Semis Truc du jour Vivaces

Démarrez vos propres hibiscus vivaces à partir de semences

Étapes faciles pour produire vos propres hibiscus vivaces

Lorsqu’il s’agit d’ajouter du drame et du style au parterre, vous n’avez pas besoin de chercher plus loin que l’hibiscus vivace. C’est une plante qui se comporte comme un arbuste caduc dans les régions au climat doux, mais comme une vivace herbacée dans les régions plus froides où il s’adapte aux zones de rusticité 5-9. Hibiscus moscheutos est originaire des zones humides d’Amérique du Nord, prospérant dans les marais et les plaines inondables de la Floride jusqu’à l’Ontario.

Hibiscus moscheutos Honeymoon™ Light Rose, fleurs roses avec une tache centrale rouge.
Hibiscus moscheutos Honeymoon™ Light Rose

L’hibiscus vivace a un port sculptural, avec plusieurs tiges qui naissent à partir d’une couronne unique. En milieu naturel, il atteint 90-210 cm de hauteur et 60-120 cm de largeur. H. moscheutos est à dominance apicale avec des ramifications ouvertes arrondies et une silhouette agréable. Les feuilles ovales ou cordiformes sont alternes, lancéolées et à bords dentés. Les feuilles sont vert foncé sur le dessus avec un dessous blanc pubescent. La grande feuille sombre offre une toile de fond parfaite pour des fleurs massives et audacieuses.

Les fleurs peuvent atteindre la taille d’une assiette: 20 à 25 cm de diamètre. Elles sont composées de 5 pétales superposés, et comme toutes les fleurs de la famille des Malvacées, d’une étamine cylindrique fusionnée, de couleur blanche à jaune clair. Les pétales des fleurs vont du blanc aux différentes teintes de rose au rouge foncé, souvent avec un œil très contrastant. Les fleurs sont éphémères et ne s’épanouissent que pendant 1 à 2 jours, mais la profusion de fleurs voyantes se poursuit tout au long de sa saison prolongée qui va du milieu de l’été à l’automne dans les climats doux. La durée de la floraison est toutefois sérieusement réduite dans les régions plus froides, se limitant à la toute fin de l’été. Un hibiscus cultivé en pleine terre peut produire jusqu’à 20 fleurs par jour.

Dans les régions où le gel est rare, les tiges ne gèlent pas l’hiver et l’hibiscus vivace prend un port arbustif. Ailleurs, la plante meurt jusqu’à sa couronne à l’automne, restant dormante tout l’hiver. À l’automne, rabattez-le à 10 cm du sol et appliquez 8 à 15 centimètres de paillis pour protéger la couronne. L’hibiscus se réveillera tardivement, mais vigoureusement la saison suivante, prêt à donner un spectacle encore plus saisissant et plus prolifique que le précédent.

Point de mire des hybrideurs

Trois couleurs différentes d’hibiscus vivace: rose, blanc et rouge.
Hibiscus moscheutos ‘Hardy Hibiscus Mix’

L’hibiscus vivace est disponible commercialement depuis le début du 20e siècle, mais a connu ses plus grands progrès à partir des années 1950 quand il est tombé dans l’œil de plusieurs hybrideurs américains et européens. L’un des objectifs les plus audacieux de ces croisements a été le développement de plantes au port plus compact, car la grande plante sauvage est difficile à gérer dans le contexte d’une petite plate-bande. Les variétés compactes modernes ressemblent alors à des arbustes de taille moyenne ou même basse, ce qui a permis une utilisation beaucoup plus vaste et un plus grand plaisir pour le jardinier. (Vérifiez l’étiquette des cultivars pour connaître la hauteur exacte de la plante.) 

L’augmentation de la taille des fleurs, l’élargissement de la gamme de couleurs des fleurs et des feuilles et l’augmentation de la tolérance au froid ont également été des priorités élevées des hybrideurs. Et bien qu’on appelle cette plante H. moscheutos, en fait, elle contient de la matière génétique de plusieurs autres espèces comme H. palustrisH. coccineus et H. laevis, utilisées comme source de traits désirables.

‘Meehan’s Mallow Marvels’, datant de 1905, est l’une des premières lignées et sa génétique demeure la fondation à partir de laquelle des hybrideurs tels que Flemings Flower Fields ont créé les cultivars plus anciens les plus connus tels que ‘Kopper King’ et ‘Southern Belle’. Ceux-ci ont à leur tour contribué au développement des favoris actuels tels que ‘Lord Baltimore’, ‘Mars Madness’ et les séries ‘Summer Spice’ et Summerific®. Ces dernières sont des variétés cultivées asexuellement (par bouturage) qui apportent de nouvelles couleurs et formes de fleurs à la palette du jardinier.

Variétés disponibles par semences

Série Luna

Une série populaire disponible sous forme de semences et offerte par PanAmerican Seed.

Série Disco Belle™

Une autre série populaire disponible sous forme de semences, cette fois fournie par Sakata Seed.

Vous trouverez des semences d’hibiscus vivace dans beaucoup de catalogues de semences et même dans plusieurs jardineries.

Comment démarrer les semences d’hibiscus vivace

La graine d’hibiscus est grosse et son épiderme est dur. Photo: Robert Culos, Wikimedia Commons

Démarrer des hibiscus vivaces à partir de semences à la maison est facile et amusant et est aussi un moyen économique de profiter de la plante du début à la fin.

  • Semez les graines à l’intérieur 12 à 14 semaines avant le dernier gel (6 semaines suffisent dans les régions aux climats doux).
  • Faites tremper les graines dans de l’eau tiède pendant la nuit pour aider à lancer le processus.
  • Semez la grosse graine à 1,25 cm de profondeur dans un sol bien drainé et maintenez l’humidité à 60%. Un tapis chauffant peut être utile pour les premières semaines. Après la germination, placez les semis en plein soleil ou sous des lampes intenses.
  • Après 4-5 semaines, repiquez dans des pots plus grands en prenant soin de ne pas perturber la racine pivotante.
  • À l’approche du dernier gel au printemps, acclimatez les semis pendant la journée pour obtenir une plante plus forte et plus résistante aux intempéries.
  • Pincez la pointe de croissance de la plante lorsque la jeune plante mesure environ 15 à 20 cm de hauteur pour stimuler une meilleure ramification et donc plus de fleurs, bien que cela retarde un peu la floraison.

Où planter votre hibiscus vivace

Dans les régions froides, l’hibiscus pousse mieux en plein soleil. Dans les régions chaudes du sud, vous voudrez peut-être lui accorder un peu de répit avec une ombre partielle. L’hibiscus tolère très bien la chaleur et l’humidité élevées. Un équilibre entre la lumière, une bonne circulation d’air et une protection contre les vents violents éloignera les maladies et les dommages structurels.

L’hibiscus apprécie un sol bien hydraté, légèrement acide et riche en matière organique. Il préfère les sols riches en nutriments et une certaine part de potassium est indispensable pour une floraison abondante. Si votre sol est sablonneux ou pauvre, il faudrait sans doute l’amender en y mélangeant de la matière organique pour mieux retenir les nutriments et l’humidité. Un engrais à libération lente bien équilibré, appliqué deux fois par an, fait généralement l’affaire, mais cela dépend bien sûr de la qualité initiale de votre sol.

Comment utiliser l’hibiscus vivace

L’hibiscus vivace a aussi fière allure en jardinière qu’en plate-bande. Ici, Hibiscus ‘Disco Belle Rosy Red’.

L’hibiscus peut ajouter une touche tropicale aux jardinières, servir de plante vedette en isolé ou apporter de la hauteur et du drame aux plates-bandes. C’est un excellent choix d’accent pour les paysages bas avec des éléments aquatiques, car il est originaire des zones humides. C’est aussi un ajout fantastique aux jardins de pollinisateurs, car ses fleurs sont fort appréciées des papillons, des abeilles et des colibris, avec l’avantage supplémentaire d’être résistant aux cerfs. La plante n’offre cependant aucune résistance aux scarabées japonais et ne sera pas un bon choix pour les régions où ils abondent.


Grâce non seulement aux qualités inhérentes de cette plante d’origine nord-américaine, mais aussi aux hybrideurs et horticulteurs au fil des décennies, l’hibiscus vivace offre de nombreuses possibilités d’utilisation et de plaisir dans nos jardins modernes.

Pour en savoir plus sur l’hibiscus vivace

Année de l’hibiscus vivace

Cet article a été offert par le National Garden Bureau qui reconnaît et remercie Syngenta Flowers en tant qu’auteur et contributeur. Sauf mention contraire, les photos sont également une gracieuseté du National Garden Bureau

Article traduit et adapté de l’américain par Larry Hodgson

13 comments on “Démarrez vos propres hibiscus vivaces à partir de semences

  1. Christiane Gélinas

    J’ai reçu un hibiscus en cadeau il y a quelques années. Je le garde dans la maison l’hiver et le sort au début d’été . J’ai recueilli des graines et voudrait essayer de démarrer des nouveaux plants. Comment savoir si c’est un hibiscus vivace? En fait c’est 2 plants torsadés dans un gros pot.

  2. Alain Mallette

    Bonjour,

    Vous aurez probablement votre réponse dans ce billet: https://jardinierparesseux.com/2020/08/09/confusion-sur-3-hibiscus/. Bon jardinage.

    • Christiane Gélinas

      Merci de l’info. D’après ce que j’ai lu mon hibiscus est un Rose de Chine. Je vais le garder en pot et le rentrer à l’automne. Bon printemps!

  3. Joanne Blais

    Bonjour , j aime beaucoup vos chroniques,merci,
    Je voudrais connaître le nom commercial d un engrais à libération lente bien équilibré, et celui aussi a libération immédiate.
    Merci à l’avance , Joanne Blais

  4. Merci pour vos connaissances.
    C’est toujours un plaisir de vous lire et portez vous bien.

  5. Andréa Gagnon

    Bonjour , j’aime bien vous lire ..J’aimerais me procurer ses semences d’hibicus . Merci ,,🙋‍♀️

  6. Isabelle Olikier-Luyten

    Super article, une fois encore mais il me reste une question : j’en ai au jardin mais je voudrais les déplacer. A votre avis, quel et le meilleur moment pour le faire ? (j’habite en Belgique)

    • À mon avis, en période où la végétation est en sommeil : entre octobre et début mars, peut être un peu plus tard en Belgique, mais ne pas attendre que la végétation ait redémarré. Ça serait donc encore le bon moment !

      • Isabelle Olikier-Luyten

        Merci, je vais suivre ce conseil et les déplacer d’ici une semaine ou deux.

  7. Bruno Gabrielle Jacques

    Bonjour quelqu’un à des graines d’hibiscus à donner ?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :