Fleurs comestibles Truc du jour

Semez un jardin de fleurs comestibles

Photo: SusaZoom, depositphotos

Par Larry Hodgson

Voici un petit projet idéal pour un jardinier néophyte: cultiver son propre jardin de fleurs comestibles à partir de semences! 

Après tout, nous voyons de délicieuses fleurs dans nos assiettes quand nous allons au restaurant. Pourquoi ne pas en produire nous-mêmes? Et un grand avantage de les semer plutôt que d’acheter des plantes est que vous aurez des résultats à peu de frais.

Les fleurs comestibles ajoutent de la saveur à vos repas. Certaines ont un goût sucré, d’autres acidulé, d’autres salé ou même piquant. La plupart sont parfumées aussi, car l’odeur est un composant important du goût. 

Et que de couleur pour raviver nos repas! Mais aussi nos jardins… car un jardin de fleurs comestibles est, du moins entre deux récoltes, très coloré!

On peut faire flotter des glaçons de fleurs comestibles dans les boissons de nos invités. Photo: Pablo Vivaracho, depositphotos

Même si les restaurants se limitent souvent à utiliser les fleurs comestibles comme garniture pour rehausser la beauté de l’assiette, vous pouvez les employer à toutes les sauces, dans le sens figuré comme réel. Sauces, bien sûr, mais aussi soupes, salades, smoothies, cocktails, glaçons (oui, on peut les geler), bonbons, gâteaux, pizzas, etc. 

Il ne faut pas oublier non plus que les fleurs comestibles sont bonnes pour la santé, généralement riches en minéraux et en vitamines. 

Aussi, les fleurs comestibles sont habituellement d’excellents choix pour attirer les pollinisateurs au jardin afin de favoriser le retour de la nature en ville: abeilles, papillons, syrphes, colibris, etc. Ces petits alliés recherchent toujours des fleurs colorées et parfumées — une description assez précise des fleurs comestibles! 

Où cultiver des fleurs comestibles?

Beaucoup de plantes ont des fleurs comestibles. D’ailleurs, cela applique à toutes les catégories de plantes : annuelles, vivaces, arbustes, etc. Il s’en suit logiquement qu’on peut les cultiver sous toutes les conditions imaginables — boréales, tempérées, tropicales, arides, humides, ensoleillées, ombragées et bien plus encore. 

Par contre, si vous voulez créer un jardin dédié aux fleurs comestibles dans un climat tempéré, il faudrait que les plantes que vous utilisez puissent pousser ensemble sous les mêmes conditions. 

Le jardin de fleurs comestibles doit presque nécessairement être au soleil. Photo: Alinamd, depositphotos

Comme il y a plus de plantes à fleurs comestibles qui aiment le soleil, un sol bien drainé et assez riche et une humidité de terre moyenne sans sécheresse profonde, vous feriez aussi bien de viser cet ensemble. Et cette combinaison — soleilbon sol et terre modérément humide — correspond déjà aux conditions de la plupart des plates-bandes et balconnières, donc il n’y a pas trop d’effort à faire pour réussir. 

Mais… balconnière? Bien sûr, car il est très facile de cultiver des fleurs comestibles dans un pot ou un bac, ce qui donne accès à cette possibilité aux gens qui ne disposent pour jardiner que d’un balcon, d’une terrasse ou d’un toit. Tout le monde peut cultiver des fleurs comestibles!

Ne mangez pas n’importe quoi!

Toutes les fleurs ne sont pas comestibles. Certaines fleurs sont indigestes ou ont un goût ou une odeur indésirables, d’autres sont même toxiques. Avant de manger une fleur, il faut toujours s’informer pour voir si la consommer est considéré comme sécuritaire.

N’oubliez pas que les fleurs qu’on veut manger ne doivent pas avoir été traitées aux pesticides toxiques. Le délai d’attente sécuritaire entre l’application d’un pesticide et la récolte en vue de la consommation varie de quelques jours à quelques mois. Ainsi, il n’est pas sage de manger les fleurs des plantes achetées en jardinerie ou en fleuristerie, à moins que les plantes ne soient clairement étiquetées «biologiques». C’est aussi pourquoi, d’ailleurs, il est toujours plus logique de semer soi-même les fleurs qu’on veut manger. Ainsi, vous pouvez être certain qu’aucun traitement pesticide n’a été fait.

Et un dernier détail: quand vous voyez qu’une fleur est comestible, cela ne veut pas nécessairement dire que le reste de la plante le soit aussi. Il faut toujours s’informer.

Conseil pratique: Semez avec vos fleurs comestibles, quelques fines herbes à croissance rapide, comme le basilic, la coriandre (cilantro) ou l’aneth. Elles aident souvent à éloigner les indésirables de votre jardin tout en attirant les insectes bénéfiques… et vous pourrez en récolter pour la cuisine en même temps que vous récolterez les fleurs comestibles. De plus, elles ont des fleurs… comestibles!

Quelques fleurs comestibles à semer vous-même

Les fleurs de souci en pot sont souvent utilisées pour ajouter une couleur dorée aux repas en remplacement du safran. Photo: Valentyn Volkov,  depositphotos

Il y a des milliers de fleurs comestibles, mais en voici 30 qui sont particulièrement faciles à cultiver et qui peuvent facilement pousser ensemble dans le même jardin.

1. Agastache foeniculum Agastache fenouil (vivace, zones de rusticité 4 à 8)
2. Alcea rosea  Rose trémière (vivace, zones de rusticité 3 à 10)
3. Allium schoenoprasumCiboulette (vivace, zones de rusticité 2 à 8)
4. Anethum graveolensAneth (annuelle)
5. Bellis perennisPâquerette (vivace, zones de rusticité 4 à 8)
6. Borago officinalisBourrache (annuelle)
7. Calendula officinalisSouci (annuelle)
8. Centaurea cyanusCentaurée bleuet (annuelle)
9. Chrysanthemum coronarium* 
*Maintenant Glebionis coronaria
Chrysanthème couronné (annuelle)
10. Cichorium intybus Chicorée (vivace, zones de rusticité 3 à 8)
11. Coriandrum sativumCoriandre ou cilantro (annuelle)
12. Dianthus barbatusŒillet des poètes (bisannuelle, zones de rusticité 2 à 10)
13. Echinacea purpureaÉchinacée pourpre (vivace, zones de rusticité 4 à 9)
14. Foeniculum vulgareFenouil (bisannuelle, zones de rusticité 6 à 9)
15. Helianthus annuusTournesol ou soleil (annuelle)
16. Hesperis matronalisJulienne des dames (bisannuelle, zones de rusticité 3 à 8)
17. Lobularia maritimaLobulaire maritime (alysse odorante) (annuelle)
18. Matricaria chamomilla syn. M. recutitaCamomille allemande (annuelle)
19. Monarda fistulosaMonarde fistuleuse (vivace, zones de rusticité 3 à 8)
20. Myosotis alpestrisNe m’oubliez pas (vivace, zones de rusticité 3 à 9)
21. Papaver rhoeasCoquelicot (annuelle)
22. Phaseolus vulgarisHaricot d‘Espagne (annuelle)
23. Phlox paniculataPhlox des jardins (vivace, zones de rusticité 3 à 8)
24. Primula vulgaris Primevère (vivace, zones de rusticité 3 à 7)
25. Tagetes erecta et T. patulaRose d’Inde et œillet d’Inde (annuelle)
26. Taxacum officinalisPissenlit (vivace, zones de rusticité 2 à 9)
27. Trifolium spp. Trèfle (vivace, zones de rusticité 3 ou 4 à 9)
28. Tropaeolum majus Capucine (annuelle)
29. Viola cornutaPetite pensée (vivace, zones de rusticité 3 à 9)
30. Viola wittrockianaPensée (vivace ou annuelle, zones de rusticité 4 à 9)

Les variétés annuelles fleurissent rapidement et donneront leur récolte de délicieuses fleurs la première année, en commençant seulement 5 ou 6 semaines après le semis dans beaucoup de cas. Plusieurs peuvent persister en se ressemant si on leur laisse un peu d’espace. 

Par contre, ce sont surtout les vivaces et les bisannuelles, qui fleurissent à partir de la deuxième année, qui assureront la floraison des années futures afin que vous ayez de belles fleurs à mettre dans vos recettes préférées pendant longtemps. 

Il est possible d’acheter des mélanges de fleurs comestibles présélectionnées. Photo: Gloco.

Vous pouvez acheter les semences de votre choix et faire vos propres combinaisons, mais plusieurs entreprises, comme Gloco, offrent des mélanges déjà préparés. 

Semer des fleurs comestibles: si facile!

Les variétés utilisées dans les mélanges vendus de fleurs comestibles ont été présélectionnées pour une germination et une culture faciles et une compatibilité parfaite. Voici comment faire 

Nul besoin d’un semis de précision; il suffit de semer à la volée. Photo: Andrew Lozovyi, depositphotos
  1. Nettoyez la surface des débris, comme les cailloux, les branches et les morceaux d’écorce, et supprimez les mauvaises herbes. 
  2. Ameublissez la terre sur une profondeur de 10 cm (4 po).
  3. Nivelez l’emplacement.
  4. Brassez le sac pour bien mélanger les graines.
  5. Semez le mélange à la volée.
  6. Recouvrez les semences d’une mince couche de terre, soit environ 6 mm (¼ po).
  7. Arrosez bien, assez pour que la terre soit humide sur 20 cm de profondeur, mais sans la saturer.
  8. En attendant la germination et au tout début du développement des semis, arrosez en douceur quand la terre commence à s’assécher.  
  9. Quand les plantes se seront endurcies et tout au long de l’été jusqu’aux gels, il sera seulement nécessaire d’arroser en période de sécheresse. Les jardins semés en pot peuvent toutefois avoir besoin d’arrosages plus fréquents, surtout si le pot est petit.
  10. Récoltez quand les fleurs sont pleinement épanouies.

Détails sur la récolte

Quelques fleurs dans une salade ajoutent tellement de couleur et de goût! Photo: Photo: Gloco.
  1. Coupez les fleurs, pendant les périodes fraîches de la journée (tôt le matin ou tard le soir), car elles ont alors la plus haute teneur en eau. 
  2. Secouez-les pour faire tomber tout insecte caché parmi les pétales.
  3. Si les pétales sont un peu sales, placez les fleurs dans une passoire et lavez-les avec un fin jet d’eau, puis laissez-les sécher un peu sur du papier essuie-tout. 
  4. Vous pouvez ensuite les conserver au réfrigérateur jusqu’à leur utilisation, les plaçant sur un essuie-tout ou un linge humide à l’intérieur d’un sac de plastique ou d’un contenant fermé hermétiquement. Certaines peuvent durer pendant une semaine.
  5. Coupez le pédoncule (petite tige derrière la fleur) juste avant de servir.

Astuce: Il est aussi possible de sécher les fleurs comestibles ou leurs pétales dans un déshydrateur ou sur un plateau dans une pièce pour une conservation à long terme.

Bon succès avec votre premier jardin de fleurs coupées!

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 500 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

12 comments on “Semez un jardin de fleurs comestibles

  1. Réjeanne R.

    Très intéressant cet article.

  2. la touche qui colore l’assiette et le jardin

  3. Anonyme

    Les feuilles de capucines sont aussi excellentes. Je m’en sert au lieu de craquelins sous un petit pâté. Cela ajoute une note poivrée au tout.

  4. Anonyme

    Merci beaucoup pour cet article, très intéressant! Vous nous donnez l’envie d’en récolter👍 (moi qui a surtout le pouce vert avec les cactus😆)

  5. Pierre Rodrigue

    Merci pour cet article inspirant. Je cultivais ces fleurs lorsque je restais en campagne. Je vais de ce pas chercher des semences pour démarrer mon jardin urbain. Bonne journée et salutations.

  6. Marcia+L.+Barr

    N’oubliez pas les capucines…

  7. Edith Lafortune

    Les hémérocalles sont savoureuses aussi!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :