Bulbes Travaux saisonniers Truc du jour

Réveillez les plantes qui dorment

Par Larry Hodgson

Au tout début du printemps, habituellement en mars ou vers le début d’avril, il est temps de réveiller les plantes qui dorment, notamment les bulbes gélifs que vous avez placés au froid dans le sous-sol pour l’hiver: cannas, callas, bégonias tubéreux, caladiums, dahlias, glaïeuls, alocasias, etc., et aussi tout pélargonium (géranium) ou autre plante subtropicale que vous aurez mise en dormance.

Comment faire: bulbes en pot

Si vous avez gardé vos bulbes en pot, il suffit de mettre le contenant dans un emplacement ensoleillé et relativement chaud (une température d’intérieur normale est très adéquate) et de commencer à arroser. Doucement au début, car la plante n’a pas encore de racines. Humidifiez donc à peine le terreau* la première fois. Mais à mesure que la croissance de la plante reprend, augmentez la quantité d’eau et la fréquence d’arrosage. Une fois que la plante est en pleine croissance, arrosez-la selon la règle d’or de l’arrosage: arrosez abondamment, assez pour humidifier toute la motte de racines, puis attendez que le terreau soit sec avant d’arroser de nouveau.

*Tout substrat de culture conviendrait: terreau d’empotage, vermiculite, perlite, tourbe, etc.

Généralement, les bulbes montrent leur empressement à commencer une nouvelle saison de croissance avec l’apparence de nouvelles pointes de croissance même s‘ils sont à la noirceur et sans eau depuis des mois. Ils ont vraiment hâte de pousser!

Comment faire: bulbes nus

Tubercule de bégonia avec pointes de croissance.
Notez les pointes de croissance sur ce tubercule de bégonia qui indique que ce côté doit être dirigé vers le haut. Photo: koromelena.yandex, depositphotos

Si le bulbe a été conservé à nu, empotez-le dans un terreau légèrement humide. La taille du pot a peu d’importance, tant que le bulbe entre facilement dans le pot, donc avec au moins 2,5 cm de terreau tout autour. Un pot de 10 cm pourrait satisfaire un seul bulbe de taille assez modeste alors que certains gros bulbes peuvent nécessiter un pot plus gros. Un pot de 20 cm conviendrait pour 3 à 6 bulbes, selon leur taille. Et il y aurait assez d’espace pour une dizaine de bulbes dans un plateau; voir plus.

Tableau de la profondeur de la plantation au jardin de plusieurs bulbes gélifs communs.

Les tubercules de bégonia préfèrent être à peine enterrés pendant la reprise: couvrez-les seulement de 1 cm de terreau. Pour les autres, placez le bulbe de façon à le couvrir de 2 à 5 cm de terreau. (Au repiquage en pleine terre à la fin de mai ou en juin, vous pouvez ajuster la profondeur selon le tableau ci-dessus.)

Encore, peu d’arrosage sera nécessaire au début, car le bulbe n’aura pas encore de racines, mais à mesure que la plante commencera à pousser, le terreau s’assèchera de plus en plus rapidement et il faudra augmenter la fréquence d’arrosage en conséquence, suivant la règle d’or de l’arrosage.

Plantes sans bulbe

Pélargonium à racines nues et bien desséché.
Pélargonium en dormance prêt à être rempoté: même s’il a l’air presque mort, il est souvent possible de le récupérer. Photo: mikesbackyardnursery.com

Le pélargonium des jardins ou pélargonium zonale (Pelargonium hortorum), autrefois appelé géranium zonale ou géranium des jardins, n’est pas un bulbe, bien sûr, mais plusieurs personnes le mettent néanmoins en dormance à l’automne, parfois en pot, mais souvent en enlevant le terreau et en suspendant la plante à l’envers dans une pièce sombre ou en la plaçant, sans terreau, dans un sac de papier ou un carton. Très honnêtement, la plante déteste un tel traitement (sa vraie nature est de rester en croissance toute l’année, même si elle est très réduite l’hiver), mais si la vôtre est encore en vie, rempotez-la maintenant, taillez pour supprimer les parties mortes et commencez à arroser doucement, comme expliqué ci-dessus, jusqu’à ce que la croissance reprenne.

Mandévilla sortant d'une dormance forcée.
Mandévilla après une longue dormance. Avec une bonne taille, des arrosages et un fort éclairage, il se remettra assez rapidement de son traumatisme. Photo: lysasgarden.blogspot.com

Plusieurs autres plantes subtropicales, comme le mandévilla (Mandevilla spp., anc. Dipladenia), la bougainvillée (Bougainvillea spp.), l’agapanthe ou tubéreuse bleue (Agapanthus spp.) et l’hibiscus rose de Chine (Hibiscus rosa-sinensis) sont parfois hivernées au sec (ou presque) dans un garage ou un sous-sol froid, mais libre de gel, pendant l’hiver. Si oui, le traitement recommandé pour le pélargonium s’applique.

Quand repartir vos plantes?

Jeunes bégonia tubéreux sur un rebord de fenêtre.
Bégonias tubéreux démarrés dans la maison et prêts à repiquer en plein air. Photo: Summer1210, depositphotos

Certaines des plantes mentionnées ici aiment profiter d’une longue période de croissance. On peut ainsi les empoter dès mars ou au début d’avril. C’est notamment le cas des alocasias, des bégonias tubéreux, des caladiums, des cannas, des pélargoniums et des mandévillas. Mais d’autres sont à croissance plus rapide: empotez-les seulement 4 à 6 semaines avant le dernier gel (voici une liste de dates du dernier gel pour le Québec), sinon ils tendent à devenir trop gros et étiolés dans la maison. C’est notamment le cas du dahlia et du glaïeul. Le calla (Zantedeschia) peut même fleurir sur le rebord de la fenêtre plutôt que dans le jardin si vous le plantez trop tôt, donc… attendez encore un peu avant de l’empoter.


Allez-y donc. Sortez-vous de votre léthargie hivernale et investissez un peu d’effort dans la préparation de vos plantes pour l’été. Peut-être qu’il fait encore une température sibérienne à l’extérieur ou non, selon où vous résidez, mais dès que le printemps se pointe le moindrement, avec ses journées de plus en plus longues, il est temps de réveiller les plantes en dormance en vue d’un bel été de croissance et de floraison.

Billet adapté d’un article paru dans ce blogue le 2 mars 2016.

11 comments on “Réveillez les plantes qui dorment

  1. Ping : Réveillez les plantes qui dorment – Titre du site bloginfogealia

  2. Bonjour Mr. Larry,
    Mon calla « Picasso » s’est réveillé il y a déjà quelques jours: c’est un vrai plaisir chaque année de le voir refleurir !
    Et l’autre plaisir, c’est de pouvoir vous lire deux fois plutôt qu’une chaque samedi: un immense MERCI !!!

  3. Pour Mandevillia pouvez vous expliquer bonne taille

  4. Karine Dunnigan

    Quelle terre doit-on utiliser pour nos bulbes, notamment canna, dalhia, hibiscus ?

  5. Iffet Orbay

    Merci beaucoup Monsieur Hodgson! Quel plaisir recevoir les articles au bon moment ,
    pour nous guider! Bon printemps!

  6. Manon Lanctot

    Pourquoi que les ostas on des rond blanc sur les feuilles, merci de me repondre

    • Il ne m’est plus possible de répondre aux questions individuelles. Vous pouvez toutefois les poser sur le Forum (https://jardinierparesseux.com/forum/) ou encore, utiliser l’outil de recherche sur la page du blogue pour voir si un billet passé pourrait répondre à votre interrogation.
       
      Bon jardinage!
       
      Larry Hodgson

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :