qui manque de plus en plus chaque année ce sont justement les papillons que je veux nourrir.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :