Truc du jour

Un potager sur bottes de paille 

By Larry Hodgson

On peut faire un potager bon marché sur des bottes de paille. Oui, dans la paille, directement. C’est une méthode très populaire en permaculture… bien que, curieusement, pas du tout permanente! Déjà, les bottes auront perdu une bonne partie de leur intégrité à la fin de la première saison et s’affaisseront à un certain degré, mais on peut d’habitude étirer leur utilisation sur une 2e année.

Attention, ça doit être de la paille (résidus de céréales après le battage, donc sans graines) plutôt que du foin (herbes fauchées, souvent infestées de graines de mauvaises herbes). On peut obtenir des bottes à prix raisonnable d’un agriculteur ou dans un centre équestre. À moins de posséder une camionnette ou une remorque, essayez de négocier un prix qui comprend la livraison. 

La préparation

On peut placer les bottes de paille sur toute surface plane: gazon, terrasse, aire de stationnement, etc. Ou directement sur le sol. Par exemple, quand le jardin est infesté d’une maladie transmise par le sol, on peut y déposer une botte de paille et continuer à jardiner. Les maladies ne migreront pas dans la paille la première année et probablement pas le 2e non plus, à moins que les plantes se couchent sur le sol.

Placez les bottes avec les tiges à la verticale, côté coupé vers le haut, et ce, pour permettre une infiltration plus égale de l’eau. 

Installez les bottes environ 2 semaines avant la période de plantation et de semis, normalement donc vers le début ou la mi-mai au Canada, selon la région, sans doute plus tôt en Europe. Il faut préparer les bottes pendant environ 10 à 12 jours, y ajoutant du compost, du fumier ou un engrais biologique riche en azote comme le fumier de poule ou la farine de sang. 

Arrosez bien les bottes et gardez-les humides, en rajoutant de l’engrais aux 2 jours. 

Assez rapidement, les bottes vont commencer à se réchauffer, atteignant jusqu’à 60 °C, à mesure que les microorganismes, en présence de cette abondance de matière organique et d’azote, se développent et commencent à digérer la paille. 

Quand la température baisse à environ 20 °C, la paille est suffisamment décomposée pour permettre la plantation. À cause de la chaleur dégagée par la paille en décomposition, on peut même installer les légumes friands de chaleur (tomates, piments, courges, aubergines, tomatilles, etc.) une semaine ou deux plus tôt que d’habitude, quitte à les recouvrir d’une couverture flottante ou autre si la nuit s’annonce très froide. 

La plantation

Trou de plantation creusé dans la paille avec un transplanatoir.
Repiquez les plantes avec un peu de bonne terre. Photo: clemsonhgic.wpengine.com

Pour repiquer des plantes, creusez un trou dans la paille et ajoutez un peu de terre à jardin de qualité. Maintenant, plantez-y le jeune plant et recouvrez ses racines de terre. 

Pour les semis, appliquez une couche de 5 à 8 cm de bonne terre à jardin sur la paille et faites vos semis comme à l’habitude. 

Variétés à cultiver

Tomates plantées dans une botte de paille.
Les tomates aiment beaucoup la culture en botte de paille. Photo: clemsonhgic.wpengine.com

On peut cultiver la plupart des légumes annuels dans un potager en botte de paille. Les légumes fruitiers, surtout, semblent beaucoup aimer cette technique et donnent d’excellents rendements. C’est le cas des tomates, poivrons, aubergines, haricots, concombres, courges, melons, etc.

Les légumes-feuilles réussissent très bien aussi, tant qu’on ne les laisse pas trop sécher. On peut même les semer dans les parois de la botte pour gagner plus d’espace.

Les légumes racines — betteraves, pommes de terre, etc, et surtout les radis longs et les carottes longues — réussissent moins bien; les résultats sont meilleurs la deuxième année. D’ailleurs, pour récolter les pommes de terre, il faut défaire la botte, ce qui assure que le projet prendra fin après seulement un an.

Enfin, le maïs, trop haut, tend à tomber sur le côté. 

Évidemment, il n’est pas logique de cultiver des légumes pérennes (livèche, rhubarbe, asperge, etc.) dans un milieu aussi éphémère.

Le tuteurage est embêtant, cependant, car les tuteurs et même les cages à tomate tiennent mal dans la paille. Il faut donc trouver des moyens pour les faire tenir dans le sol en dessous. Certains jardiniers créent des structures surélevées en enfonçant des tiges de métal en T solidement dans le sol. Il peut être plus facile de choisir des légumes de moindre envergure (tomates déterminées, courges non coureuses, haricots et pois nains, etc.) et de les laisser s’étendre sur la paille.

Entretien

Tuyau suintant utilisé pour arroser un potager en bottes de paille.
Un tuyau suintant peut être utile pour réduire le besoin d’arrosage manuel. Photo: de.garden-experts.net

Cette technique nécessite passablement d’entretien, par contre. Il faut arroser souvent (une source d’eau à proximité est donc obligatoire), normalement tous les jours, car les bottes sèchent rapidement. Un tuyau suintant serait alors très utile ou encore un système d’irrigation goutte à goutte. 

Il vous faut une bonne source de matière organique bon marché, car s’il faut acheter tous les ingrédients à leur pleine valeur marchande, la rentabilité diminue considérablement, d’autant plus que, contrairement à un potager en pleine terre, il faut remplacer la structure (les bottes de paille) tous les 2 ans, car elles s’affaissent complètement.

Au moins, on peut utiliser les résidus des bottes comme compost ou paillis. 

Billet tiré du live Jardiner sans se ruiner par Larry Hodgson.

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de 65 livres de jardinage, conférencier et vulgarisateur hors pair, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, nous a quitté en octobre 2022. Reconnu pour sa grande générosité, sa rigueur et son sens de l'humour, il a touché plusieurs générations de jardiniers amateurs et professionnels pendant 40 ans de carrière. Grâce à son fils, Mathieu Hodgson, et une équipe de collaborateurs, le blogue jardinierparesseux.com continuera sa mission de démystifier le jardinage et le rendre plus accessible à tous. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2800 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

21 comments on “Un potager sur bottes de paille 

  1. curieuse77

    Bonjour précédemment vous accusez les bottes de paille d héberger les rongeurs de tulipes ?

  2. Carole Bergeron

    Bonjour! Pour faire un paillis dans mon jardin, je des bottes de foin ont été mises à la place de bottes de pailles. « Quoi faire, quoi faire » aurait dit le pauvre Sol.

  3. Est-ce que cette méthode pourrait être efficace pour la création d’un nouveau potager tout en éliminant le detourbage? L’herbe dessous se décomposerait pendant la première saison et la paille pourrait être soit enfouie soit utilisée comme paillis la seconde année, le sol étant maintenant dénué d’herbe?

  4. Ericka Moerkerken

    Quel est le meilleur endroit pour acheter des bottes de paille? – pas si facile à trouver!

  5. MarioStNic

    Ericka: dans mon coin, Lévis, j’irai visiter les écuries.

  6. Marie Josée Marcoux

    Bonjour Larry, est-ce que de la paille non en ballot peut convenir? Nous avons de la paille en grosse paille ronde de 4 pieds de diamètre. On pourrait en étaler une bonne épaisseur au sol, par contre ce ne serait pas compacté comme dans un ballot?

  7. mariejo123

    Je voulais dire en grosse « balle » ronde de 4 pieds…

  8. Geneviève

    J’ai du composte de crevettes à la maison. Est-ce que c’est un bon composte pour préparer mes bottes?

  9. J’aimerais que vs me conseillez sur la sorte de terre et terreau pour entretenir les plates bandes composée d’arbuste a fleur en majorité
    Elle fait tout le tour de notre bloc . La plate bande est là depuis plusieurs année avec potentielle hydrangée iris etcSi on prend une terre déjà enrichie est ce suffisant ou on doit remettre de l’engrais et sous quelle forme
    Merci bcp

    • Il ne m’est plus possible de répondre aux questions individuelles. Vous pouvez toutefois les poser sur le Forum (https://jardinierparesseux.com/forum/) ou encore, utiliser l’outil de recherche sur la page du blogue pour voir si un billet passé pourrait répondre à votre interrogation.
       
      Bon jardinage!
       
      Larry Hodgson

  10. Mariette D. de la Beauce

    Un truc qui marche bien:
    Mettez des journaux directement sur le sol, l’herbe en fait.
    , l’épaisseur d’un journal de Montréal environ.
    Ne bloque aucunement la croissance de vos plants mais bloquera celle de l’herbe.

  11. mariejo123

    Ok parfait, merci beaucoup! 🙂 Je vais essayer mes tomates avec des bottes de paille cette année.

  12. Ping : Les 12 potager sur ballots de paille – dieuthuy.com

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :