Semis Truc du jour

Quand les racines de vos semis s’entremêlent

Comment séparer des semis aussi entremêlés? Photo: alisafarov, depositphotos

Par Larry Hodgson

Quand on produit des semis, il arrive souvent qu’ils commencent à être trop serrés; qu’ils manquent d’espace à cause de la concurrence avec leurs voisins

Si oui, il suffit d’éclaircir, c’est-à-dire de supprimer aux ciseaux les semis en trop, les coupant à la base. Le but, c’est de laisser un seul plant par alvéole ou pot, ce qui est toujours la situation idéale. D’ailleurs, s’il s’agit de fines herbes ou de légumes, ces semis coupés sont presque toujours comestibles et constitueront votre première récolte. Félicitations!

Je les veux tous!

«Mais non!, vous dites, je les veux tous!» Pour cela, il faut avoir d’autres pots dans lesquels les repiquer, du terreau et, surtout, beaucoup plus d’espace sous un fort éclairage où vous pourriez les placer, etc. C’est votre décision!

Donc, vous voulez les diviser et les planter chacun dans son propre pot. Cela paraît bien facile. Sauf que, s’ils sont vraiment nombreux dans un petit pot, leurs racines sont peut-être sérieusement entremêlées. Comme une colonie de semis siamois! En essayant de les séparer, vous endommagerez sérieusement les racines et risquez d’ainsi tuer les mêmes semis que vous vouliez à tout prix protéger! 

Quel désastre! 

Un démêlage dans l’eau

Heureusement, il y a une méthode facile pour démêler de jeunes racines, un bon vieux truc que j’ai appris de mon père il y a (c’est bien trop vrai!) un demi-siècle. Utilisez l’eau comme liquide démêlant! Et c’est si facile à faire.

Enlevez la motte de semis entremêlés de son pot. Placez la motte dans un bol d’eau tiède. (Ne donnez pas un choc thermique aux semis encore si fragiles en les plaçant dans l’eau froide!)

Attendez 5 à 10 minutes. Vous verrez qu’une bonne partie du terreau tombera de la motte tout seul. 

Secouez-les un peu et vous verrez encore plus de terreau tomber. 

Attendez encore 5 à 10 minutes et secouez-les de nouveau. À ce moment, presque tout le terreau sera tombé et les racines se détendront, comme si elles avaient été lubrifiées. 

Semis de poireaux qui se séparent après un trempage dans l'eau.
Après un bon trempage, les racines des semis se démêleront sans difficulté. Photo: potagerdurable.com

Quand vous tirerez de nouveau sur un semis, il se séparera de ces compagnons comme par magie. Ainsi, vous pourrez le repiquer sans peine et surtout, sans briser la moindre racine!

Repiquez alors sans tarder dans un terreau humide. Et continuez de la même façon avec les autres semis.


Bon succès avec tous vos semis!

Billet adapté d’un article paru dans ce blogue le 25 mars 2016.

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 500 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

5 comments on “Quand les racines de vos semis s’entremêlent

  1. Catherine

    Bonjour, je ne procède pas comme vous avec de l’eau et ça marche très bien.
    Je veille simplement à avoir la motte humide, je sépare en deux en tirant et en écartant du haut vers le bas puis je renouvelle ce geste jusqu’à obtenir des plans isolés. Ça crisse un peu mais la reprise est bonne . Je remets immédiatement en pot et j’arrose .
    Pas de décès ou rarement!
    Qu’en pensez-vous ?

  2. Anonyme

    Bon truc!

    • Je comprends que c’est valable pour les poireaux comme sur l’image mais pour des semis plus fragiles ,plus petits, plus jeunes …..? A quel stade peut-on faire ce repiquage ?

      • Alain Mallette

        Plusieurs articles traitent du repiquage dont notamment :https://jardinierparesseux.com/2020/05/04/faut-il-repiquer-les-semis-a-linterieur/ qui pourront répondre à votre question. Bon jardinage

      • Danielle Charette

        On peut les repiquer dès qu’ils ont deux vraies feuilles. (les deux premières « feuilles » sont des cotylédons…suivis bientôt par les deux premières vraies feuilles). Toujours tenir le plantule délicatement par une feuille en soutenant les racines, par exemple avec une baguette chinoise ou une fourchette en plastique, pour éviter de l’endommager, JAMAIS par la tige car si vous l’abimez c’est irréparable!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :