Truc du jour

Réveillez vos bégonias tubéreux

Par Larry Hodgson

Le bégonia tubéreux (Begonia × tuberhybrida) est parmi les bulbes d’été les plus populaires. Sa capacité de produire de belles grosses fleurs très colorées pendant tout l’été en fait une vedette. Et il peut le faire même dans les emplacements assez ombragés où si peu de plantes fleurissent bien.

Mais pour l’avoir en fleurs dès le début de l’été, il faut démarrer ce bégonia à l’intérieur plusieurs semaines d’avance. Habituellement, au moins 6 à 8 semaines avant la date du dernier gel. C’est au mois d’avril dans la plupart des régions du Québec. 

Récupération ou achat?

Si vous avez déjà des tubercules de l’an dernier, il suffit d’aller les chercher au sous-sol. Sinon, des tubercules de bégonia sont en vente dans toutes les jardineries. Certaines offrent même de petits plants de bégonias tubéreux en mini-mottes. Ils sont déjà en croissance et prêts à être repiqués dans des pots de 15 cm. Parfois, ces petits plants sont même en bouton!

Tubercule de bégonia tubéreux avec de petites pousses.
Un tubercule de bégonia qui commence à se réveiller. Photo: http://www.jardinierparesseux.com

Le tubercule ressemble à un bol charnu brun, car sa surface supérieure est concave. C’est dans ce creux qu’on voit déjà, en avril, les petites pousses roses qui deviendront les futures tiges florales. Elles sont actuellement au beau fixe. Elles attendent la plantation et l’arrosage pour continuer leur croissance. 

Plantation

À cette fin, prenez un pot de 15 cm (6 po) et remplissez-le de terreau d’empotage humide jusqu’à environ la mi-hauteur. Placez le tubercule au centre, sur le terreau. Prenez soin de diriger le côté concave vers le haut. Maintenant, ajoutez du terreau en recouvrant à peine le tubercule.

Arrosez légèrement, sans laisser d’eau dans le «creux» du tubercule à ce stade. Placez le pot dans un emplacement bien éclairé et à 21 à 24°C pour stimuler le démarrage.

Après une semaine ou deux, le plant commencera à produire des feuilles. Augmentez alors graduellement les arrosages, juste assez pour garder le sol légèrement humide en tout temps. Si possible, aussi, à ce stade baissez la température à environ 15 °C la nuit. Cela n’est pas obligatoire, mais donnera des plantes plus compactes et denses.

Les feuilles grandiront assez rapidement et vous pourrez alors ajouter plus de terreau. Photo: Summer1810,  depositphotos

Quand les nouvelles pousses auront environ 15 cm de hauteur, rajoutez du terreau au pot. Vous pourrez le combler jusqu’à 1 cm du bord. La partie de la tige qui se trouvera couverte de terreau produira alors des racines. Cela donnera une plante plus solide, moins susceptible de casser au vent.


Que les fleurs du bégonia tubéreux sont comestibles? Elles offrent un délicieux goût acidulé aux salades, aux pokés et aux smoothies, sans parler de leurs très jolis coloris!

Acclimatation

Quand les températures extérieures se réchauffent, vous pouvez commencer à acclimater votre bégonia aux conditions de plein air. Sortez-le par une journée assez chaude (15 °C ou plus), le plaçant à l’ombre au début. Rentrez la plante le soir si la température doit descendre sous 15 °C. Répétez quotidiennement, augmentant graduellement l’intensité lumineuse chaque jour, et ce, pendant une semaine environ. La plupart des bégonias tubéreux préféreront une plantation à l’ombre partielle. Les bégonias multiflores (de type Non Stop), par contre, peuvent tolérer le plein soleil.

Bégonias retombants jaunes et orange.
Certains bégonias tubéreux ont un port retombant et conviennent parfaitement aux paniers suspendus.. Photo: Debu55y, depositphotos

Repiquage et entretien

Quand il n’y a plus de risque de gel et que la température nocturne dépasse fidèlement 15 °C, vous pouvez faire le transfert. Repiquez votre bégonia tubéreux en pleine terre ou encore en jardinière. Plantez les variétés retombantes dans un panier suspendu ou une balconnière.

Pendant l’été, arrosez et fertilisez le bégonia tubéreux comme n’importe quelle annuelle. 

Et à l’automne, bien sûr, n’oubliez pas de rentrer le tubercule après le premier gel. Vous le garderez en dormance, au sec, dans votre sous-sol pendant l’hiver.

Autres bulbes à démarrer dans la maison

Il n’y a pas que les bégonias tubéreux à réveiller au printemps. Le même genre de régime (plantation à l’intérieur tôt au printemps pour donner une avance à la saison) s’applique aussi aux autres bulbes gélifs que vous avez gardés en repos dans le sous-sol pendant l’hiver:

  • alocasias,
  • callas, 
  • cannas,
  • caladiums, 
  • dahlias, 
  • glaïeuls,
  • Et plusieurs autres.

Il est temps de les réveiller aussi!

Article originalement publié dans le journal Le Soleil le 10 avril, 2021

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 500 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

15 comments on “Réveillez vos bégonias tubéreux

  1. BONJOURS ..Vos conseils me sont précieux , vraiment grand MERCI
    ;; DOM

  2. Line Bertrand

    C’est la deuxième année que je redonne vie à mes bégonias.
    J’en ai quelques uns qui ont commencé à faire des feuilles. Par contre je penses que d’autres sont pourrit car j’ai complètement recouvert le tubercule de terreau.
    L’an prochain je saurai.
    Quelle est la vie d’un tubercule. Est-ce comme les tulipes qui après un certain temps ne fleurissent plus?
    Merci pour vos conseils. On an apprend à tous les jours.

  3. Pour ceux que vous pensez pourris, il est possible qu’ils ne le soient pas. Vous pourriez garder le terreau légèrement humide au contour du pot et attendre encore quelques semaines. C’est possible qu’ils poussent. La même chose m’est arrivé. Bonne chance

  4. Line Bertrand @ « Quelle est la vie d’un tubercule? »
    Si l’on en prend soin plusieurs années. Je ne me souviens plus exactement combien d’années j’en ai gardé, mais d’une année sur l’autre ils grossissent. J’ai conservé le tubercule d’un splendide rose assez longtemps pour qu’il atteigne presque 15 centimètres de diamètre. Faute de pot assez grand, j’avais utilisé une vieille lessiveuse.
    Je les cultivais dans de la terre de bruyère (acide) que j’allias récolter dans les bois.
    Attention aux vers blancs dont les tubercules font les délices.
    Je n’en cultive plus, à mon grand regret : pas assez de place dans mon appartement.

  5. Merci à vous deux

  6. Mathieu Dollbaum

    Message pour M.r Hodgson ,
    Depuis quelques jours, la description sous la première photo de vos article, il y a deux phrases une par-dessus l’autre.
    Moi je m’amuse a essayer de lire !😃
    Ce qui me fait penser, se serait plaisant pour plusieurs d’incorporer une section de (JEUX) relatif à votre blog par exemple, un mot caché ou genre de questionnaire comme vos documentaires d’exposition vous avez partagé avec nous l’autre jour !

    Je comprends que cela demande beaucoup de temps à réaliser, je ne suis pas expert en informatique mais je vous offre mon aide et temps à rendre cela possible si vous voulez.

    Merci beaucoup
    Mathieu Dollbaum
    819-585-2913
    Mathieu.dollbaum@gmail.com

  7. Joanne Savage

    C’ est un vrai plaisir de faire « revivre » nos bégonias tubéreux. Il m’arrive d’en perdre quelques-uns pendant l’hiver mais en général ça fonctionne super bien. Depuis quelques années je donne un angle à mes tubercules lorsque je les plante pour être certaine que la partie concave du bulbe ne se remplisse pas d’eau lors des arrosages. Dans le passé j’ai remarqué que certaines tiges pourrissaient à la base et je crois que s’en était la cause. Là là trop hâte que le printemps se réchauffe un peu pour travailler un peu sur le terrain. 🙃

  8. Même chose que pour Mathieu Dollbaum, les lignes se chevauchent sous la première illustration et depuis plusieurs jours; je me demandais si ça venait de mon système.
    Ouiiii, les bulbes ! je suis super en retard cette année ! J’avais négligé mes pots de gingembre rentrés trop tard l’automne dernier, et les frileuses plantes sont mortes de froid. Quand j’ai voulu vider et nettoyer les pots, l’autre jour, j’ai trouvé des bulbes … bien vivants avec des petits yeux qui me suppliaient de les rempoter … c’est fragile, la vie, et c’est fort aussi !

  9. Rosanne Gagnon

    IMG_5869.JPG
    IMG_5870.JPG
    Merci de m’aider à identifier ces fleurs qui poussent en ce moment.

  10. Ping : Un tubercule de bégonia peut se diviser, mais… - Jardinier paresseux

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :