Truc du jour

Fabriquez votre propre sculpture en mosaïculture avec des succulentes

Voici un petit projet de bricolage amusant, juste à temps pour votre jardin estival: créez votre propre sculpture de chat en mosaïculture en utilisant des plantes succulentes!

Par Timi Schmidt et Larry Hodgson

Avec la grande exposition en plein air de Mosaïcultures internationales qui s’apprête à ouvrir du 24 juin au 10 octobre 2022 au Parc du Bois-de-Coulonge à Québec, les gens du monde entier découvriront bientôt la beauté des mosaïcultures, ces sculptures en trois dimensions couvertes de plantes vivantes. Plus de 200 sculptures seront présentées, dont une de plus de 5 étages de hauteur, et on ne pourra que s’émerveiller devant leur beauté, leur originalité et leur complexité. 

Sculpture Mosaïcultures Terre Mère de 5 étages de hauteur.
La plus grande mosaïculture, Terre Mère, atteindra 5 étages de hauteur. Photo: Mosaïcultures internationales

Vous reviendrez de l’exposition avec la tête pleine d’images inoubliables, rêvant de faire la même chose chez vous… 

… et vous pourrez le faire. Même facilement. 

À une moindre échelle, toutefois!

Car on vous propose ici un simple petit projet: une sculpture en mosaïculture — ou topiaire, si vous préférez — en forme de chat. 

Le projet

C’est un projet facile à réaliser dans un seul après-midi en utilisant des produits faciles à trouver. Un projet pour toute la famille, aussi. Bien sûr, maman ou papa devrait manipuler le grillage à poule à cause de ses bouts coupants, mais même les tout-petits peuvent aider à insérer de petits plants dans les trous. Et à arroser! 

(Donnez aux enfants un vaporisateur d’eau
et laissez-les s’amuser avec, voilà tout!)

Ce projet, proposé par Wire Fence, montre comment bricoler une sculpture de chat en mosaïculture, une décoration vivante qui pourrait être un ajout unique à votre jardin ou à votre balcon ou galerie. Et vous constaterez qu’elle est assez facile à créer aussi!

Pourquoi utiliser des succulentes?

Les succulentes s’adaptent facilement à la vie en mosaïculture. Photo: YenHoang1804, depositphotos

Il serait possible d’utiliser toutes sortes de petites plantes dans une sculpture en mosaïculture. Dans les sculptures de Mosaïcultures internationales, d’ailleurs, les plantes les plus utilisées ne sont pas des succulentes. On y emploie surtout des plantes mésiques (végétaux ayant besoin d’une terre relativement humide) et ayant donc besoin d’arrosages fréquents. 

C’est le cas des deux plantes les plus associées à la mosaïculture: les alteranthères ficoïdes (Alternanthera ficoidea cvs) et les santolines (Santolina chamaecyparissus). On les utilise parce que leur feuillage est coloré, qu’elles poussent vite et qu’elles répondent bien à la taille. Mais une telle sculpture sèche très rapidement — et irrégulièrement! — et il n’est pas facile de maintenir humide, par exemple, l’oreille de votre chat en mosaïculture sans détremper son ventre et ainsi provoquer la pourriture. Les Mosaïcultures internationales ont une équipe de spécialistes pour régler l’arrosage dans le moindre détail. Vous n’avez que… vous-même et votre famille. Et vous avez d’autres préoccupations.

Et voilà l’avantage de succulentes: sédums, echevérias, joubarbes, portulacarias, haworthias, gastérias, apténias et plusieurs autres succulentes de petite taille. Elles ont la capacité de tolérer les incartades de toutes sortes. Surtout dans l’arrosage. Et alors, pour quelqu’un qui a d’autres choses à faire dans la vie que de s’occuper d’une sculpture vivante, les succulentes sont plus faciles à maintenir en bon état. Si vous les laissez un peu trop sécher par accident, c’est sans conséquence importante.

Vous pouvez d’ailleurs utiliser de petites plantes enracinées en préparant votre sculpture ou même tout simplement des boutures que vous insérerez dans la structure. Elles y prendront racine avec une facilité surprenante.

Ce dont vous aurez besoin :

  • Pince à bec long;
  • Pince coupe-fil;
  • Gants de protection;
  • Grillage à poule;
  • Succulentes;
  • Mousse*;
  • Terreau d’empotage;
  • Doublures de panier en fibre de coco.

*Idéalement, utilisez de la mousse séchée, peut-être, mais vivante. La plupart des fournisseurs offrent maintenant des «mousses préservées», séchées et traitées à la glycérine. Elles sont donc mortes et ne feront que se dégrader avec le temps. Mais les mousses séchées vivantes reverdiront, prendront diverses teintes de vert, et donneront à votre sculpture un aspect de véritable petit écosystème en miniature.

Étape 1

Outils et ingrédients pour la structure topiaire.

Rassemblez vos fournitures. Assurez-vous d’avoir sous la main tout ce dont vous aurez besoin pour la sculpture avant de commencer.

Étape 2

Grillage à poule coupé selon les formes nécessaires.

Déroulez votre grillage à poule et découpez les formes selon celles montrées sur la photo ci-dessus. Vous aurez besoin de deux morceaux de chaque forme.

Étape 3

Pince à bec long qui tord les extrémités des mailles ensemble.

Assemblez les formes identiques en tordant ensemble les extrémités coupées de fil à l’aide de pinces pour les solidifier. Il faut porter des gants de protection.

Étape 4

Corps, tête et oreilles prêts à être remplis de fibre de coco et terreau.

Une fois que toutes les formes identiques seront assemblées, vous aurez le corps, la tête et les oreilles. Assurez-vous de laisser le fond de chaque forme ouvert afin de pouvoir les remplir de terreau d’empotage plus tard.

Étape 5

Doublures de panier en fibre de coco utilisées pour remplir les pièces.

Coupez en morceaux les doublures de panier en fibre de coco et tapissez-en chaque partie de la structure avant de finir leur assemblage.

Étape 6

Dessous de la sculpture, avec les parois couvertes de fibre de coco, mais le centre encore vide.

Voici un gros plan de ce à quoi la sculpture devrait ressembler une fois que les doublures en fibre de coco sont en place, mais avant de relier les parties de la sculpture ensemble

Étape 7

Toutes les pièces assemblées avec le grillage.

Connectez toutes les pièces séparées ensemble en tordant les extrémités libres ensemble. Votre sculpture devrait commencer à ressembler à un chat maintenant.

Étape 8

Remplir la sculpture de terreau.

Humidifiez un peu le terreau (il devrait avoir la texture d’une éponge essorée) et commencez à en remplir la forme de la sculpture. Assurez-vous d’utiliser suffisamment de terreau et de le pousser fermement jusqu’au fond de la sculpture et aussi dans le moindre coin. La forme doit être pleine de terreau à la fin.

Étape 9

Fond fermé de la sculpture après l’ajout du sol.

Une fois que la sculpture est complètement remplie, refermez-la en utilisant la méthode de torsion pour fixer les sections grillagées ensemble.

Étape 10

Plantation de plantes succulentes dans des trous de sculpture.

Pratiquez des trous dans la doublure en fibre de coco et insérez-y les succulentes une par une. Tassez le terreau des plantes pour que les racines tiennent bien en place.

Étape 11

Ajout de mousse pour recouvrir la structure.

Ajoutez de la mousse partout sur la sculpture où il n’y a pas de plantes pour cacher le grillage et créer un effet de tapis. Afin de garder la mousse solidement en place, pressez les extrémités de chaque touffe entre le fil et la doublure.

Étape 12

Chat blanc et sculpture de chat en mosaïculture.

Une fois que vous êtes satisfait de son apparence, placez votre sculpture à son emplacement final et arrosez-la doucement. Avec le temps, la mousse et les succulentes deviendront plus denses et votre sculpture en mosaïculture deviendra de plus en plus verte !

Entretien de votre sculpture

Pendant l’été, placez votre sculpture au soleil ou à la mi-ombre. 

Arroser une sculpture de mosaïculture resemble davantage à donner une douche qu’à un arrosage classique, avec un arrosoir muni d’une pomme. Photo: dimdimich, depositphotos

Le seul entretien nécessaire est l’arrosage. On le fait en douchant la plante, car il n’y a pas de pot dans lequel l’eau peut être versée. Il faut alors imiter la pluie. Ainsi, utilisez un arrosoir muni d’une pomme ou un pistolet réglé à «douche» ou «doux ». Assurez-vous d’humidifier toutes les parties, incluant les oreilles (qui sèchent très vite). Arrosez quand la mousse commence à être sèche au toucher.

La fertilisation n’est pas obligatoire, mais si vous y tenez, ajoutez un soupçon d’engrais soluble à l’eau d’arrosage à l’occasion.

À l’automne

Vous pouvez aussi rentrer votre sculpture à l’intérieur à l’automne. 

Placez-la sur une soucoupe munie de rainures de drainage. Il faut un maximum de soleil dans la maison, donc un emplacement tout près d’une fenêtre au sud ou à l’ouest si possible. Ou encore, une place sous une lampe fluorescente ou DEL. Normalement, les températures intérieures ambiantes conviennent très bien. 

Essayer d’arroser votre sculpture sans éclabousser les objets autour sera sans doute vain. Mieux vaut placer la sculpture dans une douche, un bain ou un évier et l’arroser abondamment de cette façon. Par la suite, pour assurer un drainage parfait, laissez-la s’égoutter pendant 30 à 60 minutes avant de la remettre dans sa soucoupe. 

Enfin, n’hésitez pas à tailler les tiges trop longues ou mal placées ou à remplir avec des boutures tout trou qui se forme. 


Une sculpture en mosaïculture sur votre balcon ou terrasse cet été? Ou même dans votre demeure en toute saison? Pourquoi pas? Et cela vous donnera un souvenir vivant des fabuleuses Mosaïcultures de Québec 2022!

À propos de l’auteur

Ce projet et les informations de base sont l’œuvre de Timi Schmidt. Timi est blogueuse et passionnée de jardinage. Elle aime les nouveaux défis et les nouvelles idées intéressantes qui rendent nos jardins uniques. 

Article basé sur un texte de langue anglaise traduit et adapté par Larry Hodgson.

Sauf mention contraire, photos de Wire Fence.

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 500 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

14 comments on “Fabriquez votre propre sculpture en mosaïculture avec des succulentes

  1. Celine Foucault

    Wow! Je cherchais justement un projet â faire pour mes vacances au début juin.Je plante chez le voisin. Déjà je débordé. Merci , Céline

  2. Anonyme

    tres joli ca me tente bien deja fait des tortues mercivos lettre toujour aussi bien on se lasse pas de vous lire

  3. Denise B.,Québec, Qc

    Très beau projet, je le partage à ma belle-fille. Elle aime les chats et à grand besoin de se vider l’esprit,
    travail très intense, pire depuis la pandémie. Elle est très habile et possède déjà des succulentes.
    J’ai mon passeport pour les Mosaïcultures, vraiment hâte d’aller m’y promener.

  4. Corinne

    Génial! Lorsque vous avez présenté une exposition de mosaïculture, il y a quelques mois, j’ai eu très envie de m’en faire une (j’avais beaucoup aimé le cheval de trait !) Je me suis arrêtée à la conception de la structure, et au choix de plantes … manque de temps aussi, surtout. Mais avec ces quelques informations, ce petit projet parait un petit peu plus probable… Merci, c’est important de cultiver les projets aussi, les rêves 🌿🌼

  5. Corinne

    Au moins, ce chat (le vert, en tous cas) ne fera pas ses besoin dans les salades🐈🐾

  6. Corinne

    Ça fait deux! actiités, pour les vacances : fabriquer une mosaïculture et aller voir la grande exposition en plein air de Mosaïcultures internationales à Québec (lu un peu vite ce matin😴)

  7. Bonjour
    Très sympa! 🙂

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :