Bulbes Multiplication des végétaux Truc du jour

Un tubercule de bégonia peut se diviser, mais…

Si votre tubercule de bégonia devient trop gros pour son pot,
vous pouvez y remédier… en divisant le tubercule en deux!

Par Larry Hodgson

Question: Dois-je diviser un tubercule de bégonia ou simplement continuer à le mettre dans de plus grands pots chaque année? J’en ai quelques-uns de la taille d’une assiette!

Linda Bradley

Réponse: C’est une question qui me ramène loin dans le passé! Il y a fort longtemps, je cultivais beaucoup de bégonias tubéreux (Begonia × tuberhybridaB. boliviensis, etc.). J’en cultive encore, mais beaucoup moins. Et ces tubercules grossissent année après année. Certains bégonias tubéreux ont des tubercules naturellement assez petits, mais d’autres deviennent vraiment presque aussi grands qu’une assiette! Pourtant, la partie aérienne de la plante — tiges, feuilles, fleurs — n’augmente pas nécessairement de taille en conséquence. Un très petit bégonia peut avoir un gros tubercule et le contraire aussi est possible. 

Gros tubercule, petit pot

Tubercule de bégonia de la taille d’une main.
Ce tubercule est presque aussi gros que son pot! Photo: Carrie’s Gardening Channel

Vous atteignez éventuellement un point où le tubercule est devenu ridiculement gros par rapport à la taille du pot. Et comment pouvez-vous même arroser correctement une plante dont toute la surface du sol est couverte d’un épais tubercule qui repousse l’eau? Que pouvez-vous alors faire pour aider la plante à bien se développer?

Eh bien, la possibilité qui vient le plus rapidement à l’esprit d’un jardinier est de diviser le tubercule. Après tout, on le fait pour les rhizomes de canna et les racines des dahlias, même pour les tubercules de pomme de terre. C’est aussi possible chez le bégonia tubéreux, mais, chez cette plante, c’est une entreprise risquée. 

En fait, cette opération laisse une grande plaie ouverte sujette à la pourriture, une plaie qui ne guérit jamais vraiment. Il est vrai que, avec le temps, le tissu extérieur sèche, formant une sorte de croûte, mais ce sont des cellules mortes provenant des couches extérieures de la blessure. Aucun tissu frais ne se forme pour recouvrir la plaie. La plante n’a pas hérité de cette façon de se guérir! Alors, vous ne pouvez pas couper ce tubercule en petites sections comme un tubercule de pomme de terre, car cela laissera une trop grande surface sans protection. Alors, il est certain que la pourriture s’y installera.

Bégonia tubéreux coupé en deux.
Tubercule de bégonia coupé en deux. Photo: patientgardener.co.uk

De plus, quand vous coupez le tubercule en deux, vous avez maintenant la moitié d’un gros tubercule au lieu d’un gros tubercule entier. Cela ne change pas grand-chose lorsque vous voulez l’empoter. S’il faisait 20 cm de large auparavant et ressemblait un peu à un ballon de basket dégonflé, il fera encore 20 cm de large et ressemblera toujours à un ballon de basket dégonflé, mais un ballon de basket dégonflé qui a été coupé en deux. Ce n’est pas vraiment une amélioration, car vous aurez toujours besoin d’un grand pot pour une plante assez petite.

La technique 

Tubercule de bégonia tubéreux avec une ligne rouge indiquant où couper.
C’est au printemps, quand le tubercule se réveille, qu’on peut le diviser. Photo: eBulb

Si vous décidez de diviser votre bégonia tubéreux, faites-le à la fin de l’hiver ou au début du printemps, à son réveil. Repérez deux pousses qui sont bien éloignées l’une de l’autre sur le tubercule. (Plus elles sont éloignées, moins il y a de risque que la pourriture, si elle s’installe, les atteigne.) 

Il suffit d’utiliser un couteau propre et bien aiguisé et de couper le tubercule en deux entre les pousses. Cela laissera paraître une chair blanche humide. Vous ne pourrez pas vous empêcher de remarquer la ressemblance avec une pomme de terre!

Saupoudrez la plaie de soufre ou d’un autre fongicide, puis laissez-la sécher. J’ai remarqué que certains sites Web recommandent de la laisser sécher pendant quelques heures, mais j’ai peur que ce ne soit pas assez. J’avais l’habitude de laisser sécher la plaie pendant 2 semaines ou plus, jusqu’à ce que la surface coupée soit brune et bien sèche.

Ensuite, il vous suffit de rempoter le tubercule, comme indiqué dans l’article Réveillez vos bégonias tubéreux. Vous avez maintenant deux plantes à cultiver pendant l’été.

Un traitement alternatif

Bien sûr, cette intervention quasiment chirurgicale ne résout pas vraiment votre problème. Vous avez toujours ce tubercule ridiculement gros. Alors, oubliez la division: prenez plutôt des boutures de tige.

Lorsque vous avez rempoté votre tubercule de bégonia et qu’il pousse avec vigueur (voir à nouveau Réveillez vos bégonias tubéreux), il est temps de réagir. À ce moment-là, les pousses seront devenues des tiges avec des feuilles pleinement formées. Elles devraient mesurer environ 8 à 15 cm de hauteur. Il suffit alors de casser une tige à sa base ou de la couper avec un couteau pour la détacher. Ensuite, faites enraciner la bouture dans un terreau d’empotage ordinaire, que vous garderez légèrement humide. C’est tout à fait une bouture typique, quoi! Vous n’avez qu’à insérer le tiers inférieur de la tige dans le substrat humide. Aucune hormone d’enracinement n’est nécessaire.

Boutures de bégonia tubéreux.
Boutures de tiges de bégonia tubéreux enracinées, fraîchement sorties de leur mini-serre. Photo: http://www.national-begonia-society.co.uk

Couvrez la bouture avec un dôme en plastique transparent ou placez-la dans un sac en plastique transparent. Cela maintiendra une humidité élevée et modérera les fluctuations de température. C’est ce qu’on appelle une culture à l’étouffée. Placez le pot ainsi emballé sous un éclairage modéré à des températures domestiques normales. 

En une ou deux semaines, la bouture sera bien enracinée. Vous pourrez alors retirer le dôme ou le sac et cultiver la petite plante comme toute autre «annuelle» de plate-bande ou de bac.

Des bégonias tubéreux Non Stop de toutes les couleurs.
Les boutures de bégonia fleuriront dès le premier été! Photo: yongkiet, depositphotos

Oui, votre bégonia fraîchement enraciné fleurira l’été même, généralement abondamment, et aura formé un tubercule encore petit mais pleinement viable d’ici le milieu de l’automne. Vous pourrez alors le déterrer, le nettoyer, le sécher et l’entreposer dans un endroit libre de gel pour l’hiver.

Mais que faire avec le trop gros tubercule d’origine? Eh bien, je soupçonne qu’il y a des microbes dans votre bac de compost qui seront très heureux de le digérer et de le réduire en un compost riche que toutes les plantes de votre jardin apprécieront.

12 comments on “Un tubercule de bégonia peut se diviser, mais…

  1. J’ai eu parfois de très gros bulbes de bégonias, mais comme il offraient toujours une floraison splendide, je n’ai jamais pensé à les diviser, et comme à cette époque j’avais beaucoup de place, je leur cherchais des contenants de plus en plus grands.
    Puis, comme dit Gargantua à son fils: « Cette vie est transitoire » et un jour les bulbes n’ont pas repris vie au printemps.

  2. Hélène Genest

    Je me posais justement la question cette semaine. Merci pour l’information.

  3. Nancy Renaud

    Wow

  4. Jeannine Turgeon

    J’ai beaucoup de petits plants de tomates qui poussent dans ma verrière, quand et comment les éclaircir? Qu’est-ce que les gourmands qu’il faut enlever, si j’avais des images, j’apprécierais. Je suis nouvelle en jardinage.

  5. merci infiniment pour ses belles informations… je n’ai jamais divisé mon rhizome de peur de le perdre justement à cause de la pourriture il est énorme ….😉

  6. Alexandra

    Bonjour M. Hodgson et merci pour ce nouvel article très intéressant comme toujours 🙂
    @ Jeannine : M. Hodgson ne peut plus répondre aux questions. Mais il a écrit plusieurs articles sur ce blog sur la culture des tomates, utilise la barre de recherche, tu vas vite trouver. M. Hodgson ne recommande pas de retirer les gourmands, car cela réduit la production de tomates et constitue la porte d’entrée de maladies. Belle journée.

  7. Merci, chronique très utile comme d’habitude. J’ai un tubercule de 25 cm que je plante depuis 15 ans. Je n’ai aucune idée de la variété, j’avais gagné une jardinière dans un commerce locale. Je vais essayer les boutures!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :